Martyrologe du vendredi 8 juin 2018 - SACRATISSIMI CORDIS IESU

Martyrologe
Solennité du Cœur de Jésus
Solennité du Cœur très sacré de Jésus, qui, humble et pauvre de cœur, exalté sur la croix, s’est fait source de vie et de dilection, en qui puisent les nations de l’univers.
Le 8 juin
1. À Aix-en-Provence, saint Maximin, à qui on attribue les débuts de la foi chrétienne dans cette cité.
2. À Rouen, après 511, saint Godard, évêque.
3. Près de Soissons ; en 564, saint Médard, évêque du Vermandois. Quand la cité de Saint-Quentin fut ruinée, il transféra son siège dans la ville fortifiée de Noyon, d’où il mit tout son soin à détourner le peuple des superstitions païennes pour le tourner vers la doctrine du Christ.
4*. À Fano dans le Picenum, à la fin du VIe siècle, saint Fortunat, évêque, assidu à racheter les captifs.
5. À Metz, vers 660, saint Cloud, évêque, fils de saint Arnoul et conseiller du roi.
6. À York, en 1154, saint Guillaume Fitzherbert, évêque. Homme affable et doux, déposé injustement de son siège, il se retira à Winchester parmi les moines. Quand son siège lui fut restitué, il pardonna à ses ennemis et apaisa les esprits dans la ville.
7*. À Londres, en 1537, le bienheureux Jean Davy, moine diacre de la Chartreuse de la ville et martyr. Sous le roi Henri VIII, pour sa fidélité envers l’Église catholique et le pape, il fut emprisonné, subit des mauvais traitements et mourut de faim.
8*. À Ambiatibe à Madagascar, en 1896, saintJacques Berthieu, prêtre de la Compagnie de Jésus et martyr. En temps de paix comme en temps de guerre, il se dépensa sans compter pour l’Évangile, fut expulsé trois fois des missions, et enfin, frappé de coups de pied en haine de la foi et plusieurs fois appelé en vain à l’apostasie, il fut massacré. (canonisé le 21 octobre 2012 par Benoît XVI)
9*. À Oporto au Portugal, en 1899, la bienheureuse Marie du Divin Cœur de Jésus (Marie Droste zu Vischering), vierge, sœur de la Charité du Bon Pasteur, admirable promotrice de la dévotion au Sacré Cœur de Jésus.
10*. Au village de Kuzhikkattussery au Kérala, en Inde, l’an 1926, la bienheureuse Marie-Thérèse Chiramel Mankidiyan, vierge, qui mena une vie d’ermite dans la plus grande austérité de pénitence, chercha le Christ dans les plus pauvres gens et les plus délaissés et fonda la Congrégation des Sœurs de la Sainte Famille.
11*. À Cagliari en Sardaigne, l’an 1958, le bienheureux Nicolas de Gesturi (Jean Medda), prêtre capucin. Quêteur silencieux pendant trente-quatre ans, toujours prêt à venir en aide aux indigents, il incitait à la charité envers les pauvres par l’exemple de sa vertu et de sa bonté.
**        En Hongrie, en 1953, le bienheureux Etienne Sandor, frère salésien martyr, victime de la dictature communiste hongroise   (béatifié le 19 octobre 2013 par le pape François)

Invitatoire du vendredi 8 juin 2018 - SACRATISSIMI CORDIS IESU

Hebdomada IX per annum IXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU SACRATISSIMI CORDIS IESU
Sollemnitas Solennité
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. + Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Cor Iesu, amóre nostri vulnerátum, veníte, adorémus.Ant. Le cœur de Jésus a été blessé par amour pour nous, venez, adorons.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Vigiles (OSB) du vendredi 8 juin 2018 - SACRATISSIMI CORDIS IESU

