Martyrologe du jeudi 30 août 2018 -

Martyrologe
Le 30 août.
1.         À Rome, au cimetière de Commodille, sur la voie d’Ostie, vers 304, les saints martyrs Félix et Audacte. Ils confessèrent pareillement sans peur leur foi dans le Christ, et montèrent au ciel, pareillement vainqueurs.
2.         Commémoraison de soixante saints martyrs, tués en 399 par des païens furieux à Colonie Suffetana, en Afrique, en représailles de la destruction d’une statue d’Hermès.
3.        À Rome, commémoraison de saint Pammachius sénateur, remarquable par sa foi, sa générosité envers les pauvres et sa piété envers Dieu, dont témoigne la basilique qu’il construisit sur le mont Coelius. Il mourut en 410.
4*.        Au monastère de Rebais, au pays de Meaux, vers 650, saint Aile, premier abbé.
5.        À Breuil, au pays de Meaux, vers 670, saint Fiacre, ermite venu d’Irlande qui mena là une vie de solitaire.
6*.        En Macédoine, saint Fantini Iuniori, ermite
7.        À Lucedio dans le Piémont, en 1026, saint Bononius, abbé, qui mena la vie érémitique d’abord en Égypte, puis au Mont Sinaï avant de diriger le monastère de Lucedio pendant bien des années.
8.        À Trevi dans le Latium, vers 1050, saint Pierre, qui, sans connaître les lettres, s’attacha dans la solitude à la sagesse de l’Évangile.
9.        À Londres, en 1588, sainte Marguerite Ward, martyre. Parce qu’elle avait aidé un prêtre emprisonné à s’évader, elle fut condamnée à mort, sous la reine Élisabeth Ière, et accueillit d’un cœur dégagé le supplice de la pendaison à Tyburn. Avec elles achevèrent aussi leur martyre les bienheureux Richard Leigh, prêtre, et quatre laïcs : deux Anglais, Édouard Shelley et Richard Martin, un irlandais, Jean Roche, et un Gallois, Richard Lloyd (dit Flower) le premier pour crime de prêtrise, les autres parce qu’ils l’avaient hébergé.
10*.        À Saluzzo dans le Piémont, en 1604, le bienheureux Jean-Juvénal Ancina, évêque. Médecin, ami de saint François de Sales, il fut l’un des premiers à entrer dans l’Oratoire de saint Philippe Néri.
11*.        À Saragosse en Aragon, l’an 1853, la bienheureuse Marie Rafols, vierge, qui fonda la Congrégation des Sœurs de la Charité de Sainte-Anne, près de l’hospice des vieillards de cette ville, et la dirigea d’une âme vaillante, à travers beaucoup d’épreuves.
12*.        À Almeria en Andalousie, les bienheureux Didace Ventaja Milan, évêque du lieu, et Emmanuel Medina Olmos, évêque de Cadix, qui subirent avec patience injures et coups en prison et furent exécutés de nuit.
13*.        Au Levant, le bienheureux Joachim (Joseph Ferrer Adell), prêtre capucin, tué sur la route entre Puebla Tornesa et Villafamès, près de Castellon.
14*.        À Bilbao, au Pays basque, le bienheureux Vincent Cabanes Badenas, prêtre du Tiers-Ordre franciscain à Bilbao, au Pays basque.
15*.        À Venegano, près de Varèse en Lombardie, l’an 1954, le trépas du bienheureux Alfred-Ildefonse Schuster, évêque de Milan. Moine dès sa jeunesse, puis abbé de Saint-Paul-hors-les-murs à Rome, il fut appelé à occuper le siège de saint Ambroise. Homme de doctrine et de sagesse, il mit toutes ses forces à remplir son rôle de pasteur pour le bien de son peuple.
**.        Au Brésil, en 1943, le bienheureux Eustaquio von Lieshout, prêtre Hollandais, missionnaire au brésil. (béatifié le 15 juin 2006 par Benoît XVI).
**        Au Liban, en 1938, le bienheureux Estéfan Nehmé, religieux Chrétien de l’ordre libanais maronite.