Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Martyrologe du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Martyrologe
Le 15 septembre
1. Mémoire de Notre-Dame des Douleurs, la Vierge Marie, qui, debout au pied de la Croix de Jésus, a été associée très intimement et dans la foi à la passion salutaire de son fils.
2. À Rome, saint Nicomède, martyr, dont le pape Boniface V honora le corps, déposé au cimetière de la voie Nomentane, en élevant par-dessus une basilique sépulcrale.
3. À Tournus sur le territoire de Chalon-sur-Saône, saint Valérien, martyr.
4. À Tomi en Scythie, au début du IVe siècle, les saints martyrs Straton, Valère, Macrobe et Gordien, qui furent exécutés, dit-on, sous l’empereur Licinius.
5. Sur les bords du Danube, vers 370, saint Nicétas le Goth, martyr, qui, en raison de sa foi catholique, fut brûlé vif sur l’ordre du roi arien Athanaric.
6. À Lyon, au IVe siècle, saint Alpin, évêque, qui succéda à saint Just, lorsque celui-ci décida de vivre en ermite.
7. À Toul, au VIe siècle, saint Epvre, évêque.
8. Au monastère de Jumièges, près de Rouen, au VIIe siècle, saint Achard, abbé, mis à la tête de cette abbaye par saint Philibert dont il était disciple.
9. À Cordoue en Andalousie, en 852, les saints martyrs Émile, diacre, et Jérémie. Après avoir longtemps langui en prison, pendant la persécution des Maures, ils eurent enfin le cou tranché pour le Christ, et consommèrent ainsi leur martyre.
10*. À Bargone en Émilie, l’an 1386, le bienheureux Roland de Médicis, anachorète, qui vécut dans des lieux sauvages et inhabités des Alpes, dans la plus austère solitude, conversant avec Dieu.
11. À Gênes en Ligurie, en 1510, sainte Catherie Fieschi, veuve, remarquable par son mépris du monde, ses jeûnes répétés, son amour de Dieu et sa charité envers les pauvres et les malades.
12*. À Hirado au Japon, en 1622, le bienheureux Camille Costanzo, prêtre de la Compagnie de Jésus et martyr. Sur l’ordre du chef suprême Hidetada, il fut brûlé vif, et jusque sur le bûcher ne cessa de prêcher le Christ.
13*. À San Francisco Cajonos au Mexique, en 1700, les bienheureux Jean-Baptiste et Hyacinthe des Anges, catéchistes et martyrs. Refusant d’adorer les idoles ils succombèrent à des coups violents, participant ainsi à la passion du Christ.
14*. À Vienne en Autriche, l’an 1929, le bienheureux Antoine-Marie Schwartz, prêtre. Pour le soin pastoral des apprentis et des jeunes ouvriers, mais aussi pour la défense de leurs droits, il fonda la Congrégation de Saint-Joseph de Calasanz pour les ouvriers chrétiens.
15*. À Llosa de Ranes, dans le pays de Valence en Espagne, l’an 1936, le bienheureux Pascal Penades Jornet, prêtre et martyr, victime de la persécution déchaînée au cours de la guerre civile.
16*. Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1942, le bienheureux Ladislas Miegon, prêtre de Sandomierz et martyr. Aumônier militaire, quand la Pologne fut soumise au régime nazi, il fut déporté en Allemagne et succomba aux mauvais traitements subis.
17*. À Naples, en 1952, le bienheureux Paul Manna, prêtre. Membre de l’Institut pontifical ; pour les Missions étrangères, il dut quitter pour raison de santé son activité missionnaire en Birmanie, s’occupa avec zèle de l’œuvre d’évangélisation et favorisa la prédication de la parole de Dieu et l’unité des chrétiens.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Invitatoire du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année
Ad Invitatorium
Ad Invitatorium
A la liturgie lue :
Ante Officium quod a solo persolvitur, dici potest sequens oratio:Avant l'office récité seul, on peut dire la prière suivante :
Aperi, Dómine, os meum ad benedicéndum nomen sanctum tuum; munda cor meum ab ómnibus vanis, pervérsis et aliénis cogitatiónibus; intelléctum illúmina, afféctum inflámma, ut digne, atténte ac devóte hoc Offícium recitáre váleam, et exaudíri mérear ante conspéctum divínæ maiestátis tuæ. Per Christum Dóminum nostrum. Amen.Ouvre mes lèvres, Seigneur, afin qu’elles bénissent Ton saint Nom, purifie aussi mon cœur de toute pensée vaine, mauvaise, étrangère. Éclaire mon intelligence, enflamme mon amour, afin que je puisse réciter cet office avec respect, attention et dévotion, et mériter d’être exaucé en présence de Ta divine majesté. Par le Christ notre Seigneur. Amen.
V/. Dómine, lábia mea apéries. R/. Et os meum annuntiábit laudem tuam.V/. Seigneur, ouvre mes lèvres. R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
Psalmus 94 (95)Psaume 94 (95)
Invitatio ad laudem DeiInvitation à la louange de Dieu
Adhortamini vosmetipsos per singulos dies, donec illud «hodie» vocatur (Hebr 3, 13).Exhortez-vous mutuellement chaque jour, tant que vaut cet « aujourd'hui ».
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Veníte, exsultémus Dómino; iubilémus Deo salutári nostro. Præoccupémus fáciem eius in confessióne et in psalmis iubilémus ei.Venez, exultons pour le Seigneur, jubilons pour Dieu, notre salut. Accourons devant Sa face dans l'action de grâce, dans des psaumes, jubilons pour Lui.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Quóniam Deus magnus Dóminus et rex magnus super omnes deos. Quia in manu eius sunt profúnda terræ, et altitúdines móntium ipsíus sunt. Quóniam ipsíus est mare, et ipse fecit illud, et siccam manus eius formavérunt. Parce que le Seigneur est le grand Dieu ; le grand Roi au-dessus de tous les dieux. Car dans Sa main sont les profondeurs de la terre, et que les hauteurs des montagnes sont à Lui. Parce qu'à Lui est la mer, et que c'est Lui-même qui l'a faite, et que Ses mains ont formé le continent.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Veníte, adorémus et procidámus et génua flectámus ante Dóminum, qui fecit nos, quia ipse est Deus noster, et nos pópulus páscuæ eius et oves manus eius. Venez, adorons, prosternons - nous devant Dieu, et fléchissons les genoux devant le Seigneur qui nous a faits, parce que Lui-même est notre Dieu, et que nous sommes Son peuple et les brebis de Sa main.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Utinam hódie vocem eius audiátis: «Nolíte obduráre corda vestra, sicut in Meríba secúndum diem Massa in desérto, ubi tentavérunt me patres vestri: probavérunt me, etsi vidérunt ópera mea. Si seulement aujourd'hui, vous entendiez Sa voix, n'endurcissez pas vos coeurs, comme à Mériba, comme au jour de Massa dans le désert, où Me tentèrent vos pères ; ils M'éprouvèrent, alors qu'ils avaient vu Mes oeuvres.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Quadragínta annis tæduit me generatiónis illíus, et dixi: Pópulus errántium corde sunt isti. Et ipsi non cognovérunt vias meas; ídeo iurávi in ira mea: Non introíbunt in réquiem meam». Pendant quarante ans, J'ai été le dégoût de cette génération et J'ai dit : ils sont un peuple errant de coeur ; et eux, ils n'ont point connu Mes voies : c'est pourquoi Je leur ai juré dans Ma colère, ils n'entreront pas dans Mon repos.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.

Si le psaume 94 est récité pendant la litugie de ce jour, à une des heures suivantes, on peut prendre un autre psaume comme invitatoire, au choix :
vel:ou :
Psalmus 99 (100)Psaume 99 (100)
Gaudium in templum ingredientiumJoie de l’entrée dans le temple
Redemptos iubet Dominus victoriæ carmen canere (S. Athanasius). Le Seigneur invite les rachetés à entonner un chant de victoire (S. Athanase).
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Iubiláte Dómino, omnis terra, * servíte Dómino in lætítia; introíte in conspéctu eius * in exsultatióne. Acclamez Dieu, toute la terre; servez le Seigneur avec joie. Entrez en Sa présence * avec allégresse.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Scitóte quóniam Dóminus ipse est Deus;  ipse fecit nos, et ipsíus sumus, * pópulus eius et oves páscuæ eius. Sachez que c'est le Seigneur qui est Dieu; c'est Lui qui nous a faits, et non pas nous-mêmes. Nous sommes Son peuple, et les brebis de Son pâturage.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Introíte portas eius in confessióne,  átria eius in hymnis, * confitémini illi, benedícite nómini eius. Franchissez ses portes avec des louanges, ses parvis en chantant des hymnes; célébrez-le, bénissez son nom.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Quóniam suávis est Dóminus;  in ætérnum misericórdia eius, * et usque in generatiónem et generatiónem véritas eius. car le Seigneur est suave; sa miséricorde est éternelle, * et sa vérité demeure de génération en génération.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
vel:ou :
Psalmus 66 (67)Psaume 66 (67)
Omnes gentes Domino confiteanturToutes les nations rendront gloire au Seigneur
Notum sit vobis quoniam gentibus missum est hoc salutare Dei (Act 28, 28).Sachez que le salut de Dieu a été envoyé aux gentils (Act 28, 28).
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Deus misereátur nostri et benedícat nobis; * illúminet vultum suum super nos, ut cognoscátur in terra via tua, * in ómnibus géntibus salutáre tuum. Que Dieu nous soit favorable et qu'Il nous bénisse; qu'Il illumine sur nous Son visage, afin que l'on connaisse sur la terre Ta voie, et parmi toutes les nations Ton salut.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Læténtur et exsúltent gentes,  quóniam iúdicas pópulos in æquitáte * et gentes in terra dírigis. Que les peuples Te louent, ô Dieu ; que les peuples Te louent tous. Que les nations se réjouissent, qu'elles soient dans l'allégresse ; car Tu juges les peuples avec droiture, et Tu conduis les nations sur la terre.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Confiteántur tibi pópuli, Deus; * confiteántur tibi pópuli omnes. Terra dedit fructum suum; * benedícat nos Deus, Deus noster, benedícat nos Deus, * et métuant eum omnes fines terræ. Que les peuples Te louent, ô Dieu, que les peuples Te louent tous. La terre a donné son fruit ; que nous bénisse Dieu, notre Dieu, que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le révèrent.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
vel:ou :
Psalmus 23 (24)Psaume 23 (24)
Domini in templum adventusAvènement de Dieu dans le Temple
Christo apertæ sunt portæ cæli propter carnalem eius assumptionem (S. Irenæus).Les portes du ciel se sont ouvertes au Christ parce qu’il a pris la nature humaine. (S. Irénée)
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Dómini est terra et plenitúdo eius, * orbis terrárum et qui hábitant in eo. Quia ipse super mária fundávit eum * et super flúmina firmávit eum. Au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme, le monde et tous ceux qui l'habitent. Car c'est Lui qui l'a fondé sur les mers, et qui l'a établi sur les fleuves.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Quis ascéndet in montem Dómini, * aut quis stabit in loco sancto eius? Innocens mánibus et mundo corde,  qui non levávit ad vana ánimam suam, * nec iurávit in dolum. Hic accípiet benedictiónem a Dómino * et iustificatiónem a Deo salutári suo. Hæc est generátio quæréntium eum, * quæréntium fáciem Dei Iacob. Qui montera sur la montagne du Seigneur, ou qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur, qui n'a pas livré son âme à la vanité, ni fait à son prochain un serment trompeur. Celui-là recevra la bénédiction du Seigneur, et la miséricorde de Dieu, son Sauveur. Telle est la race de ceux qui le cherchent, de ceux qui cherchent la face du Dieu de Jacob.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in prœlio. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Attóllite, portæ, cápita vestra,  et elevámini, portæ æternáles, * et introíbit rex glóriæ. Quis est iste rex glóriæ? * Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. Quel est ce roi de gloire ? Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Pópulus Dómini et oves páscuæ eius, veníte, adorémus eum, allelúia. Ant. Le peuple du Seigneur, et les brebis de Son troupeau, venez, adorons-Le.
Psalmus cum sua antiphona, pro opportunitate, omitti potest quando Invitatorium Laudibus matutinis præponendum est. Le psaume [invitatoire] avec son antienne, si c'est opportun, peut être omis lorsque l'invitatoire précède immédiatement les Laudes du matin.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Vigiles (OSB) du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Evangile commenté du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année
Evangelium Evangile
Luc (15,1-32) Luc (15,1-32)
In illo tempore: Erant autem appropinquántes ei omnes publicáni et peccatóres, ut audírent Iesum. Et murmurábant pharisǽi et scribae dicéntes: “Hic peccatóres récipit et mandúcat cum illis.” Et ait ad illos parábolam istam dicens: “Quis ex vobis homo, qui habet centum oves et si perdíderit unam ex illis, nonne dimíttit nonagínta novem in desérto et vadit ad illam, quae períerat, donec invéniat illam? Et cum invénerit eam, impónit in úmeros suos gaudens et véniens domum cónvocat amícos et vicínos dicens illis: ‘Congratulámini mihi, quia invéni ovem meam, quae períerat.’ Dico vobis: Ita gáudium erit in caelo super uno peccatóre paeniténtiam agénte quam super nonagínta novem iústis, qui non índigent paeniténtia. Aut quae múlier habens drachmas decem, si perdíderit drachmam unam, nonne accéndit lucérnam et evérrit domum et quaerit diligénter, donec invéniat? Et cum invénerit, cónvocat amícas et vicínas dicens: ‘Congratulámini mihi, quia invéni drachmam, quam perdíderam.’ Ita dico vobis: Gáudium fit coram ángelis Dei super uno peccatóre paeniténtiam agénte.” Ait autem: “Hómo quidam habébat duos fílios. Et dixit adulescéntior ex illis patri: ‘Páter, da mihi portiónem substántiae, quae me contíngit.’ Et divísit illis substántiam. Et non post multos dies, congregátis ómnibus, adulescéntior fílius péregre proféctus est in regiónem longínquam et ibi dissipávit substántiam suam vivéndo luxurióse. Et postquam ómnia consummásset, facta est fames válida in regióne illa, et ipse coepit egére. Et ábiit et adhǽsit uni cívium regiónis illíus, et misit illum in villam suam, ut pásceret porcos; et cupiébat saturári de síliquis, quas porci manducábant, et nemo illi dabat. In se autem revérsus dixit: ‘quánti mercennárii patris mei abúndant pánibus, ego autem hic fame péreo. Surgam et ibo ad patrem meum et dicam illi: Pater, peccávi in caelum et coram te et iam non sum dignus vocári fílius tuus; fac me sicut unum de mercennáriis tuis.’ Et surgens venit ad patrem suum. Cum autem adhuc longe esset, vidit illum pater ipsíus et misericórdia motus est et accúrrens cécidit supra collum eíus et osculátus est illum. Dixítque ei fílius: ‘Páter, peccávi in caelum et coram te; iam non sum dignus vocári fílius tuus.’ Dixit autem pater ad servos suos: ‘Cito proférte stolam primam et indúite illum et date ánulum in manum eíus et calceaménta in pedes et addúcite vítulum saginátum, occídite et manducémus et epulémur, quia hic fílius meus mórtuus erat et revíxit, períerat et invéntus est.’ Et coepérunt epulári. Erat autem fílius eíus sénior in agro et, cum veníret et appropinquáret dómui, audívit symphóniam et choros et vocávit unum de servis et interrogávit quae haec essent. Isque dixit illi: ‘Fráter tuus venit, et óccidit pater tuus vítulum saginátum, quia salvum illum recépit.’ Indignátus est autem et nolébat introíre. Pater ergo illíus egréssus coepit rogáre illum. At ille respóndens dixit patri suo: ‘Ecce tot annis sérvio tibi et numquam mandátum tuum praetérii, et numquam dedísti mihi haedum, ut cum amícis meis epulárer; sed postquam fílius tuus hic, qui devorávit substántiam tuam cum meretrícibus, venit, occidísti illi vítulum saginátum.’ At ipse dixit illi: ‘Fili, tu semper mecum es, et ómnia mea tua sunt; epulári autem et gaudére oportébat, quia frater tuus hic mórtuus erat et revíxit, períerat et invéntus est.’” En ce temps là : les publicains et les pécheurs s'approchaient de Jésus pour L'écouter. Et les pharisiens et les scribes murmuraient, en disant: Cet homme accueille les pécheurs, et mange avec eux. Alors Il leur dit cette parabole: Quel est l'homme parmi vous qui a cent brebis, et qui, s'il en perd une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert, pour s'en aller après celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la trouve? Et lorsqu'il l'a trouvée, il la met sur ses épaules avec joie; et venant dans sa maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j'ai trouvé ma brebis qui était perdue. Je vous le dis, il y aura de même plus de joie dans le Ciel pour un seul pécheur qui fait pénitence, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de pénitence. Ou quelle est la femme qui, ayant dix drachmes, si elle en perd une, n'allume la lampe, ne balaye la maison, et ne cherche avec soin jusqu'à ce qu'elle la trouve? Et lorsqu'elle l'a trouvée, elle appelle ses amies et ses voisines, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j'ai trouvé la drachme que j'avais perdue. De même, Je vous le dis, il y aura de la joie parmi les Anges de Dieu, pour un seul pécheur qui fait pénitence. Il dit encore: Un homme avait deux fils; et le plus jeune des deux dit à son père: Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir. Et le père leur partagea son bien. Et peu de jours après, le plus jeune fils, ayant rassemblé tout ce qu'il avait, partit pour un pays étranger et lointain, et là il dissipa son bien, en vivant dans la débauche. Et aprés qu'il eut tout dépensé, il survint une grande famine dans ce pays-là, et il commença à être dans le besoin. Il alla donc, et s'attacha au service d'un des habitants du pays, qui l'envoya dans sa maison des champs pour garder les pourceaux. Et il désirait remplir son ventre des gousses que les pourceaux mangeaient; mais personne ne lui en donnait. Et étant rentré en lui-même, il dit: Combien de mercenaires, dans la maison de mon père, ont du pain en abondance, et moi je meurs ici de faim! Je me lèverai, et j'irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j'ai péché contre le Ciel et contre toi; Je ne suis plus digne désormais d'être appelé ton fils, traite-moi comme l'un de tes mercenaires. Et se levant, il vint vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit, et fut ému de compassion; et accourant, il se jeta à son cou, et le baisa. Et le fils lui dit: Mon pére, j'ai péché contre le Ciel et contre toi; je ne suis plus digne d'être appelé ton fils. Alors le père dit à ses serviteurs: Vite, apportez la plus belle robe, et revêtez-l'en; et mettez un anneau à sa main, et des chaussures à ses pieds; puis amenez le veau gras, et tuez-le; et mangeons, et faisons bonne chère; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à faire grande chère. Cependant son fils aîné était dans les champs; et comme il revenait et s'approchait de la maison, il entendit la musique et les danses. Et il appela un des serviteurs, et demanda ce que c'était. Celui-ci lui dit: Ton frère est revenu, et ton père a tué le veau gras, parce qu'il l'a recouvré sain et sauf. Il s'indigna, et ne voulait pas entrer. Son père sortit donc, et se mit à le prier. Mais, répondant à son père, il dit: Voilà tant d'années que je te sers, et je n'ai jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m'as donné un chevreau pour faire bonne chère avec mes amis; mais dès que cet autre fils, qui a dévoré son bien avec des femmes perdues, est revenu, tu as tué pour lui le veau gras.. Alors le père lui dit: Mon fils, tu es toujours avec moi, et tout ce que j'ai est à toi; mais il fallait faire bonne chère et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort, et qu'il est revenu à la vie; parce qu'il était perdu, et qu'il est retrouvé.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Commentaire de l'Evangile par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes.
Commentaire par Dom Paul Delatte (1848-1937), osb, abbé de saint Pierre de Solesmes
Dans tout ce chapitre xv, il n'est parlé que de miséricorde. Auprès du Seigneur enseignant la doctrine du Royaume des cieux, se groupaient volontiers publicains et pécheurs, c'est-à-dire ce que le Judaïsme avait de moins scrupuleux et de moins considéré. D'où le murmure accoutumé des pharisiens et des scribes : « Voyez, disaient-ils, ce prétendu prophète qui fait bon accueil aux pécheurs, aux gens souillés et tarés, et qui mange avec eux ! » (Lc, v, 30 ; vii, 39.) C'est alors que le Seigneur propose l'histoire de la brebis perdue, parabole rattachée par saint Matthieu à un enseignement sur le prix des âmes (xviii, 12-14). Je suppose que quelqu'un de vous possède cent brebis ; l'une d'elles s'égare : ne laisse-t-il pas aussitôt dans le désert les quatre vingt dix-neuf autres, pour courir après celle qui est perdue, et chercher partout jusqu'à ce qu'il la trouve? Et lorsqu'il l'a retrouvée enfin, il la place, tout heureux, sur ses épaules ; puis arrivé à la maison, il appelle et rassemble amis et voisins, leur disant : Réjouissez-vous avec moi, parce que j'ai trouvé ma brebis, celle qui était perdue ! De même, je vous le déclare, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, que pour quatre vingt dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de conversion. — Peut-être se glisse-t-il une part d'ironie dans ces dernières paroles du Seigneur : les justes ne seraient que des prétendus justes, ceux qui se croient tels, les pharisiens. Ou bien la catégorie des justes est ici indéterminée, et la comparaison entre une seule brebis et le troupeau entier n'existe que pour faire ressortir la sollicitude et la tendresse divines envers ceux qui font pénitence, alors qu'on les croyait si loin du Royaume des cieux. La joie débordante du pasteur réclame les félicitations de ses amis, comme si le bonheur n'était pas surtout pour la brebis arrachée à sa perte.
Et voici un autre exemple, emprunté à la vie domestique. Une femme est riche de dix drachmes : est-ce que, si une drachme vient à s'égarer, cette femme n'allume pas sa lampe et ne promène pas son regard et la lumière par toute sa maison, cherchant avec soin la petite pièce, dans les endroits les plus obscurs, cherchant sans se lasser jusqu'à ce qu'elle trouve ? Et quand elle a trouvé, elle convoque, elle aussi, ses amies et ses voisines : Réjouissez-vous avec moi, leur dit -clic, parce que j'ai trouvé la drachme que j'avais perdue ! De même, je vous le dis, il y a grande joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Laudes du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année
Ad Laudes matutinas
Aux Laudes du matin
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Ecce iam noctis tenuátur umbra,
Voici que défont les ombres de la nuit 
lucis auróra rútilans corúscat;
Rougeoyante, l'aurore étincelle,
nísibus totis rogitémus omnes
splendide ; De toute notre ardeur,
cunctipoténtem.
ensemble supplions Le Seigneur tout-puissant.
  
