Messe du mardi 27 mars 2018

Hebdomada Sancta Semaine sainte
Feria III Mardi
Feria III hebdomadae sanctae Mardi de la semaine sainte
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Gal. 6, 14
NOS autem gloriári opórtet in cruce Dómini nostri Iesu Christi: in quo est salus, vita et resurréctio nostra: per quem salváti et liberáti sumus. Ps. 66, 2 Deus misereátur nostri, et benedícat nobis: illúminet vultum suum super nos, et misereátur nostri. Nos autem. Pour moi, à Dieu ne plaise que je me glorifie, si ce n'est dans la Croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par laquelle nous sommes sauvés et libérés. Ps. Que Dieu ait pitié de nous, et nous bénisse; qu'Il fasse briller Son visage sur nous, et qu'Il ait pitié de nous.
Collecta Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, da nobis ita domínicæ passiónis sacraménta perágere, ut indulgéntiam percípere mereámur. Per Dóminum. Dieu éternel et tout puissant, aide-nous à célébrer les mystères de la passion du Seigneur de telle sorte que nous puissions obtenir le pardon.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri lsaíæ prophétæ (49,1-6)
Audíte, ínsulæ, et atténdite, pópuli de longe; Dóminus ab útero vocávit me, de ventre matris meæ recordátus est nóminis mei; et pósuit os meum quasi gládium acútum, in umbra manus suæ protéxit me et pósuit me sicut sagíttam eléctam, in pháretra sua abscóndit me et dixit mihi: “Sérvus meus es tu, Israel, in quo gloriábor.” Et ego dixi: “In vácuum laborávi, sine causa et vane fortitúdinem meam consúmpsi; verúmtamen iudícium meum cum Dómino, et merces mea cum Deo meo.” Et nunc dicit Dóminus, qui formávit me ex útero servum sibi, ut redúcerem Iácob ad eum, et Israel ei congregarétur; et glorificátus sum in óculis Dómini, et Deus meus factus est fortitúdo mea. Et dixit: “Párum est ut sis mihi servus ad suscitándas tribus Iácob et relíquias Israel reducéndas: dabo te in lucem géntium, ut sit salus mea usque ad extrémum terræ.” Ecoutez, îles, et vous, peuples lointains, soyez attentifs. Le Seigneur M'a appelé dès le sein de Ma mère; lorsque J'étais encore dans ses entrailles, il s'est souvenu de Mon nom. Il a rendu Ma bouche semblable à un glaive acéré, Il M'a protégé à l'ombre de Sa main; Il a fait de Moi comme une flèche choisie, Il M'a caché dans Son carquois. Et Il m'a dit : Tu es Mon serviteur, Israël, et Je Me glorifierai en Toi. Et Moi J'ai dit : C'est en vain que J'ai travaillé, c'est inutilement et sans fruit que J'ai consumé Ma force; mais Mon droit est auprès du Seigneur, et Ma récompense auprès de Mon Dieu. Et maintenant le Seigneur dit, Lui qui M'a formé dès le sein de Ma mère pour être Son Serviteur, pour ramener à Lui Jacob, et quoique Israël ne se réunisse point à Lui, Je serai glorifié aux yeux du Seigneur, et Mon Dieu deviendra Ma force. Il dit : C'est peu que Tu sois Mon serviteur pour relever les tribus de Jacob, et pour convertir les restes d'Israël; Je T'ai établi pour être la Lumière des nations, et Mon salut jusqu'à l'extrémité de la terre.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 34, 13 et 1-2
℟. Ego autem, dum mihi molésti essent, induébam me cilício, et humiliábam in ieiúnio ánimam meam: et orátio mea in sinu meo convertétur. ℣. Iúdica, Dómine, nocéntes me, expúgna impugnántes me: apprehénde arma et scutum, et exsúrge in adiutórium mihi. ℟. Mais moi, quand ils me tourmentaient, je me revêtais d’un cilice, et j’humiliais mon âme par le jeûne, et ma prière retournait dans mon sein. ℣. Juge Seigneur, ceux qui me font du mal ; combats ceux qui me combattent. Prends Tes armes et Ton bouclier, et lève-Toi pour me secourir.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum loánnem (13,21-33.36-38)
