Evangile commenté du samedi 20 janvier 2018 - de la férie

Hebdomada II per annum IIème semaine dans l'année
Sabbato Samedi
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (3,20-21)
In illo tempore: Venit Iesus cum discipulis suis ad domum; et convénit íterum turba, ita ut non possent neque panem manducáre. Et cum audíssent sui, exiérunt tenére eum; dicébant enim: “In furórem versus est.” En ce temps là : Jésus avec Ses disciples vinrent dans la maison, et la foule s’y rassembla de nouveau, de sorte qu’il ne pouvait pas même manger du pain. Ses proches, ayant appris cela, vinrent pour se saisir de Lui ; car ils disaient : Il a perdu l’esprit.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Le Seigneur et les siens entrent dans une maison, dit saint Marc, peut-être à Caphamaûm. La foule s'empresse de nouveau autour d'eux, au point de leur refuser tout loisir, même d'un rapide repas. Les parents du Seigneur, avertis de ce qui se passe, se concertent pour venir l'arracher à cette captivité ; ils blâment son extrême indulgence, la bienveillance sans limites dont il use envers tous. « Il est hors de lui, disent-ils, il a perdu toute prudence. Il devrait réprimer cet enthousiasme populaire, au lieu de s'y abandonner comme il le fait. » Ils ne sont pas encore arrivés à la maison où se tient Jésus : nous les entendrons un peu plus tard frapper à la porte et nous recueillerons la réponse du Seigneur.