Hebdomada IX per annum IXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU SACRATISSIMI CORDIS IESU
Sollemnitas Solennité
In primo nocturno, utroque anno Premier nocturne, années I et II
De Epístula beáti Pauli apóstoli ad Romános De la lettre de saint Paul aux Romains
Lectio I Lecture I
Fratres: Scimus quóniam diligéntibus Deum ómnia cooperántur in bonum, his, qui secúndum propósitum vocáti sunt. Nam, quos præscívit, et prædestinávit confórmes fíeri imáginis Fílii eius, ut sit ipse primogénitus in multis frátribus; quos autem prædestinávit, hos et vocávit; et quos vocávit, hos et iustificávit; quos autem iustificávit, illos et glorificávit. Nous savons qu'avec ceux qui l'aiment, Dieu collabore en tout pour leur bien, avec ceux qu'il a appelés selon son dessein. Car ceux que d'avance il a discernés, il les a aussi prédestinés à reproduire l'image de son Fils, afin qu'il soit l'aîné d'une multitude de frères; et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés; ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.
R/. Fériam eis pactum sempitérnum et non désinam eis benefácere et timórem meum dabo in corde eórum, * Ut non recédant a me. V/. Et lætábor super eis, cum bene eis fécero in toto Corde meo, * Ut non. R/. Je vais conclure avec eux une alliance éternelle: je ne cesserai de les poursuivre de mes bienfaits et je ferai qu'ils me respectent du fond du cœur, * Pour qu'ils ne s'écartent jamais de moi. V/. Et ma joie sera de les combler, de leur faire du bien de tout mon Cœur, * Pour.
Lectio II Lecture II
Quid ergo dicémus ad hæc? Si Deus pro nobis, quis contra nos? Qui Fílio suo non pepércit, sed pro nobis ómnibus trádidit illum, quómodo non étiam cum illo ómnia nobis donábit? Quis accusábit advérsus eléctos Dei? Deus, qui iustíficat? Quis est qui condémnet? Christus Iesus, qui mórtuus est, immo qui suscitátus est, qui et est ad déxteram Dei, qui étiam interpéllat pro nobis? Que dire après cela? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Lui qui n'a pas épargné son propre Fils mais l'a livré pour nous tous, comment avec lui ne nous accordera-t-il pas toute faveur? Qui se fera l'accusateur de ceux que Dieu a élus? C'est Dieu qui justifie. Qui donc condamnera? Le Christ Jésus, celui qui est mort, que dis-je? ressuscité, qui est à la droite de Dieu, qui intercède pour nous?
R/. Si inimícus meus maledixísset mihi, sustinuíssem útique; * Tu vero, homo unánimis, qui simul mecum dulces capiébas cibos. V/. Et si is, qui me óderat, super me magna locútus fuísset, abscondíssem me fórsitan ab eo; * Tu vero. R/. Si l'insulte me venait d'un ennemi, je pourrais l'endurer; * Mais toi, mon familier, mon intime, toi qui partageais avec moi les nourritures savoureuses! V/. Et si mon rival s'élevait en paroles contre moi, je pourrais me dérober; * Mais toi.
Lectio III Lecture III
Quis nos separábit a caritáte Christi? Tribulátio an angústia an persecútio an fames an núditas an perículum an gládius? Sicut scriptum est: Propter te mortificámur tota die, æstimáti sumus ut oves occisiónis. Sed in his ómnibus supervíncimus per eum, qui diléxit nos. Q Qui nous séparera de l'amour du Christ? La tribulation, l'angoisse, la persécution, la faim, la nudité, les périls, le glaive? Selon le mot de l'Écriture: À cause de toi, l'on nous met à mort tout le long du jour; nous avons passé pour des brebis d'abattoir. Mais en tout cela nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés.
R/. Auferam cor lapídeum de carne vestra et dabo vobis cor cárneum. * Et spíritum meum ponam in médio vestri. V/. Effúndam super vos aquam vivam, et mundabímini ab ómnibus inquinaméntis vestris. * Et spíritum. R/. J'enlèverai de votre chair votre cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. * Je mettrai en vous mon esprit. V/. Je verserai sur vous une eau vive, de toutes vos souillures vous serez purifiés. * Je mettrai.
Lectio IV Lecture IV
Certus sum enim quia neque mors neque vita neque ángeli neque principátus neque instántia neque futúra neque virtútes neque altitúdo neque profúndum neque ália qulibet creatúra póterit nos separáre a caritáte Dei, quæ est in Christo Iesu Dómino nostro. Oui, j'en ai l'assurance, ni mort ni vie, ni anges ni principautés, ni présent ni avenir, ni puissances, ni hauteur ni profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté dans le Christ Jésus notre Seigneur.
R/. Cum essémus mórtui peccátis, convivificávit nos Deus in Christo * Propter nímiam caritátem suam qua diléxit nos. V/. Ut osténderet in sæculis superveniéntibus abundántes divítias grátiæ suæ. * Propter. V/. Glória Patri. * Propter. R/. Nous qui étions des morts par suite de nos fautes, Dieu nous a fait revivre dans le Christ * À cause de l'amour extraordinaire dont il nous a aimés. V/. Pour montrer aux âges futurs la richesse infinie de sa grâce. * À cause. V/. Gloire au Père. * À cause.
In secundo nocturno, anno II Deuxième nocturne, année II
Ex Libris Insinuatiónum divínæ pietátis sanctæ Gertrúdis vírginis (Lib. 3, 25.51: SC 143, 118-120.224-226) Héraut de l'amour divin de saint Gertrude
Lectio I Lecture I
Dum Gertrúdis studéret síngulas notas et verba cum intentióne proférre et in hoc ex humána fragilitáte sæpius impedirétur, mœsta ex hoc, dixit intra se: " Et quis ex tali stúdio proveníre póterit proféctus, cui tanta inest instabílitas? " Cuius mœstítiam Dóminus non súfferens præsentávit illi quasi própriis mánibus suis cor suum deificátum in similitúdine lámpadis ardéntis, dicens: " Ecce cor meum dulcíssimum semper venerándæ Trinitátis órganum, óculis mentis tuæ præténdo, cui ómnia, quæ per te minus supplére súfficis, fiduciáliter pro te supplénda commendábis. Et sic ómnia coram óculis meis apparébunt summe perfécta. " Comme Gertrude s'efforçait de mettre toute son attention à prononcer toutes les notes et les mots de l'Office et que la faiblesse humaine y mettait souvent obstacle, elle en fut attristée et se dit en elle-même: " Quel profit peut-il résulter d'un tel effort où il y a tant d'inconstance? " Le Seigneur ne supportant pas cette tristesse lui présenta comme de ses propres mains son cœur divin, comme une lampe ardente, en disant: " Voici mon cœur, l'instrument infiniment doux de la Trinité éternellement adorable, que je place devant les yeux de ton âme, auquel tu recommanderas en toute confiance de compléter pour toi tout ce qui ne peut être complet par toi. Et ainsi à mes yeux tout apparaîtra éminemment parfait. "
R/. Prope est Dóminus invocántibus eum, * Omnibus invocántibus eum in veritáte. V/. Miserátor et miséricors Dóminus, pátiens et multum miséricors, * Omnibus. R/. Le Seigneur est proche de ceux qui l'invoquent, * De tous ceux qui l'invoquent en vérité. V/. Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d'amour. Il est proche * De tous ceux.
Lectio II Lecture II
"Quia ad similitúdinem, sicut servus fidélis qui semper dómino suo ad quæque beneplácita parátus assístit, sic cor meum deínceps semper áderit tibi ad hoc, ut omnes neglegéntias tuas quálibet hora pro te súppleat. Divínum cor meum humánam recognóscens fragilitátem simíliter et instabilitátem, cum inæstimábili semper desidério exspectándo exóptat, quoúsque tu, si non verbis saltem áliquo nutu, commíttas sibi suppléndum pro te ac perficiéndum quidquid per te minus perfícere potes. " "Car, pour prendre une comparaison, comme le serviteur fidèle se tient toujours près de son maître, attentif au moindre bon plaisir, ainsi mon cœur sera désormais toujours devant toi pour suppléer pour toi, à tout moment, à toutes tes déficiences. Mon cœur divin, connaissant la fragilité et l'instabilité humaines, souhaite, avec l'attente d'un désir infini, que, sinon d'un mot, du moins d'un signe, tu lui confies le soin de suppléer pour toi et de parfaire tout ce que, par toi, tu ne peux accomplir. "
R/. Gratificávit nos Deus in dilécto Fílio suo, * In quo habémus redemptiónem per sánguinem eius, remissiónem peccatórum. V/. Det nobis Dóminus illuminátos óculos cordis nostri in agnitióne eius. * In quo. R/. Dieu nous a comblés de sa grâce dans son Fils bien-aimé, * Qui nous obtient par son sang la rédemption, le pardon de nos fautes. V/. Que le Seigneur ouvre à sa lumière les yeux de notre cœur pour que nous puissions le connaître vraiment, lui * Qui.
Lectio III Lecture III
Alia vice Dóminus dixit ad eam: " Quílibet cordis mei duórum púlsuum tribus modis salútem hóminis operátur. Primus quidem pulsus operátur salútem peccatórum; secúndus, iustórum. Per primum étenim pulsum primo modo sine intermissióne álloquor Deum Patrem, ipsum peccatóribus benígne placándo et ad misericórdiam inclinándo. Secúndo álloquor omnes sanctos meos, apud ipsos peccatórem fratérna fidelitáte excusándo et eos ad orándum pro peccatóre instigándo. Tértio álloquor ipsum peccatórem, eum misericórditer ad pæniténtiam revocándo ac cum ineffábili desidério conversiónem ipsíus exspectándo. " Une autre fois, le Seigneur lui dit: " Chacun des deux battements de mon cœur opère de trois manières le salut des hommes. Car le premier battement est ordonné au salut des pécheurs, le second, à celui des justes. Par le premier battement, je m'adresse d'abord, sans cesse, à Dieu le Père, pour l'apaiser justement à l'égard des pécheurs et l'incliner à la miséricorde. Ensuite, je m'adresse à tous mes élus pour excuser devant eux le pécheur, avec la fidélité d'un frère, et les inciter à prier pour le pécheur. Troisièmement, je m'adresse au pécheur lui-même pour l'appeler avec miséricorde à la pénitence et attendre sa conversion avec un désir ineffable. "
R/. Confíteor tibi, Pater, Dómine cæli et terræ, quia abscondísti hæc a sapiéntibus et prudéntibus * Et revelásti ea párvulis. V/. Ita, Pater, quóniam sic fuit plácitum ante te. * Et. R/. Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange: ce que tu as caché aux sages et aux savants, * Tu l'as révélé aux tout-petits. V/. Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté. * Tu.
Lectio IV Lecture IV
"Per secúndum pulsum primo modo álloquor Deum Patrem ad congratulándum mihi, pro eo quod prétium sánguinis mei tam utíliter expéndi pro redemptióne iustórum, in quorum córdibus nunc deléctor tam divérsas habére delícias. Secúndo, álloquor totam cæléstem milítiam ad collaudándum laudábilem conversatiónem iustórum et ad regratiándum mihi pro ómnibus benefíciis illis impénsis ac deínceps impendéndis. Tértio álloquor ipsos iustos diversímode ipsis salúbriter blandiéndo et, ut de die in diem, de hora in horam profíciant, fidéliter admonéndo. Et sicut pulsus humáni cordis non impéditur ex visu et audítu, aut quocúmque ópere mánuum, quin semper suum motum habére possit; ita nec cæli, nec terræ, nec totíus universitátis gubernátio aut disposítio hos binos pulsus in corde meo divíno unquam, vel ad módicum, póterit usque in finem sæculi sedáre, aut temperáre, aut aliquátenus impedíre. " "Par le second battement, je m'adresse d'abord à Dieu le Père, pour que nous nous réjouissions ensemble de ce que mon sang répandu a si heureusement opéré le salut des justes, dans le cœur desquels je trouve maintenant tant de multiples délices. Ensuite, je m'adresse à toute la cour céleste pour qu'elle loue unanimement la vie sainte des justes et me rende grâce de tous les bienfaits accordés à ces justes et de tous ceux qui le seront encore. Troisièmement, je m'adresse aux justes eux-mêmes pour les aider de maintes façons avec tendresse et les encourager sans trêve à progresser de jour en jour, d'heure en heure. Et, de même que chez l'homme le battement de son cœur n'est interrompu ni par l'action de la vue ou de l'ouïe, ni par aucun travail des mains, mais garde toujours son propre rythme, ainsi le soin de gouverner et de conduire le ciel, la terre et tout l'univers ne pourra jamais, jusqu'à la fin des siècles, ne fût-ce qu'un instant, interrompre, ralentir ou en quoi que ce soit contrarier ces deux battements de mon cœur divin. "
R/. Omnes gentes, quascúmque fecísti, vénient * Et adorábunt coram te, Dómine. V/. Et glorificábunt nomen tuum, quóniam magnus es tu et fáciens mirabília. * Et adorábunt. V/. Glória Patri. * Et adorábunt. R/. Toutes les nations, que tu as faites, viendront * Se prosterner devant toi, Seigneur. V/. Et rendre gloire à ton nom, car tu es grand et tu fais des merveilles! Tous les peuples viendront * Se prosterner. V/. Gloire au Père. * Se prosterner.
In tertio nocturno, anno B Troisième nocturne, année B
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean
In illo témpore: Iudæi, quóniam Parásceve erat, ut non remanérent in cruce córpora sábbato, erat enim magnus dies illíus sábbati, rogavérunt Pilátum, ut frangeréntur eórum crura, et tolleréntur. Et réliqua. Jésus venait de mourir. Comme c'était le vendredi, il ne fallait pas laisser des corps en croix durant le sabbat (d'autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque). Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu'on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes. Et la suite.
Ex Sermónibus sancti Augustíni epíscopi (Sermo 213, 1.8: PL 38, 1060-1065) Sermon de saint Augustin
Lectio I Lecture I
Credo in Deum Patrem omnipoténtem. Vide quam cito dícitur, et quantum valet. Deus est, et Pater est: Deus potestáte, Pater bonitáte. Quam felíces sumus, qui Dóminum nostrum patrem invenímus! Credámus ergo in eum, et ómnia nobis de ipsíus misericórdia promittámus, quia omnípotens est: ídeo in Deum Patrem omnipoténtem crédimus. Nemo dicat: " Non mihi potest dimíttere peccáta. " Quómodo non potest Omnípotens? Sed dicis: " Ego multum peccávi. " Et ego dico: " Sed ille omnípotens est. " Et tu: " Ego tália peccáta commísi, unde liberári et mundári non possum. " Respóndeo: " Sed ille omnípotens est. " Je crois en Dieu, le Père tout-puissant. Quelle brièveté et quelle force en ces mots! Il y a là Dieu, un Dieu Père, un Dieu puissant, un Père bon. Que nous sommes heureux de trouver un père dans notre Seigneur! Croyons donc en lui et espérons tout de sa miséricorde, puisqu'il est tout-puissant; aussi croyons-nous en Dieu le Père tout-puissant. Que personne n'aille dire: " Il ne peut me remettre mes péchés. " Comment ne le pourrait le Tout-Puissant? Mais tu dis: " J'ai tant péché. " Je te réplique: " Mais il est tout-puissant. " Tu ajoutes: " J'ai tant péché que je ne puis en être délivré ni purifié. " Je réponds encore: " Mais il est tout-puissant. "
R/. Ego, si exaltátus fúero a terra, * Omnia traham ad meípsum. V/. Hoc autem dicébat signíficans, qua morte esset moritúrus. * Omnia. R/. Moi, quand j'aurai été élevé de terre, * J'attirerai à moi tous les êtres. V/. Jésus signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir. * J'attirerai.
Lectio II Lecture II
In Sýmbolo séquitur: credo in remissiónem peccatórum. Hæc in Ecclésia si non esset, nulla spes esset; remíssio peccatórum si in Ecclésia non esset, nulla futúræ vitæ et liberatiónis ætérnæ spes esset. Grátias ágimus Deo, qui Ecclésiæ suæ dedit hoc donum. Ecce ventúri estis ad fontem sanctum, diluémini baptísmo, salutári lavácro regeneratiónis renovabímini; éritis sine ullo peccáto, ascendéntes de illo lavácro. Dans le Symbole, il y a aussi: je crois en la rémission des péchés. Si cette grâce n'existait pas dans l'Église, il faudrait désespérer; on ne pourrait espérer ni la vie future, ni la délivrance éternelle s'il n'était possible d'obtenir dans l'Église la rémission des péchés. Rendons grâce au Seigneur qui a accordé ce don à son Église. Vous allez vous approcher de la fontaine sacrée, être purifiés par le baptême, renouvelés dans le bain salutaire de la régénération; et vous en sortirez sans aucun péché.
R/. In die qua invocávi te, Dómine, dixísti: Noli timére. * Iudicásti causam meam, et liberásti me, Deus meus. V/. In die tribulatiónis meæ clamávi ad te, quia exaudísti me. * Iudicásti. R/. Le jour où je t'invoque, Seigneur, tu dis: Ne crains pas! * Tu défends ma cause, mon Dieu, et tu me délivres. V/. Je t'appelle au jour de ma détresse, et toi, Seigneur, tu me réponds. * Tu défends.
Lectio III Lecture III
Omnia quæ vos prætérita persequebántur, ibi delebúntur. Ægýptiis insequéntibus Israelítas simília erant vestra peccáta, persequéntibus, sed usque ad mare Rubrum. Quid est, usque ad mare Rubrum? Usque ad fontem Christi cruce et sánguine consecrátum. Quod enim rubrum est, rubet. Non vides quómodo rúbeat pars Christi? Intérroga óculos fídei. Si crucem vides, atténde et cruórem. Si vides quod pendet, atténde quod fudit. Láncea perforátum est latus Christi, et manávit prétium nostrum. Ideo signo Christi signátur baptísmus, id est aqua ubi tingímini, et quasi in mari Rubro transítis. Peccáta vestra, hostes vestri sunt. Sequúntur, sed usque ad mare. Tous vos anciens péchés qui vous poursuivaient y seront effacés; ils ressembleront aux Égyptiens qui poursuivaient les Israélites jusqu'à la mer Rouge. Pourquoi jusqu'à la mer Rouge? C'est-à-dire jusqu'à la fontaine consacrée par la croix et le sang du Christ. Ce qui est rouge paraît rouge. Ne vois-tu pas que ce qui est du Christ est rouge? Ouvre les yeux de la foi. Si tu vois la croix, regarde aussi le sang; si tu vois celui qui est suspendu, regarde aussi ce qui se répand. La lance a transpercé le côté du Christ et il en est sorti notre rançon. C'est pourquoi on marque du signe de la croix le baptême, c'est-à-dire l'eau dans laquelle vous serez plongés, comme pour traverser la mer Rouge. Vos péchés sont vos véritables ennemis. Ils vous suivent, mais jusqu'à la mer.
R/. Sicut diléxit me Pater, et ego diléxi vos; * Manéte in dilectióne mea. V/. Si præcépta mea servavéritis, manébitis in dilectióne mea, sicut ego Patris mei præcépta servávi et máneo in eius dilectióne. * Manéte. R/. Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés; * Demeurez dans mon amour. V/. Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j'ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. * Demeurez.
Lectio IV Lecture IV
Cum vos intravéritis, evadétis, illa delebúntur: quómodo evadéntibus per siccum Israelítis, aqua coopéruit Ægýptios. Et quid dicit Scriptúra? Unus ex eis non remánsit. Peccásti multa, peccásti pauca, peccásti magna, peccásti parva: quod est minus ex eis non remánsit. Sed quóniam victúri sumus in isto sæculo, ubi quis non vivit sine peccáto, ídeo remíssio peccatórum non est in sola ablutióne sacri baptísmatis, sed étiam in oratióne domínica et cotidiána. In illa inveniétis quasi cotidiánum baptísmum vestrum, ut agátis Deo grátias, qui donávit hoc munus Ecclésiæ suæ. Lorsque vous y entrerez et en sortirez, ils auront disparu, de la même manière que l'eau a recouvert les Égyptiens lorsque les Israélites ont traversé à pied sec. Et que dit l'Écriture? Il n'en resta pas un seul. Tu as péché beaucoup ou peu, gravement ou légèrement: il ne restera pas un seul de tes péchés. Mais, puisqu'il nous faut vivre en ce monde, là où nul ne vit sans péché, la rémission des péchés n'existe pas seulement dans le bain du baptême, mais aussi dans la prière dominicale et quotidienne. En elle vous trouverez comme un baptême quotidien, et vous rendrez grâce à Dieu qui a fait ce don à son Église.
R/. Simus ergo imitatóres Dei * Et ambulémus in dilectióne. V/. Sicut et Christus diléxit nos et trádidit semetípsum pro nobis. * Et ambulémus. V/. Glória Patri. * Et ambulémus. R/. Oui, cherchons à imiter Dieu * Et vivons dans l'amour. V/. Comme le Christ nous a aimés et s'est livré lui-même pour nous. * Et vivons. V/. Gloire au Père. * Et vivons.

