Messe du dimanche 24 décembre 2017

Hebdomada IV Adventus IVème semaine de l'Avent
Dominica Dimanche
Dominica IV Adventus IVème dimanche de l'Avent
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Isai. 45, 8
RORÁTE, cæli, désuper, et nubes pluant iustum: aperiátur terra, et gérminet Salvatórem. Ps. 18, 2 Cæli enárrant glóriam Dei: et ópera mánuum eius annúntiat firmaméntum. Cieux, répandez votre rosée ; que des nuées descende le salut ! Que s’ouvre la terre et qu’elle donne naissance au Sauveur. Ps. 18, 2. Les cieux racontent la gloire de Dieu : et le firmament proclame la puissance de Ses mains.
Collecta Collecte
Grátiam tuam, quæsumus, Dómine, méntibus nostris infúnde, ut qui, Angelo nuntiánte, Christi Fílii tui incarnatiónem cognóvimus, per passiónem eius et crucem ad resurrectiónis glóriam perducámur. Per Dóminum. Daigne, Seigneur, répandre Ta grâce en nos âmes, afin qu'ayant connu, par l'annonce de l'Ange, l'incarnation du Christ, Ton Fils, nous arrivions, par Sa passion et Sa croix, à la gloire de Sa résurrection.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri secúndi Samuélis (7,1-5.8-12.14.16)
Factum est cum sedísset David rex in domo sua, et Dóminus dedísset ei réquiem úndique ab univérsis inimícis suis, dixit ad Nathan prophétam: " Vidésne quod ego hábitem in domo cédrina, et arca Dei pósita sit in médio péllium? ". Dixítque Nathan ad regem: " Omne, quod est in corde tuo, vade, fac, quia Dóminus tecum est ". Factum est autem in nocte illa, et ecce sermo Dómini ad Nathan dicens: " Vade et lóquere ad servum meum David: Haec dicit Dóminus: Numquid tu aedificábis mihi domum ad habitándum? Et nunc haec dices servo meo David: Haec dicit Dóminus exercítuum: Ego tuli te de páscuis sequéntem greges, ut esses dux super pópulum meum Israel, et fui tecum in ómnibus, ubicúmque ambulásti, et interféci univérsos inimícos tuos a fácie tua; fecíque tibi nomen grande iúxta nomen magnórum, qui sunt in terra. Et ponam locum pópulo meo Israel et plantábo eum, et habitábit in eo et non turbábitur ámplius; nec addent fílii iniquitátis ut afflígant eum sicut prius et ex die, qua constítui iúdices super pópulum meum Israel, et réquiem dabo tibi ab ómnibus inimícis tuis. Praedicítque tibi Dóminus quod domum fáciat tibi Dóminus. Cumque compléti fúerint dies tui, et dormíeris cum pátribus tuis, suscitábo semen tuum post te, quod egrediétur de viscéribus tuis; et firmábo regnum eíus. Ego ero ei in patrem, et ipse erit mihi in fílium; qui si iníque áliquid gésserit, árguam eum in virga virórum et in plagis filiórum hóminum. et stábilis erit domus tua et regnum tuum usque in aetérnum ante fáciem meam, et thronus tuus erit firmus iúgiter ". Lorsque le roi David se fut établi dans sa maison, et que le Seigneur lui eut donné la paix de tous côtés avec tous ses ennemis, Il dit au prophète Nathan : Ne vois-tu pas que Je demeure dans une maison de cèdre, et que l’arche de Dieu habite sous des peaux ? Et Nathan dit au roi : Va, fais tout ce que tu as dans le cœur, parce que le Seigneur est avec toi. Mais, la nuit suivante, le Seigneur parla à Nathan, et lui dit :  Parle à mon serviteur David, et dis-lui : Voici ce que dit le Seigneur : Me bâtiras-tu une maison afin que j’y habite ? (Et) Maintenant, tu diras donc ceci à mon serviteur David : Voici ce que dit le Seigneur des armées : Je t’ai tiré des pâturages lorsque tu suivais les troupeaux, afin que tu fusses le chef de mon peuple Israël. J’ai été avec toi partout où tu as été ; J’ai exterminé tous tes ennemis devant toi, et J’ai rendu ton nom illustre comme est celui des grands de la terre. Je mettrai mon peuple Israël dans un lieu stable ; Je l’y affermirai, et il y demeurera sans être jamais troublé ; et les enfants d’iniquité n’entreprendront plus de l’affliger comme ils ont fait auparavant, depuis le temps où J’ai établi des juges sur Mon peuple Israël ; etJe vous donnerai la paix avec tous vos ennemis. De plus, le Seigneur te promet qu’Il te fera lui-même une maison. Et lorsque tes jours seront accomplis, et que tu te seras endormi avec tes pères, Je mettrai sur ton trône après toi ton fils qui sortira de toi, et j’affermirai son règne. Je serai son père, et il sera Mon fils ; et s’il commet quelque chose d’injuste, Je le châtierai avec la verge des hommes et par les coups dont on punit les enfants des hommes. Ta maison sera stable ; tu verras ton royaume subsister éternellement (devant ta face), et ton trône s’affermira pour (à) jamais.
