Martyrologe du lundi 9 décembre 2019 - CONCEPTION IMMACULEE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Martyrologe
Le 9 décembre
1. Mémoire de saint Jean Diégo Cuautitlatuazin. De race indienne, d’une foi très pure, avec humilité et ferveur, il fit construire un sanctuaire sur la colline de Tepeyac près de Mexico, où la Vierge Marie lui était apparue et où il fut inhumé vers 1548.
2. À Tolède en Espagne, peut-être en 304, sainte Léocadie, vierge et martyre, célèbre par sa confession du Christ.
3. À Ticinum [Pavie] en Ligurie, au IVe siècle, saint Syr, vénéré comme le premier évêque de la cité.
4. À Nazianze en Cappadoce, l’an 372, sainte Gorgonie, mère de famille, fille de sainte Nonne, sœur des saints Grégoire le Théologien et Césaire. Saint Grégoire a lui-même écrit le récit de ses vertus.
5. Au monastère de Genouillac dans le Périgord, au Ve ou VIe siècle, saint Cyprien, abbé, célèbre pour le soin qu’il apportait aux malades.
6*. À Mainberg en Bavière, l’an 1631, le bienheureux Liboire Wagner, prêtre et martyr. Né dans une famille luthérienne, il devint catholique à l’âge de trente-huit ans. D’une parfaite charité envers tous, il couronna par l’effusion de son sang le soin pastoral qu’il montra pour les catholiques comme pour les dissidents.
7. À Gray en Bourgogne, où il s’était retiré en exil, en 1640, le trépas de saint Pierre Fourier, prêtre. Il avait fait son choix de la paroisse misérable de Mattaincourt en Lorraine et il en fut un curé admirable ; il restaura les Chanoines réguliers du Saint-Sauveur et fonda l’Institut des Chanoinesses régulières de Notre-Dame pour l’éducation gratuite des filles.
8*. À Moricone en Sabine, l’an 1911, le bienheureux Bernard-Marie de Jésus (César Silvestrelli), prêtre passioniste, qui fut élu général de sa Congrégation et travailla avec empressement à la développer et à la répandre.
9*. Dans la région de Valence en Espagne, l’an 1936, à Llombay, le bienheureux Joseph Ferrer Esteve, prêtre de l’Ordre des Clercs réguliers des Écoles religieuses,. Martyr.
10*. A Picadero de Paterna dans la province de Valence, le bienheureux Richard de los Rios Fabregat, le bienheureux Iuliani Rodriguez Sanchez et le bienheureux Joseph Giménez Lopez, prêtres de la société salésienne et martyrs, fusillés au cours de la guerre civile, victimes de la persécution déchaînée contre l’Église