LEC_Gen1-2.9a10-13.15-18
Léctio libri Génesis (22,1-2.9a. 10-13 . 15-18)
In diébus illis: tentávit Deus Ábraham et dixit ad eum: "Ábraham". Ille respóndit: "Adsum". Ait: "Tólle fílium tuum unigénitum, quem díligis, Ísaac et vade in terram Mória; atque offer eum ibi in holocáustum super unum móntium, quem monstrávero tibi". Et venérunt ad locum, quem osténderat ei Deus, in quo aedificávit altáre et désuper ligna compósuit. Extendítque Ábraham manum et arrípuit cultrum, ut immoláret fílium suum. Et ecce ángelus Dómini de caelo clamávit: "Ábraham, Ábraham". Qui respóndit: "Adsum". Dixítque: "Non exténdas manum tuam super púerum neque fácias illi quidquam. Nunc cognóvi quod times Deum et non pepercísti fílio tuo unigénito propter me".  Levávit Ábraham óculos suos vidítque aríetem unum inter vepres haeréntem córnibus; quem assúmens óbtulit holocáustum pro fílio. Vocávit autem ángelus Dómini Ábraham secúndo de caelo et dixit: "Per memetípsum iurávi, dicit Dóminus: quia fecísti hanc rem et non pepercísti fílio tuo unigénito,  benedícam tibi et multiplicábo semen tuum sicut stellas caeli et velut arénam, quae est in litóre maris. Possidébit semen tuum portas inimicórum suórum, et benedicéntur in sémine tuo omnes gentes terrae, quia oboedísti voci meae". En ces jours là : Dieu mit à l'épreuve Abraham, et lui dit: Abraham. Il Lui répondit: Me voici. Il dit: Prenez Isaac, votre fils unique qui vous est si cher, et allez en la terre de vision, et là vous Me l'offrirez en holocauste sur une des montagnes que Je vous montrerai. Et ils vinrent au lieu que Dieu avait montré à Abraham. Il y dressa un autel, disposa dessus le bois pour l'holocauste, lia ensuite son fils Isaac, et le mis sur le bois qu'il avait arrangé sur l'autel. Et il étendit la main et prit le couteau pour immoler son fils. Mais à l'instant l'Ange du Seigneur lui cria du Ciel: Abraham, Abraham. Il répondit: Me voici. L'Ange ajouta: Ne mettez point la main sur l'enfant, et ne lui faites aucun mal. Je connais maintenant que vous craignez Dieu, puisque pour M'obéir vous n'avez point épargnez votre fils unique. Abraham, levant les yeux, aperçut derrière lui un bélier qui s'était embarrassé avec ses cornes dans un buisson; et l'ayant pris, il l'offrit en holocauste au lieu de son fils. L'Ange du Seigneur appela Abraham du Ciel pour la seconde fois, et lui dit: "Je jure par Moi-même, dit le Seigneur, que puisque vous avez fait cette action, et que pour M'obéir vous n'avez point épargné votre fils unique, Je vous bénirai, et Je multiplierai votre race comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le rivage de la mer. Votre postérité possédera les villes de ses ennemis ; Et toutes les nations de la terre seront bénies dans Celui qui sortira de vous, parce que vous avez obéi à Ma voix."