Martyrologe du dimanche 1 décembre 2019 - Ier dimanche de l'Avent

Martyrologe
Premier dimanche de l’Avent
Le premier dimanche de l’Avent de notre Seigneur Jésus Christ, temps au cours duquel nous nous souvenons de la première venue du Fils de Dieu parmi les hommes, et où nous attendons Sa seconde venue à la fin des temps.
Le 1er décembre
1. Commémoraison de saint Nahoum, prophète. Au VIIe siècle avant le Christ, il fut un héraut de Dieu, un Dieu qui régit le cours des temps et qui juge les peuples avec justice.
2. À Milan, au IIIe siècle, saint Castritien, évêque.
3*. À Poitiers, après 360, sainte Florence, vierge, qui fut convertie au vrai Dieu par l’évêque saint Hilaire quand il était exilé en Asie et qui le suivit quand il revint vers les siens.
4*. À Fréjus en Provence, l’an 433, saint Léonce, évêque. Il favorisa l’établissement monastique de saint Honorat dans l’île de Lérins, et c’est à lui que saint Jean Cassien, son ami, dédia ses dix premières conférences.
5. Au Mans, en 581, saint Domnole, évêque, qui avait été auparavant abbé du monastère de Saint-Laurent à Paris et qui brilla par ses vertus et ses miracles.
6. À Verdun, en 588, saint Airy, évêque, qui construisit des églises et des baptistères et, parce qu’il avait fait de son église un asile pour les hommes pourchassés, il eut beaucoup à souffrir du roi Childebert II.
7. À Noyon, en 660, saint Éloi, évêque. Orfèvre et conseiller du roi Dagobert, il fit construire un grand nombre de monastères et fabriqua aussi beaucoup de pièces d’orfèvrerie en l’honneur des saints avec un art et une beauté remarquables. Élevé au siège épiscopal de Noyon et Tournai, il mit tout son zèle à sa mission apostolique.
8*. À Cotiniola en Émilie, l’an 1482, le bienheureux Antoine Bonfadini, prêtre de l’Ordre des Mineurs, grand prédicateur dans beaucoup de régions d’Italie, en Orient et spécialement en Terre sainte.
9*. À Colchester en Angleterre l’an 1539, le bienheureux Jean Beche, alias Thomas Marshall, abbé du monastère Saint-Jean de ce lieu, et martyr. Ami des saints Thomas More et Jean Fisher, il protesta contre leur exécution. Après des atermoiements, il refusa les innovations religieuses du roi Henri VIII et, sous prétexte de crime de trahison, fut condamné à mort et conduit au supplice.
10. À Londres, en 1581, les saints Edmond Campion, Raoul Sherwin et Alexandre Briant, prêtres et martyrs, d’un caractère et d’un courage éminents. Saint Edmond, qui avait embrassé dans sa jeunesse la foi catholique, entra à Rome dans la Compagnie de Jésus, fut ordonné prêtre à Prague et revint dans sa patrie, où il affermit considérablement les fidèles par sa parole et ses écrits. Saint Raoul, excellent philosophe, helléniste et hébraïsant, reçu dans l’Église catholique et ordonné prêtre, revint en Angleterre avec saint Edmond. Saint Alexandre reçu aussi dans l’Église catholique et ordonné prêtre, fut horriblement torturé à la Tour de Londres et demanda en prison d’être inscrit dans la Compagnie de Jésus. Tous les trois furent accusés faussement de haute trahison, condamnés à mort sous la reine Élisabeth Ière et subirent les mêmes supplices à Tyburn.
11*. À York, en 1586, le bienheureux Richard Langley, martyr. Père de famille, il avait aménagé des cachettes pour les prêtres proscrits. Découvert, il fut condamné à mort, sous la même reine, et pendu au gibet.
12*. Au camp de concentration d’Auschwitz (Oswiecim) près de Cracovie, en Pologne, l’an 1941, le bienheureux Casimir Sykulski, prêtre de Radom et martyr. Sous l’occupation du pays par le régime nazi, il fut pris d’abord en otage, libéré et de nouveau arrêté deux fois, torturé, interné au camp et enfin fusillé.
13*. À Dire-Dama en Éthiopie, l’an 1941, la bienheureuse Lidwine (Élise-Angèle Meneguzzi), vierge de l’Institut de Saint-François de Sales qui manifesta, avec douceur et humilité la miséricorde de Dieu auprès des pauvres, des malades et des prisonniers.
14*. À Isiro dans l’intérieur de la République démocratique du Congo, en 1964, la bienheureuse Clémentine Anuarita Nengapeta, vierge de la Compagnie des Sœurs de la Sainte Famille, et martyre. Dans la persécution qui sévit au cours de la guerre civile, arrêtée avec d’autres religieuses de son couvent, elle les exhorta à préserver leur virginité et à prier. Elle-même repoussa, avec beaucoup de force, le désir violent d’un officier, qui, furieux, la tua.
**        A Lisbonne au Portugal, en 1899 la bienheureuse Marie Claire de l’Enfant Jésus (Maria Clara Galvão Meixa de Moura Telles) religieuse portugaise fondatrice des Franciscaines hospitalières de l'Immaculée. (béatifiée le 21 mai 2011 par Benoît XVI)
**        À Tamanrasset en 1916, le bienheureux Charles de Foucauld prêtre, ermite et missionnaire. (béatifiée le 13 novembre 2007 par Benoît XVI).
**        En Italie, en 1972, la bienheureuse Maria Rosa Pellesi, religieuse de la Congrégation des Religieuses Franciscaines Missionnaires du Christ. (béatifiée le 29 avril 2007 par Benoît XVI).