Messe du vendredi 12 août 2022

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introit
Ps. 73, 20, 19 et 23
RÉSPICE, Dómine, in testaméntum tuum, et ánimas páuperum tuórum ne derelínquas in finem: exsúrge, Dómine, et iúdica causam tuam, et ne obliviscáris voces quæréntium te. Ps. ibid., 1 Ut quid, Deus, repulísti in finem: irátus est furor tuus super oves páscuæ tuæ ? ℣. Glória Patri. Aie égard à Ton alliance, Seigneur, n’abandonne pas à la fin les âmes de Tes pauvres. Lève-Toi, Seigneur et juge Ta cause, et n’oublie pas les appels de ceux qui Te cherchent. Ps. ibid. A Pourquoi, ô Dieu, nous as-Tu rejetés finalement ? Pourquoi Ta colère s’est-elle allumée contre les brebis de Tes pâturages ?
Collecta Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, quem, docénte Spíritu Sancto, patérno nómine invocáre præsúmimus, pérfice in córdibus nostris spíritum adoptiónis filiórum, ut promíssam hereditátem íngredi mereámur. Per Dóminum. Dieu éternel et tout-puissant, dont nous sommes fiers d'invoquer le nom paternel, achève en nos cœurs l'esprit d'adoption de Tes fils pour que nous méritions d'entrer dans l'héritage qui nous est promis.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Ezechiélis prophétæ (16,1-15.60.63)
Factus est sermo Dómini ad me dicens: “Fili hóminis, notas fac Ierusálem abominatiónes suas et dices: Hæc dicit Dóminus Deus ad Ierusálem: Radix tua et generátio tua de terra Chánaan, pater tuus Amorrǽus et mater tua Hetthǽa. Et quando nata es, in die ortus tui non est præcísus umbilícus tuus, et in aqua non es lota in emundatiónem nec sale sálita nec involúta pannis. Non pepércit super te óculus, ut fáceret tibi unum de his, miserátus tui, sed proiécta es super fáciem terræ in abiectióne ánimæ tuæ in die, qua nata es. Prætériens autem te, vidi te palpitáre in sánguine tuo et dixi tibi, cum esses in sánguine tuo: Vive. Dixi, inquam, tibi: In sánguine tuo vive. Crescéntem quasi germen agri dedi te, et crevísti et grandis effécta es et pervenísti ad mundum mulíebrem: úbera tua intumuérunt, et pilus tuus germinávit; sed eras nuda et confusióne plena. Et transívi per te et vidi te; et ecce tempus tuum, tempus amántium. Et expándi amíctum meum super te et opérui ignomíniam tuam; et iurávi tibi et ingréssus sum pactum tecum, ait Dóminus Deus, et facta es mea. Et lavi te aqua et emundávi sánguinem tuum ex te et unxi te óleo; et vestívi te discolóribus et calceávi te cálceis córii délphini et cinxi te bysso et índui te sérico. Et ornávi te ornaménto et dedi armíllas in mánibus tuis et torquem circa collum tuum; et dedi ináurem super os tuum et círculos áuribus tuis et corónam decóris in cápite tuo. Et ornáta es auro et argénto et vestíta es bysso et sérico et multicolóribus. Símilam et mel et óleum comedísti et decóra facta es veheménter nimis et apta ad regnum. Et egréssum est nomen tuum in gentes propter spéciem tuam, quia perfécta eras in decóre meo, quem posúeram super te, dicit Dóminus Deus. Et habens fidúciam in pulchritúdine tua fornicáta es in nómine tuo et exposuísti fornicatiónem tuam omni transeúnti, quisquis fúerit. Et recordábor ego pacti mei tecum in diébus adulescéntiæ tuæ et suscitábo