Martyrologe du jeudi 18 janvier 2018 -

Martyrologe
Le 18 janvier
1.         À Carthage, en 248 ou 249, les saints martyrs Successus, Paul et Lucius, évêques, qui participèrent au Concile tenu en cette ville et furent mis à mort sous l’empereur Dèce.
2.         À Nicée en Bithynie, les saints martyrs Cosconius, Zénon et Mélanippe.
3.         Près de Foix en Gaule Narbonnaise, vers 498, le trépas de saint Volusien, évêque de Tours, chassé par les Goths et mort en exil.
4.         À Rome, commémoraison de sainte Prisque, au nom de qui une basilique fut dédiée à Dieu sur l’Aventin avant la fin du Ve siècle.
5.         Au monastère de Lure en Bourgogne, au VIIe siècle, saint Déicole, abbé. Irlandais d’origine et disciple de saint Colomban, il fut, dit-on, le fondateur de ce monastère.
6*.         À Ferrare en Émilie, vers 1262, la bienheureuse Béatrice d’Este, vierge moniale. Après la mort de celui qu’elle devait épouser, elle renonça à la principauté et se consacra à Dieu dans le monastère qu’elle avait fondé sous la Règle de saint Benoît.
7.         Près de Bude en Hongrie, l’an 1270, sainte Marguerite, vierge, fille du roi Béla IV, elle fut vouée à Dieu par ses parents pour la libération de la patrie du pouvoir des Tartares et donnée enfant aux moniales de l’Ordre des Prêcheurs. Elle fit profession à douze ans et se livra si complètement au Seigneur qu’elle s’appliqua sans hésitation à ressembler au Christ crucifié.
8*.         À Crémone en Lombardie, l’an 1272, le bienheureux Fazio. Orfèvre, il quitta son pays natal de Vérone pour vivre en cette ville, en se consacrant à la pénitence, aux pèlerinages et au soulagement des malades.
9*.         À Morbegno dans la Valteline, en 1485, le bienheureux André Grego de Peschiera, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs, qui parcourut longtemps à pied cette région, vivant de peu, passant la nuit avec les pauvres, dormant sur des sarments et gagnant fraternellement le cœur de tous.
10*.         À L’Aquila dans les Abruzzes, en 1543, la bienheureuse Christine Ciccarelli, vierge moniale de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin, humble, dévouée aux pauvres et assidue à la contemplation.
11*.         À Braunsberg en Borussie, l’an 1613, la bienheureuse Régina Protmann, vierge. Saisie d’amour des pauvres, elle se donna avec zèle au service des indigents et fonda la Congrégation des Sœurs de Sainte-Catherine.
12*.         À Avrillé près d’Angers, en 1794, les bienheureuses martyres Félicité Pricet, Monique Pichery, Charlotte Lucas et Victoire Gusteau, fusillés, sous la Révolution française, en haine de la religion chrétienne.
13*. À Cassia en Ombrie, l’an 1947, la bienheureuse Marie-Thérèse (Marie-Jeanne Fasce), abbesse du monastère de l’Ordre de Saint-augustin, qui joignit l’ascèse et la contemplation à l’action en faveur des pèlerins et des indigents.