affiche_liturgia("journee")office = martyrologe

Martyrologe du samedi 2 juin 2018 -

Martyrologe
Le 2 juin
(En France, Mémoire des saints martyrs de Lyon Pothin..., éloge n 2.)
1. Mémoire des saints martyrs Marcellin, prêtre, et Pierre, exorciste. Selon ce que rapporte le pape saint Damase, sous la persécution de Dioclétien, vers 304, ils furent condamnés à mort, conduits à travers des buissons au lieu de leur supplice et contraints de creuser leur tombe de leurs propres mains, pour que leurs corps demeurent inconnus, mais une pieuse femme, Lucine, recueillit leurs corps et les déposa dans le cimetière “Aux deux lauriers” sur la voie Labicane.
2. À Lyon, les saints martyrs Pothin, évêque, et Blandine, avec quarante-six compagnons dont une lettre de l’Église de Lyon aux Églises d’Asie et de Phrygie rapporte les combats courageux et répétés, au temps de l’empereur Marc Aurèle, en 177. Parmi eux l’évêque saint Pothin, âgé de quatre-vingt-dix ans, fut conduit en prison et rendit l’âme peu après. D’autres moururent également en prison. D’autres furent placés au milieu de l’amphithéâtre devant une multitude de milliers d’hommes rassemblés pour le spectacle : ceux qui furent trouvés citoyens romains furent décapités ; tous les autres furent livrés aux bêtes. En dernier lieu, Blandine, soumise à des combats répétés et des plus violents, enfin égorgée d’un coup d’épée, suivit tous les autres, qu’elle avait exhortés à recevoir la palme.
3. À Formies en Campanie, vers 303, saint Érasme, évêque et martyr.
4. À Rome, près de saint Pierre, en 657, saint Eugène Ier, pape, qui succéda à saint Martin Ier, martyr.
5. Près du Bosphore, en 629, le trépas de saint Nicéphore, évêque de Constantinople. Zélé défenseur des traditions de ses pères, il s’opposa fortement à l’empereur iconoclaste Léon l’Isaurien pour défendre le culte des saintes images. Chassé par celui-ci de son siège et longtemps relégué dans un monastère, il s’en alla paisiblement vers le Seigneur.
6*. À Acqui dans le Piémont, en 1070, saint Guy, évêque.
7*. À Trani dans les Pouilles, en 1094, saint Nicolas le pèlerin. Né en Grèce, il parcourut la région, une croix dans la main et priant sans arrêt : Kyrie eleison.
8*. Commémoraison des bienheureux martyrs Sadoc, prêtre, et ses quarante-huit compagnons, de l’Ordre des Prêcheurs, qui, dit-on, furent massacrés par les Tartares à Sandomir sur la Vistule, en Pologne, l’an 1259, alors qu’ils chantaient le Salve Regina.
9. Au Tonkin, Saint Dominique Ninh, martyr