vigilia_paschalis_orpostlec3
26. Post tertiam lectionem (De transitu Maris Rubri: Ex 14, 15 – 15, 1) et eius canticum (Ex 15). 26. Après la troisième lecture (Le passage de la Mer Rouge: Ex 14,15-15,1) et son cantique (Ex 15)
Orémus.
Deus, cuius antíqua mirácula étiam nostris tempóribus coruscáre sentímus, dum, quod uni pópulo a persecutióne Pharaónis liberándo déxteræ tuæ poténtia contulísti, id in salútem géntium per aquam regeneratiónis operáris, præsta, ut in Abrahæ fílios et in Israelíticam dignitátem totíus mundi tránseat plenitúdo. Per Christum Dóminum nostrum. ℟. Amen.
Prions.
Dieu, dont nous voyons les anciens miracles luire également pour notre temps, comme lors de la libération d'un seul peuple de la persécution de Pharaon, que la puissance de Ta droite, aujourd'hui, assure désormais le salut de toutes les nations en les faisant renaître par les eaux du baptême ; nous Te demandons que les hommes du monde entier deviennent les fils d'Abraham et que le monde entier parvienne à la dignité d'Israël.
Vel: Ou :
Deus, qui primis tempóribus impléta mirácula novi testaménti luce reserásti, ut et Mare Rubrum forma sacri fontis exsísteret, et plebs a servitúte liberáta christiáni pópuli sacraménta præférret, da, ut omnes gentes, Israélis privilégium mérito fídei consecútæ, Spíritus tui participatióne regeneréntur. Per Christum Dóminum nostrum.
℟. Amen.
Dieu qui as illuminé par des miracles les temps anciens avec la lumière du Nouveau Testament, car la mer Rouge était l'image des fonts baptismaux, et le peuple, libéré de l'esclavage, l'image de la famille chrétienne; accorde à chacun, élevé par sa foi au privilège d'Israël, d'être régénéré par la participation à Ton Esprit.