Martyrologe du lundi 22 octobre 2018 - de la férie

Martyrologe
Le 22 octobre
1. Commémoraison de saint Marc, évêque de Jérusalem au IIe siècle. Il fut le premier d’origine païenne à recevoir la direction de l’Église de la Cité sainte que la terreur avait dispersée et qu’il commença à regrouper par sa foi et son zèle.
2. À Hiéropolis en Phrygie, au IIIe siècle, saint Abercius, évêque. Disciple du Christ bon Pasteur, la foi le conduisit dans diverses régions et le nourrit d’une nourriture mystique.
3. À Andrinople en Thrace, l’an 303, les saints martyrs Philippe, évêque d’Héraclée, et Hermès, diacre. Le premier, au début de la persécution de Dioclétien, reçut du gouverneur Justin l’ordre de fermer l’église et de lui présenter tous les vases et les livres saints. Il lui répondit qu’il ne convenait pas à l’évêque de les donner, ni au gouverneur de les recevoir. Il fut alors incarcéré et flagellé avec son diacre, puis tous deux furent brûlés vifs.
4. À Rouen, au IVe siècle, saint Mallon, évêque, qui annonça, croit-on, la foi chrétienne dans cette ville et y établit son siège épiscopal.
5*. Sur le territoire de Besançon, au IVe siècle, la passion de saint Vallier, diacre de l’Église de Langres, tué par des païens.
6*. Dans la région de Châlons-en-Champagne, vers 584, la passion de saint Louvent, abbé de Saint-Privat près de Mende, qui flétrit, dans ses prédications, les scandales de la cour d’Austrasie, subit injustement beaucoup de sévices de la part du comte de la cité, Innocent, et fut finalement décapité.
7*. À Auch en Aquitaine, au VIIe siècle, saint Léotade, évêque.
8*. Au monastère de Bercetto en Lombardie, vers 720, saint Modéran, abbé, qui fut auparavant évêque de Rennes, et s’illustra par son amour de la solitude et sa dévotion pour les lieux saints.
9*. Sur le territoire de Nantes, en 845, saint Benoît, qui vécut en solitaire à Massérac.
10. À Huesca en Aragon, l’an 851, les saintes Nunilon et Alodie, vierges et martyres. Nées d’un père musulman, mais élevées par leur mère dans la foi chrétienne, elles refusèrent d’abandonner la foi du Christ et, après une longue captivité, en vertu d’un édit de l’émir de Cordoue, Abd-ar- Rhaman II, elles furent tuées d’un coup de sabre.
11. À Fiesole en Toscane, vers 875, saint Donat Scot, évêque, d’une grande érudition et piété. Venu d’Irlande, en route vers Rome, il fut donné, par indication divine, au peuple de cette cité comme un excellent pasteur.
**.        Saint Jean-Paul II Pape Polonais (263 ème) de 1978 à 2005, apôtre de la miséricorde, et initiateur des journées mondiales des jeunes béatifié le 1er mai 2011 et canonisé le 27 avril 2014.