Martyrologe du lundi 29 juin 2020

Martyrologe
Le 29 juin
1. Solennité des saints apôtres Pierre et Paul. Simon, fils de Yonas et frère d’André, fut le premier parmi les disciples de Jésus à confesser le Christ, Fils du Dieu vivant, et Jésus lui donna le nom de Pierre. Paul, Apôtre des nations, annonça aux Juifs et aux Grecs le Christ crucifié. Tous deux annoncèrent l’Évangile du Christ avec foi et amour et subirent le martyre sous l’empereur Néron ; le premier, comme le rapporte la tradition, fut crucifié la tête en bas et inhumé au Vatican, près de la voie Triomphale, en 64 ; le second eut la tête tranchée et fut enseveli sur la voie d’Ostie, en 67. Le monde entier célèbre en ce jour le triomphe de l’un et de l’autre avec un honneur égal et une même vénération.
2. À Gênes en Ligurie, vers 330, saint Syr, honoré comme évêque.
3. À Narni en Ombrie, l’an 558, saint Cassius, évêque. Selon le pape saint Grégoire le Grand, il offrait chaque jour à Dieu le sacrifice d’expiation en fondant en larmes et distribuant en aumônes tout ce qu’il avait. Enfin, le jour natal des Apôtres, à l’occasion duquel il avait l’habitude de se rendre chaque année à Rome, après avoir célébré les saints mystères dans sa cité et distribué à tous le corps du Seigneur, il s’en alla vers le Seigneur.
4*. À Gurk en Carinthie (Autriche), vers 1045, sainte Emma, comtesse, qui vécut quarante ans dans le veuvage et se montra très généreuse pour les pauvres et pour l’Église.
5*. En vue de l’île Majorque, l’an 1316, le trépas du bienheureux Raymond Lulle ; religieux du Tiers-Ordre de saint François et martyr. Homme de science éminente et de doctrine éclairée, il instaura un dialogue fraternel avec les Sarrasins, mais fut lapidé à Bougie et, laissé pour mort, fut recueilli par des marins.
6. À Xinoluyi, près de Shenxian dans la province chinoise de Hebei, en 1900, les saints martyrs Paul Wu Juan, son fils Jean-Baptiste Wu Mantang et son neveu Paul Wu Wanshu. Dans la persécution de la secte de Yihetuan, ils confessèrent qu’ils étaient chrétiens et furent mis à mort.
7. À Dujiadun, dans la même région et la même persécution, les saintes Marie Du Tianshi et sa fille Madeleine Du Fengju, martyres. Elles s’étaient cachées dans les roseaux, mais en furent retirées à coups de fusil et massacrées à cause du nom chrétien. Madeleine vivait encore quand elle fut jetée dans la fosse.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word