Martyrologe du lundi 14 mai 2018 - St Matthias, apôtre

Martyrologe
Le 14 mai
1. Fête de saint Matthias, Apôtre. Il avait suivi le Seigneur Jésus depuis son baptême par Jean jusqu’au jour où la Christ fut enlevé au ciel ; aussi fut-il choisi par les Apôtres, après l’Ascension du Seigneur, pour prendre la place du traître Judas, être compté au nombre des Douze et devenir témoin de la Résurrection.
2. En Asie, vers 250, saint Maxime, qui, dans la persécution de Dèce, fut, dit-on, lapidé et rendit ainsi son âme à Dieu.
3. À Cimiez, près de Nice, au IIIe ou IVe siècle, saint Pons, martyr.
4. En Syrie, saint Victor et saint Couronne, martyrs, dont on rapporte qu’ils furent mis à mort ensemble.
5. Dans l’île de Chio, saint Isidore, martyr, qui fut, croit-on, jeté dans un puits.
6. À Aquilée en Vénétie, peut-être au IVe siècle, les saints Félix et Fortunat, martyrs.
7. En Sardaigne, commémoraison des saints Juste et Hérédine, martyrs.
8*. À Clermont en Auvergne, l’an 488, saint Aproncule.
9. À Clermont également, en 551, saint Gall, évêque, homme humble et doux, qui fut l’oncle paternel de saint Grégoire de Tours.
10*. À Lismore en Irlande, l’an 638, saint Carthage ou Mochuda, qui fut abbé de plus de huit cents moines et fonda le siège épiscopal de Lismore.
11*. Au monastère de Fontenelle en Gaule occidentale, l’an 674, saint Érembert. Entré dans ce monastère au temps du fondateur saint Wandrille, il fut nommé évêque de Toulouse, mais renonça à sa charge et revint finir ses jours dans son monastère.
12*. À Santarem au Portugal, en 1605, le bienheureux Gilles de Vouzela, prêtre. Enseignant la médecine à Paris, il abandonna une vie dissolue pour entrer dans l’Ordre des Prêcheurs ; il y passa le reste de ses jours dans les larmes, la prière et la pénitence, repoussant toutes les tentations.
13*. À Sainte-Marie des Bois dans l’Indianapolis, aux États-Unis d’Amérique, en 1865, la saint- Théodore Guérin (Anne-Théodore). Née à Étables-sur-Mer, en Bretagne, elle fonda la Congrégation des Sœurs de la Providence, toujours confiante en la divine Providence, même dans les plus grandes difficultés. (canonisé le 15 octobre 2006 par Benoît XVI)
14. À Bétharram dans les Pyrénées, en 1863, saint Michel Garricoïts, prêtre. Poussé par un grand zèle apostolique, il fonda la Société des prêtres missionnaires du Sacré-Cœur et l’étendit jusqu’aux régions lointaines d’Amérique latine.
15. À Nizza Monferrato dans le Piémont, en 1881, sainte Marie-Dominique Mazzarello, vierge. Avec saint Jean Bosco, elle fonda l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice pour l’éducation des jeunes filles pauvres, qu’elle dirigea avec humilité, prudence et charité.