Martyrologe du dimanche 13 mai 2018 - VIIème dimanche de Pâques

Martyrologe
Le 13 mai
1. Mémoire de Notre-Dame de Fatima au Portugal. La contemplation de cette mère très bonne dans l’ordre de la grâce, inquiète de tout ce qui s’oppose aux hommes, rassembla, au lieu dit Aljustrel, des foules de fidèles, dans la prière pour les pécheurs et dans une conversion profonde des cœurs.
2. À Maastricht sur la Meuse, vers 384, la naissance au ciel de saint Servais, évêque de Tongres, qui se battit pour la foi orthodoxe de Nicée dans plusieurs conciles où l’on disputait de la nature du Christ.
3*. À Poitiers, en 588, sainte Agnès, abbesse, qui reçut la consécration des vierges des mains de saint Germain de Paris, fut placée par sainte Radegonde comme abbesse du monastère de la Sainte-Croix et le gouverna avec piété selon la Règle de saint Césaire d’Arles.
4*. À Goriano Siccoli dans les Abruzzes, en 1439, la bienheureuse Gemma, vierge, qui vécut en recluse dans une minuscule cellule accolée à l’église, d’où elle pouvait seulement voir l’autel.
5*. À Côme en Lombardie, l’an 1465, la bienheureuse Madeleine Albrici, abbesse de l’Ordre de Saint-Augustin, qui porta avec beaucoup de soin ses sœurs à la ferveur.
6. À La Puye en Poitou, l’an 1834, saint André-Hubert Fournet, prêtre. Curé de paroisse au temps de la Révolution française, bien que proscrit, il affermit les fidèles dans la foi, puis, quand la paix fut rendue à l’Église, il fonda, avec sainte Élisabeth Bichier des Âges, l’Institut des Filles de la Croix.