tibi pactum sempitérnum. Ut recórderis et confundáris, et non sit tibi ultra aperíre os præ confusióne tua, cum placátus fúero tibi in ómnibus, quæ fecísti”, ait Dóminus Deus. La parole du Seigneur me fut adressée en ces termes : Fils de l'homme, fais connaître à Jérusalem ses abominations ; et tu diras: Ainsi parle le Seigneur Dieu à Jérusalem : Ta race et ton origine viennent du pays de Chanaan; ton père était Amorrhéen, et ta mère Céthéenne. Lorsque tu es née, le jour de ta venue au monde, ton nombril n'a pas été coupé; tu n'as pas été lavée dans l'eau pour être purifiée, ni frottée de sel, ni enveloppée de langes. Aucun oeil ne te regarda avec pitié, pour te faire une seule de ces choses, par compassion pour toi: mais tu as été jetée à terre, le jour de ta naissance, comme si l'on avait horreur de toi. Passant auprès de toi, Je te vis foulée aux pieds dans ton sang, et Je te dis, lorsque tu étais couverte de ton sang: Vis; oui, Je te dis: Vis dans ton sang. Je t'ai fait croître comme l'herbe des champs ; tu as pris de l'accroissement, tu es devenue grande, tu t'es développée, tu as atteint l'âge de la beauté féminine, tes seins se sont formés et tes poils ont poussé ; et tu étais nue et pleine de confusion. J'ai passé auprès de toi, et Je t'ai vue, et voici que c'était ton temps, le temps d'être aimée; j'ai étendu sur toi Mon vêtement, et j'ai couvert ton ignominie; Je te jurai fidélité, et Je fis alliance avec toi, dit le Seigneur Dieu, et tu es devenue Mienne. Je te lavai dans l'eau, J'enlevai ton sang de dessus toi, et Je t'oignis d'huile. Je te revêtis de broderies, Je te donnai des chaussures couleur d'hyacinthe; Je te ceignis de lin, et Je te couvris des vétements les plus fins. Je te parai d'ornements ; Je mis des bracelets à tes mains et un collier autour de ton cou. Je mis un anneau d'or au-dessus de ta bouche, et des pendants à tes oreilles, et une couronne magnifique sur ta tête. Tu fus parée d'or et d'argent, et tu fus vêtue de lin et de broderies de diverses couleurs; tu mangeas la plus pure farine, le miel et l'huile; tu devins extrêmement belle, et tu parvins à la dignité royale. Ta renommée se répandit parmi les nations, à cause de ta beauté; car tu étais parfaite, grâce à la beauté que J'avais mise en toi, dit le Seigneur Dieu.Mais, te confiant en ta beauté, tu t'es prostituée, à la faveur de ton nom, et tu as exposé ta fornication à tous les passants, en te livrant à eux. et Je me souviendrai de Mon alliance avec toi au jour de ta jeunesse, et Je contracterai avec toi une alliance éternelle, afin que tu te souviennes, et que tu sois confondue, et que tu ne puisses plus ouvrir la bouche dans ta confusion, lorsque Je t'aurai pardonné tout ce que tu as fait, dit le Seigneur Dieu.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 73, 20, 19 et 22
℟. Réspice, Dómine, in testaméntum tuum: et ánimas páuperum tuórum ne obliviscáris in finem. ℣. Exsúrge, Dómine, et iúdica causam tuam: memor esto oppróbrii servórum tuórum. ℟. Aie égard à Ton alliance, Seigneur, n’abandonne pas à la fin les âmes de Tes pauvres. ℣. Lève-Toi, Seigneur et juge Ta cause, et n’oublie pas les opprobres de Tes serviteurs.