In illo tempore: turbátus est Iésus spíritu et protestátus est et dixit: “Amen, amen dico vobis: Unus ex vobis tradet me.” Aspiciébant ad ínvicem discípuli, haesitántes de quo díceret. Erat recúmbens unus ex discípulis eíus in sinu Iésu, quem diligébat Iésus. Ínnuit ergo huic Simon Petrus, ut interrogáret: “Quis est, de quo dicit?” Cum ergo recúmberet ille ita supra pectus Iésu, dicit ei: “Dómine, quis est?” Respóndet Iésus: “Ille est, cui ego intínctam buccéllam porréxero.” Cum ergo intinxísset buccéllam, dat Iúdae Simónis Iscariótis. Et post buccéllam tunc introívit in illum Sátanas. Dicit ergo ei Iésus: “Quod facis, fac cítius.” Hoc autem nemo scivit discumbéntium ad quid díxerit ei; quidam enim putábant quia lóculos habébat Iúdas, quia dicit ei Iésus: “Eme ea, quae opus sunt nobis ad diem festum”, aut egénis ut áliquid daret. Cum ergo accepísset ille buccéllam, exívit contínuo; erat autem nox. Cum ergo exísset, dicit Iésus: “Nunc clarificátus est Fílius hóminis, et Deus clarificátus est in eo; si Deus clarificátus est in eo, et Deus clarificábit eum in semetípso et contínuo clarificábit eum. Filíoli, adhuc módicum vobíscum sum; quaerétis me, et sicut dixi Iudǽis: Quo ego vado, vos non potéstis veníre, et vobis dico modo. Dicit ei Simon Petrus: “Dómine, quo vadis?” Respóndit Iésus: “Quo vado, non potes me modo sequi, séqueris autem póstea.” Dicit ei Petrus: “Dómine, quare non possum te sequi modo? Ánimam meam pro te ponam.” Respóndet Iésus: “Ánimam tuam pro me pones? Amen, amen dico tibi: Non cantábit gallus, donec me ter neges." En ce temps là : Jésus fut troublé dans Son esprit, et Il fit cette déclaration, et Il dit : En vérité, en vérité, Je vous le dis, l’un de vous me trahira. Les disciples se regardaient donc les uns les autres, ne sachant de qui il parlait. Mais l’un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus. Simon-Pierre lui fit signe, et lui dit : Quel est celui dont il parle ? Ce disciple, s’étant alors penché sur le sein de Jésus, Lui dit : Seigneur, qui est-ce ? Jésus répondit : C’est celui à qui Je présenterai du pain trempé. Et ayant trempé du pain, Il le donna à Judas Iscariote, fils de Simon. Et quand il eut pris cette bouchée, Satan entra en lui. Et Jésus lui dit : Ce que tu fais, fais-le au plus tôt. Mais aucun de ceux qui étaient à table ne comprit pourquoi il lui avait dit cela. Car quelques-uns pensaient que, comme Judas avait la bourse, Jésus avait voulu lui dire : Achète ce qui nous est nécessaire pour la fête ; ou qu’Il lui commandait de donner quelque chose aux pauvres. Judas, ayant donc pris cette bouchée, sortit aussitôt. Et il était nuit. Lorsqu’il fut sorti, Jésus dit : Maintenant, le Fils de l’homme a été glorifié, et Dieu a été glorifié en Lui. Si Dieu a été glorifié en Lui, Dieu Le glorifiera aussi en Lui-même ; et c’est bientôt qu’Il Le glorifiera. Mes petits enfants, Je ne suis plus que pour peu de temps avec vous. Vous me chercherez, et, ce que J’ai dit aux Juifs : Là ou Je vais, vous ne pouvez venir, Je vous le dis aussi maintenant. Simon-Pierre lui dit : Seigneur, où vas-Tu ? Jésus répondit : Là où je vais, tu ne peux me suivre maintenant ; mais tu me suivras plus tard. Pierre Lui dit : Pourquoi ne pourrais-je pas Te suivre maintenant ? Je donnerai ma vie (mon âme) pour Toi. Jésus lui répondit : "Tu donneras ta vie (ton âme) pour moi ? En vérité, en vérité, Je te le dis, le coq ne chantera pas avant que tu ne M’aies renié trois fois."