Ut Deus, nostri miserátus, omnem
Que Dieu veuille nous prendre en Sa miséricorde :
pellat angórem, tríbuat salútem,
Qu'Il chasse tout effroi, nous donne le salut.
donet et nobis pietáte patris
Qu'Il nous accorde aussi, dans Sa bonté de Père,
regna polórum.
Le royaume des cieux.
  
Præstet hoc nobis Déitas beáta
Que Dieu nous le concède en Sa béatitude,
Patris ac Nati, paritérque Sancti
Lui qui est Père, Fils et qui est Saint-Esprit,
Spíritus, cuius résonat per omnem
Celui qui résonne, en l'univers entier,
glória mundum. Amen.
La louange de gloire !
Ant. 1 Confitémini Dómino, quóniam in ætérnum misericórdia eius.Ant. 1 Célébrez le Seigneur, car Il est bon, car Sa miséricorde est éternelle.
Psalmus 117 (118)
Psaume 117 (118)
Vox iubilationis et salutis
Voix de la jubilation et du salut
Hic est lapis qui reprobatus est a vobis ædificatoribus, qui factus est in caput anguli (Act 4, 11).
Voici la pierre qu'’avaient rejetée les maçons, elle est devenue la pierre d'’angle (Act 4, 11).
Confitémini Dómino, quóniam bonus, * quóniam in sæculum misericórdia eius.Célébrez le Seigneur, car Il est bon, car Sa miséricorde est éternelle.
Dicat nunc Israel, quóniam bonus, * quóniam in sæculum misericórdia eius.Qu'Israël dise : Il est bon, et Sa miséricorde est éternelle.
Dicat nunc domus Aaron, * quóniam in sæculum misericórdia eius.Que la maison d'Aaron dise: Sa miséricorde est éternelle.
Dicant nunc, qui timent Dóminum, * quóniam in sæculum misericórdia eius.Que ceux qui craignent le Seigneur disent: « Oui, Sa miséricorde est éternelle ! »
De tribulatióne invocávi Dóminum, * et exaudívit me edúcens in latitúdinem Dóminus.Du sein de ma détresse j'ai invoqué le Seigneur : le Seigneur m'a exaucé et m'a mis au large.
Dóminus mecum, * non timébo, quid fáciat mihi homo.Le Seigneur est pour moi, je ne crains rien: que peuvent me faire des hommes.
Dóminus mecum adiútor meus, * et ego despíciam inimícos meos.Le Seigneur est pour moi parmi ceux qui me secourent; je verrai la ruine de ceux qui me haïssent.
Bonum est confúgere ad Dóminum * quam confídere in hómine.Mieux vaut chercher un refuge dans le Seigneur, que de se confier aux hommes.
Bonum est confúgere ad Dóminum * quam confídere in princípibus.Mieux vaut chercher un refuge dans le Seigneur, que de se confier aux princes.
Omnes gentes circuiérunt me, * et in nómine Dómini excídi eos.Toutes les nations m'environnaient : au nom du Seigneur, je les taille en pièces.
Circumdántes circumdedérunt me, * et in nómine Dómini excídi eos.Elles m'environnaient et m'enveloppaient : au nom du Seigneur, je les taille en pièces.
Circumdedérunt me sicut apes † et exarsérunt sicut ignis in spinis, * et in nómine Dómini excídi eos.Elles m'environnaient comme des abeilles : elles s'éteignent comme un feu d'épines ; au nom du Seigneur, je les taille en pièces.
Impelléntes impulérunt me, ut cáderem, * et Dóminus adiúvit me.Tu me poussais violemment pour me faire tomber, mais le Seigneur m'a secouru.
Fortitúdo mea et laus mea Dóminus * et factus est mihi in salútem.Le Seigneur est ma force et l'objet de mes chants ; Il a été mon salut.
Vox iubilatiónis et salútis * in tabernáculis iustórum:Des cris de triomphe et de délivrance retentissent dans les tentes des justes.
«Déxtera Dómini fecit virtútem! † Déxtera Dómini exaltávit me; * déxtera Dómini fecit virtútem!».« La droite du Seigneur a déployé Sa force ; la droite du Seigneur est élevée, la droite du Seigneur a déployé Sa force ! ».
Non móriar, sed vivam * et narrábo ópera Dómini.Je ne mourrai pas, je vivrai, et je raconterai les œuvres du Seigneur.
Castígans castigávit me Dóminus * et morti non trádidit me.Le Seigneur m'a durement châtié, mais Il ne m'a pas livré à la mort.
Aperíte mihi portas iustítiæ; * ingréssus in eas confitébor Dómino.Ouvrez-moi les portes de la justice, afin que j'entre et que je loue le Seigneur.
Hæc porta Dómini; * iusti intrábunt in eam.C'est la porte du Seigneur ; les justes peuvent y entrer.
Confitébor tibi, quóniam exaudísti me * et factus es mihi in salútem.Je Te célèbrerai, parce que Tu m'as exaucé, et que Tu as été mon salut.
Lápidem, quem reprobavérunt ædificántes, * hic factus est in caput ánguli;La pierre rejetée par ceux qui bâtissaient est devenue la pierre angulaire ;
a Dómino factum est istud * et est mirábile in óculis nostris.c'est l'œuvre du Seigneur, c'est une chose merveilleuse à nos yeux.
Hæc est dies, quam fecit Dóminus: * exsultémus et lætémur in ea.Voici le jour que le Seigneur a fait : livrons-nous à l'allégresse et à la joie.
O Dómine, salvum me fac; * o Dómine, da prosperitátem!O Seigneur, donne le salut, ô Seigneur, donne la prospérité !
Benedíctus, qui venit in nómine Dómini. * Benedícimus vobis de domo Dómini.Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur. Nous vous bénissons de la maison du Seigneur.
Deus Dóminus et illúxit nobis. * Instrúite sollemnitátem in ramis condénsis usque ad córnua altáris.Le Seigneur est Dieu, il fait briller sur nous la lumière. Attachez la victime avec des liens, jusqu'aux cornes de l'autel.
Deus meus es tu, et confitébor tibi, * Deus meus, et exaltábo te.Tu es mon Dieu, et je Te célèbrerai, mon Dieu, et je T'exalterai.
Confitémini Dómino, quóniam bonus, * quóniam in sæculum misericórdia eius.Célébrez le Seigneur, car Il est bon, car Sa miséricorde est éternelle.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Confitémini Dómino, quóniam in ætérnum misericórdia eius.Ant. Célébrez le Seigneur, car Il est bon, car Sa miséricorde est éternelle.
Ant. 2 Allelúia, benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, allelúia.Ant. 2 Alléluia, bénissez le Seigneur, toutes les œuvres du Seigneur, alléluia.
Canticum (Dan 3, 52-57) AT 40
Cantique (Dn 3,52-57) AT 40
Omnis creatura laudet Dominum
Que toute créature loue le Seigneur
Creator... est benedictus in sæcula (Rom 1, 25).
Le Créateur, qu'Il soit béni éternellement! Rm 1, 25
Benedíctus es, Dómine Deus patrum nostrórum, * et laudábilis et superexaltátus in sæcula;Béni sois-Tu, Seigneur, Dieu de nos pères: Tu es louable, et élevé au-dessus de tout dans tous les siècles;
et benedíctum nomen glóriæ tuæ sanctum * et superlaudábile et superexaltátum in sæcula.le saint Nom de Ta gloire est béni, Il est louable et élevé au-dessus de tout dans tous les siècles.
Benedíctus es in templo sanctæ glóriæ tuæ * et superlaudábilis et supergloriósus in sæcula.Tu es béni dans le temple saint de Ta gloire, et élevé au-dessus de toute louange et de toute gloire dans tous les siècles.
Benedíctus es in throno regni tui * et superlaudábilis et superexaltátus in sæcula.Tu es béni dans le trône de Ton royaume, et élevé au-dessus de toute louange et de toute gloire dans tous les siècles.
Benedíctus es, qui intuéris abyssos † sedens super chérubim, * et laudábilis et superexaltátus in sæcula.Tu es béni, Toi qui contemples les abîmes et qui es assis au dessus des chérubins; et Tu es louable et élevé au-dessus de toute gloire dans tous les siècles.
Benedíctus es in firmaménto cæli * et laudábilis et gloriósus in sæcula.Tu es béni dans le firmament du ciel, et Tu es louable et glorieux dans tous les siècles.
Benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, * laudáte et superexaltáte eum in sæcula.Ouvrages du Seigneur, bénissez tous le Seigneur; louez-Le et exaltez-Le dans tous les siècles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Allelúia, benedícite, ómnia ópera Dómini, Dómino, allelúia.Ant. Alléluia, bénissez le Seigneur, toutes les œuvres du Seigneur, alléluia.
Ant. 3 Omnis spíritus laudet Dóminum, allelúia.Ant. 3 Que tout esprit loue le Seigneur, alléluia.
Psalmus 150
Psaume 150
Laudate Dominum
Louez le Seigneur
Psallite spiritu, psallite et mente, hoc est: glorificate Deum et anima et corpore vestro (Hesychius).
Psalmodiez par l’'esprit, psalmodiez par le cœur, c’'est glorifier Dieu et votre âme et votre corps. (Hesychius).
Laudáte Dóminum in sanctuário eius, * laudáte eum in firmaménto virtútis eius.Louez le Seigneur dans Son sanctuaire, louez-Le dans le firmament de Sa puissance.
Laudáte eum in magnálibus eius, * laudáte eum secúndum multitúdinem magnitúdinis eius.Louez-Le pour ses actes éclatants; louez-Le selon l'immensité de Sa grandeur.
Laudáte eum in sono tubæ, * laudáte eum in psaltério et cíthara,Louez-Le au son de la trompette, louez-Le sur le luth et la harpe.
laudáte eum in tympano et choro, * laudáte eum in chordis et órgano,Louez-Le avec le tambourin et en choeur, louez-Le avec les instruments à cordes et avec l'orgue,
laudáte eum in cymbalis benesonántibus, † laudáte eum in cymbalis iubilatiónis: * omne quod spirat, laudet Dóminum.Louez-Le avec des cymbales retentissantes, louez-Le avec des cymbales d'allégresse : que tout ce qui respire loue le Seigneur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Omnis spíritus laudet Dóminum, allelúia.Ant. Que tout esprit loue le Seigneur, alléluia.
Lectio brevis (2 Tim 2, 8. 11-13)
Lecture brève (2 Tim 2, 8. 11-13)
Memor esto Iesum Christum resuscitátum esse a mórtuis, ex sémine David. Fidélis sermo: Nam si commórtui sumus, et convivémus; si sustinémus, et conregnábimus; si negábimus, et ille negábit nos; si non crédimus, ille fidélis manet, negáre enim seípsum non potest.Souviens-toi que Jésus-Christ, (issu) de la race de David, est ressuscité d'entre les morts, selon mon évangile. Sûre est la parole : Si nous sommes morts avec Lui, nous vivrons aussi avec Lui; si nous ne sommes pas fidèles, Lui reste fidèle, car Il ne peut se renier Lui-même.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Confitébimur tibi, Deus, * Et invocábimus nomen tuum. Confitébimur.
V/. Narrábimus mirabília tua. * Et invocábimus nomen tuum. Glória Patri. Confitébimur.
R/. Nous Te louerons, Dieu, et nous invoquerons Ton nom. V/. Nous raconterons Tes merveilles. Et nous invoquerons Ton nom. Gloire au Père. Nous Te louerons.
Ant. Dico vobis: Gáudium est ángelis Dei super uno peccatóre pæniténtiam agénte.Ant. Je vous le dis, il y aura plus de joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent.
Canticum Evangelicum Lc 1, 68-79
Cantique évangélique (Lc 1,68-79)
De Messia eiusque præcursore
Du Messie et de son précurseur
 Benedíctus Dóminus, Deus Israel, * quia visitávit et fecit redemptiónem plebi suæ Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, de ce qu'Il a visité et racheté Son peuple,
 et eréxit cornu salútis nobis * in domo David púeri sui, et nous a suscité un puissant Sauveur dans la maison de David, Son serviteur,
sicut locútus est per os sanctórum, * qui a sǽculo sunt, prophetárum eius, ainsi qu'Il a dit par la bouche de Ses saints prophètes des temps anciens,
salútem ex inimícis nostris * et de manu ómnium, qui odérunt nos; qu'Il nous délivrerait de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent,
 ad faciéndam misericórdiam cum pátribus nostris * et memorári testaménti sui sancti, pour exercer Sa miséricorde envers nos pères, et Se souvenir de Son alliance sainte,
 iusiurándum, quod iurávit ad Abraham patrem nostrum, * datúrum se nobis, selon le serment qu'Il a juré à Abraham, notre père, de nous accorder cette grâce,
 ut sine timóre, de manu inimicórum liberáti, * serviámus illi qu'étant délivrés de la main de nos ennemis, nous Le servions sans crainte,
 in sanctitáte et iustítia coram ipso * ómnibus diébus nostris. marchant devant Lui dans la sainteté et la justice, tous les jours de notre vie.
 Et tu, puer, prophéta Altíssimi vocáberis: * præíbis enim ante fáciem Dómini paráre vias eius, Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut: car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies,
ad dandam sciéntiam salútis plebi eius * in remissiónem peccatórum eórum, afin de donner à Son peuple la connaissance du salut, pour la rémission de leurs péchés,
per víscera misericórdiæ Dei nostri, * in quibus visitábit nos óriens ex alto, par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, grâce auxquelles le soleil levant nous a visités d'en haut,
illumináre his, qui in ténebris et in umbra mortis sedent, * ad dirigéndos pedes nostros in viam pacis. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l'ombre de la mort, pour diriger nos pas dans la voie de la paix.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Dico vobis: Gáudium est ángelis Dei super uno peccatóre pæniténtiam agénte.Ant. Je vous le dis, il y aura plus de joie parmi les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent.
Preces
Prières litaniques.
Deo poténtiæ et bonitátis, qui nos amat et novit quibus rebus indigémus, cum láudibus corda nostra læti pandámus:
Te laudámus, in te confídimus, Dómine.
Benedícimus tibi, omnípotens Deus, Rex univérsi, qui nos iniústos et peccatóres vocásti,
ut cognoscámus veritátem tuam et maiestáti tuæ serviámus.
Deus, qui nobis misericórdiæ iánuam patére voluísti,
fac ut a vitæ numquam sémitis inveniámur dévii.
Resurrectiónem dilectíssimi Fílii tui celebrántes,
fac nos hunc diem in gáudio spiritáli transígere.
Da fidélibus tuis, Dómine, spíritum oratiónis et laudis,
ut in ómnibus tibi grátias semper agámus.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Réspice nos, rerum ómnium Deus creátor et rector, et, ut tuæ propitiatiónis sentiámus efféctum, toto nos tríbue tibi corde servíre. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Tourne-Toi vers nous, Dieu créateur et souverain de toutes choses, et accorde-nous de Te servir avec un cœur sans partage, de façon à pouvoir expérimenter concrètement Ton pardon. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de tierce du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année
Ad Tertiam
Ad Tertiam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Nunc, Sancte, nobis, Spíritus,
Esprit très Saint, daigne en cette heure,
unum Patri cum Fílio,
uni au Père, uni au Fils,
dignáre promptus íngeri
descendre Toi-même sur nous
nostro refúsus péctori.
et Te répandre dans nos âmes.
 
Os, lingua, mens, sensus, vigor
Que notre coeur et notre bouche,
confessionem pérsonent,
que tout en nous dise la foi !
flamméscat igne cáritas,
Embrase-nous de charité ;
accéndat ardor próximos.
que ce feu brûle aussi nos proches !
 
Per te sciámus da Patrem,
Fais-nous connaître Dieu le Père,
noscámus atque Fílium,
fais-nous apprendre aussi le Fils
te utriúsque Spíritum
et croire en tout temps que Tu es
credámus omni témpore. Amen.
l'unique Esprit de l'Un et l’'Autre.
Ant. 1 Qui mandúcat ex hoc pane, vivet in ætérnum, allelúia.Ant. 1 Celui qui mangera de ce pain, vivra dans l'éternité, alléluia.
Psalmus 22 (23)
Psaume 22 (23)
Pastor bonus
Le bon pasteur
Agnus pascet illos et deducet eos ad vitae fontes aquarum (Ap 7, 17).
L'Agneau sera leur Pasteur pour les conduire vers les eaux de la source de vie. Ap 7, 17
Dóminus pascit me, et nihil mihi déerit: * in páscuis viréntibus me collocávit,Le Seigneur est mon pasteur; je ne manquerai de rien : Il me fait reposer dans de verts pâturages,
super aquas quiétis edúxit me, * ánimam meam refécit.Il me mène prés des eaux rafraîchissantes, Il restaure mon âme.
Dedúxit me super sémitas iustítiæ * propter nomen suum.Il me conduit dans les droits sentiers, à cause de Son nom.
Nam et si ambulávero in valle umbræ mortis, non timébo mala, * quóniam tu mecum es.Même quand je marche dans une vallée d'ombre mortelle, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi.
Virga tua et báculus tuus, * ipsa me consoláta sunt.Ta houlette et Ton bâton m'ont consolé.
Parásti in conspéctu meo mensam * advérsus eos, qui tríbulant me;Tu dresses devant moi une table en face de mes ennemis qui me persécutent ;
impinguásti in óleo caput meum, * et calix meus redúndat.Tu répands l'huile sur ma tête; ma coupe est débordante.
Etenim benígnitas et misericórdia subsequéntur me * ómnibus diébus vitæ meæ,Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront, tous les jours de ma vie,
et inhabitábo in domo Dómini * in longitúdinem diérum.et j'habiterai dans la maison du Seigneur, pour de longs jours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui mandúcat ex hoc pane, vivet in ætérnum, allelúia.Ant. Celui qui mangera de ce pain, vivra dans l'éternité, alléluia.
Ant. 2 Véniet Dóminus, glorificári et admirábilis fíeri in sanctis suis, allelúia.Ant. 2 Le Seigneur viendra pour être glorifié dans Ses saints, alléluia.
Psalmus 75 (76)
Psaume 75 (76)
Gratiarum actio pro victoria
Action de grâce pour la victoire
Videbunt Filium hominis venientem in nubibus coeli (Mt 24, 30).
Tous verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel. Mt 24, 30
I
I
Notus in Iudæa Deus, * in Israel magnum nomen eius.Dieu S'est fait connaître en Juda, en Israël Son nom est grand.
Et est in Salem tabernáculum eius, * et habitátio eius in Sion.II a Son tabernacle à Salem, et Sa demeure en Sion.
Ibi confrégit coruscatiónes arcus, * scutum, gládium et bellum.C'est là qu'Il a brisé les éclairs de l'arc, le bouclier, l'épée et la guerre.
Illúminans tu, Mirábilis, * a móntibus direptiónis.Tu resplendis dans Ta majesté, sur les montagnes d'où Tu fonds sur ta proie.
Spoliáti sunt poténtes corde, dormiérunt somnum suum, * et non invenérunt omnes viri fortes manus suas.Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de cœur ; ils se sont endormis de leur sommeil, ils n'ont pas su, tous ces vaillants, se servir de leurs bras.
Ab increpatióne tua, Deus Iacob, * dormitavérunt auríga et equus.A Ta menace, Dieu de Jacob, char et coursier sont restés immobiles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Véniet Dóminus, glorificári et admirábilis fíeri in sanctis suis, allelúia.Ant. Le Seigneur viendra pour être glorifié dans Ses saints, alléluia.
Ant. 3 Vovéte, et múnera afférte Dómino Deo vestro, allelúia.Ant. 3 Faites des voeux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, alléluia.
II
II
Tu terríbilis es, et quis resístet tibi? * Ex tunc ira tua.Tu es redoutable, et peut se tenir devant Toi, quand Ta colère éclate.
De cælo audítum fecísti iudícium; * terra trémuit et quiévit,Du haut du ciel Tu as proclamé la sentence ; la terre a tremblé et s'est tue,
cum exsúrgeret in iudícium Deus, * ut salvos fáceret omnes mansuétos terræ.lorsque Dieu s'est levé pour faire justice, pour sauver tous les malheureux du pays.
Quóniam furor hóminis confitébitur tibi, * et relíquiæ furóris diem festum agent tibi.Aussi la pensée de l'homme Te louera, et le souvenir qui lui restera Te fera fête.
Vovéte et réddite Dómino Deo vestro; * omnes in circúitu eius áfferant múnera Terríbili,Faites des vœux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, vous tous qui des alentours apportez des présents à ce Dieu terrible,
ei, qui aufert spíritum príncipum, * terríbili apud reges terræ.qui ôte la vie aux princes, qui est terrible aux rois de la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vovéte, et múnera afférte Dómino Deo vestro, allelúia.Ant. Faites des voeux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, alléluia.
Lectio brevis (1 Cor 6, 19-20)
Lecture brève (1 Cor 6, 19-20)
Nescítis quóniam corpus vestrum templum est Spíritus Sancti, qui in vobis est, quem habétis a Deo, et non estis vestri? Empti enim estis prétio! Glorificáte ergo Deum in córpore vestro.Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous n'êtes plus à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps.
V/. Concupíscit et déficit ánima mea in átria Dómini. v/. Mon âme désire avec ardeur et languit après les parvis du Seigneur.

R/. Cor meum et caro mea exsultavérunt in Deum vivum.
R/. Mon cœur et ma chair ont exulté pour le Dieu vivant.
Orémus. Prions.
Réspice nos, rerum ómnium Deus creátor et rector, et, ut tuæ propitiatiónis sentiámus efféctum, toto nos tríbue tibi corde servíre. Per Christum Dóminum nostrum.Tourne-Toi vers nous, Dieu créateur et souverain de toutes choses, et accorde-nous de Te servir avec un cœur sans partage, de façon à pouvoir expérimenter concrètement Ton pardon. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Tertiam - psalmodia complementaria

A Tierce - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Qui mandúcat ex hoc pane, vivet in ætérnum, allelúia.Ant. 1 Celui qui mangera de ce pain, vivra dans l'éternité, alléluia.
Psalmus 119 (120)
Psaume 119 (120)
Desiderium pacis
Désir de paix
In tribulatione patientes, orationi instantes (Rom 12, 12).
Soyez patients dans l'affliction, assidus à la prière, (Rom 12, 12).
Ad Dóminum, cum tribulárer, clamávi, * et exaudívit me.Vers le Seigneur, dans ma détresse, j'ai crié, et Il m'a exaucé:
Dómine, líbera ánimam meam a lábiis mendácii, * a língua dolósa.« Seigneur, délivre mon âme de la lèvre de mensonge, de la langue astucieuse! »
Quid detur tibi aut quid apponátur tibi, * língua dolósa?Que te sera-t-il donné, quel sera ton profit, langue perfide?
Sagíttæ poténtis acútæ * cum carbónibus iuniperórum.Les flèches aiguës du Tout-puissant, avec les charbons ardents du genêt.
Heu mihi, quia peregrinátus sum in Mosoch, * habitávi ad tabernácula Cedar!Malheureux que je suis de séjourner dans Mések, d'habiter sous les tentes de Cédar !
Multum íncola fuit ánima mea * cum his, qui odérunt pacem.Trop longtemps j'ai demeuré avec ceux qui haïssent la paix.
Ego eram pacíficus; * cum loquébar, illi impugnábant me.Je suis un homme de paix et, quand je leur parle, ils sont pour la guerre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Véniet Dóminus, glorificári et admirábilis fíeri in sanctis suis, allelúia.Ant. 2 Le Seigneur viendra pour être glorifié dans Ses saints, alléluia.
Psalmus 120 (121)
Psaume 120 (121)
Custos populi
Garde du peuple
Non esurient amplius, neque sitient amplius, neque cadet super illos sol neque ullus æstus (Ap 7, 16).
Ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus. (Ap 7, 16).
Levábo óculos meos in montes: * unde véniet auxílium mihi?Je lève les yeux vers les montagnes : d'où me viendra le secours?
Auxílium meum a Dómino, * qui fecit cælum et terram.Mon secours viendra du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Non dabit in commotiónem pedem tuum, * neque dormitábit, qui custódit te.Il ne permettra pas que ton pied trébuche; celui qui te garde ne sommeillera pas.
Ecce non dormitábit neque dórmiet, * qui custódit Israel.Non, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël.
Dóminus custódit te, † Dóminus umbráculum tuum, * ad manum déxteram tuam.Le Seigneur est ton gardien, le Seigneur est ton abri, toujours à ta droite.
Per diem sol non percútiet te, * neque luna per noctem.Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit.
Dóminus custódiet te ab omni malo; * custódiet ánimam tuam Dóminus.Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ton âme.
Dóminus custódiet intróitum tuum et éxitum tuum * ex hoc nunc et usque in sæculumLe Seigneur gardera ton départ et ton arrivée, maintenant et à jamais.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Véniet Dóminus, glorificári et admirábilis fíeri in sanctis suis, allelúia.Ant. 3 Le Seigneur viendra pour être glorifié dans Ses saints, alléluia.
Psalmus 121 (122)
Psaume 121 (122)
Civitas sancta Ierusalem
La cité sainte de Jérusalem
Accessistis ad Sion montem et civitatem Dei viventis, Ierusalem cælestem (Hebr 12, 22).
Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste (Hebr 12, 22).
Lætátus sum in eo quod dixérunt mihi: * «In domum Dómini íbimus» .J'ai été dans la joie quand on m'a dit: « Allons à la maison du Seigneur »
Stantes iam sunt pedes nostri * in portis tuis, Ierúsalem.Enfin nos pieds s'arrêtent à tes portes, Jérusalem.
Ierúsalem, quæ ædificáta est ut cívitas, * sibi compácta in idípsum.Jérusalem, tu es bâtie comme une ville où tout se tient ensemble.
Illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, * testimónium Israel, ad confiténdum nómini Dómini.Là montent les tribus, les tribus du Seigneur, selon la loi d'Israël, pour louer le nom du Seigneur.
Quia illic sedérunt sedes ad iudícium, *sedes domus David.Là sont établis des sièges pour le jugement, les sièges de la maison de David.
Rogáte, quæ ad pacem sunt Ierúsalem: * «Secúri sint diligéntes te!Faites des voeux pour Jérusalem: « Qu'ils soient en sûreté ceux qui t'aiment !
Fiat pax in muris tuis, * et secúritas in túrribus tuis! ».Que la paix règne dans tes murs, la prospérité dans tes palais ! »
Propter fratres meos et próximos meos * loquar: «Pax in te! ».A cause de mes frères et de mes amis, je dis : «Paix sur toi ! ».
Propter domum Dómini Dei nostri * exquíram bona tibi.A cause de la maison du Seigneur, notre Dieu, je désire pour toi le bonheur.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Messe du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année


Introitus Introït
Eccli. 36, 18
Da pacem, Dómine, sustinéntibus te, ut prophétæ tui fidéles inveniántur : exáudi preces servi tui et plebis tuæ Israël. Ps. 121, 1.Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus. Donne la paix, Seigneur, à ceux qui T'attendent afin que Tes prophètes soient trouvés fidèles : exauce les prières de Ton serviteur, et celles d’Israël Ton peuple. Ps. 121, 1. Je me suis réjoui de ces mots qui m’ont été dits : Nous irons dans la maison du Seigneur. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Collecta
Réspice nos, rerum ómnium Deus creátor et rector, et, ut tuæ propitiatiónis sentiámus efféctum, toto nos tríbue tibi corde servíre. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Tourne-Toi vers nous, Dieu créateur et souverain de toutes choses, et accorde-nous de Te servir avec un cœur sans partage, de façon à pouvoir expérimenter concrètement Ton pardon. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Exodus (32,7-11.13-14)
In diebus illis: Locútus est autem Dóminus ad Móysen: “Váde, descénde; peccávit pópulus tuus, quem eduxísti de terra Aegýpti. Recessérunt cito de via, quam praecépi eis, fecerúntque sibi vítulum conflátilem et adoravérunt atque immolántes ei hóstias dixérunt: ‘Isti sunt dii tui, Israel, qui te eduxérunt de terra Aegýpti!’” Rursúmque ait Dóminus ad Móysen: “Cérno quod pópulus iste durae cervícis sit; dimítte me, ut irascátur furor meus contra eos et déleam eos faciámque te in gentem magnam.” Móyses autem orábat Dóminum Deum suum dicens: “Cur, Dómine, iráscitur furor tuus contra pópulum tuum, quem eduxísti de terra Aegýpti in fortitúdine magna et in manu robústa? Recordáre Ábraham, Ísaac et Israel servórum tuórum, quibus iurásti per temetípsum dicens: ‘Multiplicábo semen vestrum sicut stellas caeli; et univérsam terram hanc, de qua locútus sum, dabo sémini vestro, et possidébitis eam semper.’” Placatúsque est Dóminus, ne fáceret malum, quod locútus fúerat advérsus pópulum suum.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 121, 1 et 7
R/. Laetátus sum in his, quae dicta sunt mihi: in domum Dómini íbimus. V/. Fiat pax in virtúte tua: et abundántia in túrribus tuis. R/. Je me suis réjoui de ce qui m’a été dit : Nous irons dans la maison du Seigneur. V/. Que la paix soit dans tes forteresses, et l’abondance dans tes tours.
Lectio II IIème lecture
Ad Timotheum I (1,12-17)
Carissime: Grátiam hábeo ei, qui me confortávit, Christo Iésu Dómino nostro, quia fidélem me existimávit ponens in ministério, qui prius fui blasphémus et persecútor et contumeliósus; sed misericórdiam consecútus sum, quia ignórans feci in incredulitáte; superabundávit autem grátia Dómini nostri cum fide et dilectióne, quae sunt in Christo Iésu. Fidélis sermo et omni acceptióne dignus: Christus Iésus venit in mundum peccatóres salvos fácere; quorum primus ego sum, sed ídeo misericórdiam consecútus sum, ut in me primo osténderet Christus Iésus omnem longanimitátem, ad informatiónem eórum, qui creditúri sunt illi in vitam aetérnam. Regi autem saeculórum, incorruptíbili, invisíbili, soli Deo honor et glória in sǽcula saeculórum. Amen.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 101, 16
R/. Allelúia. V/. Timébunt gentes nomen tuum, Dómine: et omnes reges terrae glóriam tuam. R/. Alléluia. V/. Les nations craindront Ton nom, Seigneur, et tous les rois de la terre Ta gloire.
Evangelium Evangile
Luc (15,1-32) Luc (15,1-32)
In illo tempore: Erant autem appropinquántes ei omnes publicáni et peccatóres, ut audírent Iesum. Et murmurábant pharisǽi et scribae dicéntes: “Hic peccatóres récipit et mandúcat cum illis.” Et ait ad illos parábolam istam dicens: “Quis ex vobis homo, qui habet centum oves et si perdíderit unam ex illis, nonne dimíttit nonagínta novem in desérto et vadit ad illam, quae períerat, donec invéniat illam? Et cum invénerit eam, impónit in úmeros suos gaudens et véniens domum cónvocat amícos et vicínos dicens illis: ‘Congratulámini mihi, quia invéni ovem meam, quae períerat.’ Dico vobis: Ita gáudium erit in caelo super uno peccatóre paeniténtiam agénte quam super nonagínta novem iústis, qui non índigent paeniténtia. Aut quae múlier habens drachmas decem, si perdíderit drachmam unam, nonne accéndit lucérnam et evérrit domum et quaerit diligénter, donec invéniat? Et cum invénerit, cónvocat amícas et vicínas dicens: ‘Congratulámini mihi, quia invéni drachmam, quam perdíderam.’ Ita dico vobis: Gáudium fit coram ángelis Dei super uno peccatóre paeniténtiam agénte.” Ait autem: “Hómo quidam habébat duos fílios. Et dixit adulescéntior ex illis patri: ‘Páter, da mihi portiónem substántiae, quae me contíngit.’ Et divísit illis substántiam. Et non post multos dies, congregátis ómnibus, adulescéntior fílius péregre proféctus est in regiónem longínquam et ibi dissipávit substántiam suam vivéndo luxurióse. Et postquam ómnia consummásset, facta est fames válida in regióne illa, et ipse coepit egére. Et ábiit et adhǽsit uni cívium regiónis illíus, et misit illum in villam suam, ut pásceret porcos; et cupiébat saturári de síliquis, quas porci manducábant, et nemo illi dabat. In se autem revérsus dixit: ‘quánti mercennárii patris mei abúndant pánibus, ego autem hic fame péreo. Surgam et ibo ad patrem meum et dicam illi: Pater, peccávi in caelum et coram te et iam non sum dignus vocári fílius tuus; fac me sicut unum de mercennáriis tuis.’ Et surgens venit ad patrem suum. Cum autem adhuc longe esset, vidit illum pater ipsíus et misericórdia motus est et accúrrens cécidit supra collum eíus et osculátus est illum. Dixítque ei fílius: ‘Páter, peccávi in caelum et coram te; iam non sum dignus vocári fílius tuus.’ Dixit autem pater ad servos suos: ‘Cito proférte stolam primam et indúite illum et date ánulum in manum eíus et calceaménta in pedes et addúcite vítulum saginátum, occídite et manducémus et epulémur, quia hic fílius meus mórtuus erat et revíxit, períerat et invéntus est.’ Et coepérunt epulári. Erat autem fílius eíus sénior in agro et, cum veníret et appropinquáret dómui, audívit symphóniam et choros et vocávit unum de servis et interrogávit quae haec essent. Isque dixit illi: ‘Fráter tuus venit, et óccidit pater tuus vítulum saginátum, quia salvum illum recépit.’ Indignátus est autem et nolébat introíre. Pater ergo illíus egréssus coepit rogáre illum. At ille respóndens dixit patri suo: ‘Ecce tot annis sérvio tibi et numquam mandátum tuum praetérii, et numquam dedísti mihi haedum, ut cum amícis meis epulárer; sed postquam fílius tuus hic, qui devorávit substántiam tuam cum meretrícibus, venit, occidísti illi vítulum saginátum.’ At ipse dixit illi: ‘Fili, tu semper mecum es, et ómnia mea tua sunt; epulári autem et gaudére oportébat, quia frater tuus hic mórtuus erat et revíxit, períerat et invéntus est.’” En ce temps là : les publicains et les pécheurs s'approchaient de Jésus pour L'écouter. Et les pharisiens et les scribes murmuraient, en disant: Cet homme accueille les pécheurs, et mange avec eux. Alors Il leur dit cette parabole: Quel est l'homme parmi vous qui a cent brebis, et qui, s'il en perd une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert, pour s'en aller après celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la trouve? Et lorsqu'il l'a trouvée, il la met sur ses épaules avec joie; et venant dans sa maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j'ai trouvé ma brebis qui était perdue. Je vous le dis, il y aura de même plus de joie dans le Ciel pour un seul pécheur qui fait pénitence, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de pénitence. Ou quelle est la femme qui, ayant dix drachmes, si elle en perd une, n'allume la lampe, ne balaye la maison, et ne cherche avec soin jusqu'à ce qu'elle la trouve? Et lorsqu'elle l'a trouvée, elle appelle ses amies et ses voisines, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j'ai trouvé la drachme que j'avais perdue. De même, Je vous le dis, il y aura de la joie parmi les Anges de Dieu, pour un seul pécheur qui fait pénitence. Il dit encore: Un homme avait deux fils; et le plus jeune des deux dit à son père: Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir. Et le père leur partagea son bien. Et peu de jours après, le plus jeune fils, ayant rassemblé tout ce qu'il avait, partit pour un pays étranger et lointain, et là il dissipa son bien, en vivant dans la débauche. Et aprés qu'il eut tout dépensé, il survint une grande famine dans ce pays-là, et il commença à être dans le besoin. Il alla donc, et s'attacha au service d'un des habitants du pays, qui l'envoya dans sa maison des champs pour garder les pourceaux. Et il désirait remplir son ventre des gousses que les pourceaux mangeaient; mais personne ne lui en donnait. Et étant rentré en lui-même, il dit: Combien de mercenaires, dans la maison de mon père, ont du pain en abondance, et moi je meurs ici de faim! Je me lèverai, et j'irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j'ai péché contre le Ciel et contre toi; Je ne suis plus digne désormais d'être appelé ton fils, traite-moi comme l'un de tes mercenaires. Et se levant, il vint vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit, et fut ému de compassion; et accourant, il se jeta à son cou, et le baisa. Et le fils lui dit: Mon pére, j'ai péché contre le Ciel et contre toi; je ne suis plus digne d'être appelé ton fils. Alors le père dit à ses serviteurs: Vite, apportez la plus belle robe, et revêtez-l'en; et mettez un anneau à sa main, et des chaussures à ses pieds; puis amenez le veau gras, et tuez-le; et mangeons, et faisons bonne chère; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à faire grande chère. Cependant son fils aîné était dans les champs; et comme il revenait et s'approchait de la maison, il entendit la musique et les danses. Et il appela un des serviteurs, et demanda ce que c'était. Celui-ci lui dit: Ton frère est revenu, et ton père a tué le veau gras, parce qu'il l'a recouvré sain et sauf. Il s'indigna, et ne voulait pas entrer. Son père sortit donc, et se mit à le prier. Mais, répondant à son père, il dit: Voilà tant d'années que je te sers, et je n'ai jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m'as donné un chevreau pour faire bonne chère avec mes amis; mais dès que cet autre fils, qui a dévoré son bien avec des femmes perdues, est revenu, tu as tué pour lui le veau gras.. Alors le père lui dit: Mon fils, tu es toujours avec moi, et tout ce que j'ai est à toi; mais il fallait faire bonne chère et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort, et qu'il est revenu à la vie; parce qu'il était perdu, et qu'il est retrouvé.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Exodi 24, 4 et 5
Sanctificávit Móyses altáre Dómino, ófferens super illud holocáusta, et ímmolans víctimas: fecit sacrifícium vespertínum in odórem suavitátis Dómino Deo, in conspéctu filiórum Israël. Moïse consacra un autel au Seigneur, offrant sur cet autel des holocaustes et immolant des victimes ; il fit en présence des enfants d’Israël le sacrifice du soir, sacrifice d’agréable odeur au Seigneur Dieu.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Propitiáre, Dómine, supplicatiónibus nostris, et has oblatiónes famulórum tuórum benígnus assúme, ut, quod sínguli ad honórem tui nóminis obtulérunt, cunctis profíciat ad salútem. Per Christum.Sois propice, Seigneur, à nos supplications, et reçois avec bonté les oblations de Tes fidèles ; que ce que chacun offre pour l’honneur de Ton nom profite au salut de tous.
Communio Communion
Ps. 95, 8-9
Tóllite hóstias, et introíte in átria eius: adoráte Dóminum in aula sancta eius. Prenez des hosties et entrez dans Ses parvis ; adorez le Seigneur dans Son saint temple.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Mentes nostras et córpora possídeat, quæsumus, Dómine, doni cæléstis operátio, ut non noster sensus in nobis, sed eius prævéniat semper efféctus. Per Christum.Que l’action du don céleste, Seigneur, pénètre nos âmes et nos corps, en sorte que ce ne soit plus notre sens mais celui [de ce mystère] qui triomphe en nous.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Sir 36, 18
Da pacem, Dómine, sustinéntibus te, ut prophétæ tui fidéles inveniántur; exáudi preces servi tui, et plebis tuæ Israel. Donne la paix, Seigneur, à ceux qui T'attendent afin que Tes prophètes soient trouvés fidèles : exauce les prières de Ton serviteur, et celles d’Israël Ton peuple.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 35, 8
Quam pretiósa est misericórdia tua, Deus! Fílii hóminum sub umbra alárum tuárum confúgient. Comme est précieuse Ta miséricorde, ô Dieu ! Les enfants des hommes réfugieront, à couvert sous Tes ailes.
Vel: Cf. 1 Cor 10, 16
Calix benedictiónis, cui benedícimus, communicátio Sánguinis Christi est; et panis, quem frángimus, participátio Córporis Dómini est. Ce calice de bénédiction, que nous bénissons, c'est la communion au Sang du Christ et ce pain, que nous rompons, c'est la participation au Corps du Seigneur.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de sexte du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année
Ad Sextam
Ad Sextam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rector potens, verax Deus,
Maître puissant, Dieu Vérité,
qui témperas rerum vices,
Tu règles la marche du temps,
splendóre mane ínstruis
Tu formes l'aube en sa clarté,
et ígnibus merídiem.
au midi Tu donnes ses flammes.
  
Exstíngue flammas lítium,
Éteins le feu des dissensions,
aufer calórem nóxium,
calme la fièvre du péché,
confer salútem córporum
apporte à nos corps la santé
verámque pacem córdium.
à nos cœurs, la paix véritable.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Qui mandúcat ex hoc pane, vivet in ætérnum, allelúia.Ant. 1 Celui qui mangera de ce pain, vivra dans l'éternité, alléluia.
Psalmus 22 (23)
Psaume 22 (23)
Pastor bonus
Le bon pasteur
Agnus pascet illos et deducet eos ad vitae fontes aquarum (Ap 7, 17).
L'Agneau sera leur Pasteur pour les conduire vers les eaux de la source de vie. Ap 7, 17
Dóminus pascit me, et nihil mihi déerit: * in páscuis viréntibus me collocávit,Le Seigneur est mon pasteur; je ne manquerai de rien : Il me fait reposer dans de verts pâturages,
super aquas quiétis edúxit me, * ánimam meam refécit.Il me mène prés des eaux rafraîchissantes, Il restaure mon âme.
Dedúxit me super sémitas iustítiæ * propter nomen suum.Il me conduit dans les droits sentiers, à cause de Son nom.
Nam et si ambulávero in valle umbræ mortis, non timébo mala, * quóniam tu mecum es.Même quand je marche dans une vallée d'ombre mortelle, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi.
Virga tua et báculus tuus, * ipsa me consoláta sunt.Ta houlette et Ton bâton m'ont consolé.
Parásti in conspéctu meo mensam * advérsus eos, qui tríbulant me;Tu dresses devant moi une table en face de mes ennemis qui me persécutent ;
impinguásti in óleo caput meum, * et calix meus redúndat.Tu répands l'huile sur ma tête; ma coupe est débordante.
Etenim benígnitas et misericórdia subsequéntur me * ómnibus diébus vitæ meæ,Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront, tous les jours de ma vie,
et inhabitábo in domo Dómini * in longitúdinem diérum.et j'habiterai dans la maison du Seigneur, pour de longs jours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui mandúcat ex hoc pane, vivet in ætérnum, allelúia.Ant. Celui qui mangera de ce pain, vivra dans l'éternité, alléluia.
Ant. 2 Véniet Dóminus, glorificári et admirábilis fíeri in sanctis suis, allelúia.Ant. 2 Le Seigneur viendra pour être glorifié dans Ses saints, alléluia.
Psalmus 75 (76)
Psaume 75 (76)
Gratiarum actio pro victoria
Action de grâce pour la victoire
Videbunt Filium hominis venientem in nubibus coeli (Mt 24, 30).
Tous verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel. Mt 24, 30
I
I
Notus in Iudæa Deus, * in Israel magnum nomen eius.Dieu S'est fait connaître en Juda, en Israël Son nom est grand.
Et est in Salem tabernáculum eius, * et habitátio eius in Sion.II a Son tabernacle à Salem, et Sa demeure en Sion.
Ibi confrégit coruscatiónes arcus, * scutum, gládium et bellum.C'est là qu'Il a brisé les éclairs de l'arc, le bouclier, l'épée et la guerre.
Illúminans tu, Mirábilis, * a móntibus direptiónis.Tu resplendis dans Ta majesté, sur les montagnes d'où Tu fonds sur ta proie.
Spoliáti sunt poténtes corde, dormiérunt somnum suum, * et non invenérunt omnes viri fortes manus suas.Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de cœur ; ils se sont endormis de leur sommeil, ils n'ont pas su, tous ces vaillants, se servir de leurs bras.
Ab increpatióne tua, Deus Iacob, * dormitavérunt auríga et equus.A Ta menace, Dieu de Jacob, char et coursier sont restés immobiles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Véniet Dóminus, glorificári et admirábilis fíeri in sanctis suis, allelúia.Ant. Le Seigneur viendra pour être glorifié dans Ses saints, alléluia.
Ant. 3 Vovéte, et múnera afférte Dómino Deo vestro, allelúia.Ant. 3 Faites des voeux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, alléluia.
II
II
Tu terríbilis es, et quis resístet tibi? * Ex tunc ira tua.Tu es redoutable, et peut se tenir devant Toi, quand Ta colère éclate.
De cælo audítum fecísti iudícium; * terra trémuit et quiévit,Du haut du ciel Tu as proclamé la sentence ; la terre a tremblé et s'est tue,
cum exsúrgeret in iudícium Deus, * ut salvos fáceret omnes mansuétos terræ.lorsque Dieu s'est levé pour faire justice, pour sauver tous les malheureux du pays.
Quóniam furor hóminis confitébitur tibi, * et relíquiæ furóris diem festum agent tibi.Aussi la pensée de l'homme Te louera, et le souvenir qui lui restera Te fera fête.
Vovéte et réddite Dómino Deo vestro; * omnes in circúitu eius áfferant múnera Terríbili,Faites des vœux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, vous tous qui des alentours apportez des présents à ce Dieu terrible,
ei, qui aufert spíritum príncipum, * terríbili apud reges terræ.qui ôte la vie aux princes, qui est terrible aux rois de la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vovéte, et múnera afférte Dómino Deo vestro, allelúia.Ant. Faites des voeux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, alléluia.
Lectio brevis (Deut 10, 12)
Lecture brève (Deut 10, 12)
Quid Dóminus Deus tuus petit a te, nisi ut tímeas Dóminum Deum tuum et ámbules in viis eius et díligas eum ac sérvias Dómino Deo tuo in toto corde tuo et in tota ánima tua?Que demande de toi le Seigneur, ton Dieu, si ce n'est que tu craignes le Seigneur, ton Dieu, en marchant dans toutes Ses voies, en aimant et en servant le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme ?
Orémus. Prions.
Réspice nos, rerum ómnium Deus creátor et rector, et, ut tuæ propitiatiónis sentiámus efféctum, toto nos tríbue tibi corde servíre. Per Christum Dóminum nostrum.Tourne-Toi vers nous, Dieu créateur et souverain de toutes choses, et accorde-nous de Te servir avec un cœur sans partage, de façon à pouvoir expérimenter concrètement Ton pardon. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Sextam - psalmodia complementaria

A Sexte - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Qui mandúcat ex hoc pane, vivet in ætérnum, allelúia.Ant. 1 Celui qui mangera de ce pain, vivra dans l'éternité, alléluia.
Psalmus 122 (123)
Psaume 122 (123)
Dominus fiducia populi
Le Seigneur, confiance du peuple
Duo cæci... clamaverunt: «Domine, miserere nostri, Fili David» (Mt 20, 30).
Deux aveugles… crièrent « Seigneur, aie pitié de nous, Fils de David » (Mt 20, 30).
Ad te levávi óculos meos, * qui hábitas in cælis.J'élève mes yeux vers Toi, ô toi qui siège dans les cieux!
Ecce sicut óculi servórum ad manus dominórum suórum, * sicut óculi ancíllæ ad manus dóminæ suæ,Comme l'oeil du serviteur est fixé sur la main de son maître, et l'oeil de la servante sur la main de sa maîtresse,
ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, * donec misereátur nostri.ainsi nos yeux sont fixés sur le Seigneur, notre Dieu, jusqu'à ce qu'Il ait pitié de nous.
Miserére nostri, Dómine, miserére nostri, * quia multum repléti sumus despectióne;Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous, car nous n'avons été que trop rassasiés d'opprobres.
quia multum repléta est ánima nostra * derisióne abundántium et despectióne superbórum.Notre âme n'a été que trop rassasiée de la moquerie des superbes, du mépris des orgueilleux.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Véniet Dóminus, glorificári et admirábilis fíeri in sanctis suis, allelúia.Ant. 2 Le Seigneur viendra pour être glorifié dans Ses saints, alléluia.
Psalmus 123 (124)
Psaume 123 (124)
Adiutorium nostrum in nomine Domini
Notre secours est dans le nom du Seigneur
Dixit Dominus Paulo: «Noli timere ... quia ego sum tecum» (Act 18, 9-10).
Le Seigneur dit à Paul : «ne crains pas ... Je suis avec toi» (Act 18, 9-10).
Nisi quia Dóminus erat in nobis, dicat nunc Israel, † nisi quia Dóminus erat in nobis, * cum exsúrgerent hómines in nos:Si le Seigneur n'eût été pour nous, qu'Israël le proclame, si le Seigneur n'eût été pour nous, quand les hommes se sont élevés contre nous.
forte vivos deglutíssent nos, * cum irascerétur furor eórum in nos.Ils nous auraient dévorés tout vivants, quand leur colère s'est allumée contre nous.
Fórsitan aqua absorbuísset nos, † torrens pertransísset ánimam nostram * fórsitan pertransíssent ánimam nostram aquæ intumescéntes.Les eaux nous auraient engloutis, le torrent eût passé sur notre âme; sur notre âme auraient passé les eaux impétueuses.
Benedíctus Dóminus; * qui non dedit nos in direptiónem déntibus eórum.Béni soit le Seigneur, qui ne nous a pas livrés à leurs dents.
Anima nostra sicut passer erépta est * de láqueo venántium:Notre âme, comme le passereau, s'est échappée du filet de l'oiseleur :
láqueus contrítus est, * et nos erépti sumus.le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Adiutórium nostrum in nómine Dómini, * qui fecit cælum et terram.Notre secours est dans le nom du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Vovéte, et múnera afférte Dómino Deo vestro, allelúia.Ant. 3 Faites des voeux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, alléluia.
Psalmus 124 (125)
Psaume 124 (125)
Dominus custos populi sui
Le Seigneur prend soin de son peuple
Pax super Israel Dei (Gal 6, 16).
La paix de Dieu sur Israël (Gal 6, 16).
Qui confídunt in Dómino sicut mons Sion: * non commovébitur, in ætérnum manet.Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion: elle ne chancelle point, elle est établie pour toujours.
Ierúsalem, montes in circúitu eius, † et Dóminus in circúitu pópuli sui * ex hoc nunc et usque in sæculum.Jérusalem a autour d'elle une ceinture de montagnes: ainsi le Seigneur entoure Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Quia non requiéscet virga iniquitátis super sortem iustórum, * ut non exténdant iusti ad iniquitátem manus suas.Le sceptre des méchants ne restera pas sur l'héritage des justes, afin que les justes ne portent pas aussi leurs mains vers l'iniquité.
Bénefac, Dómine, bonis * et rectis corde.Seigneur, répands Tes bontés sur les bons, et sur ceux qui ont le coeur droit.
Declinántes autem per vias pravas † addúcet Dóminus cum operántibus iniquitátem. * Pax super Israel!Mais sur ceux qui se détournent en des voies tortueuses, que le Seigneur les abandonne avec ceux qui font le mal. Paix sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Office de none du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année
Ad Nonam
Ad Nonam
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
Rerum, Deus, tenax vigor,
Dieu fort, soutien de l'univers,
immótus in te pérmanens,
qui est en Toi sans changement,
lucis diúrnae témpora
Tu fixes dans leur succession
succéssibus detérminans,
les temps que le soleil mesure.
  
Largíre clarum véspere,
Donne-nous un soir lumineux
quo vita numquam décidat,
où la vie ne décline pas,
sed praémium mortis sacrae
où, pour le fruit de la Sainte Mort,
perénnis instet glória.
resplendira toujours la gloire.
  
Praesta, Pater piíssime,
Exauce-nous, Père très bon,
Patríque compar Unice,
et Toi, le Fils égal au Père,
cum Spíritu Paráclito
avec l'Esprit consolateur,
regnans per omne sæculum. Amen.
régnant pour les siècles des siècles.
Ant. 1 Qui mandúcat ex hoc pane, vivet in ætérnum, allelúia.Ant. 1 Celui qui mangera de ce pain, vivra dans l'éternité, alléluia.
Psalmus 22 (23)
Psaume 22 (23)
Pastor bonus
Le bon pasteur
Agnus pascet illos et deducet eos ad vitae fontes aquarum (Ap 7, 17).
L'Agneau sera leur Pasteur pour les conduire vers les eaux de la source de vie. Ap 7, 17
Dóminus pascit me, et nihil mihi déerit: * in páscuis viréntibus me collocávit,Le Seigneur est mon pasteur; je ne manquerai de rien : Il me fait reposer dans de verts pâturages,
super aquas quiétis edúxit me, * ánimam meam refécit.Il me mène prés des eaux rafraîchissantes, Il restaure mon âme.
Dedúxit me super sémitas iustítiæ * propter nomen suum.Il me conduit dans les droits sentiers, à cause de Son nom.
Nam et si ambulávero in valle umbræ mortis, non timébo mala, * quóniam tu mecum es.Même quand je marche dans une vallée d'ombre mortelle, je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi.
Virga tua et báculus tuus, * ipsa me consoláta sunt.Ta houlette et Ton bâton m'ont consolé.
Parásti in conspéctu meo mensam * advérsus eos, qui tríbulant me;Tu dresses devant moi une table en face de mes ennemis qui me persécutent ;
impinguásti in óleo caput meum, * et calix meus redúndat.Tu répands l'huile sur ma tête; ma coupe est débordante.
Etenim benígnitas et misericórdia subsequéntur me * ómnibus diébus vitæ meæ,Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront, tous les jours de ma vie,
et inhabitábo in domo Dómini * in longitúdinem diérum.et j'habiterai dans la maison du Seigneur, pour de longs jours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Qui mandúcat ex hoc pane, vivet in ætérnum, allelúia.Ant. Celui qui mangera de ce pain, vivra dans l'éternité, alléluia.
Ant. 2 Véniet Dóminus, glorificári et admirábilis fíeri in sanctis suis, allelúia.Ant. 2 Le Seigneur viendra pour être glorifié dans Ses saints, alléluia.
Psalmus 75 (76)
Psaume 75 (76)
Gratiarum actio pro victoria
Action de grâce pour la victoire
Videbunt Filium hominis venientem in nubibus coeli (Mt 24, 30).
Tous verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel. Mt 24, 30
I
I
Notus in Iudæa Deus, * in Israel magnum nomen eius.Dieu S'est fait connaître en Juda, en Israël Son nom est grand.
Et est in Salem tabernáculum eius, * et habitátio eius in Sion.II a Son tabernacle à Salem, et Sa demeure en Sion.
Ibi confrégit coruscatiónes arcus, * scutum, gládium et bellum.C'est là qu'Il a brisé les éclairs de l'arc, le bouclier, l'épée et la guerre.
Illúminans tu, Mirábilis, * a móntibus direptiónis.Tu resplendis dans Ta majesté, sur les montagnes d'où Tu fonds sur ta proie.
Spoliáti sunt poténtes corde, dormiérunt somnum suum, * et non invenérunt omnes viri fortes manus suas.Ils ont été dépouillés, ces héros pleins de cœur ; ils se sont endormis de leur sommeil, ils n'ont pas su, tous ces vaillants, se servir de leurs bras.
Ab increpatióne tua, Deus Iacob, * dormitavérunt auríga et equus.A Ta menace, Dieu de Jacob, char et coursier sont restés immobiles.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Véniet Dóminus, glorificári et admirábilis fíeri in sanctis suis, allelúia.Ant. Le Seigneur viendra pour être glorifié dans Ses saints, alléluia.
Ant. 3 Vovéte, et múnera afférte Dómino Deo vestro, allelúia.Ant. 3 Faites des voeux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, alléluia.
II
II
Tu terríbilis es, et quis resístet tibi? * Ex tunc ira tua.Tu es redoutable, et peut se tenir devant Toi, quand Ta colère éclate.
De cælo audítum fecísti iudícium; * terra trémuit et quiévit,Du haut du ciel Tu as proclamé la sentence ; la terre a tremblé et s'est tue,
cum exsúrgeret in iudícium Deus, * ut salvos fáceret omnes mansuétos terræ.lorsque Dieu s'est levé pour faire justice, pour sauver tous les malheureux du pays.
Quóniam furor hóminis confitébitur tibi, * et relíquiæ furóris diem festum agent tibi.Aussi la pensée de l'homme Te louera, et le souvenir qui lui restera Te fera fête.
Vovéte et réddite Dómino Deo vestro; * omnes in circúitu eius áfferant múnera Terríbili,Faites des vœux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, vous tous qui des alentours apportez des présents à ce Dieu terrible,
ei, qui aufert spíritum príncipum, * terríbili apud reges terræ.qui ôte la vie aux princes, qui est terrible aux rois de la terre.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Vovéte, et múnera afférte Dómino Deo vestro, allelúia.Ant. Faites des voeux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, alléluia.
Lectio brevis (Cant 8, 6b-7a)
Lecture brève (Cant 8, 6b-7a)
Fortis est ut mors diléctio, dura sicut inférnus æmulátio; lámpades eius lámpades ignis atque flammæ divínæ. Aquæ multæ non potuérunt exstínguere caritátem, nec flúmina óbruent illam.L'amour est fort comme la mort, la jalousie est inflexible comme le schéol. Ses ardeurs sont des ardeurs de feu, une flamme du Seigneur. Les grandes eaux ne sauraient éteindre l'amour, et les fleuves ne le submergeraient pas.
Orémus. Prions.
Réspice nos, rerum ómnium Deus creátor et rector, et, ut tuæ propitiatiónis sentiámus efféctum, toto nos tríbue tibi corde servíre. Per Christum Dóminum nostrum.Tourne-Toi vers nous, Dieu créateur et souverain de toutes choses, et accorde-nous de Te servir avec un cœur sans partage, de façon à pouvoir expérimenter concrètement Ton pardon. Par le Christ notre Seigneur.
Benedicámus Dómino.
R/. Deo grátias.
Bénissons le Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.

Ad Nonam - psalmodia complementaria

A None - psalmodie complémentaire.
Post ℣. Deus, in adiutórium et hymnum, dicuntur psalmi graduales qui sequuntur cum suis antiphonis. Après le ℣. Dieu, viens à mon aide et l'hymne, on peut [choisir de] dire [ad libitum, à la place des précédents] les psaumes graduels qui suivent avec leurs antiennes.
Ant. 1 Qui mandúcat ex hoc pane, vivet in ætérnum, allelúia.Ant. 1 Celui qui mangera de ce pain, vivra dans l'éternité, alléluia.
Psalmus 125 (126)
Psaume 125 (126)
Gaudium et spes in Deo
Joie et espoir dans le Seigneur
Sicuti socii passionum estis, sic eritis et consolationis (2 Cor 1, 7).
Comme vous avez part aux souffrances, vous avez aussi part à la consolation (2 Cor 1, 7).
In converténdo Dóminus captivitátem Sion, * facti sumus quasi somniántes.Quand le Seigneur ramena les captifs de Sion, nous étions presque en rêve.
Tunc replétum est gáudio os nostrum, * et língua nostra exsultatióne.Alors notre bouche fut remplie de chants de joie, et notre langue de cris d'allégresse.
Tunc dicébant inter gentes: * «Magnificávit Dóminus fácere cum eis».Alors on disait parmi les nations: « Le Seigneur a fait de grandes choses pour eux. »
Magnificávit Dóminus fácere nobíscum; * facti sumus lætántes.Le Seigneur a fait pour nous de grandes choses; nous en avons été remplis de joie.
Convérte, Dómine, captivitátem nostram, * sicut torréntes in austro.Ramène, Seigneur, nos captifs, comme un torrent dans le pays du midi.
Qui séminant in lácrimis, * in exsultatióne metent.Ceux qui sèment dans les larmes * moissonneront dans l'allégresse.
Eúntes ibant et flebant * semen spargéndum portántes;Ils allaient et venaient en pleurant, tandis qu'ils jetaient leurs semences :
veniéntes autem vénient in exsultatióne * portántes manípulos suos.ils reviendront avec allégresse, chargés de leurs gerbes.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 2 Véniet Dóminus, glorificári et admirábilis fíeri in sanctis suis, allelúia.Ant. 2 Le Seigneur viendra pour être glorifié dans Ses saints, alléluia.
Psalmus 126 (127)
Psaume 126 (127)
Vanus labor sine Domino
Sans le Seigneur, le travail est vain
Dei ædificatio estis (1 Cor 3, 9).
En Dieu, vous êtes édifiés (1 Cor 3, 9).
Nisi Dóminus ædificáverit domum, * in vanum labórant, qui ædíficant eam.Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent ceux qui la bâtissent.
Nisi Dóminus custodíerit civitátem, * frustra vígilat, qui custódit eam.Si le Seigneur ne garde pas la cité, en vain la sentinelle veille à ses portes.
Vanum est vobis ante lucem súrgere † et sero quiéscere, qui manducátis panem labóris, * quia dabit diléctis suis somnum.C'est en vain que vous vous levez avant le jour, et que vous retardez votre repos, mangeant le pain de la douleur : il en donne autant à son bien-aimé pendant son sommeil.
Ecce heréditas Dómini fílii, * merces fructus ventris.Voici, c'est un héritage du Seigneur, que les enfants, une récompense, que les fruits d'un sein fécond.
Sicut sagíttæ in manu poténtis, * ita fílii iuventútis.Comme les flèches dans la main d'un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse.
Beátus vir, qui implévit pháretram suam ex ipsis: * non confudétur, cum loquétur inimícis suis in porta.Heureux l'homme qui en a rempli son carquois. Ils ne rougiront pas quand ils répondront aux ennemis, à la porte de la ville.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. 3 Vovéte, et múnera afférte Dómino Deo vestro, allelúia.Ant. 3 Faites des voeux, et acquittez-les au Seigneur votre Dieu, alléluia.
Psalmus 127 (128)
Psaume 127 (128)
Pax domestica in Domino
Paix domestique dans le Seigneur
«Benedicat te Dominus ex Sion», id est: ex Ecclesia sua (Arnobius).
«Que le Seigneur te bénisse de Sion », c'est à dire : de Son Eglise (Arnobius).
Beátus omnis, qui timet Dóminum, * qui ámbulat in viis eius.Heureux l'homme qui craint le Seigneur, qui marche dans ses voies.
Labóres mánuum tuárum manducábis, * beátus es, et bene tibi erit.Tu te nourris alors du travail de tes mains; tu es heureux et comblé de biens.
Uxor tua sicut vitis fructífera * in latéribus domus tuæ;Ton épouse est comme une vigne féconde, dans l'intérieur de ta maison ;
fílii tui sicut novéllæ olivárum * in circúitu mensæ tuæ.tes fils, comme de jeunes plants d'olivier, autour de ta table.
Ecce sic benedicétur homo, * qui timet Dóminum.Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
Benedícat tibi Dóminus ex Sion, * et vídeas bona Ierúsalem ómnibus diébus vitæ tuæ;Que le Seigneur te bénisse de Sion, puisses-tu voir Jérusalem florissante tous les jours de ta vie ;
et vídeas fílios filiórum tuórum. * Pax super Israel!Puisses-tu voir les enfants de tes enfants. Que la paix soit sur Israël !
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Vêpres du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année
Ad II Vesperas
Aux IIèmes Vêpres
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Hymnus
Hymne
O lux, beáta Trínitas
Lumière, heureuse Trinité,
et principális Unitas,
Qui es souveraine Unité,
iam sol recédit ígneus:
quand l'astre de feu se retire,
infúnde lumen córdibus.
Répands en nos coeurs Ta clarté.
  
Te mane laudum cármine,
A Toi nos hymnes du matin,
te deprecémur véspere;
A Toi nos cantiques du soir,
te nostra supplex glória
A Toi, pour les siècles des siècles,
per cuncta laudet sæcula.
La prière de notre gloire.
  
Christum rogámus et Patrem,
Nous prions le Christ et le Père,
Christi Patrísque Spíritum;
Et l'Esprit du Père et du Christ:
unum potens per ómnia,
O Trinité une et puissante,
fove precántes, Trínitas. Amen.
Daigne écouter ceux qui Te prient.
Ant. 1 In splendóribus sanctis, ante lucíferum génui te, allelúia.Ant. 1 Dans les splendeurs des saints, c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré, alléluia.
Psalmus 109 (110)
Psaume 109 (110)
Messias rex et sacerdos
Le messie, roi et prêtre
Oportet illum regnare, donec ponat omnes inimicos sub pedibus eius (1 Cor 15, 25).
Il faut qu'Il règne, après avoir mis tous Ses ennemis sous Ses pieds (1 Cor 15, 25).
Dixit Dóminus Dómino meo: * «Sede a dextris meis,Le Seigneur a dit à mon Seigneur : * « Assieds-Toi à Ma droite,
donec ponam inimícos tuos * scabéllum pedum tuórum».en attendant que Je fasse de Tes ennemis l'escabeau de Tes pieds ».
Virgam poténtiæ tuæ emíttet Dóminus ex Sion: * domináre in médio inimicórum tuórum.Le Seigneur fera sortir de Sion le sceptre de Ta puissance : * domine au milieu de Tes ennemis.
Tecum principátus in die virtútis tuæ, † in splendóribus sanctis, * ex útero ante lucíferum génui te.Avec Toi est le principe au jour de Ta puissance, † dans les splendeurs des saints : * c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré.
Iurávit Dóminus et non pænitébit eum: * «Tu es sacérdos in ætérnum secúndum órdinem Melchísedech».Le Seigneur a juré et Il ne S'en repentira point : * Tu es prêtre pour l'éternité, selon l'ordre de Melchisédech.
Dóminus a dextris tuis, * conquassábit in die iræ suæ reges.Le Seigneur est à Ta droite : * Il a brisé des rois au jour de Sa colère.
[Iudicábit in natiónibus: cumulántur cadávera, * conquassábit cápita in terra spatiósa.][Il exercera Ses jugements parmi les nations, en accumulant les cadavres, * Il écrasera sur la terre les têtes d'un grand nombre.]
De torrénte in via bibet, * proptérea exaltábit caput.Il boira du torrent dans le chemin : * c'est pour cela qu'Il lèvera la tête.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. In splendóribus sanctis, ante lucíferum génui te, allelúia.Ant. Dans les splendeurs des saints, c'est de Mon sein qu'avant que l'aurore [existât] je T'ai engendré, alléluia.
Ant. 2 Beáti qui esúriunt et sítiunt iustítiam, quóniam ipsi saturabúntur.Ant. 2 Bienheureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés.
Psalmus 111 (112)
Psaume 111 (112)
Viri iusti beatitudo
Béatitude de l’'homme juste
Ut filii lucis ambulate; fructus lucis est in omni bonitate et iustitia et veritate (Eph 5, 8-9).
Marchez comme des enfants de lumière. le fruit de la lumière consiste en tout ce qui est bon, juste et vrai. (Eph 5, 8-9).
Beátus vir, qui timet Dóminum, * in mandátis eius cupit nimis.Bienheureux l'homme qui craint le Seigneur, * il mettra sa volonté très grandement [à observer] Ses commandements.
Potens in terra erit semen eius, * generátio rectórum benedicétur.Sa postérité sera puissante sur la terre : * la génération des justes sera bénie.
Glória et divítiæ in domo eius, * et iustítia eius manet in sæculum sæculi.Gloire et richesses sont dans sa maison ; * et sa justice demeure dans les siècles des siècles.
Exórtum est in ténebris lumen rectis, * miséricors et miserátor et iustus.Il s'est élevé dans les ténèbres une lumière pour les [hommes] droits * [le Seigneur] est Miséricordieux, compatissant et juste.
Iucúndus homo, qui miserétur et cómmodat,  † dispónet res suas in iudício, * quia in ætérnum non commovébitur.Agréable est l'homme qui a de la pitié et qui prête,  † il réglera ses discours avec jugement ; * parce qu'Il ne sera jamais ébranlé.
In memória ætérna erit iustus, * ab auditióne mala non timébit.Le juste sera éternellement en mémoire : * il ne craindra pas d'entendre mal parler [de lui].
Parátum cor eius, sperans in Dómino, † confirmátum est cor eius, non timébit, * donec despíciat inimícos suos.Son coeur est prêt à espérer dans le Seigneur ; † son coeur est affermi il ne sera pas ébranlé, * jusqu'à ce qu'il méprise ses ennemis.
Distríbuit, dedit paupéribus;  † iustítia eius manet in sæculum sæculi, * cornu eius exaltábitur in glória.Il a répandu [ses bienfaits], donné aux pauvres  † : sa justice demeure dans les siècles des siècles,* il sera élevé dans la gloire par la puissance de Dieu.
Peccátor vidébit et irascétur, † déntibus suis fremet et tabéscet. * Desidérium peccatórum períbit.Le pécheur verra, et il sera irrité : il grincera des dents, et se consumera ; * le désir des pécheurs périra.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Beáti qui esúriunt et sítiunt iustítiam, quóniam ipsi saturabúntur.Ant. Bienheureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés.
Ant. 3 Laudem dícite Deo nostro, omnes servi eius, pusílli et magni, allelúia.Ant. 3 Chantez la louange à notre Dieu, tous ceux qui Le servent, les petits et les grands, alléluia.
Canticum (Cf. Ap 19,1-2. 5-7) NT 12
Cantique (Cf. Ap 19,1-2. 5-7) NT 12
De nuptiis Agni
Les noces de l’Agneau
Allelúia.Alléluia.
Salus et glória et virtus Deo nostro, * (R/. Allelúia.)Le salut, la gloire et la force à notre Dieu (R/. Alléluia.)
quia vera et iusta iudícia eius.Car Son jugement est vrai et juste.
R/. Allelúia.R/. Alléluia.
Allelúia.Alléluia.
Laudem dícite Deo nostro, omnes servi eius *Chantez la louange à notre Dieu, tous ceux qui Le servent *
(R/. Allelúia.)(R/. Alléluia.)
et qui timétis eum, pusílli et magni!Et tous ceux qui Le craignent, petits et grands!
R/. Allelúia.R/. Alléluia.
Alléluia.Alléluia.
Quóniam regnávit Dóminus, Deus noster omnípotens. *Car Il règne le Seigneur notre Dieu tout puissant. *
(R/. Allelúia.)(R/. Alléluia.)
Gaudeámus et exsultémus et demus glóriam ei.Réjouissons-nous et exultons et rendons-lui la gloire.
R/. Allelúia.R/. Alléluia.
Allelúia.Alléluia.
Quia venérunt núptiæ Agni, *Car elles sont venues, les noces de l’Agneau, *
(R/. Allelúia.)(R/. Alléluia.)
et uxor eius præparávit se.Et Son épouse s’est préparée pour Lui.
R/. Allelúia.R/. Allelúia.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Laudem dícite Deo nostro, omnes servi eius, pusílli et magni, allelúia.Ant. Chantez la louange à notre Dieu, tous ceux qui Le servent, les petits et les grands, alléluia.
Lectio brevis (Hebr 12, 22-24)
Lecture brève (Hebr 12, 22-24)
Accessístis ad Sion montem et civitátem Dei vivéntis, Ierúsalem cæléstem, et multa mília angelórum, frequéntiam et ecclésiam primogenitórum, qui conscrípti sunt in cælis, et iúdicem Deum ómnium, et spíritus iustórum, qui consummáti sunt, et testaménti novi mediatórem Iesum, et sánguinem aspersiónis, mélius loquéntem quam Abel.Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant qui est la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le choeur des anges, de l'assemblée des premiers nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, de Jésus, le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l'aspersion qui parle plus éloquemment que celui d'Abel.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. Magnus Dóminus noster, * Et magna virtus eius. Magnus. V/. Et sapiéntiæ eius non est númerus. * Et magna virtus eius. Glória Patri. Magnus.R/. Le Seigneur est grand, * et grande et Sa puissance. V/. Sa sagesse est incommensurable. * Et grande et Sa puissance. Gloire au Père. Le Seigneur.
Ant. Quæ múlier habens drachmas decem, et si perdíderit drachmam unam, nonne accéndit lucérnam, et quærit diligénter donec invéniat?Ant. Quelle est la femme ayant dix drachmes qui, si elle perd une drachme, n'allume une lampe, et ne cherche avec soin jusqu'à ce qu'elle l'ait retrouvée ?
Canticum Evangelicum (Lc 1, 46-55)
Cantique évangélique (Lc 1,46-55)
Exultatio animæ in Domino
Exultation de l'âme dans le Seigneur
Magníficat ✠ * ánima mea Dóminum, Mon âme glorifie le Seigneur,
et exsultávit spíritus meus * in Deo salvatóre meo, et Mon esprit a tressailli d'allégresse en Dieu Mon Sauveur,
quia respéxit humilitátem ancíllæ suæ.* Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes, parce qu'Il a jeté les yeux sur la bassesse de Sa servante. Car voici que, désormais, toutes les générations me diront bienheureuse,
quia fecit mihi magna, qui potens est, * et sanctum nomen eius, parce que Celui qui est puissant a fait en Moi de grandes choses, et Son nom est saint;
et misericórdia eius in progénies et progénies* timéntibus eum. et Sa miséricorde se répand d'âge en âge sur ceux qui Le craignent.
Fecit poténtiam in bráchio suo, * dispérsit supérbos mente cordis sui; Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé ceux qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leur cœur.
depósuit poténtes de sede * et exaltávit húmiles; Il a renversé les puissants de leur trône, et Il a élevé les humbles.
esuriéntes implévit bonis * et dívites dimísit inánes. Il a rempli de biens les affamés, et Il a renvoyé les riches les mains vides.
Suscépit Israel púerum suum,* recordátus misericórdiæ, Il a relevé Israël, Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde:
sicut locútus est ad patres nostros,* Abraham et sémini eius in sæcula. selon ce qu'Il avait dit à nos pères, à Abraham et à sa race pour toujours.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Quæ múlier habens drachmas decem, et si perdíderit drachmam unam, nonne accéndit lucérnam, et quærit diligénter donec invéniat?Ant. Quelle est la femme ayant dix drachmes qui, si elle perd une drachme, n'allume une lampe, et ne cherche avec soin jusqu'à ce qu'elle l'ait retrouvée ?
Preces
Prières litaniques.
Deo poténtiæ et bonitátis, qui nos amat et novit quibus rebus indigémus, cum láudibus corda nostra læti pandámus:
Te laudámus, in te confídimus, Dómine.
Benedícimus tibi, omnípotens Deus, Rex univérsi, qui nos iniústos et peccatóres vocásti,
ut cognoscámus veritátem tuam et maiestáti tuæ serviámus.
Deus, qui nobis misericórdiæ iánuam patére voluísti,
fac ut a vitæ numquam sémitis inveniámur dévii.
Resurrectiónem dilectíssimi Fílii tui celebrántes,
fac nos hunc diem in gáudio spiritáli transígere.
Da fidélibus tuis, Dómine, spíritum oratiónis et laudis,
ut in ómnibus tibi grátias semper agámus.
 
Pater noster, qui es in cælis: Notre Père, qui es aux cieux :
sanctificétur nomen tuum; que Ton nom soit sanctifié ;
advéniat regnum tuum;qu'advienne Ton règne ;
fiat volúntas tua, sicut in cælo et in terra.que Ta volonté soit faite, comme au ciel sur la terre.
Panem nostrum cotidiánum da nobis hódie;Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ;
et dimítte nobis débita nostra,et remets-nous nos dettes,
sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris;comme nous remettons à nos débiteurs ;
et ne nos indúcas in tentatiónem;et garde-nous de consentir à la tentation ;
sed líbera nos a malo.mais libère nous du malin.
Collecta
Collecte
Réspice nos, rerum ómnium Deus creátor et rector, et, ut tuæ propitiatiónis sentiámus efféctum, toto nos tríbue tibi corde servíre. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Tourne-Toi vers nous, Dieu créateur et souverain de toutes choses, et accorde-nous de Te servir avec un cœur sans partage, de façon à pouvoir expérimenter concrètement Ton pardon. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Dóminus vobíscum. Le Seigneur soit avec vous.

R/. Et cum spíritu tuo.
R/. Et avec votre esprit.

Benedícat vos omnípotens Deus, Pater, et Fílius, et Spíritus Sanctus.
Que vous bénisse Dieu tout puissant, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
R/. Amen. R/. Amen.
Vel alia formula benedictionis, sicut in Missa. Ou une autre formule de bénédiction, comme à la Messe.
Et si fit dimissio, sequitur invitatio: Et si on fait un renvoi, on ajoute l'invitation :
V/. Ite in pace. V/. Allez en paix.
R/. Deo grátias. R/. Rendons grâces Dieu.
Absente sacerdote vel diacono, et in recitatione a solo, sic concluditur: En l'absence d'un diacre ou d'un prêtre, et dans la récitation seul, on conclut ainsi :

Dóminus nos benedícat, et ab omni malo deféndat, et ad vitam perdúcat ætérnam. R/. Amen.

Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous défende de tout mal, et qu'Il nous fasse parvenir à la vie éternelle. R/. Amen.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Complies du dimanche 15 septembre 2019 - XXIVème dimanche dans l'année

Hebdomada XXIV per annum XXIVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXIV per annum XXIVème dimanche dans l'année
Ad Completorium
Aux Complies
V/. Deus, in adiutórium meum inténde. V/. Dieu, viens à mon aide.

R/. Dómine, ad adiuvándum me festína.

R/. Seigneur, vite à mon secours.

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc et semper, et in sæcula sæculórum. Amen.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia. Allelúia.
Conscientia discussio, quam sequi potest actus poenitentialis ut in Missa. Examen de conscience, qui peut être suivi d'un acte de pénitence comme à la Messe.

Confíteor Deo omnipoténti et vobis, fratres, quia peccávi nimis cogitatióne, verbo, ópere et omissióne:

Je confesse à Dieu tout puissant, et à vous, frères, que j'ai vraiment péché, en pensée, en parole, par action et par omission:
et, percutientes sibi pectus, dicunt: Et on se frappe la poitrine, en disant :

mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa.

c'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
Deinde prosequuntur: Ensuite on poursuit:

Ideo precor beátam Maríam semper Vírginem, omnes Angelos et Sanctos, et vos, fratres, oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum.

C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, tous les Anges et les Saints, et vous, frères, de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

V/. Misereátur nostri omnípotens Deus et, dimissís peccátis nostris, perdúcat nos ad vitam aetérnam. R/. Amen.

V/. Que le Dieu tout puissant aie pitié de nous, et nous ayant remis nos péchés, qu'Il nous conduise à la vie éternelle. R/. Amen.


Hymnus
Hymne
Christe, qui, splendor et dies
O Christ, la splendeur et le jour,
noctis tenébras détegis,
qui chasses l'ombre de la nuit,
lucísque lumen créderis,
nous croyons que Tu es lumière,
lumen beátis prædicans,
promettant lumière aux élus.
  
Precámur, sancte Dómine,
Seigneur très saint, nous T'en prions,
hac nocte nos custódias;
en cette nuit protège-nous ;
sit nobis in te réquies,
fais que nous reposions en Toi,
quiétas horas tríbue.
donne-nous des heures de paix.
  
Somno si dantur óculi,
Nos yeux se livrent au sommeil ;
cor semper ad te vígilet;
que nos cœurs veillent pour T'attendre;
tuáque dextra prótegas
protège de Ton bras puissant
fidéles, qui te díligunt.
ceux qui Te gardent leur amour.
  
Defénsor noster, áspice,
Regarde-nous ô Défenseur,
insidiántes réprime,
repousse au loin ceux qui nous guettent,
gubérna tuos fámulos,
daigne guider Tes serviteurs
quos sánguine mercátus es.
que Tu rachetas par Ton sang.
  
Sit Christe, rex piíssime
O Christ, ô Roi plein de bonté,
tibi Patríque glória
gloire à Toi et gloire à Ton Père,
cum Spíritu Paráclito,
avec l'Esprit Consolateur,
in sempitérna sæcula. Amen.
à travers les siècles sans fin. Amen.
Ant. 1 Alis suis obumbrábit tibi; non timébis a timóre noctúrno.Ant. 1 Ses ailes te couvriront d'ombre ; tu ne craindras pas la frayeur nocturne.
Psalmus 90 (91)
Psaume 90 (91)
In protectione Altissimi
Sous la protection du Très Haut
Ecce dedi vobis potestatem calcandi supra serpentes et scorpiones (Lc 10, 19).
Voici que je vous donne le pouvoir de piétiner serpents et scorpions (Lc 10, 19).
Qui hábitat in protectióne Altíssimi, * sub umbra Omnipoténtis commorábitur.Celui qui habite sous l'assistance du Très-Haut demeurera sous la protection du Dieu du Ciel.
Dicet Dómino: † «Refúgium meum et fortitúdo mea, * Deus meus, sperábo in eum».Il dira au Seigneur: mon défenseur et mon refuge. Il est mon Dieu; j'espérerai en Lui.
Quóniam ipse liberábit te de láqueo venántium * et a verbo malígno.Car c'est Lui qui t'a délivré du piège du chasseur, et de la parole âpre et piquante.
Alis suis obumbrábit tibi, et sub pennas eius confúgies; * scutum et loríca véritas eius.Il te mettra à l'ombre sous Ses épaules, et sous Ses ailes tu seras plein d'espoir. Sa vérité t'environnera comme un bouclier
Non timébis a timóre noctúrno, a sagítta volánte in die, † a peste perambulánte in ténebris, * ab extermínio vastánte in merídie.Tu ne craindras pas les frayeurs de la nuit, ni la flèche qui vole pendant le jour, ni les maux qui s'avancent dans les ténèbres, ni les attaques du démon de midi.
Cadent a látere tuo mille † et decem mília a dextris tuis; * ad te autem non appropinquábit.Mille tomberont à ton côté, et dix mille à ta droite; mais la mort n'approchera pas de toi.
Verúmtamen óculis tuis considerábis, * et retributiónem peccatórum vidébis.Et même tu contempleras de tes yeux, et tu verras le châtiment des pécheurs.
Quóniam tu es, Dómine, refúgium meum. * Altíssimum posuísti habitáculum tuum.Car tu as dit: Tu es, Seigneur, mon espérance. Tu as fait du Très-Haut ton refuge.
Non accédet ad te malum, * et flagéllum non appropinquábit tabernáculo tuo,Le mal ne viendra pas jusqu'à toi, et les fléaux ne s'approcheront pas de ta tente.
quóniam ángelis suis mandábit de te, * ut custódiant te in ómnibus viis tuis.Car Il a commandé pour toi à Ses Anges de te garder dans toutes tes voies.
In mánibus portábunt te, * ne forte offéndas ad lápidem pedem tuum.Ils te porteront dans leurs mains, de peur que tu heurtes le pied contre la pierre.
Super áspidem et basilíscum ambulábis * et conculcábis leónem et dracónem.Tu marcheras sur l'aspic et sur le basilic, et tu fouleras aux pieds le lion et le dragon.
Quóniam mihi adhæsit, liberábo eum; * suscípiam eum, quóniam cognóvit nomen meum.Parce qu'il a espéré en Moi, Je le délivrerai; Je le protégerai, parce qu'il a connu Mon Nom. *
Clamábit ad me, et ego exáudiam eum; † cum ipso sum in tribulatióne, * erípiam eum et glorificábo eum.Il criera vers Moi, et Je l'exaucerai; Je suis avec lui dans la tribulation; Je le sauverai et Je le glorifierai.
Longitúdine diérum replébo eum * et osténdam illi salutáre meum.Je le comblerai de jours, et Je lui ferai voir Mon salut.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Alis suis obumbrábit tibi; non timébis a timóre noctúrno.Ant. Ses ailes te couvriront d'ombre ; tu ne craindras pas la frayeur nocturne.
Lectio brevis (Ap 22, 4-5)
Lecture brève (Ap 22, 4-5)
Vidébunt fáciem Dómini, et nomen eius in fróntibus eórum. Et nox ultra non erit, et non egent lúmine lucérnæ neque lúmine solis, quóniam Dóminus Deus illuminábit super illos, et regnábunt in sæcula sæculórum.Ils verront Sa face, et Son nom sera sur leurs fronts. Il n'y aura plus de nuit, et ils n'auront besoin ni de la lumière de la lampe, ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera; et ils régneront aux siècles des siècles.
Responsorium Breve
Répons bref
R/. In manus tuas, Dómine, * Comméndo spíritum meum. In manus. V/. Redemísti nos, Dómine Deus veritátis. * Comméndo spíritum meum. Glória Patri. In manus.R/. En Tes mains, Seigneur, * je remets mon esprit. Entre Tes mains. V/. Tu nous as rachetés, Seigneur Dieu de vérité * Je remets mon esprit. Gloire au Père. Entre Tes mains.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Canticum evangelicum Lc 2, 29-32
Cantique évangélique Lc 2,29-32
Christus lumen gentium et gloria Israël
Le Christ est la lumières des nations et la gloire d'Israël
Nunc dimíttis servum tuum, Dómine,* secúndum verbum tuum in pace, Maintenant, Tu peux renvoyer Ton serviteur, Seigneur, selon Ta parole, en paix.
quia vidérunt óculi mei* salutáre tuum, Car mes yeux ont vu Ton salut,
quod parásti* ante fáciem ómnium populórum, Que Tu as préparé devant la face des peuples,
lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israël. lumière qui se révèle aux nations, et gloire de Ton peuple Israël.
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Ant. Salva nos, Dómine, vigilántes, custódi nos dormiéntes, ut vigilémus cum Christo et requiescámus in pace. (T. P. allelúia).Ant. Sauve-nous, Seigneur, lorsque nous veillons, garde-nous lorsque nous dormons, afin que nous restions éveillés avec le Christ et que nous reposions en paix. (T. P. alléluia).
Orémus. Prions.
Vox nostra te, Dómine, humíliter deprecétur, † ut, domínicae resurrectiónis hac die mystério celebráto, * in pace tua secúri a malis ómnibus quiescámus, et in tua resurgámus laude gaudéntes . Per Christum Dóminum nostrum.Notre voix Te supplie humblement, Seigneur, afin qu'ayant aujourd'hui célébré le mystère de la résurrection du Seigneur nous reposions dans Ta paix à l'abri de tout mal, et que nous nous relevions joyeux pour Te louer. Par le Christ notre Seigneur.
Deinde dicitur, etiam a solo, benedictio: Ensuite on dit, même seul, la bénédiction :

Noctem quiétam et finem perféctum concédat nobis Dóminus omnípotens. R/. Amen.

Que Dieu tout puissant nous concède une nuit calme et une fin chrétienne. R/. Amen.
Antiphona finale ad Beatam Mariam Virginem Antienne finale à la Bienheureuse Vierge Marie
Salve, Regína, mater misericórdiæ; Salut, ô Reine, mère de la miséricorde,

vita, dulcédo et spes nostra, salve.
vie, douceur et notre espérance, salut !

Ad te clamámus, éxsules fílii Evæ.
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous.

Ad te suspirámus, geméntes et flentes
Vers vous, nous soupirons parmi les cris et les pleurs

in hac lacrimárum valle.
de cette vallée de larmes.

Eia ergo, advocáta nostra,
O vous notre avocate,

illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte.
tournez vers nous votre regard plein de miséricorde.

Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui,
Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles,

nobis post hoc exsílium osténde.
Montrez-Le nous à l'issue de cet exil.

O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.
O clémente, ô bonne, ô douce vierge Marie.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Extrait du Compendium du catéchisme de l'Eglise catholique :
Le Fils de Dieu fait homme avait-il une âme avec une connaissance humaine?
-
Le Fils de Dieu a assumé un corps animé par une âme humaine raisonnable. Avec son intelligence humaine, Jésus a appris beaucoup par l’expérience. Mais aussi comme homme, le Fils de Dieu avait une connaissance intime et immédiate de Dieu son Père. Il pénétrait également les pensées secrètes des hommes et connaissait pleinement les desseins éternels qu’il est venu révéler.
Comment s’accordent les deux volontés du Verbe incarné?

Jésus a une volonté divine et une volonté humaine. Dans sa vie terrestre, le Fils de Dieu a humainement voulu ce qu’il avait divinement décidé pour notre salut avec le Père et l’Esprit Saint. Sans résistance ni opposition, la volonté humaine du Christ suit la volonté divine; mieux encore, elle lui est soumise.
Le Christ avait-il un vrai corps humain?
-
Le Christ a assumé un vrai corps humain, par lequel Dieu invisible s’est rendu visible. Pour cette raison, le Christ peut être représenté et vénéré au moyen d’images saintes.
Que représente le cœur de Jésus?

Jésus nous a connus et aimés avec un cœur d’homme. Son cœur transpercé pour notre salut est le symbole de l’amour infini avec lequel il aime son Père et tous les hommes.
« Conçu par l’opération du Saint-Esprit… ». Que signifie cette expression?
-
Elle signifie que la Vierge Marie a conçu dans son sein le Fils éternel par l’action de l’Esprit Saint et sans le concours d’un homme : « L’Esprit Saint viendra sur toi » (Lc ,), lui a dit l’ange à l’Annonciation.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Extrait quotidien de la Règle de Notre Bienheureux Père Saint Benoît, et son commentaire par le TRP Dom Paul Delatte, abbé de Solesmes :
Contenu indisponible pour aujourd'hui. Mise à jour en cours. Merci de patienter.
Caput 2: Qualis debeat esse abbas (f) 2 - L’ABBÉ TEL QU’IL DOIT ÊTRE (f) Ante omnia, ne dissimulans aut parvipendens salutem animarum sibi commissarurn, plus gerat sollicitu dinem de rebus transitoriis et ter renis atque caducis ; sed semper cogitet quma animas suscepit regendas, de quibus et rationem reddi turus est. Et ne causetur forte de minori substantia, meminerit texuer scriptum : Primum quaerite regnum Dei et justitiam ejus, et haec omnia adjicientur vobis. Et iterum : Nihil deest timentibus eum. Sciatque quia qui suscepit animas regendas, praeparet se ad rationem reddendam. Et quantum sut cura sua fratrum se habere scierit numerum, agnoscat die judicii ipsarum omnium animarum est redditurus Domino rationem pro certo quia in sine dubio addita et suae animae turam discussionem pastoris de creditis Et ita timens semper futuram ovibus, cum de alienis ratioci niis cavet redditur de suis sollicitus Et cum de admonitionibus suis emendationem anis subministrat ipse efficitur a vitiis emendatus. Avant tout, qu’il ne perde pas de vue ni ne sous-estime le salut des âmes qui lui sont confiées, en donnant plus de soin aux choses passagères, terrestres et caduques ; mais qu’il pense toujours que ce sont des âmes qu’il a reçues à diriger et dont il lui faudra rendre compte. Et pour ne pas prétexter une éventuelle insuffisance de ressources, il se souviendra qu’il est écrit : « Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera surajouté », et encore : « Rien ne manque à ceux qui le craignent. » Qu’il le sache, il a reçu des âmes à diriger et doit donc se préparer à en rendre compte. Quel que soit le nombre des frères dont il se sait responsable, qu’il tienne pour certain qu’au jour du jugement il devra répondre au Seigneur de toutes ces âmes, et aussi, sans nul doute, de la sienne. Ainsi, redoutant toujours l’examen qu’un pasteur doit subir au sujet des brebis qui lui ont été confiées, il est d’autant plus soucieux de ses propres comptes qu’il doit surveiller ceux des autres ; et tandis que, par ses avis, il travaille à la correction d’autrui, lui-même se corrige de ses vices.
Avant tout, qu’il ne perde pas de vue ni ne sous-estime le salut des âmes qui lui sont confiées, en donnant plus de soin aux choses passagères, terrestres et caduques ; mais qu’il pense toujours que ce sont des âmes qu’il a reçues à diriger et dont il lui faudra rendre compte. Et pour ne pas prétexter une éventuelle insuffisance de ressources, il se souviendra qu’il est écrit : “ Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous . sera surajouté ” ; et encore : “ Rien ne manque à ceux qui le craignent. ”


La sollicitude de l’Abbé ne s’égarera point dans de fausses directions. Elle ne se laissera pas distraire par la préoccupation exagérée du recrutement, ni par le souci des questions financières et matérielles. Sur ce dernier point, la tentation peut être plus pressante et plus perfide ; c’est pourquoi N. B. Père insiste davantage. Car, enfin, il faut vivre. il faut grandir, il faut payer ses dettes, il faut bâtir. Et, pour cela, il faut se faire connaître, se créer de hautes et fructueuses relations, écrire des livres et les vendre, faire valoir les terres du monastère, acheter du bien, que sais-je ? rentrer, en un mot, dans une multitude d’affaires auxquelles il semblait qu’on avait renoncé par l’état religieux.
Il est sûr que l’Abbé ne saurait se désintéresser des finances du monastère sans imprudence et sans une espèce de trahison : il est redevable à la communauté de sa vigilance et de son effort sur ce point. Il suffit, pour le comprendre, de réfléchir aux maux sans nombre qu’amène l’incurie ; il n’est aucunement souhaitable à l’honneur religieux de passer par la faillite. Et non seulement il faut vivre, mais une certaine aisance est indispensable pour que tout aille bien et pour que les moines restent fidèles à la pauvreté. Le désordre, les dépenses excessives, les dilapidations, l’insouciance du lendemain, ne sauraient être considérés comme la forme authentique d’un gouvernement abbatial.
Aussi bien, ce que réclame saint Benoît, c’est que le soin des intérêts matériels n’entraîne jamais l’Abbé à négliger ou à traiter comme chose secondaire, et dont on se décharge volontiers sur d’autres, la formation et le salut éternel des âmes qui lui sont confiées : dissimulans aut parvipendes. Les âmes sont la Vraie richesse du monastère, et que valent, comparées à elles ces choses transitoires et terrestres et caduques  ?
Sans doute, l’Abbé doit être un administrateur avisé des biens temporels, puisqu’ils ont un caractère sacré du fait de leur appartenance au Seigneur ; mais les âmes sont à Dieu bien davantage, et c’est d’elles aussi, d’elles surtout, qu’il devra rendre compte : Sed semper cogitet quia animas suscepit regendas, de quitus et rationem redditurus est.
Et, pour que l’Abbé ne soit pas tenté d’alléguer la modicité des ressources du monastère, qu’il se souvienne de ce qui est écrit en saint Matthieu (Vl, 33) et dans le psaume XXXlll (10). Dieu s’est engagé. Si la maison est fervente, les ressources comme les postulants, viendront, à l’heure de Dieu et dans la mesure voulue par lui. Aux monastères fidèles et qu’il aime, le Seigneur donne le nécessaire ; quelquefois un peu moins, de peur que l’aisance n’incline les moines et l’Abbé à se dispenser de la confiance en Dieu. Les mondains nous demandent : N’est-il pas vrai que certaines expressions du chapitre Vl de saint Matthieu semblent excéder les lois de la prudence humaine ? quel est donc leur sens véritable ? - Celui-ci : Dieu veut nous induire à la confiance et marquer que nulle préoccupation ne doit prévaloir sur elle ; il se sert, dans ce dessein, de divers exemples propres à l’inspirer, mais sans nous dire pourtant que nous sommes dispensés d’agir : au fond, les lis et les oiseaux sont actifs. Nous pouvons bien croire aussi qu’il y a des délicatesses que le monde ne saurait saisir, des conseils évangéliques qui ne peuvent se réaliser que dans le monastère, plus affranchi des conditions créées, appartenant davantage à Dieu. Et c’est à raison de la juridiction éminente exercée par la Providence sur ceux qui sont à elle, que la confiance devient une loi, plus encore peut-être que la prudence : car, après tout, la confiance, est vertu théologale, la prudence vertu morale seulement ; et, tandis que je ne suis pas obligés observer semper et pro semper la prescription de la prudence, jamais je ne suis dispensé de la confiance absolue.

Qu’il le sache, il a reçu des âmes à diriger et doit donc se préparer à en rendre compte. Quel que soit le nombre des frères dont il se sait responsable, qu’il tienne pour certain qu’au jour du jugement il devra répondre au Seigneur de toutes ces, âmes, et aussi, sans nul doute, de la. sienne. Ainsi, redoutant toujours l’examen qu’un pasteur doit subir au sujet des brebis qui lui ont été confiées, il est d’autant plus soucieux de ses propres comptes qu’il doit surveiller, ceux des autres ; et tandis que, par ses avis, il travaille à la correction d’autrui, lui-même se corrige de ses vices.

N. B. Père ne craint pas les répétitions lorsqu’il s’agit de rappeler à l’Abbé le prix des âmes, le caractère délégué de son pouvoir, le sévère jugement qui l’attend. Alors qu’au tribunal de Dieu chacun répondra pour soi, l’Abbé répondra et pour lui-même, et pour toutes les âmes qui ont été remises à sa sollicitude, pour chacune d’elles en particulier : ceci est incontestable, indubitable, pro certo, sine dubio. Il faudrait être insensé ou avoir perdu la foi pour ne pas être impressionné par des affirmations comme celles-là. Il faudrait aussi une forte dose d’illusion pour désirer charger ses épaules d’un pareil fardeau et surajouter aux problèmes de son âme les problèmes de l’âme d’autrui.
Puisque l’Abbé a consenti, sur l’invitation de Dieu, à se faire le serviteur de tous ; puisque son pain quotidien est le travail, le souci, la souffrance, il a bien quelque droit à la prière des siens et à leur pitié. C’est au nom de la responsabilité assumée par les prêtres et par les évêques que l’apôtre saint Paul, dans un texte dont se souvenait . sans doute N. B. Père, supplie les chrétiens de rendre, en obéissance et en docilité aimante, ce qu’ils reçoivent de dévouement et de bienfaits : Obedite praeposilis vestris et subjacete eis : ipsi enim pervigilant, quasi rationem pro animabus vestris reddituri, ut cum gaudio hoc faciant et non gementes hoc enim non expedit vobis (HEBR., Xlll, 17). Rendez l’exercice de leur charge facile et doux ; faites qu’ils la remplissent avec joie et non avec tristesse, car cela ne vous serait nullement avantageux à vous-mêmes ; la fatigue que cause à l’Abbé une communauté difficile et grondeuse se traduit toujours pour elle en un gros détriment.
S’il est vrai que les Abbés font leurs moines, il est sûr que les moines font leur Abbé et que le monastère est une école de sanctification mutuelle. Les deux dernières phrases de ce chapitre le rappellent à l’Abbé, sinon pour le rassurer, car elles sont austères encore, du moins pour fortifier son courage. La pensée constante de l’examen que le pasteur devra subir un jour au sujet des brebis qui lui ont été confiées, le soin qu’il apporte à mettre en règle les comptes d’autrui le rendront plus attentif à son compte propre : le premier bénéfice de sa charge sera donc pour lui un, accroissement de vigilance intérieure. Le fait seul d’avoir à porter d’autres âmes l’invite tout naturellement à veiller sur lui. On se laissait peut-être aller un peu lorsqu’on n’était que soi ; mais on s’observe davantage lorsqu’on est père de famille, lorsqu’on est le lieutenant de Dieu lorsque des faiblesses comme celles d’autrefois auraient désormais une portée redoutable et un retentissement chez autrui. Obligé de procurer par ses instructions l’amendement des autres, l’Abbé s’affranchira en même temps de ses propres misères et redoublera de fidélité dans sa vie. Ceux pour qui l’exercice de la parole est autre chose qu’un vain amusement, sont les tout premiers à en recueillir le fruit. Nous aimons l’harmonie et la continuité morale ; et sous cette influence, plus encore que pour nous éviter le Medice, cura teipsum, nous travaillons peu à peu à rétablir l’accord entre nos enseignements et nos actes.
Il est, pour l’Abbé, une plus grande compensation, dont saint Benoît ne parle pas : c’est l’avantage que procure le contact assidu avec les âmes qui sont bonnes. Ce contact est le plus assainissant qui existe et ressemble à une sorte de sacrement. Par ce fait, d’abord, que les âmes sont à l’Abbé un encouragement et un exemple ; mais surtout parce qu’elles lui sont comme une vision anticipée de Dieu. Plus grand est l’effet et plus voisin de sa cause, plus aussi la connaissance que nous prenons de la cause est achevée ; et ici l’effet est non seulement cette œuvre de Dieu qui s’appelle une âme spirituelle, mais encore tout le travail par lequel Dieu s’applique à la transformer et à l’unir à sa Beauté. L’Abbé peut faire ainsi une théologie sérieuse. Et, jusqu’au jour où il contemplera Dieu face à face, il ne le verra nulle part plus clairement que dans les âmes, dans la pureté de leur cristal vivant. Il n’aura pas de peine alors à se tenir très près du Seigneur, ce qui est son unique sauvegarde et sa consolation la plus assurée.

Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Prières usuelles


Signum crucisSigne de croix
IN nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen.Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.
Symbolum ApostolorumSymbole des Apôtres
CREDO in Deum Patrem omnipotentem, Creatorem caeli et terrae. Et in Iesum Christum, Filium eius unicum, Dominum nostrum, qui conceptus est de Spiritu Sancto, natus ex Maria Virgine, passus sub Pontio Pilato, crucifixus, mortuus, et sepultus, descendit ad inferos, tertia die resurrexit a mortuis, ascendit ad caelos, sedet ad dexteram Dei Patris omnipotentis, inde venturus est iudicare vivos et mortuos. Credo in Spiritum Sanctum, sanctam Ecclesiam catholicam, sanctorum communionem, remissionem peccatorum, carnis resurrectionem, vitam aeternam. Amen.Je crois en Dieu le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus-Christ Son fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, est ressuscité le troisième jour, est monté aux cieux, est assis à la droite du Père tout-puissant, d'où Il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en L'Esprit Saint, à la Sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.
Salve Regína, Mater misericórdiæ, vita dulcédo, et spes nostra, salve. Ad te clamámus éxsules fílii Evæ; ad te suspirámus, geméntes et flentes in hac lacrimárum valle. Salut, Reine, mère de miséricorde, vie, douceur, et notre espérance, salut. Vers vous, nous crions,, enfants d'Eve exilés. Vers vous, nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.
Eia ergo, advocáta nostra, illos tuos misericórdes óculos ad nos convérte: Et Iesum, benedíctum fructum ventris tui, nobis post hoc exsílium osténde. O clemens, o pia, o dulcis Virgo María.Et donc, notre avocate, tournez vos yeux miséricordieux vers les vôtres. Et Jésus, le fruit béni de vos entrailles, montre-le nous après notre exil.
O clemens, O pia, O dulcis Virgo Maria.O clémente, ô bonne, ô douce Vierge Marie.
V/. Ora pro nobis, sancta Dei Genetrix.
R/. Ut digni efficiamur promissiónibus Christi.
V/. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu.
V/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Oremus.
Omnipotens sempiterne Deus, qui gloriosae Virginis Matris Mariae corpus et animam, ut dignum Filii tui habitaculum effici mereretur, Spiritu Sancto cooperante, praeparasti: da, ut cuius commemoratione laetamur; eius pia intercessione, ab instantibus malis, et a morte perpetua liberemur. Per eundem Christum Dominum nostrum. Amen.
Prions.
Dieu éternel et tout puissant qui avec la coopération du Saint Esprit a préparé le corps et l'Esprit de la glorieuse Vierge-Mère Marie à devenir une demeure digne de Ton Fils; puissions-nous, par son intercession aimante, être délivrés des maux actuels et de la mort éternelle, nous qui nous réjouissons de sa commémoration. Par le même Christ notre Seigneur. Amen.
Le "Salve Regina" est la prière privilégiée du temps "dans l'année" après la Pentecôte. Elle se chante (ou se récite) surtout après la fin du temps pascal jusqu'au premier dimanche de l'Avent (exclus).
ANGELUSANGELUS
V/. Ángelus * Dómini nuntiávit Maríæ.V/. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie,

