Martyrologe du dimanche 7 juin 2020

Martyrologe
Dimanche de la Sainte Trinité
Solennité de la très Sainte et indivisible Trinité, en laquelle est vénérée et confessée un seul Dieu en trois personnes et l’unité trinitaire.
Le 7 juin
1*. En Irlande, au VIe siècle, saint Colman, évêque et abbé du monastère de Dromore qu’il avait construit. Il accomplit un travail admirable dans la région de Down.
2. À Cordoue en Andalousie, l’an 854, les saints martyrs Pierre, prêtre, Wallabonse, diacre, Wistremond, Habence et Jérémie, moines, qui furent décapités dans la persécution des Maures.
3. À Newminster en Northumbrie, l’an 1159, saint Robert, abbé. À la recherche d’une vie de pauvreté et de prière, il fonda, à la tête de douze moines, ce monastère cistercien, qui, en peu de temps, essaima en trois filiales.
4*. À Anvers dans le Brabant, en 1626, la bienheureuse Anne de Saint-Barthélemy, vierge, moniale de l’Ordre des Carmélites déchaussées. Disciple et secrétaire de sainte Thérèse de Jésus, dotée de grâces mystiques, elle diffusa et rénova sans relâche l’Ordre en France.
5. À Plaisance en Émilie, l’an 1846 le trépas de saint Antoine-Marie Gianelli, évêque de Bobbio. Fondateur de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Marie du Jardin, il fut un exemple remarquable de vigilance pour les indigents et le salut des âmes, ainsi que pour la promotion de la sainteté dans le clergé.
6*. À Paris, en 1889, la bienheureuse Marie-Thérèse de Soubiran La Louvière, vierge. Pour la plus grande gloire de Dieu, elle fonda la Société de Marie Auxiliatrice, mais chassée de son Institut, elle passa le reste de sa vie dans la plus grande humilité.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word