Laudes du vendredi 8 juin 2018 - SACRATISSIMI CORDIS IESU

Hebdomada IX per annum IXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU SACRATISSIMI CORDIS IESU
Sollemnitas Solennité
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Iesu, auctor cleméntiæ,
Jésus, auteur de la clémence,
totíus spes lætítiæ,
espérance de toute joie,
dulcóris fons et grátiæ,
source de douceur et de grâce,
veræ cordis delíciæ:
vraies délices du coeur ;
  
Iesu, spes pæniténtibus,
Jésus, espoir des repentants,
quam pius es peténtibus,
Tu es si doux pour qui T'implore,
quam bonus te quæréntibus;
Tu es si bon pour qui Te cherche,
sed quid inveniéntibus?
qu'en sera-t-il pour qui Te trouve ?
  
Tua, Iesu, diléctio,
Ton amour, Jésus,
grata mentis reféctio,
est l'aimable nourriture de l'âme,
replet sine fastídio,
il rassasie sans dégoût,
dans famem desidério.
car il affame le désir.
  
O Iesu dilectíssime,
O très aimé Jésus,
spes suspirántis ánimæ,
espoir de l'âme qui aspire à Toi,
te quærunt piæ lácrimæ,
nos saintes larmes Te réclament,
te clamor mentis íntimæ.
le cri du fond de l'âme.
  
Mane nobíscum, Dómine,
Reste avec nous, Seigneur,
Mane novum cum lúmine,
Matin nouveau plein de lumière,
pulsa noctis calígine
et chasse l'ombre de la nuit
mundum replens dulcédine.
pour remplir le monde de Ta douceur.
  
Iesu, summa benígnitas,
Jésus, suprême bienveillance,
mira cordis iucúnditas,
joie admirable du coeur,
incomprehénsa bónitas,
bonté sans limites,
tua nos stringit cáritas.
Ta charité nous presse.
  
