Evangile commenté du samedi 23 juin 2018 -

Hebdomada XI per annum XIème semaine dans l'année
Sabbato Samedi
Evangelium Evangile
Matthaeus (6,24-34) Matthieu (6,24-34)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: Nemo potest duóbus dóminis servíre: aut enim unum ódio habébit et álterum díliget, aut unum sustinébit et álterum contémnet; non potéstis Deo servíre et mammónae. Ídeo dico vobis: Ne sollíciti sitis ánimae vestrae quid manducétis, neque córpori vestro quid induámini. Nonne ánima plus est quam esca, et corpus quam vestiméntum? Respícite volatília caeli, quóniam non serunt neque metunt neque cóngregant in hórrea, et Pater vester caeléstis pascit illa. Nonne vos magis pluris estis illis? Quis autem vestrum cógitans potest adícere ad aetátem suam cúbitum unum? Et de vestiménto quid sollíciti estis? Consideráte lília agri quómodo crescunt: non labórant neque nent. Dico autem vobis quóniam nec Sálomon in omni glória sua coopértus est sicut unum ex istis. Si autem fenum agri, quod hódie est et cras in clíbanum míttitur, Deus sic vestit, quanto magis vos, módicae fídei? Nolíte ergo sollíciti esse dicéntes: ‘Quid manducábimus?’, aut: ‘Quid bibémus?’, aut: ‘Quo operiémur?’ Haec enim ómnia gentes inquírunt; scit enim Pater vester caeléstis quia his ómnibus indigétis. Quǽrite autem primum regnum Dei et iustítiam eíus, et haec ómnia adiciéntur vobis. Nolíte ergo esse sollíciti in crástinum; crástinus enim dies sollícitus erit sibi ipse. Súfficit diéi malítia sua. En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples : Nul ne peut servir deux maîtres; car, ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. C'est pourquoi Je vous dis: Ne vous inquiétez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez; ni pour votre corps, de ce dont vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent pas dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. N'êtes-vous pas beaucoup plus qu'eux? Qui de vous, en se tourmentant, peut ajouter une coudée à sa taille? Et au sujet du vêtement, pourquoi vous inquiéter? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent.  Cependant Je vous dis que Salomon lui-même dans toute sa gloire n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. Mais si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui, et qui demain sera jetée dans le four, combien plus vous-mêmes, hommes de peu de foi! Ne vous inquiétez donc pas, en disant: que mangerons-nous, ou que boirons-nous, ou de quoi nous couvrirons-nous? Car ce sont les païens qui se préoccupent de toutes ces choses; mais votre Père sait que vous avez besoin de tout cela. Cherchez donc premièrement le royaume de Dieu et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain, car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit son mal.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes