Martyrologe du jeudi 21 décembre 2017 -

Martyrologe
Le 21 décembre
1. Mémoire de saint Pierre Canisius, prêtre et docteur de l’Église. Originaire de Nimègue, il entra dans la toute nouvelle Compagnie de Jésus sous l’influence du bienheureux Pierre Favre. Envoyé en Allemagne, il travailla avec énergie pendant de longues années à défendre la foi catholique et à l’affermir par ses prédications et ses écrits, parmi lesquels son grand et son petit Catéchismes eurent une importance considérable. Il se repose enfin de ses travaux à Fribourg en Suisse en 1597. (En Suisse, sa mémoire est reportée au 27 avril).
2. Commémoraison de saint Michée, prophète. Au VIIIe siècle avant le Christ, aux jours de Jotham, Achaz et Ézéchias, rois de Juda, il défendit par sa prédication les opprimés, condamna les idoles et les perversités et annonça au peuple élu la naissance à venir à Bethléem de Juda d’un chef, dont les origines remontent aux jours d’éternité et qui serait le berger d’Israël par la puissance du Seigneur.
3. En Lycie, vers 250, saint Thémistocle, martyr. Sous l’empereur Dèce, il se présenta, rapporte-t-on, à la place de Dioscore qu’on cherchait pour le mettre à mort. Torturé sur le chevalet, traîné par terre, meurtri de coups de bâton, il remporta la couronne du martyre.
4*. À Montecerignone en Romagne, le bienheureux Dominique Spadafora, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs, qui travailla avec zèle au ministère de la prédication.
5. À Hanoï au Tonkin, en 1839, la passion des saints martyrs André Dung Lac et Pierre Truong Van Thi, prêtres. Arrêtés ensemble, ils refusèrent de piétiner la croix et achevèrent leur combat par la décapitation. Leur mémoire est célébrée le 24 novembre avec les autres martyrs du Vietnam.
6*. À Coblence en Rhénanie, l’an 1860, le bienheureux Pierre Friedhofen, religieux. Chargé d’abord de l’entretien des chemins, il fonda la Congrégation des Frères de la Miséricorde de Marie Auxiliatrice, pour laquelle il souffrit, d’un cœur égal, beaucoup de moqueries et de tracas.