Iesu, flos Matris vírginis,
Jésus, fleur d'une vierge mère,
amor nostræ dulcédinis,
amour pour nous plein de douceur,
laus tibi sine términis,
à Toi les louanges sans fin
regnum beatitúdinis. Amen.
et la royauté bienheureuse.
Ant. 1 Stans Iesus clamábat dicens: Si quis sitit, véniat ad me et bibat.Ant. 1 Jésus, debout, lança à pleine voix : celui qui a soif, qu'il vienne à Moi et qu'il boive.
Psalmus 62 (63)
Psaume 62 (63)
Anima Dominum sitiens
Mon âme a soif du Seigneur
Ad Deum vigilat, qui opera noctis reicit.
Il veille pour Dieu, celui qui s'écarte des œuvres ténébreuses.
Deus, Deus meus es tu, * ad te de luce vígilo.O Dieu, Tu es mon Dieu, je Te cherche dès l'aurore.
Sitívit in te ánima mea, * te desiderávit caro mea.Mon âme a soif de Toi, ma chair languit après Toi.
In terra desérta et árida et inaquósa, † sic in sancto appárui tibi, * ut vidérem virtútem tuam et glóriam tuam.Dans une terre aride, desséchée et sans eau, c'est ainsi que je Te contemplais dans le sanctuaire, pour voir Ta puissance et Ta gloire.
Quóniam mélior est misericórdia tua super vitas, * lábia mea laudábunt te.Car Ta grâce est meilleure que la vie : que mes lèvres Te louent.
Sic benedícam te in vita mea * et in nómine tuo levábo manus meas.Ainsi Te bénirai-je toute ma vie, en Ton nom j'élèverai mes mains.
Sicut ádipe et pinguédine repleátur ánima mea, * et lábiis exsultatiónis laudábit os meum.Mon âme est rassasiée, comme de moelle et de graisse; et, la joie sur les lèvres, ma bouche Te loue.
Cum memor ero tui super stratum meum, * in matutínis meditábor de te,Quand je pense à Toi sur ma couche, je médite sur Toi pendant les veilles de la nuit,
quia fuísti adiútor meus, * et in velaménto alárum tuárum exsultábo.car Tu es mon secours, et j'exulte à l'ombre de Tes ailes.
Adhæsit ánima mea post te, * me suscépit déxtera tua.Mon âme est attachée à Toi, Ta droite me soutient.
[Ipsi vero in ruínam quaesiérunt ánimam meam, * introíbunt in inferióra terrae,[Mais eux, cherchent à m'ôter la vie : ils iront dans les profondeurs de la terre.
tradéntur in potestátem gládii, * partes vúlpium erunt.On les livrera au glaive, ils seront la proie des chacals.
Rex vero laetábitur in Deo; † gloriabúntur omnes, qui iúrant in eo, * quia obstrúctum est os loquéntium iníqua.]Et le roi se réjouira en Dieu; quiconque jure par lui se glorifiera, car la bouche des menteurs sera fermée.]
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Stans Iesus clamábat dicens: Si quis sitit, véniat ad me et bibat.Ant. Jésus, debout, lança à pleine voix : celui qui a soif, qu'il vienne à Moi et qu'il boive.
Ant. 2 Veníte ad me, omnes qui laborátis et oneráti estis, et ego refíciam vos.Ant. 2 Venez à Moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et Moi Je vous soulagerai.
Canticum Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Cantique Dan 3, 57-88. 56 AT 41
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Laudem dicite Deo nostro, omnes servi eius (Ap 19, 5).
Que soit chantée la louange du Seigneur, par tous ceux qui Le servent (Ap 19, 5).
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, cæli, Dómino, * benedícite, ángeli Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les cieux, vous, les anges du Seigneur, bénissez le Seigneur.
Benedícite, aquæ omnes, quæ super cælos sunt, Dómino, * benedícat omnis virtus Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les eaux qui sont au dessus du ciel, et que le bénissent toutes les puissances du Seigneur,
Benedícite, sol et luna, Dómino, * benedícite, stellæ cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, soleil et lune, et vous, les astres du ciel bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnis imber et ros, Dómino, * benedícite, omnes venti, Dómino.Bénissez le Seigneur, pluies et rosées, et tous les vents, bénissez le Seigneur.
Benedícite, ignis et æstus, Dómino, * benedícite, frigus et æstus, Dómino.Bénissez le Seigneur, feu et chaleur, bénissez le Seigneur, fraîcheur et froid,
Benedícite, rores et pruína, Dómino, * benedícite, gelu et frigus, Dómino.Bénissez le Seigneur, givre et rosée, bénissez le Seigneur, gel et froid
Benedícite, glácies et nives, Dómino, * benedícite, noctes et dies, Dómino.Bénissez le Seigneur, glace et neige, bénissez le Seigneur, nuits et jours,
Benedícite, lux et ténebræ, Dómino, * benedícite, fúlgura et nubes, Dómino.Bénissez le Seigneur, lumière et ténèbres, bénissez le Seigneur, éclairs et nuées
Benedícat terra Dóminum, * laudet et superexáltet eum in sæcula.Que la terre bénisse le Seigneur, à Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, montes et colles, Dómino, * benedícite, univérsa germinántia in terra, Dómino.Bénissez le Seigneur montagnes et collines, plantes de la terre, bénissez le Seigneur,
Benedícite, mária et flúmina, Dómino, * benedícite, fontes, Dómino.Bénissez le Seigneur mers et fleuves, sources et fontaines bénissez le Seigneur
Benedícite, cete et ómnia quæ movéntur in aquis, Dómino, * benedícite, omnes vólucres cæli, Dómino.Bénissez le Seigneur, baleines et bêtes de la mer, et vous tous, les oiseaux dans le ciel, bénissez le Seigneur,
Benedícite, omnes béstiæ et pécora, Dómino, * benedícite, fílii hóminum, Dómino.Bénissez le Seigneur, fauves et troupeaux, enfants des hommes bénissez le Seigneur.
Bénedic, Israel, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Qu'Israël bénisse le Seigneur. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedícite, sacerdótes Dómini, Dómino, * benedícite, servi Dómini, Dómino.Bénissez le Seigneur, vous, les prêtres, et ceux qui servent le Seigneur, bénissez le Seigneur!
Benedícite, spíritus et ánimæ iustórum, Dómino, * benedícite, sancti et húmiles corde, Dómino.Bénissez le Seigneur, esprits et âmes des justes, bénissez le Seigneur saints et humbles de cœur,
Benedícite, Ananía, Azaría, Mísael, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Bénissez le Seigneur Ananias, Azarias et Misaël, A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedicámus Patrem et Fílium cum Sancto Spíritu; * laudémus et superexaltémus eum in sæcula.Bénissons le Père, et, le Fils avec l'Esprit Saint. A Lui, louange et grande exaltation dans les siècles !
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Béni sois-Tu, au firmament du ciel : louanges et gloire dans les siècles !
Ant. Veníte ad me, omnes qui laborátis et oneráti estis, et ego refíciam vos.Ant. Venez à Moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et Moi Je vous soulagerai.
Ant. 3 Fili, præbe mihi cor tuum, et óculi tui custódiant vias meas.Ant. 3 Mon fils, donne-moi ton cœur, et que tes yeux gardent Mes voies.
Psalmus 149
Psaume 149
Exsultatio sanctorum
L'exultation des saints
Filii Ecclesiae, filii novi populi exsultent in rege suo: in Christo (Hesychius).
Les fils de l'Eglise, les fils du nouveau peuple exultent en leur roi : dans le Christ (Hesychius).
Cantáte Dómino cánticum novum; * laus eius in ecclésia sanctórum.Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; qu'Il soit loué dans l'assemblée des saints.
Lætétur Israel in eo, qui fecit eum, * et fílii Sion exsúltent in rege suo.Qu'Israël se réjouisse en Celui qui l'a créé ; que les Fils de Sion soient transportés pour leur Roi.
Laudent nomen eius in choro, * in tympano et cíthara psallant ei,Qu'ils célèbrent Son Nom de concert ; qu'ils le chantent sur les tambourins et les pasltérions.
quia beneplácitum est Dómino in pópulo suo, * et honorábit mansuétos in salúte.Car le Seigneur se complaît en Son peuple ; Il a sauvé et glorifié les paisibles.
Iúbilent sancti in glória, * læténtur in cubílibus suis.Les saints tressaillent dans la gloire, ils se réjouissent dans leur repos.
Exaltatiónes Dei in gútture eórum * et gládii ancípites in mánibus eórum,La louange de Dieu est sur leurs lèvres, des glaives à deux tranchants sont dans leurs mains.
ad faciéndam vindíctam in natiónibus, * castigatiónes in pópulis,Pour tirer vengeance des nations, pour châtier les peuples.
ad alligándos reges eórum in compédibus * et nóbiles eórum in mánicis férreis,Pour charger de chaînes les pieds de leurs rois, pour mettre aux grands les menottes.
ad faciéndum in eis iudícium conscríptum: * glória hæc est ómnibus sanctis eius.Pour accomplir sur eux la sentence écrite. C'est la gloire qu'Il réserve à tous Ses saints.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Fili, præbe mihi cor tuum, et óculi tui custódiant vias meas.Ant. Mon fils, donne-moi ton cœur, et que tes yeux gardent Mes voies.
Lectio brevis (Ier 31, 33)
Lecture brève (Rom 13, 8. 10)
Hoc erit pactum, quod fériam cum domo Israel post dies illos, dicit Dóminus: Dabo legem meam in viscéribus eórum et in corde eórum scribam eam; et ero eis in Deum, et ipsi erunt mihi in pópulum.Voici quelle sera l'Alliance que Je conclurai avec la maison d'Israël quand ces jours-là seront passés, déclare le Seigneur. Je mettrai Ma Loi au plus profond d'eux-mêmes; Je l'inscrirai dans leur coeur. Je serai leur Dieu, et ils seront Mon peuple.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Tóllite iugum meum super vos, * Et díscite a me. Tóllite. V/. Quia mitis sum et húmilis corde. * Et díscite a me. Glória Patri. Tóllite.R/. Prenez mon joug sur vous, * et apprenez de Moi. V/. Car Je suis doux et humble de coeur. * Et apprenez de Moi. Gloire au Père. Prenez.
Ant. Per víscera misericórdiæ Dei nostri, visitávit nos Oriens ex alto.Ant. Par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, le soleil levant viendra nous visiter d'en haut.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Per víscera misericórdiæ Dei nostri, visitávit nos Oriens ex alto.Ant. Par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, le soleil levant viendra nous visiter d'en haut.
Preces
Prières litaniques.
Christum, qui per crucem suam salútem géneri cóntulit humáno, adorémus, et pie clamémus:
Misericórdiam tuam nobis largíre, Dómine.
Christe, sol et dies noster, illúmina nos rádiis tuis,
et omnes sensus malos iam mane compésce.
Custódi cogitatiónes, sermónes et ópera nostra,
ut hódie in conspéctu tuo placére possímus.
Avérte fáciem tuam a peccátis nostris,
et omnes iniquitátes nostras dele.
Per crucem et resurrectiónem tuam,
reple nos consolatióne Spíritus Sancti.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Concéde, quæsumus, omnípotens Deus, ut qui, dilécti Fílii tui corde gloriántes, eius præcípua in nos benefícia recólimus caritátis, de illo donórum fonte cælésti supereffluéntem grátiam mereámur accípere. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Daigne accorder, Dieu tout-puissant : à nous qui nous glorifions dans le Cœur de Ton Fils bien aimé, et qui célébrons les bienfaits de Sa charité envers nous ; fais que nous recevions de cette source céleste une grâce surabondante. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Office de tierce du vendredi 8 juin 2018 - SACRATISSIMI CORDIS IESU

