Martyrologe du vendredi 20 septembre 2019 - Sts André Kim Taegon, prêtre, Pauli Chong Ha-sang et leurs compagnons martyrs

Martyrologe
Le 20 septembre
1. Mémoire des saints André Kim Tae-gon, prêtre, Paul Chong Ha-sang, et leurs compagnons, martyrs en Corée. L’Église vénère ce jour, dans une célébration commune, cent trois martyrs qui ont témoigné sans peur de la foi chrétienne, introduite en Corée par quelques laïcs, nourrie et confirmée ensuite par la prédication des missionnaires et la célébration des sacrements. Tous ces athlètes du Christ, dont trois évêques, huit prêtres, et tous les autres laïcs, mariés ou non, vieillards, jeunes et enfants, soumis au supplice, ont consacré, par leur sang précieux, les débuts de l’Église en Corée, en 1839, 1846 et 1866.
2. À Synnada en Phrygie, au IIIe siècle, saint Dorymédon, martyr.
3. À Rome, commémoraison de saint Eustache, martyr, dont le nom est vénéré dans une antique diaconie de la ville.
4. À Constantinople, les saints martyrs Hypace, évêque en Asie, et André, prêtre. Vers 740, pour le culte des saintes images, sous l’empereur Léon l’Isaurien, tous deux subirent des supplices violents et affreux, puis furent donnés en pâture aux chiens.
5*. Dans le pays de Trente, en 1172, le bienheureux Adalpret, évêque. Protecteur énergique des pauvres et des orphelins et défenseur de la liberté de l’Église il tomba dans des embûches tendues par ses ennemis et mourut frappé d’un coup de lance.
6*. À Londres, en 1537, le bienheureux Thomas Johnson, prêtre de la Chartreuse de cette ville et martyr. Sous Henri VIII, en raison de sa fidélité à l’Église romaine, il fut mis dans la prison de Newgate et y mourut de faim et de maladie, neuvième du groupe de ses confrères.
7*. À Cordoue en Andalousie, l’an 1713, le bienheureux François de Posadas, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs. D’un esprit de pénitence, d’humilité, de charité remarquable, il annonça le Christ dans cette région pendant quarante ans.
8. À Son Tay au Tonkin, en 1837, saint Jean-Charles Cornay, prêtre de la Société des Missions étrangères de Paris et martyr. Accusé d’être le chef d’une secte fausse, il subit la cangue puis la cage et, par décret de l’empereur Minh Mang, fut taillé en pièces. Sa tête exposée trois jours, fut ensuite jetée au fleuve.
9. À Séoul en Corée, en 1837, saint Laurent Han I-hyong, catéchiste, et six compagnons, martyrs, étranglés dans diverses prisons. Leur mémoire est célébrée aujourd’hui en même temps que les autres martyrs de ce pays.
10. À Puebla au Mexique, en 1904, saint Joseph-Marie de Yermo y Parres, prêtre, fondateur de la Congrégation des Servantes du Sacré-Cœur de Jésus et des pauvres, pour venir en aide aux abandonnés dans leurs besoins corporels et spirituels.
**.        Au Pays-Bas, en 1938, la bienheureuse Maria Teresa di san Guiseppe, fondatrice de Congrégation des Carmélites du Divin Cœur de Jésus. (béatifiée le 13 mai 2006 par Benoît XVI)