Graduale Graduel
Ps. 144, 18 et 21
℟. Prope est Dóminus ómnibus invocántibus eum: ómnibus qui ínvocant eum in veritáte. ℣. Laudem Dómini loquétur os meum: et benedícat omnis caro nomen sanctum eius. ℟. Le Seigneur est proche de ceux qui Le prient, de tous ceux qui Le prient en vérité. ℣. Que ma voix proclame les louange du Seigneur, que tout ce qui vit chante Son nom très saint !
Lectio II IIème lecture
Léctio Epistolae beáti Pauli apóstoli ad Romános (16,25-27)
Fratres: Ei qui potens est vos confirmáre iúxta evangélium meum et praedicatiónem Iésu Christi secúndum revelatiónem mystérii tempóribus aetérnis táciti, manifestáti autem nunc, et per scriptúras Prophetárum secúndum praecéptum aetérni Dei ad oboeditiónem fídei in cunctis géntibus patefácti, soli sapiénti Deo per Iésum Christum, cui glória in sǽcula. Amen. Frères :  A celui qui est puissant pour vous affermir dans mon Evangile et dans la prédication de Jésus-Christ, conformément à la révélation du mystère caché durant de longs siècles (mais manifesté maintenant par les écrits des prophètes, selon l’ordre du Dieu éternel, pour qu’on obéisse à la foi), et connu de toutes les nations, à Dieu, seul sage, honneur et gloire par Jésus-Christ dans les siècles des siècles. Amen.
Allelúia Alléluia
℟. Allelúia. ℣. Veni, Dómine, et noli tardáre: reláxa facínora plebis tuae Israël. ℟. Alléluia. ℣. Viens Seigneur, et ne parle tarde pas : pardonne les fautes de Ton peuple Israël.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (1,26-38)
In illo témpore: Missus est ángelus Gábriel a Deo in civitátem Galilǽae, cui nomen Názareth, ad vírginem desponsátam viro, cui nomen erat Ióseph de domo David, et nomen vírginis María. Et ingréssus ad eam dixit: “Ave, grátia plena, Dóminus tecum.” Ipsa autem turbáta est in sermóne eíus et cogitábat qualis esset ista salutátio. Et ait ángelus ei: “Ne tímeas, María; invenísti enim grátiam apud Deum. Et ecce concípies in útero et páries fílium et vocábis nomen eíus Iésum. Hic erit magnus et Fílius Altíssimi vocábitur, et dabit illi Dóminus Deus sedem David patris eíus, et regnábit super domum Iácob in aetérnum, et regni eíus non erit finis.” Dixit autem María ad ángelum: “Quómodo fiet istud, quóniam virum non cognósco?” Et respóndens ángelus dixit ei: “Spíritus Sanctus supervéniet in te, et virtus Altíssimi obumbrábit tibi: ideóque et quod nascétur sanctum, vocábitur Fílius Dei. Et ecce Elísabeth cognáta tua et ipsa concépit fílium in senécta sua, et hic mensis est sextus illi, quae vocátur stérilis, quia non erit impossíbile apud Deum omne verbum.” Dixit autem María: “Ecce ancílla Dómini; fiat mihi secúndum verbum tuum.” Et discéssit ab illa ángelus. En ce temps là : L'Ange Gabriel fut envoyé de Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une Vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph; et le nom de la Vierge était Marie. L'Ange, étant entré auprès d'elle, lui dit: Je vous salue, pleine de grâce; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre les femmes. Elle, l'ayant entendu, fut troublée de ses paroles, et elle se demandait quelle pouvait être cette salutation. Et l'Ange lui dit: Ne craignez point, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu. Voici que vous concevrez dans votre sein, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé le Fils du Très-Haut; et le Seigneur Dieu Lui donnera le trône de David Son père, et Il régnera éternellement sur la maison de Jacob, et Son règne n'aura pas de fin. Alors Marie dit à l'Ange: Comment cela se fera-t-il? car Je ne connais point d'homme. L'Ange lui répondit: L'Esprit-Saint surviendra en vous, et la vertu du Très-Haut vous couvrira de Son ombre; c'est pourquoi le fruit saint qui naîtra de vous sera appelé le Fils de Dieu. Et voici qu'Élisabeth, votre parente, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse, et ce mois est le sixième de celle qui est appelée stérile; car il n'y a rien d'impossible à Dieu. Et Marie dit: Voici la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole. Et l'Ange s'éloigna d'elle.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Luc. 1, 28 et 42
Ave, María, grátia plena: Dóminus tecum: benedícta tu in muliéribus, et benedíctus fructus ventris tui. (T. P. Allelúia.) Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et le fruit de vos entrailles est béni. (T.P. Alléluia).
