vigilia_paschalis_rubr33
 33. Deinde lector profert lectionem de Apostolo.  33. Puis le lecteur récite une lecture de l'Apôtre.
Epistola Epitre
Christus suscitatus ex mortuis iam non moritur. Le Christ, ressuscité des morts, ne meurt plus.
Léctio Epístolæ beáti Pauli apóstoli ad Romános (6, 3- 1 1)
Fratres:
lgnoratis quia quicúmque baptizáti sumus in Christo lesu, in morte ipsíus baptizáti sumus? Consepúlti ergo sumus cum illo per baptísmum in mortem, ut quemádmodum suscitátus est Christus a mórtuis per glóriam Patris, ita et nos in novitáte vitæ ambulémus. Si enim complantáti facti sumus similitúdini mortis eius, simul et resurrectiónis érimus; hoc sciéntes, quia vetus homo noster simul crucifíxus est, ut destruátur corpus peccáti, ut ultra non serviamus peccáto; qui enim mortuus est iustifìcatus est a peccato.
Si autem mórtui sumus cum Christo, crédimus quia simul étiam vivémus cum eo; sciéntes quod Christus suscitátus ex mórtuis iam non móritur, mors illi ultra non dominábitur. Quod enim mórtuus est, peccáto mórtuus est semel; quod autem vivit, vivit Deo. Ita et vos existimáte vos mórtuos quidem esse peccáto, vivéntes autem Deo in Christo Iesu.
Verbum Dómini. ℟. Deo gratias.
Frères :
Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en Sa mort que nous avons été baptisés? Car nous avons été ensevelis avec Lui par le baptême pour mourir, afin que, comme le Christ est ressuscité d'entre les morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions dans une vie nouvelle. Car si nous avons été faits une même plante avec Lui par une mort semblable à la Sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable; sachant que notre vieil homme a été crucifié avec Lui, afin que le corps du péché soit détruit, et que désormais nous ne soyons plus esclaves du péché. Car celui qui est mort est justifié du péché. Or, si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec le Christ, sachant que le Christ ressuscité d'entre les morts ne meurt plus, que la mort n'aura plus d'empire sur Lui. Car en tant qu'Il est mort pour le péché, Il est mort une fois pour toutes; mais en tant qu'Il vit, Il vit pour Dieu. Vous donc aussi, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur.
Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
34. Lecta Epistola, omnibus surgentibus, sacerdos ter sollemniter intonat, vocem gradatim elevando Allelúia, quod omnes repetunt. Si necesse est, psalmista Allelúia intonat. Deinde psalmista vel cantor profert psalmum 117, populo respondente Allelúia.
35. Sacerdos, more solito, imponit incensum et diacono benedicit. Ad Evangelium non portantur luminaria, sed tantum incensum.
36. Post Evangelium homilia, etsi brevis, ne omittatur.
34. L'épître lue, tous se lèvent, et le prêtre entonne solennellement trois fois, élevant progressivement le ton de la voix, l'alléluia, qu'ils répètent tous. Si nécessaire, le psalmiste entonne l'alléluia. Puis le psalmiste ou le chantre proclame le Psaume 117, et le peuple répondant Alléluia.
35. Le prêtre, selon la manière habituelle, met l'encens et bénit le diacre. A l'Évangile on ne porte pas de bougies, mais seulement de l'encens.
36. Après l'Évangile, l'homélie même brève, ne sera pas omise.