LEC_1Jn3,22-4,6
Léctio Epístolae primae beáti loannis apóstoli (3,22-4,6)
Caríssimi : quodcúmque petiérimus, accípimus ab eo, quóniam mandáta eíus custódimus et ea, quae sunt plácita coram eo, fácimus. Et hoc est mandátum eíus, ut credámus nómini Fílii eíus Iésu Christi et diligámus altérutrum, sicut dedit mandátum nobis. Et, qui servat mandáta eíus, in ipso manet, et ipse in eo; et in hoc cognóscimus quóniam manet in nobis, ex Spíritu, quem nobis dedit. Caríssimi, nolíte omni spirítui crédere, sed probáte spíritus si ex Deo sint, quóniam multi pseudoprophétae prodiérunt in mundum. In hoc cognoscítis Spíritum Dei: omnis spíritus, qui confitétur Iésum Christum in carne venísse, ex Deo est.  Et omnis spíritus, qui non confitétur Iésum, ex Deo non est; et hoc est antichrísti, quod audístis quóniam venit, et nunc iam in mundo est. Vos ex Deo estis, filíoli, et vicístis eos, quóniam maíor est, qui in vobis est, quam qui in mundo. Ipsi ex mundo sunt; ídeo ex mundo loquúntur, et mundus eos audit. Nos ex Deo sumus. Qui cognóscit Deum, audit nos; qui non est ex Deo, non audit nos. Ex hoc cognóscimus Spíritum veritátis et spíritum erróris. Très chers : et quoi que nous demandions, nous le recevrons de Lui, parce que nous gardons Ses commandements, et que nous faisons ce qui Lui est agréable. Et voici Son commandement: que nous croyions au nom de Son Fils Jésus-Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, comme Il nous l'a commandé. Celui qui garde Ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui; et nous connaissons qu'Il demeure en nous, par l'Esprit qu'Il nous a donné. Bien-aimés, ne croyez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits, pour voir s'ils sont de Dieu; car beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde. Voici à quoi vous reconnaîtrez l'esprit de Dieu: tout esprit qui confesse que Jésus-Christ est venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui divise Jésus n'est pas de Dieu; et c'est là l'antechrist, dont vous avez entendu dire qu'il vient, et maintenant déjà il est dans le monde. Vous, mes petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous l'avez vaincu, parce que Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. Eux, ils sont du monde; c'est pourquoi ils parlent selon le monde, et le monde les écoute. Nous, nous sommes de Dieu. Celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n'est pas de Dieu ne nous écoute pas. C'est par là que nous connaissons l'esprit de vérité et l'esprit de l'erreur.