LEC_Am8,4-12
Léctio libri Amos prophétæ (8,4-6.9-12)
Audíte hoc, qui contéritis páuperem et defícere fácitis egénos terrae, dicéntes: “quándo transíbit neoménia, et venumdábimus merces? Et sábbatum, et aperiémus fruméntum, ut imminuámus mensúram et augeámus siclum et supponámus statéras dolósas, ut possideámus in argénto egénos et páuperem pro calceaméntis et quisquílias fruménti vendámus?”.” Et erit: in die illa, dicit Dóminus Deus, occídere fáciam solem in merídie et tenebréscere fáciam terram in die lúminis et convértam festivitátes vestras in luctum et ómnia cántica vestra in planctum; et indúcam super omnes lumbos saccum et super omne caput calvítium; et ponam eam quasi luctum unigéniti et novíssima eíus quasi diem amárum. Ecce dies véniunt, dicit Dóminus, et mittam famem in terram; non famem panis neque sitim aquae, sed audiéndi verbum Dómini.” Et fúgient a mari usque ad mare; et ab aquilóne usque ad oriéntem circuíbunt, quaeréntes verbum Dómini, et non invénient. Ecoutez ceci, vous qui écrasez le pauvre, et qui faites périr les indigents du pays; vous qui dites: Quand le mois sera-t-il passé, pour que nous vendions nos marchandises? quand finira le sabbat, pour que nous ouvrions nos greniers, que nous diminuions la mesure, que nous augmentions le prix, et que nous pesions dans de fausses balances, et nous achèterons les pauvres pour de l'argent, et les indigents pour des chaussures, et nous vendrons les criblures du blé? En ce jour-là, dit le Seigneur Dieu, le soleil se couchera à midi, et Je couvrirai la terre de ténèbres au moment de la pleine lumière; Je changerai vos fêtes en deuil, et tous vos cantiques en lamentations; Je couvrirai de sacs tous les dos, et Je rendrai chauves toutes les têtes; Je mettrai le pays dans le deuil comme pour un fils unique, et sa fin sera comme un jour amer. Voici, les jeurs viennent, dit le Seigneur, où J'enverrai la famine dans le pays; non la famine du pain, ni la soif de l'eau, mais celle d'entendre la parole du Seigneur. Et ils seront dans l'agitation d'une mer à l'autre, et de l'aquilon à l'orient; ils courront de tous côtés, cherchant la parole du Seigneur, et ils ne la trouveront pas.