Martyrologe du samedi 13 juillet 2019 - de la férie

Martyrologe
Le 13 juillet.
Mémoire de saint Henri, empereur des Romains (Romain-germanique), il garda, rapporte-t-on, avec sa femme sainte Cunégonde, une continence totale, œuvra à la réforme de l’Église et à sa propagation, conduisit le futur , roi des Hongrois, à accueillir la foi du Christ avec presque tout son peuple, mourut à Grona et fut inhumé, selon son désir, à Bamberg en Franconie, l’an 1024.
2.        Commémoraison de saint Esdras, prêtre et scribe. Au temps d’Artaxerxès, roi des Perses, au VIe siècle avant le Christ, il revint de Babylone en Judée, rassembla le peuple d’Israël dispersé et mit tout son zèle à étudier la Loi du Seigneur, à l’accomplir et à l’enseigner au peuple.
3.        Commémoraison de saint Silas. Destiné par les Apôtres à aller, avec les saints Paul et Barnabé, vers les Églises des nations païennes, il accomplit la mission de prédicateur avec tout le zèle d’un homme rempli de la grâce de Dieu
4.        À Alexandrie, vers 201-211, saint Sérapion, martyr. Sous l’empereur Septime-Sévère et le préfet Aquila, il parvint par le feu à la couronne du martyre.
5.        Dans l’île de Chio, sainte Myrope, martyre.
6.        À Philoméléon en Phrygie, au IVe siècle, les saints martyrs Alexandre et trente autres soldats, qui, selon la tradition, furent mis à mort sous Magne, préfet d’Antioche de Pisidie.
7.        Commémoraison de saint Eugène, évêque de Carthage. Recommandable par sa foi et ses vertus, il fut expulsé de son siège dans la persécution vandale et mourut en Aquitaine, à Albi, en 505.
8.        En Bretagne, au VIIe ou VIIIe siècle, saint Turiau, évêque et abbé du monastère de Dol.
9*.        À Gênes en Ligurie, en 1298, le bienheureux Jacques de Voragine, évêque, de l’Ordre des Prêcheurs. Pour promouvoir dans le peuple la vie chrétienne, il proposa dans ses écrits les vertus des saints.
10*.        À Norwich en Angleterre, l’an 1616, le bienheureux Thomas Tunstal, prêtre bénédictin et martyr. Il travailla dans son pays avec zèle et succès, mais non sans souffrances, fut emprisonné plusieurs années, condamné à mort sous le roi Jacques Ier pour avoir refusé de reconnaître la suprématie du roi dans le domaine spirituel, et mené aux supplices du gibet.
11*.        Dans la baie devant le port de Rochefort en 1794, les bienheureux Louis-Armand Adam et Barthélemy Jarrige de la Morélie de Biars, prêtres et martyrs. Le premier, cordelier du couvent de Rouen, le second, du diocèse de Limoges, ils furent condamnés à cause de leur sacerdoce à être détenus sur un bateau négrier et succombèrent, atteints par une épidémie et victimes de leur charité pour leurs co-détenus.
12*.        À Orange en Provence, en 1794, les bienheureuses Élisabeth Verchière, (Soeur Madeleine de la Mère de Dieu) sacramentine de Bollène, et cinq compagnes les bienheureuses Thérèse-Henriette Faurie (Soeur de l’Annonciation), Anne-Andrée Minutte (Soeur Saint-Alexis), sacramentines de Bollène, Marie-Anne Lambert (Soeur Saint-François), Marie-Anne Depeyre (Soeur Sainte-Françoise) et Marie-Anastasie de Roquart (Soeur Saint-Gervais ursulines de Bollène., vierges moniales et martyres, guillotinées à cause de leur fidélité à la vie religieuse.
13.        En cochinchine, Saint Emmanuel Lêe Van Phung, martyr.
14.        À Budria en Romagne, l’an 1870, sainte Clélie Barbieri, vierge, qui se dépensa pour le bien spirituel des jeunes filles et fonda la Congrégation des Minimes de la Vierge des Douleurs pour la formation humaine et chrétienne, en premier lieu des pauvres et des miséreuses.
15*.        À Galeazza Pepoli, près de Bologne en Émilie, l’an 1893, le bienheureux Fernand-Marie Baccilieri, prêtre, qui s’occupa de toute façon du peuple qui lui était confié et, pour aider les familles dans la pauvreté et surtout pour éduquer les jeunes filles, il fonda la Congrégation des Servantes de Marie.
16.        À Langziqiao près de Hengshui, dans la province chinoise de Hebei, en 1900, saint Paul Liu Jinde, martyr. Homme d’âge avancé, il demeura seul chrétien dans le pays, lors de la persécution de la secte de Yihetuan, et, tenant en main le rosaire et un livre de prières, il alla au devant des assaillants et les salua à la manière des chrétiens. Il fut aussitôt mis à mort.
17.        Dans la province chinoise de Hebei, à Nangong, saint Joseph Wang Guiji, martyr. Lors de la persécution de la secte de Yihetuan, il renonça à la possibilité qui lui était offerte de sauver sa vie grâce à un léger mensonge, et préféra une mort glorieuse pour le Christ.
18*. En Colombie, le bienheureux Mariani a Jesu Euse Hoyos, prêtre.
19*.        À Caguas en Porto-Rico, l’an 1963, le bienheureux Charles-Emmanuel Rodriguez Santiago qui eut à cœur, sans arrêt, la restauration de la vie liturgique et le développement de la foi chez les jeunes, en les aidant à vivre la dimension pascale de la vie chrétienne.