Hebdomada IX per annum IXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU SACRATISSIMI CORDIS IESU
Sollemnitas Solennité
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
Ant. 1 Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui? Respónde mihi.Ant. 1 Mon peuple, que T'ai-je fait, en quoi T'ai-je contristé ? Réponds-Moi.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui? Respónde mihi.Ant. Mon peuple, que T'ai-je fait, en quoi T'ai-je contristé ? Réponds-Moi.
Ant. 2 Contrítum est cor meum in médio mei, contremuérunt ómnia ossa mea.Ant. 2 Mon cœur est brisé au-dedans de Moi, Tous Mes os tremblent
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Contrítum est cor meum in médio mei, contremuérunt ómnia ossa mea.Ant. Mon cœur est brisé au-dedans de Moi, Tous Mes os tremblent
Ant. 3 Unus mílitum láncea latus Iesu apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua.Ant. 3 D'un coup de lance, un soldat Lui ouvrit le côté : il en sortit aussitôt du sang et de l'eau.
Psalmus 27 (28)
Psaume 27 (28)
Supplicatio et gratiarum actio
Supplication et action de grâce
Pater, gratias ago tibi quoniam audisti me (Io 11, 41).
Père, je Te rends grâce car Tu m’as écouté (Io 11, 41).
Ad te, Dómine, clamábo; * Deus meus, ne síleas a me.C'est vers Toi, Seigneur, que je crie; mon rocher, ne reste pas sourd à ma voix.
Nequándo táceas a me, * et assimilábor descendéntibus in lacum.De peur que si Tu gardes le silence je ne ressemble à ceux qui descendent dans la fosse.
Exáudi vocem deprecatiónis meæ, dum clamo ad te, * dum extóllo manus meas ad templum sanctum tuum.Ecoute la voix de mes supplications, quand je crie vers Toi, quand j'élève mes mains vers Ton saint sanctuaire.
Ne simul trahas me cum peccatóribus * et cum operántibus iniquitátem.Ne m'emporte pas avec les méchants et les artisans d'iniquité.
Qui loquúntur pacem cum próximo suo, * mala autem in córdibus eórum.Qui parlent de paix au prochain, et qui ont la malice dans le coeur.
[Da illis secúndum ópera eórum * et secúndum nequítiam adinventiónum ipsórum.Rends-leur selon leurs oeuvres, et selon la malice de leurs actions;
Secúndum opus mánuum eórum tríbue illis, redde retributiónem eórum ipsis.rends-leur selon l'ouvrage de leurs mains, donne-leur le salaire qu'ils méritent.
Quóniam non intellexérunt ópera Dómini et opus mánuum eíus, * déstruet illos et non aedificábit eos. ]Car ils ne prennent pas garde aux oeuvres du Seigneur, à l'ouvrage de Ses mains : Il les détruira et ne les bâtira pas.
Benedíctus Dóminus, † quóniam exaudívit vocem deprecatiónis meæ; * Dóminus adiútor meus et protéctor meus,Béni soit le Seigneur, car Il a entendu la voix de mes supplications ; le Seigneur est ma force et mon bouclier,
in ipso sperávit cor meum, et adiútus sum, † et exsultávit cor meum, * et in cántico meo confitébor ei.en Lui s'est confié mon coeur et j'ai été secouru ; aussi mon coeur est dans l'allégresse, et je Le louerai par mes cantiques.
Dóminus fortitúdo plebi suæ * et refúgium salvatiónum christi sui est.Le Seigneur est la force de Son peuple, Il est une forteresse de salut pour Son messie.
Salvum fac pópulum tuum et bénedic hereditáti tuæ * et pasce eos et extólle illos usque in ætérnum.Sauve Ton peuple et bénis Ton héritage, sois leur pasteur et porte-les à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Unus mílitum láncea latus Iesu apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua.Ant. D'un coup de lance, un soldat Lui ouvrit le côté : il en sortit aussitôt du sang et de l'eau.
Lectio brevis (Ier 31, 2-4)
Lecture brève (Ier 31, 2-4)
Hæc dicit Dóminus: Invénit grátiam in desérto pópulus, qui remánserat a gládio; vadet ad réquiem suam Israel. De longe Dóminus appáruit mihi: In caritáte perpétua diléxi te; ídeo attráxi te in misericórdia. Rursúmque ædificábo te, et ædificáberis.Ainsi parle le Seigneur : le peuple échappé au glaive a trouvé grâce dans le désert; je veux mettre Israël en repos. Le Seigneur m'est apparu de loin, Je t'ai aimée d'un amour éternel, C'est pourquoi j'ai prolongé pour toi la miséricorde. Je te bâtirai encore, et tu seras rebâtie.
V/. Hauriétis aquas in gáudio.
R/. De fóntibus Salvatóris.
V/. Vous puiserez avec joie des eaux
R/. Aux sources du Sauveur.
Orémus. Prions.
Concéde, quæsumus, omnípotens Deus, ut qui, dilécti Fílii tui corde gloriántes, eius præcípua in nos benefícia recólimus caritátis, de illo donórum fonte cælésti supereffluéntem grátiam mereámur accípere. Per Christum Dóminum nostrum.Daigne accorder, Dieu tout-puissant : à nous qui nous glorifions dans le Cœur de Ton Fils bien aimé, et qui célébrons les bienfaits de Sa charité envers nous ; fais que nous recevions de cette source céleste une grâce surabondante. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui? Respónde mihi.Ant. 1 Mon peuple, que T'ai-je fait, en quoi T'ai-je contristé ? Réponds-Moi.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Contrítum est cor meum in médio mei, contremuérunt ómnia ossa mea.Ant. 2 Mon cœur est brisé au-dedans de Moi, Tous Mes os tremblent
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Contrítum est cor meum in médio mei, contremuérunt ómnia ossa mea.Ant. 3 Mon cœur est brisé au-dedans de Moi, Tous Mes os tremblent
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Messe du vendredi 8 juin 2018 - SACRATISSIMI CORDIS IESU

Hebdomada IX per annum IXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU SACRATISSIMI CORDIS IESU
Sollemnitas Solennité


Introit Introit
Cogitationes Cordis eius in generatióne et generatiónem: ut éruat a morte ánimas eórum et alat eos in fame. (TP Allelúia, Allelúia). Ps. Exsultáte, iusti, in Dómino, rectos decet collaudátio. Les pensées de Son Cœur subsistent de génération en génération : délivrer leurs âmes de la mort et les nourrir au temps de la famine. (TP : Alléluia,alléluia.). Ps. Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur, car aux hommes droits sied la louange.
Lectio I Ière lecture
Osee (11,1-4.8c-9)
Haec dicit Dóminus: cum puer esset Israel, diléxi eum et ex Aegýpto vocávi fílium meum. Quanto magis vocábam eos, tanto recessérunt a fácie mea; ipsi Baálim immolábant et simulácris sacrificábant. Et ego dirigébam gressus Éphraim, portábam eos in bráchiis meis, et nesciérunt quod curárem eos. In funículis humanitátis trahébam eos, in vínculis caritátis; et fui eis, quasi qui élevant infántem ad maxíllas suas, et declinávi ad eum, ut vescerétur. Convértitur in me cor meum, simul exardéscit miserátio mea. Non fáciam furórem irae meae, non convértar, ut dispérdam Éphraim, quóniam Deus ego et non homo, in médio tui Sanctus et non véniam in terróre.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 24, 8-9
R/. Dulcis et rectus Dóminus, propter hoc legem dabit delinquéntibus in via. V/. Díriget mansuétos in iudício, docébit mites vias suas. Le Seigneur est bon et droit ; c’est pourquoi Il indique aux pécheurs la voie. V/. Il fait marcher les humbles dans la justice et enseigne aux doux Ses voies.
Lectio II IIème lecture
Eph 3,8-12.14-19 Eph 3,8-12.14-19
Fratres: Mihi ómnium sanctórum mínimo data est grátia haec: géntibus evangelizáre investigábiles divítias Christi et illumináre omnes, quae sit dispensátio mystérii abscónditi a sǽculis in Deo, qui ómnia creávit, ut innotéscat nunc principátibus et potestátibus in caeléstibus per ecclésiam multifórmis sapiéntia Dei, secúndum propósitum saeculórum, quod fecit in Christo Iésu Dómino nostro, in quo habémus fidúciam et accéssum in confidéntia per fidem eíus. Huíus rei grátia flecto génua mea ad Patrem, ex quo omnis patérnitas in caelis et in terra nominátur, ut det vobis secúndum divítias glóriae suae virtúte corroborári per Spíritum eíus in interiórem hóminem, habitáre Christum per fidem in córdibus vestris, in caritáte radicáti et fundáti, ut valeátis comprehéndere cum ómnibus sanctis quae sit latitúdo et longitúdo et sublímitas et profúndum, scire étiam supereminéntem sciéntiae caritátem Christi, ut impleámini in omnem plenitúdinem Dei. Frères : A moi, le plus petit de tous les saints, a été accordée cette grâce d'annoncer parmi les Gentils les richesses incommensurables du Christ, et de mettre en lumière devant tous quelle est l'économie du mystère caché dès l'origine des siècles en Dieu, qui a créé toutes choses; afin que les principautés et les puissances, dans les Cieux, connaissent par l'Eglise la sagesse infiniment variée de Dieu, selon le dessein éternel qu'Il a formé en Jésus-Christ Notre-Seigneur, en qui nous avons la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance, par la foi en Lui. A cause de cela je fléchis les genoux devant le Père de notre Seigneur Jésus-Christ,duquel toute paternité dans les Cieux et sur la terre tire son nom, pour qu'Il vous donne, selon les richesses de Sa gloire, d'être puissamment fortifiés par Son Esprit dans l'homme intérieur; qu'Il fasse que le Christ habite par la foi dans vos coeurs, afin qu'étant enracinés et fondés dans la charité, vous puissiez comprendre, avec tous les saints, quelle est la largeur, et la longueur, et la hauteur, et la profondeur, et connaître l'amour du Christ, qui surpasse toute connaissance, de sorte que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
R/. Allelúia V/. Tóllite iugum meum super vos et díscite a me, quia mitis sum et húmilis Corde, et inveniétis réquiem animábus vestris. Alléluia. V/. Prenez sur vous Mon joug et apprenez de Moi que je suis doux et humble de cœur et vous trouverez le repos de vos âmes.
Evangelium Evangile
Io 19,31-37 Jn 19 31-37
Iudǽi quóniam Parascéve erat, ut non remanérent in cruce córpora sábbato, erat enim magnus dies illíus sábbati, rogavérunt Pilátum, ut frangeréntur eórum crura, et tolleréntur. Venérunt ergo mílites et primi quidem fregérunt crura et altérius, qui crucifíxus est cum eo; ad Iésum autem cum veníssent, ut vidérunt eum iam mórtuum, non fregérunt eíus crura, sed unus mílitum láncea latus eíus apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua. Et qui vidit, testimónium perhíbuit, et verum est eíus testimónium, et ille scit quia vera dicit, ut et vos credátis. Facta sunt enim haec, ut Scriptúra impleátur: “Os non comminuétur eíus”, et íterum ália Scriptúra dicit: “Vidébunt in quem transfixérunt.” Comme c'était la préparation, de peur que les corps ne restassent sur la croix pendant le sabbat, car ce jour de sabbat était solennel, les Juifs demandèrent à Pilate qu'on rompît les jambes des suppliciés, et qu'on les enlevât. Les soldats vinrent donc, et rompirent les jambes au premier, puis à l'autre qui avait été crucifié avec Lui. Etant ensuite venus à Jésus, et Le voyant déjà mort, ils ne Lui rompirent pas les jambes; mais un des soldats Lui ouvrit le côté avec une lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau. Celui qui l'a vue en a rendu témoignage, et son témoignage est véridique. Et il sait qu'il est vrai, afin que, vous aussi, vous croyiez. Car ces choses ont été faites, afin que l'Ecriture fût accomplie: Vous ne briserez aucun de Ses os. Et ailleurs, l'Ecriture dit encore: Ils contempleront Celui qu'ils ont percé.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 68, 21-22
Impropérium exspectávit cor meum, et misériam: et sustínui qui simul mecum contristarétur, et non fuit: consolántem me quaesívi, et non invéni: et dedérunt in escam meam fel, et in siti mea potavérunt me acéto. Mon cœur s’est attendu aux outrages et à la misère j’ai cherché quelqu’un qui s’affligeât avec moi et personne n’est venu ; quelqu’un qui me consolât, et je ne l’ai point trouvé.
Communio Communion
Ioann. 19, 34
Unus mílitum láncea latus eius apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua. L’un des soldats Lui ouvrit le côté avec sa lance et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau.