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Altári tuo, Dómine, superpósita múnera Spíritus ille sanctíficet, qui beátæ Maríæ víscera sua virtúte replévit. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
PRÆFATIO II DE ADVENTU IIème PREFACE DE L'AVENT
De duplici exspectatione Christi De la double attente du Christ
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Quem prædixérunt cunctórum præcónia prophetárum, Virgo Mater ineffábili dilectióne sustínuit, Ioánnes cécinit affutúrum et adésse monstrávit. Qui suæ nativitátis mystérium tríbuit nos præveníre gaudéntes, ut et in oratióne pervígiles et in suis invéniat láudibus exsultántes.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Celui-là même qu'ont prédit les proclamations de tous les prophètes, que la Vierge Mère a porté et élevé avec amour ineffable, dontJean (le Baptiste) a prophétisé la venue, et l'a désigné au moment de Son Avènment. Celui qui nous a accordé de venir avec joie contempler le mystère de sa naissance, et qui désire nous trouver toujours vigilants dans la prière et exultants dans ses louanges.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Isai. 7, 14
Ecce virgo concípiet, et páriet fílium: et vocábitur nomen eius Emmánuel. Voici que la vierge concevra, et donnera naissance à un fils : et on L'appellera Emmanuel.
Post communionem Post communion
Sumpto pígnore redemptiónis ætérnæ,quáesumus, omnípotens Deus,ut quanto magis dies salutíferæ festivitátis accédit,tanto devótius proficiámusad Fílii tui digne nativitátis mystérium celebrándum.Qui vivit et regnat in sáecula sæculórum.  
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Is 45, 8
Roráte, cæli, désuper, et nubes pluant iustum; aperiátur terra et gérminet Salvatórem. Cieux, répandez votre rosée ; que des nuées descende le salut ! Que s’ouvre la terre et qu’elle donne naissance au Sauveur.
 Psalmus responsorius  
Ps 88,2-3.4-5 . 27 et 29 (℟. : cf. 2a )
℟. Misericórdias tuas, Dómine, in aetérnum cantábo.
Misericórdias Domini in aetérnum cantábo,
in generatiónem et generatiónem
annuntiábo veritátem tuam in ore meo.
Quóniam dixisti:
« In retérnum misericórdia aedifìcábitur » ,
in caelis firmábitur véritas tua. ℟.
« Dispósui testaméntum elécto meo,
iurávi David servo meo:
Usque in aetérnum confìrmábo semen tuum,
et aedifìcábo in generatiónem et generatiónem sedem tuam » . ℟.
Ipse invocábit me: Pater meus es tu,
Deus meus et refúgium salútis meae.
In aetérnum servábo illi misericórdiam meam,
et testaméntum meum fìdéle ipsi. ℟.
 Allelúia  Alleluia
Lc 1 , 38
℟. Allelúia. ℣. Ecce ancílla Dómini:
Fiat mihi secúndum verbum tuum.
℟. Allelúia.
℟. Alléluia. ℣. Voici la servante du Seigneur : qu'il me soit fait selon votre parole. ℟. Alléluia.
Ant. ad communionem  Ant. ad communionem 
Is 7, 14
Ecce Virgo concípiet, et páriet fílium; et vocábitur nomen eius Emmánuel. Voici que la vierge concevra, et donnera naissance à un fils : et on L'appellera Emmanuel.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word