Allelúia. Alléluia
Ps. 89, 1 Ps. 89,1
℟. Allelúia. ℣. Dómine, refúgium factus es nobis a generatióne et progénie. ℟. Alléluia. ℣. Le Seigneur S’est fait notre refuge de génération en génération.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (19,3-12)
In illo témpore: Accessérunt ad Iesum Pharisǽi tentántes eum et dicéntes: «Licet hómini dimíttere uxórem suam quacúmque ex causa?» Qui respóndens ait: «Non legístis quia qui creávit hóminem ab inítio, másculum et féminam fecit eos, et dixit: “Propter hoc dimíttet homo patrem et matrem, et adhærébit uxóri suæ, et erunt duo in carne una”?  Itaque iam non sunt duo sed una caro. Quod ergo Deus coniúnxit, homo non séparet». Dicunt illi: «Quid ergo Móyses mandávit dari libéllum repúdii et dimíttere?» Ait illis: «Móyses ad durítiam cordis vestri permísit vobis dimíttere uxóres vestras, ab inítio autem non sic fuit. Dico autem vobis, quia quicúmque dimíserit uxórem suam, nisi ob fornicatiónem, et áliam dúxerit, mœchátur». Dicunt ei discípuli eius: «Si ita est causa hóminis cum uxóre, non expédit nubeæ». Qui dixit eis: «Non omnes cápiunt verbum istud, sed quibus datum est. Sunt enim eunúchi qui de natris útero sic nati sunt, et sunt eunúchi qui facti sunt ab hóminibus, et sunt eunúchi qui se ipsos castráverunt propter Regnum cælórum. Qui potest cápere, cápiat». En ce temps là : des pharisiens s'approchèrent de Jésus pour Le mettre à l'épreuve; et ils Lui dirent: Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour quelque cause que ce soit ? Il leur répondit: N'avez-vous pas lu que Celui qui créa l'homme dès le commencement, créa un homme et une femme, et qu'Il dit : A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, et il s'attachera à sa femme, et ils seront deux dans une seule chair ? Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. Ils Lui dirent: Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme un acte de divorce et de la renvoyer? Il leur dit: C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes; mais au commencement, il n'en était pas ainsi. Or Je vous dis que quiconque renvoie sa femme, si ce n'est pour infidélité, et en épouse une autre, commet un adultère, et que celui qui épouse une femme renvoyée commet un adultère. Ses disciples Lui dirent: Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier. Il leur dit: Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela a été donné. Car il y a des eunuques qui sont nés tels dès le sein de leur mère, et il y a des eunuques qui ont été faits tels par les hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du royaume des Cieux. Que celui qui peut comprendre, comprenne.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 30, 15-16
In te sperávi, Dómine ; dixi: Tu es Deus meus, in mánibus tuis témpora mea. J’ai espéré en Toi, Seigneur, j’ai dit : Tu es mon Dieu, mes jours sont entre Tes mains.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Ecclésiæ tuæ, Dómine, múnera placátus assúme, quæ et miséricors offerénda tribuísti, et in nostræ salútis poténter éfficis transíre mystérium. Per Christum. Reçois, Seigneur, les dons que Ta miséricorde a donné à Ton Eglise
Communio Communion
Ioann. 6, 52
Panis, quem ego dédero, caro mea est pro sǽculi vita. Le pain, que Je donnerai, c’est Ma chair pour la vie du monde.
Post communionem Post communion
Sacramentórum tuórum, Dómine, commúnio sumpta nos salvet, et in tuæ veritátis luce confírmet. Per Christum. Par la communion à Tes sacrements, sauve-nous, Seigneur, et fortifie-nous à la lumière de Ta vérité.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 73, 20.19.22.23
Réspice, Dómine, in testaméntum tuum, et ánimas páuperum tuórum ne derelínquas in finem. Exsúrge, Dómine, et iúdica causam tuam, et ne obliviscáris voces quæréntium te. Aie égard à Ton alliance, Seigneur, n’abandonne pas à la fin les âmes de Tes pauvres. Lève-Toi, Seigneur et juge Ta cause, et n’oublie pas les appels de ceux qui Te cherchent.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 147, 12.14
Lauda, Ierúsalem, Dóminum, qui ádipe fruménti sátiat te. Glorifie le Seigneur, Jérusalem, qui te rassasie de la fleur du froment.
Vel:
Cf. Io 6, 51
Panis, quem ego dédero, caro mea est pro sæculi vita, dicit Dóminus. Le pain, que Je donnerai, c’est Ma chair pour la vie du monde, dit le Seigneur.