Martyrologe du dimanche 8 avril 2018 - DIMANCHE DANS L'OCTAVE DE PÂQUES OU DE LA DIVINE MISERICORDE

Martyrologe
Le 8 avril
1. Commémoraison de saint Agabus, prophète, qui, au témoignage des Actes des Apôtres, annonça qu’il y aurait une grande famine sur toute la terre et, inspiré par l’Esprit, prédit à saint Paul, par une action symbolique, les tourments qui l’attendaient de la part des païens.
2. Commémoraison des saints Hérodion, Asyncrite et Phlégon, que saint Paul salue dans sa lettre aux Romains.
3. Commémoraison de saint Denis, évêque de Corinthe, vers 180. Par sa connaissance admirable de la parole de Dieu, il instruisit non seulement les fidèles de sa cité, mais encore, par ses lettres, les évêques des autres villes et des autres provinces.
4. À Antioche de Syrie, les saints martyrs Timothée, Diogène, Macaire et Maxime.
5. À Alexandrie, vers 265, saint Denis, évêque, personnage d’une profonde érudition. Célèbre pour avoir souvent confessé la foi, riche en mérites à cause de la diversité de ses souffrances et de ses tourments, il s’endormit, plein de jours, en confesseur de la foi, au temps des empereurs Valérien et Gallien.
6. À Côme en Ligurie, l’an 449, saint Amance, évêque, qui fut le troisième à siéger sur la cathèdre de cette Église et édifia la basilique des Apôtres.
7*. À Orvieto en Toscane, l’an 1291, le bienheureux Clément d’Osimo, prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint-Augustin, qui gouverna et développa efficacement l’Ordre et adapta avec sagesse sa législation.
8*. À Alcala en Espagne, l’an 1606, le bienheureux Julien de Saint-Augustin, religieux. Repoussé après plusieurs essais de vie religieuse, il fut enfin accepté chez les Frères Mineurs et, tenu pour fou pour Dieu à cause de sa recherche excessive de pénitence, il prêcha le Christ davantage par l’exemple de ses vertus que par ses discours.
9. À Namur en Belgique, l’an 1816, sainte Julie Billiart, vierge, qui suscita l’Institut des Sœurs de Notre-Dame, pour l’éducation chrétienne des jeunes filles et propagea beaucoup la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus.
10*. À Alassio en Ligurie, l’an 1893, le bienheureux Auguste Czartoryski, prêtre salésien, que sa mauvaise santé n’empêcha nullement de suivre avec courage l’appel de Dieu.
11*. À Belmonte près de Cuenca en Espagne, l’an 1927, le bienheureux Dominique du Saint-Sacrement (Dominique Iturrate), prêtre de l’Ordre de la Sainte Trinité, qui veilla de toutes ses forces à faire progresser le salut des âmes et à étendre la gloire de la Trinité.