Modifications aux messes lues :

Office de sexte du vendredi 8 juin 2018 - SACRATISSIMI CORDIS IESU

Hebdomada IX per annum IXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU SACRATISSIMI CORDIS IESU
Sollemnitas Solennité
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l’'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l’'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui? Respónde mihi.Ant. 1 Mon peuple, que T'ai-je fait, en quoi T'ai-je contristé ? Réponds-Moi.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui? Respónde mihi.Ant. Mon peuple, que T'ai-je fait, en quoi T'ai-je contristé ? Réponds-Moi.
Ant. 2 Contrítum est cor meum in médio mei, contremuérunt ómnia ossa mea.Ant. 2 Mon cœur est brisé au-dedans de Moi, Tous Mes os tremblent
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Contrítum est cor meum in médio mei, contremuérunt ómnia ossa mea.Ant. Mon cœur est brisé au-dedans de Moi, Tous Mes os tremblent
Ant. 3 Unus mílitum láncea latus Iesu apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua.Ant. 3 D'un coup de lance, un soldat Lui ouvrit le côté : il en sortit aussitôt du sang et de l'eau.
Psalmus 27 (28)
Psaume 27 (28)
Supplicatio et gratiarum actio
Supplication et action de grâce
Pater, gratias ago tibi quoniam audisti me (Io 11, 41).
Père, je Te rends grâce car Tu m’as écouté (Io 11, 41).
Ad te, Dómine, clamábo; * Deus meus, ne síleas a me.C'est vers Toi, Seigneur, que je crie; mon rocher, ne reste pas sourd à ma voix.
Nequándo táceas a me, * et assimilábor descendéntibus in lacum.De peur que si Tu gardes le silence je ne ressemble à ceux qui descendent dans la fosse.
Exáudi vocem deprecatiónis meæ, dum clamo ad te, * dum extóllo manus meas ad templum sanctum tuum.Ecoute la voix de mes supplications, quand je crie vers Toi, quand j'élève mes mains vers Ton saint sanctuaire.
Ne simul trahas me cum peccatóribus * et cum operántibus iniquitátem.Ne m'emporte pas avec les méchants et les artisans d'iniquité.
Qui loquúntur pacem cum próximo suo, * mala autem in córdibus eórum.Qui parlent de paix au prochain, et qui ont la malice dans le coeur.
[Da illis secúndum ópera eórum * et secúndum nequítiam adinventiónum ipsórum.Rends-leur selon leurs oeuvres, et selon la malice de leurs actions;
Secúndum opus mánuum eórum tríbue illis, redde retributiónem eórum ipsis.rends-leur selon l'ouvrage de leurs mains, donne-leur le salaire qu'ils méritent.
Quóniam non intellexérunt ópera Dómini et opus mánuum eíus, * déstruet illos et non aedificábit eos. ]Car ils ne prennent pas garde aux oeuvres du Seigneur, à l'ouvrage de Ses mains : Il les détruira et ne les bâtira pas.
Benedíctus Dóminus, † quóniam exaudívit vocem deprecatiónis meæ; * Dóminus adiútor meus et protéctor meus,Béni soit le Seigneur, car Il a entendu la voix de mes supplications ; le Seigneur est ma force et mon bouclier,
in ipso sperávit cor meum, et adiútus sum, † et exsultávit cor meum, * et in cántico meo confitébor ei.en Lui s'est confié mon coeur et j'ai été secouru ; aussi mon coeur est dans l'allégresse, et je Le louerai par mes cantiques.
Dóminus fortitúdo plebi suæ * et refúgium salvatiónum christi sui est.Le Seigneur est la force de Son peuple, Il est une forteresse de salut pour Son messie.
Salvum fac pópulum tuum et bénedic hereditáti tuæ * et pasce eos et extólle illos usque in ætérnum.Sauve Ton peuple et bénis Ton héritage, sois leur pasteur et porte-les à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Unus mílitum láncea latus Iesu apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua.Ant. D'un coup de lance, un soldat Lui ouvrit le côté : il en sortit aussitôt du sang et de l'eau.
Lectio brevis (Ier 32, 40)
Lecture brève (Iac 1, 19b-20. 26)
Fériam eis pactum sempitérnum et non désinam eis benefácere et timórem meum dabo in corde eórum, ut non recédant a me.Je conclus avec eux une Alliance éternelle: Je ne cesse de les poursuivre de Mes bienfaits et Je fais qu'Ils me respectent profondément, sans plus jamais s'écarter de Moi.
V/. Sustínui quid simul contristarétur, et non fuit.
R/. Et qui consolarétur, et non invéni.
V/. Je suis demeuré dans l’attente de quelqu’un qui prît part à Ma tristesse, et nul ne l’a fait ; R/. De quelqu’un qui Me consolât, et Je n’ai trouvé personne.
Orémus. Prions.
Concéde, quæsumus, omnípotens Deus, ut qui, dilécti Fílii tui corde gloriántes, eius præcípua in nos benefícia recólimus caritátis, de illo donórum fonte cælésti supereffluéntem grátiam mereámur accípere. Per Christum Dóminum nostrum.Daigne accorder, Dieu tout-puissant : à nous qui nous glorifions dans le Cœur de Ton Fils bien aimé, et qui célébrons les bienfaits de Sa charité envers nous ; fais que nous recevions de cette source céleste une grâce surabondante. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui? Respónde mihi.Ant. 1 Mon peuple, que T'ai-je fait, en quoi T'ai-je contristé ? Réponds-Moi.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Contrítum est cor meum in médio mei, contremuérunt ómnia ossa mea.Ant. 2 Mon cœur est brisé au-dedans de Moi, Tous Mes os tremblent
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Unus mílitum láncea latus Iesu apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua.Ant. 3 D'un coup de lance, un soldat Lui ouvrit le côté : il en sortit aussitôt du sang et de l'eau.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Office de none du vendredi 8 juin 2018 - SACRATISSIMI CORDIS IESU

