Martyrologe du mardi 19 juin 2018 - de la férie

Martyrologe
Le 19 juin
1. Mémoire de saint Romuald, anachorète et père des moines camaldules. Né à Ravenne, après une jeunesse dissipée, il entendit l’appel du Seigneur, qui se confondit pour lui avec l’appel à la vie érémitique. Pendant des années, il parcourut l’Italie, fondant de petits monastères, cherchant partout, avec une ardeur infatigable, à promouvoir la vie évangélique parmi les moines. Il acheva sa vie de solitude au monastère de Val del Castro dans les Apennins, en 1027.
2. À Milan, commémoraison des saints martyrs Gervais et Protais. Saint Ambroise découvrit leurs corps et les fit porter en grande fête en ce jour, en 386, dans la nouvelle basilique qu’il avait construite.
3. Dans les Vosges, vers 679, saint Dié, qui, après avoir été évêque de Nevers, se serait retiré dans la montagne, pour y fonder un monastère, appelé ensuite de son nom.
4*. À Fécamp au pays de Caux, vers 686, sainte Hildemarque, abbesse, qui accueillit avec beaucoup d’égard saint Léger, évêque d’Autun, mutilé par le maire du palais Ébroïn, et fut attentive à le soigner.
5. À Saragosse en Espagne, au VIIIe siècle, saint Lambert, martyr.
6*. À Caltagirone en Sicile, vers 1274, le bienheureux Gerland, chevalier de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, qui se dévoua d’un cœur généreux aux veuves et aux orphelins.
7. À Florence, en 1341, sainte Julienne Falconieri, vierge, qui institua les Sœurs de l’Ordre des Servites de Marie, appelées Mantellate, à cause de leur habit religieux.
8*. À Pesaro dans la Marche d’Ancône, en 1356, la bienheureuse Micheline, veuve, qui distribua tous ses biens aux pauvres, prit l’habit du Tiers-Ordre de Saint-François et, en mendiant son pain, mena une vie humiliée, d’une extrême mortification.
9*. À Londres, en 1535, les bienheureux martyrs Sébastien Newdigate, Humphrid Middlemore et Guillaume Exmew, prêtres moines de la Chartreuse de la ville. Mis en prison pour leur refus de reconnaître le roi comme chef suprême de l’Église d’Angleterre, maintenus debout, chargés de chaînes de fer pendant dix-sept jours, ils achevèrent enfin leur martyre à Tyburn par le supplice de la pendaison.
10*. Au même endroit, en 1573, le bienheureux Thomas Woodhouse, prêtre de la Compagnie de Jésus et martyr. Ordonné prêtre sous la reine catholique Marie Tudor, il subit ensuite la persécution de la reine Élisabeth Ière : pris en flagrant délit de messe, il fut détenu en prison durant plus de douze ans, et chercha à ramener ses codétenus à l’Église catholique. Pendu au gibet de Tyburn, il fut dépecé à terre et étripé encore vif.
11. Au village de Wuyi dans la province chinoise de Hebei, en 1900, les saints martyrs Rémi Isoré et Modeste Andlauer, prêtres de la Compagnie de Jésus. Dans la persécution de la secte de Yihetuan, ils furent mis à mort alors qu’ils priaient devant l’autel.
**        En Italie, en 1961, la bienheureuse Elena Aiello, religieuse stigmatisée, fondatrice de la Congrégation des sœurs Minimes de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ (béatifiée le 14 septembre 2011 par Benoît XVI)