Martyrologe du mardi 19 novembre 2019 -

Martyrologe
Le 19 novembre
1. Commémoraison de saint Abdias, prophète, qui, après l’exil du peuple d’Israël, vers le Ve siècle avant le Christ, annonça le châtiment des nations ennemies par le Seigneur et le relèvement d’Israël.
2. À Césarée de Cappadoce saint Maxime, chorévêque et martyr.
3. À Brennier près de Vienne en Gaule, la translation des corps des saints martyrs Séverin, Exupère et Félicien.
4. À Antioche de Syrie, vers 303, saint Barlaam, martyr. Simple villageois rempli de la sagesse du Christ, alors qu’on avait placé dans le creux de sa main des charbons ardents et de l’encens, il surmonta la violence du feu par la constance invincible de sa foi, en laissant brûler sa main plutôt que de sembler faire un sacrifice.
5. A Héraclée en Thrace, les saintes femmes, vierges et veuves, au martyr nombre de quarante.
6*. Dans le Velay au diocèse du Puy, vers 720, saint Eudes, abbé.
7*. Au mont Mercure en Calabre, au Xe siècle, saint Simon, ermite.
8*. Au monastère d’Helfta en Saxe, vers 1298, sainte Mechtilde, vierge, qui fut une femme d’une doctrine et d’une humilité excellentes, jointes au don de contemplation mystique.
9*. À Mantoue en Lombardie, l’an 1332, le bienheureux Jacques Benfatti, évêque, de l’Ordre des Prêcheurs, qui apaisa les luttes dans la cité et soulagea le peuple souffrant de la peste et de la faim.
10*. À Garraf dans la région de Valence en Espagne, l’an 1936, les bienheureux martyrs Élisée Garcia, religieux salésien, et Alexandre Planas Sauri, qui furent mis à mort en haine de l’Église dans la persécution religieuse qui accompagna la guerre civile.