LEC_He10,4-10
Léctio Epístolæ ad Hebrǽos (10,5-10)
Impossíbile est sánguinem taurórum et hircórum auférre peccáta. Ídeo ingrédiens Christus mundum dicit: " “Hóstiam et oblatiónem noluísti, corpus autem aptásti mihi; holocautomáta et sacrifícia pro peccáto non tibi placuérunt. Tunc dixi: Ecce vénio, in capítulo libri scriptum est de me, ut fáciam, Deus, voluntátem tuam.” Supérius dicens: “Hóstias et oblatiónes et holocautomáta et sacrifícia pro peccáto noluísti, nec placuérunt tibi”, quae secúndum legem offerúntur, tunc dixit: “Ecce vénio, ut fáciam voluntátem tuam.” Aufert primum, ut secúndum státuat; in qua voluntáte sanctificáti sumus per oblatiónem córporis Christi Iésu in semel. Il est impossible que le sang des taureaux et des boucs enlève les péchés. C'est pourquoi le Christ entrant dans le monde, dit: Tu n'as pas voulu de sacrifice ni d'offrande, mais Tu M'as formé un corps; les holocaustes et les sacrifices pour le péché ne T'ont pas plu. Alors J'ai dit: Voici, Je viens, selon qu'il est écrit de Moi dans le rouleau du livre, pour faire, ô Dieu, Ta volonté. Après avoir dit d'abord: Tu n'as pas voulu de sacrifices et d'offrandes, non plus que les holocaustes et les sacrifices pour le péché, et Tu n'as pas agréé ces choses qu'on offre selon la loi; Il ajoute: Voici, Je viens pour faire, ô Dieu, Ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. C'est en vertu de cette volonté que nous avons été sanctifiés par l'oblation du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.