LEC_Jc1,12-18
 Léctio Epistolæ beáti Iacóbi apóstoli  
Caríssimi: Beátus vir qui suffert tentatiónem, quia cum probátus
fúerit accípiet corónam vitæ, quam repromísit Deus
diligéntibus se. Nemo cum tentátur dicat: « A Deo tentor »; Deus
enim non tentátor malis, ipse autem néminem tentat.
Unusquísque vero tentátur a concupiscéntia sua abstráctus
et illéctus; dein concupiscéntia cum concéperit parit
peccátum, peccátum vero cum consummátum fúerit
génerat mortem.
Nolíte errare, fratres mei dilectissimi. Omne datum
óptimum et omne donum perféctum de sursum est, descéndens
a Patre lúminum, apud quem non est transmutátio
nec vicissitúdinis obumbrátio. Voluntárie génuit
nos verbo veritátis, ut simus primitiæ quædam creatúræ
eius.
Heureux l'homme qui souffre patiemmeent l'épreuve, car, lorsqu'il aura été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui L'aiment.
Que nul, lorsqu'il est tenté, ne dise que c'est Dieu qui le tente; car Dieu ne tente pas pour le mal, et Il ne tente Lui-même personne.
Mais chacun est tenté par sa propre concupiscence, qui l'emporte et le séduit.
Ensuite, lorsque la concupiscence a conçu, elle enfante le péché; et le péché, étant consommé, engendre la mort.
Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés.
Toute grâce excellente et tout don parfait vient d'en haut, et descend du Père des lumières, chez qui il n'y a pas de variation, ni d'ombre, ni de changement.
De Sa propre volonté Il nous a engendrés par la parole de vérité, afin que nous soyons comme les prémices de Ses créatures.