Hebdomada IX per annum IXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU SACRATISSIMI CORDIS IESU
Sollemnitas Solennité
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'’univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'’Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui? Respónde mihi.Ant. 1 Mon peuple, que T'ai-je fait, en quoi T'ai-je contristé ? Réponds-Moi.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui? Respónde mihi.Ant. Mon peuple, que T'ai-je fait, en quoi T'ai-je contristé ? Réponds-Moi.
Ant. 2 Contrítum est cor meum in médio mei, contremuérunt ómnia ossa mea.Ant. 2 Mon cœur est brisé au-dedans de Moi, Tous Mes os tremblent
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Contrítum est cor meum in médio mei, contremuérunt ómnia ossa mea.Ant. Mon cœur est brisé au-dedans de Moi, Tous Mes os tremblent
Ant. 3 Unus mílitum láncea latus Iesu apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua.Ant. 3 D'un coup de lance, un soldat Lui ouvrit le côté : il en sortit aussitôt du sang et de l'eau.
Psalmus 27 (28)
Psaume 27 (28)
Supplicatio et gratiarum actio
Supplication et action de grâce
Pater, gratias ago tibi quoniam audisti me (Io 11, 41).
Père, je Te rends grâce car Tu m’as écouté (Io 11, 41).
Ad te, Dómine, clamábo; * Deus meus, ne síleas a me.C'est vers Toi, Seigneur, que je crie; mon rocher, ne reste pas sourd à ma voix.
Nequándo táceas a me, * et assimilábor descendéntibus in lacum.De peur que si Tu gardes le silence je ne ressemble à ceux qui descendent dans la fosse.
Exáudi vocem deprecatiónis meæ, dum clamo ad te, * dum extóllo manus meas ad templum sanctum tuum.Ecoute la voix de mes supplications, quand je crie vers Toi, quand j'élève mes mains vers Ton saint sanctuaire.
Ne simul trahas me cum peccatóribus * et cum operántibus iniquitátem.Ne m'emporte pas avec les méchants et les artisans d'iniquité.
Qui loquúntur pacem cum próximo suo, * mala autem in córdibus eórum.Qui parlent de paix au prochain, et qui ont la malice dans le coeur.
[Da illis secúndum ópera eórum * et secúndum nequítiam adinventiónum ipsórum.Rends-leur selon leurs oeuvres, et selon la malice de leurs actions;
Secúndum opus mánuum eórum tríbue illis, redde retributiónem eórum ipsis.rends-leur selon l'ouvrage de leurs mains, donne-leur le salaire qu'ils méritent.
Quóniam non intellexérunt ópera Dómini et opus mánuum eíus, * déstruet illos et non aedificábit eos. ]Car ils ne prennent pas garde aux oeuvres du Seigneur, à l'ouvrage de Ses mains : Il les détruira et ne les bâtira pas.
Benedíctus Dóminus, † quóniam exaudívit vocem deprecatiónis meæ; * Dóminus adiútor meus et protéctor meus,Béni soit le Seigneur, car Il a entendu la voix de mes supplications ; le Seigneur est ma force et mon bouclier,
in ipso sperávit cor meum, et adiútus sum, † et exsultávit cor meum, * et in cántico meo confitébor ei.en Lui s'est confié mon coeur et j'ai été secouru ; aussi mon coeur est dans l'allégresse, et je Le louerai par mes cantiques.
Dóminus fortitúdo plebi suæ * et refúgium salvatiónum christi sui est.Le Seigneur est la force de Son peuple, Il est une forteresse de salut pour Son messie.
Salvum fac pópulum tuum et bénedic hereditáti tuæ * et pasce eos et extólle illos usque in ætérnum.Sauve Ton peuple et bénis Ton héritage, sois leur pasteur et porte-les à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Unus mílitum láncea latus Iesu apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua.Ant. D'un coup de lance, un soldat Lui ouvrit le côté : il en sortit aussitôt du sang et de l'eau.
Lectio brevis (Rom 5, 8-9)
Lecture brève (Rom 5, 8-9)
Comméndat suam caritátem Deus in nos, quóniam, cum adhuc peccatóres essémus, Christus pro nobis mórtuus est. Multo ígitur magis iustificáti nunc in sánguine ipsíus, salvi érimus ab ira per ipsum!Dieu montre Son amour envers nous en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, au temps marqué, Jésus-Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés dans Son sang, serons-nous sauvés par Lui de la colère.
V/. Vulnerátus est propter iniquitátes nostras.
R/. Et eius livóre sanáti sumus.
V/. Il a été blessé par nos iniquités.
R/. Et par Ses blessures, nous sommes guéris.
Orémus. Prions.
Concéde, quæsumus, omnípotens Deus, ut qui, dilécti Fílii tui corde gloriántes, eius præcípua in nos benefícia recólimus caritátis, de illo donórum fonte cælésti supereffluéntem grátiam mereámur accípere. Per Christum Dóminum nostrum.Daigne accorder, Dieu tout-puissant : à nous qui nous glorifions dans le Cœur de Ton Fils bien aimé, et qui célébrons les bienfaits de Sa charité envers nous ; fais que nous recevions de cette source céleste une grâce surabondante. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Pópule meus, quid feci tibi aut quid moléstus fui? Respónde mihi.Ant. 1 Mon peuple, que T'ai-je fait, en quoi T'ai-je contristé ? Réponds-Moi.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Contrítum est cor meum in médio mei, contremuérunt ómnia ossa mea.Ant. 2 Mon cœur est brisé au-dedans de Moi, Tous Mes os tremblent
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Unus mílitum láncea latus Iesu apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua.Ant. 3 D'un coup de lance, un soldat Lui ouvrit le côté : il en sortit aussitôt du sang et de l'eau.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c’est à dire : de son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Vêpres du vendredi 8 juin 2018 - SACRATISSIMI CORDIS IESU

Hebdomada IX per annum IXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU SACRATISSIMI CORDIS IESU
Sollemnitas Solennité
Ad II Vesperas
Aux IIèmes Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Auctor beáte sæculi,
Bienheureux créateur du monde,
Christe, Redémptor ómnium,
Christ, sauveur de tous,
lumen Patris de lúmine
lumière de la lumière du Père,
Deúsque verus de Deo:
vrai Dieu né de Dieu,
  
Amor coégit te tuus
C'est Ton amour qui T'a contraint
mortále corpus súmere,
à prendre un corps mortel,
ut, novus Adam, rédderes
pour que, nouvel Adam,
quod vetus ille abstúlerat:
Tu restaures ce que l'ancien avait perdu ;
  
Ille amor, almus ártifex
Cet amour, bienfaisant créateur de la terre,
terræ marísque et síderum,
de la mer et des cieux,
erráta patrum míserans
eut pitié des égarements de nos pères
et nostra rumpens víncula.
et brisa nos chaînes.
  
Non corde discédat tuo
Que Ton coeur ne perde pas cette force
vis illa amóris íncliti:
d'un amour admirable :
hoc fonte gentes háuriant
qu'à cette source les peuples
remissiónis grátiam.
puisent la grâce du pardon.
  
Ad hoc acérbam lánceam
Si Ton coeur souffrit la blessure
passúmque ad hoc est vúlnera,
de la lance cruelle,
ut nos laváret sórdibus
c'est pour nous laver de nos souillures
unda fluénte et sánguine.
dans l'eau et le sang qui en découlent.
  
Iesu, tibi sit glória,
Toute gloire à Toi, ô Jésus,
qui corde fundis grátiam,
qui de Ton coeur répands la grâce ;
cum Patre et almo Spíritu
même gloire au Père, à l'Esprit,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers l'infini des siècles.
Ant. 1 Suávi iugo tuo domináre, Dómine, in médio inimicórum tuórum.Ant. 1 De Ton joug suave, règne, Seigneur, au milieu de Tes ennemis.
Psalmus 109 (110)
Psaume 109 (110)
Messias rex et sacerdos
Le messie, roi et prêtre
Oportet illum regnare, donec ponat omnes inimicos sub pedibus eius (1 Cor 15, 25).
Il faut qu'Il règne, après avoir mis tous Ses ennemis sous Ses pieds (1 Cor 15, 25).
Dixit Dóminus Dómino meo: * «Sede a dextris meis,Le Seigneur a dit à mon Seigneur : * « Assieds-Toi à Ma droite,
donec ponam inimícos tuos * scabéllum pedum tuórum».en attendant que Je fasse de Tes ennemis l'escabeau de Tes pieds ».
Virgam poténtiæ tuæ emíttet Dóminus ex Sion: * domináre in médio inimicórum tuórum.Le Seigneur fera sortir de Sion le sceptre de Ta puissance : * domine au milieu de Tes ennemis.
Tecum principátus in die virtútis tuæ, † in splendóribus sanctis, * ex útero ante lucíferum génui te.Avec Toi est le principe au jour de Ta puissance, † dans les splendeurs des saints : * c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré.
Iurávit Dóminus et non pænitébit eum: * «Tu es sacérdos in ætérnum secúndum órdinem Melchísedech».Le Seigneur a juré et Il ne S'en repentira point : * Tu es prêtre pour l'éternité, selon l'ordre de Melchisédech.
Dóminus a dextris tuis, * conquassábit in die iræ suæ reges.Le Seigneur est à Ta droite : * Il a brisé des rois au jour de Sa colère.
[Iudicábit in natiónibus: cumulántur cadávera, * conquassábit cápita in terra spatiósa.][Il exercera Ses jugements parmi les nations, en accumulant les cadavres, * Il écrasera sur la terre les têtes d'un grand nombre.]
De torrénte in via bibet, * proptérea exaltábit caput.Il boira du torrent dans le chemin : * c'est pour cela qu'Il lèvera la tête.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Suávi iugo tuo domináre, Dómine, in médio inimicórum tuórum.Ant. De Ton joug suave, règne, Seigneur, au milieu de Tes ennemis.
Ant. 2 Miséricors et miserátor Dóminus: escam dedit timéntibus se.Ant. 2 Le Seigneur est miséricordieux et compatissant, Il nourrit ceux qui Le craignent.
Psalmus 110 (111)
Psaume 110 (111)
Magna opera Domini
Les œuvres du Seigneur sont grandes
Magna et mirabilia opera tua, Domine Deus omnipotens (Ap 15, 3).
Grandes et merveilleuses tes œuvres, Seigneur, Dieu tout puissant (Ap 15, 3).
Confitébor Dómino in toto corde meo, * in consílio iustórum et congregatióne.Je vous louerai, Seigneur, en tout mon cœur ; * au conseil des justes et dans l'assemblée.
Magna ópera Dómini, * exquirénda ómnibus, qui cúpiunt ea.Grandes sont les œuvres du Seigneur ; * parfaitement conforme à toutes ses volontés.
Decor et magnificéntia opus eius, * et iustítia eius manet in sæculum sæculi.Son œuvre est louange et magnificence, * et sa justice demeure dans les siècles des siècles.
Memóriam fecit mirabílium suórum, * miséricors et miserátor Dóminus.Il a fait un mémorial de ses merveilles, * le Seigneur miséricordieux et compatissant ;
Escam dedit timéntibus se; * memor erit in sæculum testaménti sui.il a donné une nourriture à ceux qui le craignent. * Il se souviendra à jamais de son alliance.
Virtútem óperum suórum annuntiávit pópulo suo, † ut det illis hereditátem géntium; * ópera mánuum eius véritas et iudícium.Il annoncera la puissance de ses œuvres à son peuple † Afin de leur donner l'héritage des nations : * les œuvres de ses mains sont vérité et jutice.
Fidélia ómnia mandáta eius, † confirmáta in sæculum sæculi, * facta in veritáte et æquitáte.Tous ses commandements sont fidèles † confirmés dans les siècles des siècles, * faits selon la vérité et l'équité.
Redemptiónem misit pópulo suo, * mandávit in ætérnum testaméntum suum.Il en a envoyé la rédemption à son peuple : * il a établi pour l'éternité son alliance.
Sanctum et terríbile nomen eius. * Inítium sapiéntiæ timor Dómini,Saint et terrible est son nom ; * le commencement de la sagesse est la crainte du Seigneur.
intelléctus bonus ómnibus faciéntibus ea; * laudátio eius manet in sæculum sæculi.La bonne intelligence est à tous ceux qui agissent de la sorte * sa louange demeure dans les siècles des siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Miséricors et miserátor Dóminus: escam dedit timéntibus se.Ant. Le Seigneur est miséricordieux et compatissant, Il nourrit ceux qui Le craignent.
Ant. 3 Ecce Agnus Dei, ecce qui tollit peccáta mundi.Ant. 3 Voici l'Agneau de Dieu, voici celui qui prend les péchés du monde.
Canticum (Phil 2, 6-11) NT 5
Cantique (Phil 2, 6-11) NT 5
De Christo, servo Dei
Le Christ, serviteur de Dieu
Christus Iesus, cum in forma Dei esset, * non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo,Le Christ-Jésus, bien qu'Il fût dans la condition de Dieu, n'a pas retenu avidement Son égalité avec Dieu,
sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens,† in similitúdinem hóminum factus; * et hábitu invéntus ut homo,mais Il S'est anéanti Lui-même, en prenant la condition d'esclave, en Se rendant semblable aux hommes ; reconnu pour homme par tout ce qui a paru de Lui,
humiliávit semetípsum † factus oboediens usque ad mortem, * mortem autem crucis.Il S'est abaissé Lui-même, se faisant obéissant jusqu'à la mort, et à la mort de la croix.
Propter quod et Deus illum exaltávit † et donávit illi nomen, * quod est super omne nomen,C'est pourquoi aussi Dieu L'a souverainement élevé, et Lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom,
ut in nómine Iesu omne genu flectátur * cæléstium et terréstrium et infernórumafin qu'au Nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et dans les enfers,
et omnis língua confiteátur: * «Dóminus Iesus Christus!», in glóriam Dei Patris.et que toute langue confesse : « Jésus-Christ est le Seigneur ! » à la gloire de Dieu le Père.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Ecce Agnus Dei, ecce qui tollit peccáta mundi.Ant. Voici l'Agneau de Dieu, voici celui qui prend les péchés du monde.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Christus diléxit nos et lavit nos * In sánguine suo. Christus.
V/. Et fecit nos Deo regnum et sacerdótium. * In sánguine suo. Glória Patri. Christus.
R/. Le Christ nous a aimés et nous a lavés * dans son sang.
V/. Il a fait de nous en Dieu des rois et des prêtres. * Dans son sang. Gloire au Père. Le Christ.
Ant. Suscépit nos Dóminus púeros suos, recordátus misericórdiæ suæ.Ant. Le Seigneur nous a accueillis comme Ses enfants, Il S'est souvenu de Sa miséricorde.
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Suscépit nos Dóminus púeros suos, recordátus misericórdiæ suæ.Ant. Le Seigneur nous a accueillis comme Ses enfants, Il S'est souvenu de Sa miséricorde.
Preces
Prières litaniques.
Christum, qui per crucem suam salútem géneri cóntulit humáno, adorémus, et pie clamémus:
Misericórdiam tuam nobis largíre, Dómine.
Christe, sol et dies noster, illúmina nos rádiis tuis,
et omnes sensus malos iam mane compésce.
Custódi cogitatiónes, sermónes et ópera nostra,
ut hódie in conspéctu tuo placére possímus.
Avérte fáciem tuam a peccátis nostris,
et omnes iniquitátes nostras dele.
Per crucem et resurrectiónem tuam,
reple nos consolatióne Spíritus Sancti.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Concéde, quæsumus, omnípotens Deus, ut qui, dilécti Fílii tui corde gloriántes, eius præcípua in nos benefícia recólimus caritátis, de illo donórum fonte cælésti supereffluéntem grátiam mereámur accípere. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Daigne accorder, Dieu tout-puissant : à nous qui nous glorifions dans le Cœur de Ton Fils bien aimé, et qui célébrons les bienfaits de Sa charité envers nous ; fais que nous recevions de cette source céleste une grâce surabondante. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Complies du vendredi 8 juin 2018 - SACRATISSIMI CORDIS IESU