R/. Et concépit de Spíritu Sancto.
R/. Et elle conçut du Saint-Esprit.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Ecce ancílla Dómini.
V/. Me voici, servante du Seigneur,
R/. Fiat mihi secúndum verbum tuum.
R/. Qu’il me soit fait selon votre parole.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.
Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Et Verbum caro factum est. **V/. Et le Verbe S’est fait chair
R/. Et habitávit in nobis.R/. Et Il a habité parmi nous.
Áve María, grátia pléna, Dóminus técum. Benedícta tu in muliéribus, et benedíctus frúctus véntris túi, Iésus.
Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.
Sáncta María, Máter Déi, óra pro nóbis peccatóribus, nunc et in hóra mórtis nóstrae. Ámen.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
V/. Ora pro nobis, sancta Dei génetrix.
V/. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
R/. Ut digni efficiámur promissiónibus Christi.
R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Orémus.
Grátiam tuam, quæsumus,
Dómine, méntibus nostris infúnde; 
 ut qui, Ángelo nuntiánte,
 Christi Fílii tui incarnatiónem cognóvimus, *
per passiónem eius et crucem,
 ad resurrectiónis glóriam perducámur.
Per Christum Dóminum nostrum.
R/. Amen.
Prions.
Répands, Seigneur, Ta grâce en nos âmes. Par le message de l’ange, nous avons connu l’incarnation de Ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par Sa passion et par Sa croix, jusqu’à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur. R/. Amen.
* L'angélus se sonne par trois séries de trois tintements suivis d'une "pleine-volée". Les tintements correspondent au début du versicule, du répons et de l'Ave.
** On a coutume d'incliner légèrement la tête à ce versicule en signe de révérence pour le mystère de l'Incarnation.
On récite habituellement la prière de l'Angelus trois fois par jour, à 7 heures, midi et 19 heures. Dans certains endroits, cette prière ce récite donc après l'office de laudes, celui de sexte et après complies.
Au temps pascal, cette prière est remplacée par le Regina caeli.
Angele DeiAngele Dei (prière à l'Ange gardien)
ANGELE DEI, qui custos es mei, Me tibi commissum pietate superna; (Hodie, Hac nocte) illumina, custodi, rege, et guberna. Amen.ANGE DE DIEU, qui êtes mon gardien, puisque le ciel m'a confié à vous dans sa bonté, (aujourd'hui, cette nuit) éclairez-moi,gardez-moi, dirigez-moi et gouvernez-moi. Amen.
Benedictio Ante MensamBénédiction avant le repas
V/. Benedicite. (R/. Benedicite.)
BENEDIC, Domine, nos et haec tua dona * quae de tua largitate sumus sumpturi. Per Christum Dominum nostrum. R/. Amen.
V/. Bénissez. (R/. Bénissez.)
BENIS nous, Seigneur, et les dons qui viennent de Toi, par lesquels, de Ta largesse, nous sommes rassasiés. Par le Christ notre Seigneur. R/. Amen.
Ante prandium:Avant le déjeuner :
Mensae caelestis participes * faciat nos, Rex aeternae gloriae. R/. Amen.Que le Roi d'éternelle gloire nous fasse participer à la table céleste. R/. Amen.
Ante cenam:Avant le dîner :
Ad cenam vitae aeternae * perducat nos, Rex aeternae gloriae. R/. Amen.Que le Roi d'éternelle gloire nous fasse parvenir au festin de la vie éternelle. R/. Amen.
Benedictio Post MensamBénédiction d'après le repas
AGIMUS tibi gratias, omnipotens Deus, pro universis beneficiis tuis, * qui vivis et regnas in saecula saeculorum. R/. Amen.Nous Te rendons-grâces, Dieu tout puissant, pour tous Tes bienfaits, Toi qui vis et règnes dans les siècles des siècles. R/. Amen.
V/. Deus det nobis suam pacem.V/. Que Dieu nous donne Sa paix.
R/. Et vitam aeternam. R/. Amen.R/. Et la vie éternelle. Amen.
 Rosarium Rosaire
InitiumCommencement
Signum crucisSigne de croix
Romae:A Rome :
V/. Domine, labia mea aperies,
R/. Et os meum annuntiabit laudem tuam.
V/. Deus in adiutorium meum intende,
R/. Domine ad adiuvandum me festina.
V/. Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/. Et ma bouche annoncera Ta louange.
V/. Dieu, viens à mon aide,
R/. Seigneur, vite à mon secours.
Ad Crucem:Sur la croix :
Symbolum ApostolorumSymbole des apôtres
Ad grana maiora:Sur les gros grains :
Oratio Dominica (Pater noster)Prière du Seigneur (Notre Père)
Ad grana minora:Sur les petits grains :
Ave MariaJe vous salue Marie
Ad finem decadum:A la fin de chaque dizaine :
Glória Patri, et Fílio, * et Spirítui Sancto.
Sicut erat in princípio, et nunc et semper, * et in sæcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, * au Fils et au Saint Esprit.
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles. Amen.
Le Vendredi saint on pourra utiliser la formule suivante à la place de la doxologie :
R/. Christus factus est pro nobis oboediens usque ad mortem.
V/. Mortem autem crucis.
R/. Le Christ S'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort.
V/. Et la mort de la croix.
Le Samedi saint, on pourra utiliser la formule suivante à la place de la doxologie :
R/. Christus factus est pro nobis oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis.
V/. Propter quod et Deus exaltavit illum: et dedit illi nomen, quod est super omne nomen.
R/. Le Christ S'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort, et la mort de la croix.
V/. C'est pourquoi Dieu L'a exalté : et Il Lui a donné le Nom qui est au dessus de tout Nom.
Oratio FatimaPrière de Fatima
O MI IESU, dimitte nobis debita nostra, libera nos ab igne inferni, conduc in caelum omnes animas, praesertim illas quae maxime indigent misericordia tua.O mon Jésus, pardonne-nous nos péchés, préserve-nous du feu de l'enfer, et conduis au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de Ta sainte miséricorde.
Meditationes RosariiMéditations du Rosaire
In feria secunda et sabbatoLe lundi et le samedi
I. Mysteria GaudiosaI. Mystères joyeux
1. Quem, Virgo, concepisti. [Mt 1,18, Lc 1,26-38]
2. Quem visitando Elisabeth portasti. [Lc 1,39-45]
3. Quem, Virgo, genuisti. [Lc 2,6-12]
4. Quem in templo praesentasti. [Lc 2,25-32]
5. Quem in templo invenisti. [Lc 2,41-50]
1. Annonciation [Mt 1,18, Lc 1,26-38]
2. Visitation [Lc 1,39-45]
3. Nativité [Lc 2,6-12]
4. Présentation au Temple [Lc 2,25-32]
5. Recouvrement au Temple [Lc 2,41-50]
In feria quintaLe jeudi
II. Mysteria LuminosaII. Mystères lumineux
1. Qui apud Iordanem baptizatus est. [Mt 3,13, Mc 1,9, Jn 1,29]
2. Qui ipsum revelavit apud Canense matrimonium. [In 2,1-11]
3. Qui Regnum Dei annuntiavit. [Mc 1,15, Lc 10,8-11]
4. Qui transfiguratus est. [Mt 17,1-8, Mc 9,2-9]
5. Qui Eucharistiam instituit.[In 6,27-59, Mt 26,26-29, Mc 14,22-24, Lc 22,15-20]
1. Le Baptême au Jourdain. [Mt 3,13, Mc 1,9, Jn 1,29]
2. Les Noces de Cana. [In 2,1-11]
3. L'annonce du Royaume. [Mc 1,15, Lc 10,8-11]
4. La Transfiguration. [Mt 17,1-8, Mc 9,2-9]
5. L'institution de l'Eucharistie. [In 6,27-59, Mt 26,26-29, Mc 14,22-24, Lc 22,15-20]
In feria tertia et feria sextaLe mardi et le vendredi
III. Mysteria dolorosaIII. Mystères douloureux
1. Qui pro nobis sanguinem sudavit. [Lc 22,39-46]
2. Qui pro nobis flagellatus est. [Mt 27,26, Mc 15,6-15, In 19:1]
3. Qui pro nobis spinis coronatus est. [In 19,1-8]
4. Qui pro nobis crucem baiulavit. [In 19,16-22]
5. Qui pro nobis crucifixus est. [In 19,25-30]
1. L'Agonie au jardin des oliviers. [Lc 22,39-46]
2. Le Flagellation. [Mt 27,26, Mc 15,6-15, In 19:1]
3. Le Couronnement d'épines. [In 19,1-8]
4. Le Portement de Croix. [In 19,16-22]
5. La Crucifixion. [In 19,25-30]
In feria quarta et DominicaLe mercredi et le dimanche
IV. Mysteria gloriosaIV. Mystères glorieux
1. Qui resurrexit a mortuis. [Mc 16,1-7]
2. Qui in caelum ascendit. [Lc 24,46-53]
3. Qui Spiritum Sanctum misit. [Acta 2,1-7]
4. Qui te assumpsit. [Ps 16,10]
5. Qui te in caelis coronavit. [Apoc 12,1]
1. La Résurrection. [Mc 16,1-7]
2. L'Ascension. [Lc 24,46-53]
3. L'Effusion de l'Esprit Saint à la Pentecôte. [Acta 2,1-7]
4. L'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. [Ps 16,10]
5. Le Couronnement aux cieux de la Bienheureuse Vierge Marie. [Apoc 12,1]
Orationes ad Finem Rosarii DicendaePrières dites à la fin de la récitation du Rosaire
Salve ReginaSalve Regina
V/. Ora pro nobis, Sancta Dei Genetrix.
R/. Ut digni efficiamur promissionibus Christi.
V/. Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu.
R/. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.
Oremus.
DEUS, cuius Unigenitus per vitam, mortem et resurrectionem suam nobis salutis aeternae praemia comparavit, concede, quaesumus: ut haec mysteria sacratissimo beatae Mariae Virginis Rosario recolentes, et imitemur quod continent, et quod promittunt assequamur. Per eundem Christum Dominum nostrum. Amen.
Prions.
O DIEU, qui, par la vie, la mort et la résurrection de Ton Fils unique, nous a obtenu les récompenses du salut éternel, accorde-nous, nous T'en supplions, qu'en méditant sur les mystères du très saint Rosaire de la Bienheureuse Vierge-Marie, nous imitions ce qu'ils contiennent et obtenions ce qu'ils promettent. Par le même Christ notre Seigneur. Amen.
ACTUS CONTRITIONISACTE DE CONTRITION
DEUS meus, ex toto corde paenitet me omnium meorum peccatorum, eaque detestor, quia peccando, non solum poenas a Te iuste statutas promeritus sum, sed praesertim quia offendi Te, summum bonum, ac dignum qui super omnia diligaris. Ideo firmiter propono, adiuvante gratia Tua, de cetero me non peccaturum peccandique occasiones proximas fugiturum. Amen.Mon Dieu, de tout mon coeur je fais pénitence pour tous mes péchés. Je les déteste non seulement à cause de Tes justes punitions auxquelles je suis promis, mais surtout parce que je T'ai offensé, Toi qui es infiniment bon et qui es digne de tout mon amour. Je prends donc la ferme résolution, avec l'aide de Ta grâce, de ne plus pécher et de fuir les occasions proches de pécher. Amen.
Oratio ante colligationem in interretePrière avant de se connecter à l'internet.
OMNIPOTENS aeterne Deus, qui nos secundum imaginem Tuam plasmasti, et omnia bona, vera, pulchra, praesertim in divina persona Unigeniti Filii Tui Domini nostri Iesu Christi, quaerere iussisti, praesta quaesumus ut, per intercessionem Sancti Isidori, Episcopi et Doctoris, in peregrinationibus per interrete factis et manus oculosque ad quae Tibi sunt placita intendamus et omnes quos convenimus cum caritate ac patientia accipiamus. Per Christum Dominum nostrum. R/. Amen.Dieu Éternel et Tout Puissant qui nous a créés à Ton image et nous ordonne de rechercher ce qui est bon, vrai et beau, spécialement dans la personne divine de Ton Fils unique notre Seigneur Jésus Christ, nous T’implorons par l’intercession de Saint Isidore Évêque et Docteur de nous aider pendant nos voyages à travers l’Internet à diriger nos mains et nos yeux vers ce qui T’est agréable, et à accueillir avec charité et patience tous ceux que nous rencontrerons. Par le Christ notre Seigneur. R/. Amen.
Oratio S. Thomae Aquinatis ante studiumPrière de S. Thomas d'Aquin avant l'étude
Creátor ineffábilis, qui de thesáuris sapiéntiæ tuæ tres Angelórum hiearchías designásti et eas super cœlum empýreum miro órdine collocásti, atque univérsi partes elegantíssime distribuísti: Tu, inquam, qui verus fons lúminis et sapiéntiæ díceris ac superéminens princípium, infúndere dignéris super intelléctus mei ténebras tuæ rádium claritátis, dúplices, in quibus natus sum, a me rémovens ténebras, peccátum scílicet et ignorántiam. Tu, qui linguas infántium facis disértas, linguam meam erúdias atque in lábiis meis grátiam tuæ benedictiónis infúndas. Da mihi intelligéndi acúmen, retinéndi capacitátem, addiscéndi modum et facilitátem, interpretándi subtilitátem, loquéndi grátiam copiósam. Ingréssum ínstruas, progréssum dírigas, egréssum cómpleas. Tu, qui es verus Deus et Homo, qui vivis et regnas in sǽcula sæculórum. Amen.Créateur ineffable, qui, des trésors de Ta sagesse, a formé les trois hiérachies des anges, les a placées au-dessus des cieux dans un ordre merveilleux, et a façonné et distribué de façon exquise toutes les parties de l'univers ; Toi qui es la vraie source de la lumière et de la sagesse et leur principe suréminent, daigne répandre Ta clarté sur l’obscurité de mon intelligence ; chasse de moi les ténèbres du péché et de l’ignorance. Donne-moi : la pénétration pour comprendre, la mémoire pour retenir, la méthode et la facilité pour apprendre, la lucidité pour interpréter, une grâce abondante pour m’exprimer. Aide le commencement de mon travail, diriges-en le progrès, couronnes-en la fin. Toi, qui es vrai Dieu et vrai homme, et qui vis et règnes dans les siècles des siècles. Amen.
Martyrologe - Invitatoire - Vigiles(OSB) - Laudes - Tierce - Messe - Sexte - None - Vêpres - Complies - Evangile commenté - Règle de S. Benoît - Compendium - Ordo - Prières -

Ordo liturgique du dimanche 15 septembre 2019 au mardi 15 octobre 2019

dimanche 15 septembre 2019
Dominica - Hebdomada XXIV per annum

Dominica XXIV per annum.

Bienheureuse Marie Vierge des Douleurs
L'Église honore les sept douleurs de Marie et rappelle que la Ste Vierge donna, au Christ sur la croix, le consentement de son amour - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 16 septembre 2019
Feria II - Hebdomada XXIV per annum

Ss. Cornelii, papae, et Cypriani, episcopi, martyrum, Memoria.

St Corneille, pape et St Cyprien, évêque, martyrs
L'Église réunit en une seule mémoire, le pape et l'évêque de Carthage tous les deux martyrs vers 250 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 17 septembre 2019
Feria III - Hebdomada XXIV per annum

FERIE ou S. Roberti Bellarmino, episcopi et Ecclesiae doctoris, memoria ad libitum.
St Robert Bellarmin, évêque et docteur de l'Église
Jésuite, archevêque de Capoue, auteur d'un catéchisme, docteur de l’Église (†1621) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 18 septembre 2019
Feria IV - Hebdomada XXIV per annum

FERIE
St Joseph de Cupertino
Prêtre franciscain, il reçut de nombreuses grâces, dont la lévitation. Il dut se cacher pour vivre humblement (†1663) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 19 septembre 2019
Feria V - Hebdomada XXIV per annum

FERIE ou S. Ianuarii, episcopi et martyris, memoria ad libitum.
St Janvier, évêque et martyr
Évêque de Bénévent, mort martyr en 304, il est le protecteur de la ville de Naples qui détient une relique de son sang - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 20 septembre 2019
Feria VI - Hebdomada XXIV per annum

Ss. Andreae Kim Tae-gon et Pauli Chong Ha-sang et sociorum, martyrum, Memoria.

Sts André Kim Taegon, prêtre, Pauli Chong Ha-sang et leurs compagnons martyrs
Et ses 102 compagnons martyrs en Corée pendant tout le XIXème siècle. André est le premier prêtre de ce pays mort martyr (†1814) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 21 septembre 2019
Sabbato - Hebdomada XXIV per annum

S. Matthaei, apostoli et evangelistae, Festum.

St Matthieu, apôtre et évangéliste
Évangéliste, publicain, il fut choisi par le Christ. Serait mort martyr en Éthiopie - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 22 septembre 2019
Dominica - Hebdomada XXV per annum

Dominica XXV per annum.

St Maurice et ses compagnons martyrs
Martyr en 303, car il refusait de tuer des chrétiens - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 23 septembre 2019
Feria II - Hebdomada XXV per annum

S. Pii de Petrelcina, presbyteri, Memoria.

St Pio de Pietrelcina, prêtre
François Forgione, prêtre capucin, partagea la souffrance de la Croix. Guide spirituel, son rayonnement reste intense (†1968) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 24 septembre 2019
Feria III - Hebdomada XXV per annum

FERIE
Bx Antoine Martin Slomyek
Évêque slovène, il œuvra pour l'œcuménisme et la reconnaissance de la culture de son pays (†1862) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 25 septembre 2019
Feria IV - Hebdomada XXV per annum

FERIE
St Serge de Radonèje
Fondateur du monastère de la Trinité, centre spirituel de la Russie (†1392) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 26 septembre 2019
Feria V - Hebdomada XXV per annum

FERIE ou Ss. Cosmae et Damiani, martyrum, memoria ad libitum.
Sts Côme et Damien, martyrs
Les deux frères d'origine syriaque étaient médecins et soignaient gratuitement les pauvres, ils moururent martyrs vers 300 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 27 septembre 2019
Feria VI - Hebdomada XXV per annum

S. Vincentii de Paul, presbyteri, Memoria.

St Vincent de Paul, prêtre
Prêtre, apôtre de la charité, fondateur des Lazaristes. Tout en restant doux et humble, proche des pauvres, son action fut considérable. (†1660) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 28 septembre 2019
Sabbato - Hebdomada XXV per annum

FERIE ou S. Laurentii Ruiz et sociorum, martyrum, memoria ad libitum.
St Venceslas, martyr
Duc de Bohême et martyr, assassiné par son frère Boleslas (†929) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 1
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 29 septembre 2019
Dominica - Hebdomada XXVI per annum

Dominica XXVI per annum.

St Michel, St Gabriel et St Raphaël, archanges
Saints archanges L'Église a réuni en une seule mémoire trois archanges. Ils représentent tous les anges adorant Dieu et protégeant les hommes - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 30 septembre 2019
Feria II - Hebdomada XXVI per annum

S. Hieronymi, presbyteri et Ecclesiae doctoris, Memoria.

St Jérôme, prêtre et docteur de l'Église
Prêtre, auteur de la Vulgate, docteur de l'Église, mort à Bethléem en 420 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 1 octobre 2019
Feria III - Hebdomada XXVI per annum

S. Teresiae a Iesu Infante, virginis et Ecclesiae doctoris, Memoria.

Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus, vierge et docteur de l'Église
Patronne secondaire de la France. Carmélite, Docteur de l’Église. Elle fit découvrir au monde la "petite voie " d'abandon à Dieu (†1897) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 2 octobre 2019
Feria IV - Hebdomada XXVI per annum

Ss. Angelorum Custodum, Memoria.

Saints Anges Gardiens
Mémoire inscrite au calendrier depuis 1608, elle prolonge la fête des Sts Archanges et souligne l'admirable providence divine - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 3 octobre 2019
Feria V - Hebdomada XXVI per annum

FERIE
Bx Ambrosio Francisco Ferro
Et ses fidèles massacrés par une troupe de Hollandais calvinistes en 1645. Ils ont le titre de protomartyrs du Brésil - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 4 octobre 2019
Feria VI - Hebdomada XXVI per annum

S. Francisci Assisiensis, Memoria.

St François d’Assise
Fondateur de la famille franciscaine (les frères mineurs), il vécut et aima la pauvreté comme voie vers la sainteté (†1226) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 5 octobre 2019
Sabbato - Hebdomada XXVI per annum

FERIE
Ste Faustine Kowalska, religieuse
À Cracovie, en 1938, le Seigneur lui donna mission d’écrire tout ce qu’Il lui faisait connaître de sa miséricorde - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 2
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 6 octobre 2019
Dominica - Hebdomada XXVII per annum

Dominica XXVII per annum.

St Bruno, prêtre
Prêtre et professeur à Reims, il quitta tout à 52 ans et fonda la Grande Chartreuse, l'Ordre des Chartreux (†1101) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 7 octobre 2019
Feria II - Hebdomada XXVII per annum

B. Mariae Virginis a Rosario, Memoria.

Bienheureuse Marie, Vierge du Rosaire
Anniversaire de la victoire de Lépante en 1571 contre les Turcs. Pie V institua alors la prière mariale du rosaire - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 8 octobre 2019
Feria III - Hebdomada XXVII per annum

FERIE
Ste Pélagie, martyre
Martyre d'Antioche au IVe siècle, pour garder sa pureté, elle préféra la mort - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mercredi 9 octobre 2019
Feria IV - Hebdomada XXVII per annum

FERIE ou S. Ioannis Leonardi, presbyteri, memoria ad libitum.
St Denis, évêque, et ses compagnons, martyrs
Il fut décapité avec deux compagnons sur la colline de Montmartre vers 250 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
jeudi 10 octobre 2019
Feria V - Hebdomada XXVII per annum

FERIE
Bx Daniel Comboni
Évêque de Khartoum, il consacra l'Afrique à la Vierge Marie, fonda deux instituts missionnaires. Mort de fatigue en 1881 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
vendredi 11 octobre 2019
Feria VI - Hebdomada XXVII per annum

FERIE ou S. Ioannis XXIII, papae, memoria ad libitum.
Bx Jean XXIII, pape
Joseph Roncalli fut élu pape en 1958. L'initiateur du Concile Vatican II a donné à l'Église un souffle nouveau (†1963) - Martyrologe du jour
Abstinence
Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
samedi 12 octobre 2019
Sabbato - Hebdomada XXVII per annum

FERIE
St Séraphin d'Ascoli, frère
Frère capucin, illettré, il commentait merveilleusement bien l'Évangile (†1604) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 3
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
dimanche 13 octobre 2019
Dominica - Hebdomada XXVIII per annum

Dominica XXVIII per annum.

St Théophile d'Antioche, évêque
Évêque, homme cultivé, écrivain apologiste, il défendit, face à la culture païenne, la doctrine chrétienne († vers 180) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
lundi 14 octobre 2019
Feria II - Hebdomada XXVIII per annum

FERIE ou S. Callisti I, papae et martyris, memoria ad libitum.
St Callliste 1er, pape et martyr
Pape, alors qu'il était diacre, il eut la charge des catacombes qui portent aujourd'hui son nom. Il mourut martyr en 222 - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière
mardi 15 octobre 2019
Feria III - Hebdomada XXVIII per annum

S. Teresiae a Iesu, virginis et Ecclesiae doctoris, Memoria.

Ste Thérèse d’Avila, vierge et docteur de l'Église
Religieuse, elle réforma l'Ordre du Carmel. Docteur de l’Église, elle propose un chemin vers la sainteté par l'oraison (†1582) - Martyrologe du jour

Semaine du psautier : 4
Ad invitatorium - Ad Vigilias (OSB) - Ad Laudes matutinas - Ad Tertiam - Ad Missam - Ad Sextam - Ad Nonam - Ad Vesperas - Ad Completorium - Journée entière