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 139, 5
Custódi me, Dómine, de manu peccatóris: et ab homínibus iníquis éripe me. Seigneur, préserve-moi de la main du pécheur, et délivre-moi des hommes injustes.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Hóstias famíliæ tuæ, quǽsumus, Dómine, placátus inténde, et, quam sacris munéribus facis esse partícipem, tríbuas ad eórum plenitúdinem perveníre. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Sequens præfatio dicitur in feriis II, III et IV Hebdomadæ sanctæ. La préface suivante se dit les lundi, mardi et mercredi de la Semaine sainte.
 PRÆFATIO II DE PASSIONE DOMINI IIème PREFACE DE LA PASSION DU SEIGNEUR
De victoria Passionis De la victoire de la Passion
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Cuius salutíferæ passiónis et gloriósæ resurrectiónis dies appropinquáre noscúntur, quibus et de antíqui hostis supérbia triumphátur, et nostræ redemptiónis recólitur sacraméntum.
Per quem maiestátem tuam adórat exércitus Angelórum, ante conspéctum tuum in æternitáte lætántium. Cum quibus et nostras voces ut admítti iúbeas, deprecámur, sócia exsultatióne dicéntes:
Vraiment il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu tout puissant et éternel : par le Christ, notre Seigneur.
Lui dont les jours de la passion salvatrice et la glorieuse résurrection approchent, qui marquent le triomphe sur l'arrogance de l'ennemi antique et lors desquels nous célébrons le sacrement de notre rédemption.
Par Lui que l'armée des Anges adore Ta majesté, se réjouissant dans l'éternité en Ta présence. Admets nous avec eux et par nos vois à nous associer à leur exultation en disant :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 68, 13-14
Advérsum me exercebántur, qui sedébant in porta: et in me psallébant, qui bibébant vinum: ego vero oratiónem meam ad te, Dómine: tempus benepláciti, Deus, in multitúdine misericórdiae tuae. Ceux qui étaient assis à la porte parlaient contre moi, et ceux qui buvaient du vin me raillaient par leurs chansons. Mais moi, je T'adresse, Seigneur, ma prière. Voici le temps favorable, ô Dieu, selon la grandeur de Ta miséricorde.
Post communionem Post communion
Satiáti múnere salutári, tuam, Dómine, misericórdiam deprecámur, ut hoc eódem sacraménto, quo nos voluísti temporáliter vegetári, perpétuæ vitæ fácias esse partícipes. Per Christum.  Rassasiés par ces dons salutaires, Seigneur, nous implorons Ta miséricorde, afin que par ce même sacrement qui nous vivifie pour un temps, Tu nous rendes participants de la vie éternelle.
Ad dimissionem diaconus vel, eo deficiente, ipse sacerdos dicere potest invitationem:  Au renvoi, le diacre, ou sans lui, le prêtre lui-même peut dire l'invitation :
Inclináte vos ad benedictiónem. Inclinez-vous pour la bénédiction.
Deinde sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc orationem super populum: Puis le prêtre, debout et tourné vers le peuple, et les mains étendues sur lui, dit cette oraison sur le peuple :
 Oratio super populum (ad libitum adhibenda)  
Tua misericórdia, Deus, pópulum tibi súbditum et ab omni subreptióne vetustátis expúrget, et capácem sanctæ novitátis effíciat. Per Christum. Que Ta miséricorde, Seigneur notre Dieu, purifie le peuple qui T’est soumis de toute insinuation de l’homme ancien ; et qu’elle le rende capable de recevoir la nouveauté d’une vie sainte.
Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum  
Cf. Ps 26, 12
Ne tradíderis me, Dómine, in ánimas persequéntium me: quóniam insurrexérunt in me testes iníqui, et mentíta est iníquitas sibi.
 Ant. ad communionem  
Rom 8, 32
Próprio Fílio suo non pepércit Deus, sed pro nobis ómnibus trádidit illum.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word