Martyrologe du mardi 9 juillet 2019 - de la férie

Martyrologe
Le 9 juillet.
Mémoire des saints Augustin Zhao Rong, prêtre, Pierre Sans i Jorda, évêque et leurs compagnons, martyrs, ils ont attesté avec vigueur l’Évangile du Christ par la parole et par l’action et, à cause de leur prédication ou de leur confession de foi, ils ont été mis à mort, victimes de persécutions entre 1648 et 1930.
2*.        À Reggio d’Émilie, en 1491, la bienheureuse Jeanne Scopelli, vierge carmélite, qui fonda un monastère avec les dons de ses concitoyens et un jour de disette, par sa prière, réussit à fournir du pain à ses sœurs
3*.        À Londres, en 1539, le bienheureux Adrien Fortescue, martyr. Père de famille, chevalier, il fut accusé faussement de haute trahison, sous le roi Henri VIII, détenu deux fois en prison, et enfin décapité.
4.        À Brielle sur la Meuse dans les Pays-Bas, en 1572, la passion de saint martyrs Nicolas Pieck, prêtre, et ses compagnons. Pour avoir défendu la doctrine catholique sur la présence du Christ dans l’Eucharistie et l’autorité de l’Église romaine, ils furent soumis par les calvinistes à toutes sortes d’outrages et de tourments, enfin étranglés par pendaison, achevant ainsi leur combat.
5.        À Tiferno en Ombrie, l’an 1727, sainte Véronique Giuliani, abbesse du monastère de clarisses capucines. Célèbre par les faveurs spirituelles qu’elle reçut, elle communia, de corps et d’âme, à la passion du Christ, au point d’être tenue enfermée pendant cinquante jours, offrant un exemple admirable de patience et d’obéissance.
6*. À Orange en Provence, en 1794, les bienheureuses Mélanie et Marie Anne Magdelaine de Guilhermier et Marie Anne Marguerite  ursulines de Bollène, vierges moniales et martyres, guillotinées à cause de leur fidélité à la vie religieuse.
7.        En Chine, dans la ville de Hsiamen de la province de Guizhou, en 1839, saint Joachim He Kaizhi, catéchiste, martyr, qui mourut étranglé pour la foi du Christ.
8.        En Chine, dans la ville de Tai-Yuam de la province de Shanxi, en 1900, les saints martyrs Grégoire Grassi et François Fogolla, évêques, franciscains, et vingt-quatre compagnons Saints, furent massacrés par la secte de Yihetuam, en haine du nom chrétien.
9.*        À Sao-Paolo au Brésil, en 1942, sainte Pauline du Cœur agonisant de Jésus (Aimable Visenteiner), vierge. Émigrée toute jeune d’Italie, elle fonda la Congrégation des Petites Sœurs de l’Immaculée Conception pour le service des malades et des pauvres et, après bien des difficultés, elle s’y dévoua dans la plus grande humilité et une prière continue.
10*. Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1942, le bienheureux Fidèle Chijnacki, religieux capucin et martyr. Arrêté avec les vingt-deux religieux du couvent de Lublin, déporté avec tout le groupe à Sachsenhausen puis à Dachau, il mourut dans ce dernier camp, épuisé par la tuberculose et les mauvais traitements.