Hebdomada IX per annum IXème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU SACRATISSIMI CORDIS IESU
Sollemnitas Solennité
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Te lucis ante términum,
Avant que le jour ne s'éteigne,
rerum creátor, póscimus,
nous Te prions, Créateur de toute chose,
ut sólita cleméntia
dans Ta bonté de toujours,
sis præsul ad custódiam.
veille sur nous, garde-nous.
  
Te corda nostra sómnient,
Que nos cœurs rêvent de Toi,
te per sopórem séntiant,
qu'ils songent à Toi pendant le sommeil,
tuámque semper glóriam
qu'ils chantent encore Ta gloire
vicína luce cóncinant.
à l'approche de la lumière.
  
Vitam salúbrem tríbue,
Accorde-nous une vie saine,
nostrum calórem réfice
réchauffe-nous intérieurement,
tætram noctis calíginem
que Ta clarté illumine
tua collústret cláritas.
les tristes ténèbres de la nuit.
  
Præsta, Pater omnípotens,
Exauce-nous, Père tout-puissant,
per Iesum Christum Dóminum,
par Jésus-Christ le Seigneur,
qui tecum in perpétuum
qui avec Toi et le Saint-Esprit
regnat cum Sancto Spíritu. Amen.
règne éternellement. Amen.
Ant. 1 Alis suis obumbrábit tibi; non timébis a timóre noctúrno.Ant. 1 Ses ailes te couvriront d'ombre ; tu ne craindras pas la frayeur nocturne.
Psalmus 90 (91)
Psaume 90 (91)
In protectione Altissimi
Sous la protection du Très Haut
Ecce dedi vobis potestatem calcandi supra serpentes et scorpiones (Lc 10, 19).
Voici que je vous donne le pouvoir de piétiner serpents et scorpions (Lc 10, 19).
Qui hábitat in protectióne Altíssimi, * sub umbra Omnipoténtis commorábitur.Celui qui habite sous l'assistance du Très-Haut demeurera sous la protection du Dieu du Ciel.
Dicet Dómino: † «Refúgium meum et fortitúdo mea, * Deus meus, sperábo in eum».Il dira au Seigneur: mon défenseur et mon refuge. Il est mon Dieu; j'espérerai en Lui.
Quóniam ipse liberábit te de láqueo venántium * et a verbo malígno.Car c'est Lui qui t'a délivré du piège du chasseur, et de la parole âpre et piquante.
Alis suis obumbrábit tibi, et sub pennas eius confúgies; * scutum et loríca véritas eius.Il te mettra à l'ombre sous Ses épaules, et sous Ses ailes tu seras plein d'espoir. Sa vérité t'environnera comme un bouclier
Non timébis a timóre noctúrno, a sagítta volánte in die, † a peste perambulánte in ténebris, * ab extermínio vastánte in merídie.Tu ne craindras pas les frayeurs de la nuit, ni la flèche qui vole pendant le jour, ni les maux qui s'avancent dans les ténèbres, ni les attaques du démon de midi.
Cadent a látere tuo mille † et decem mília a dextris tuis; * ad te autem non appropinquábit.Mille tomberont à ton côté, et dix mille à ta droite; mais la mort n'approchera pas de toi.
Verúmtamen óculis tuis considerábis, * et retributiónem peccatórum vidébis.Et même tu contempleras de tes yeux, et tu verras le châtiment des pécheurs.
Quóniam tu es, Dómine, refúgium meum. * Altíssimum posuísti habitáculum tuum.Car tu as dit: Tu es, Seigneur, mon espérance. Tu as fait du Très-Haut ton refuge.
Non accédet ad te malum, * et flagéllum non appropinquábit tabernáculo tuo,Le mal ne viendra pas jusqu'à toi, et les fléaux ne s'approcheront pas de ta tente.
quóniam ángelis suis mandábit de te, * ut custódiant te in ómnibus viis tuis.Car Il a commandé pour toi à Ses Anges de te garder dans toutes tes voies.
In mánibus portábunt te, * ne forte offéndas ad lápidem pedem tuum.Ils te porteront dans leurs mains, de peur que tu heurtes le pied contre la pierre.
Super áspidem et basilíscum ambulábis * et conculcábis leónem et dracónem.Tu marcheras sur l'aspic et sur le basilic, et tu fouleras aux pieds le lion et le dragon.
Quóniam mihi adhæsit, liberábo eum; * suscípiam eum, quóniam cognóvit nomen meum.Parce qu'il a espéré en Moi, Je le délivrerai; Je le protégerai, parce qu'il a connu Mon Nom. *
Clamábit ad me, et ego exáudiam eum; † cum ipso sum in tribulatióne, * erípiam eum et glorificábo eum.Il criera vers Moi, et Je l'exaucerai; Je suis avec lui dans la tribulation; Je le sauverai et Je le glorifierai.
Longitúdine diérum replébo eum * et osténdam illi salutáre meum.Je le comblerai de jours, et Je lui ferai voir Mon salut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Alis suis obumbrábit tibi; non timébis a timóre noctúrno.Ant. Ses ailes te couvriront d'ombre ; tu ne craindras pas la frayeur nocturne.
Lectio brevis (Ap 22, 4-5)
Lecture brève (Ap 22, 4-5)
Vidébunt fáciem Dómini, et nomen eius in fróntibus eórum. Et nox ultra non erit, et non egent lúmine lucérnæ neque lúmine solis, quóniam Dóminus Deus illuminábit super illos, et regnábunt in sæcula sæculórum.Ils verront Sa face, et Son nom sera sur leurs fronts. Il n'y aura plus de nuit, et ils n'auront besoin ni de la lumière de la lampe, ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera; et ils régneront aux siècles des siècles.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Vísita, quæsumus, Dómine, habitatiónem istam, et omnes insídias inimíci ab ea longe repélle; ángeli tui sancti hábitent in ea, qui nos in pace custódiant; et benedíctio tua sit super nos semper. Per Christum Dóminum nostrum.Visite, nous T'en prions, Seigneur, cette habitation, et refoule loin d'elle tous les ennemis embusqués ; Tes saints anges y demeurent, qui nous gardent dans la paix ; et que Ta bénédiction soit toujours sur nous. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.