Messe du lundi 9 avril 2018

Hebdomada II Paschae IIème semaine de Pâques
Feria II Lundi
IN ANNUNTIATIONE DOMINI ANNONCIATION DU SEIGNEUR
Sollemnitas Solennité
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Isai. 45, 8
RORÁTE, cæli, désuper, et nubes pluant iustum: aperiátur terra, et gérminet Salvatórem. Ps. 18, 2 Cæli enárrant glóriam Dei: et ópera mánuum eius annúntiat firmaméntum. Cieux, répandez votre rosée ; que des nuées descende le salut ! Que s’ouvre la terre et qu’elle donne naissance au Sauveur. Ps. 18, 2. Les cieux racontent la gloire de Dieu : et le firmament proclame la puissance de Ses mains.
Collecta Collecte
Deus, qui Verbum tuum in útero Vírginis Maríæ veritátem carnis humánæ suscípere voluísti, concéde, quæsumus, ut, qui Redemptórem nostrum Deum et hóminem confitémur, ipsíus étiam divínæ natúræ mereámur esse consórtes. Per Dóminum. Dieu, qui as voulu que Ton Verbe prît véritablement une chair humaine dans le sein de la Vierge Marie, accorde-nous, nous T'en prions, puisque nous reconnaissons en lui notre Rédempteur, homme et Dieu, d'être associés à Sa nature divine.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri lsaíæ prophétæ (7,10-14;8-10)
In diebus illis: Locutus est Dóminus ad Achaz dicens " Pete tibi signum a Dómino Deo tuo in profúndum inférni sive in excélsum supra ". Et dixit Achaz: " Non petam et non tentábo Dóminum ". Et dixit: " Audíte ergo, domus David; numquid parum vobis est moléstos esse homínibus, quia molésti estis et Deo meo? Propter hoc dabit Dóminus ipse vobis signum. Ecce, virgo concípiet et páriet fílium et vocábitur nomen eíus Emmánuel, quia nobíscum Deus. En ces jours là : Le Seigneur parla à Achaz et lui dit : Demande pour toi un signe (miracle) au Seigneur ton Dieu, soit au fond de la terre (enfer), soit au plus haut du ciel. Et Achaz répondit : Je ne demanderai rien, et je ne tenterai pas le Seigneur. Et Isaïe (le prophète) dit : Ecoutez donc, maison de David. Ne vous suffit-il pas de lasser la patience des hommes, que vous lassiez encore celle de mon Dieu ? C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe : Une vierge concevra, et elle enfantera un fils, auquel on donnera le nom d’Emmanuel, car Dieu est avec nous.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 23, 7, 3 et 4
℟. Tóllite portas, príncipes, vestras: et elevámini, portae aeternáles: et introíbit Rex glóriae. ℣. Quis ascéndet in montem Dómini ? aut quis stabit in loco sancto eius ? Innocens mánibus et mundo corde. ℟. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. ℣. Qui montera sur la montagne du Seigneur ? Ou qui se tiendra dans Son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur.
Vel:Ou :
Allelúia. Alléluia.
Luc. 1, 28
℟. Allelúia. ℣. Ave, María, grátia plena: Dóminus tecum: benedícta tu in muliéribus. ℟. Alléluia. ℣. Je vous salue, Marie, pleine de grâce : le Seigneur est avec vous : vous êtes bénie entre les femmes.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolæ ad Hebrǽos (10,5-10)
Impossíbile est sánguinem taurórum et hircórum auférre peccáta. Ídeo ingrédiens Christus mundum dicit: " “Hóstiam et oblatiónem noluísti, corpus autem aptásti mihi; holocautomáta et sacrifícia pro peccáto non tibi placuérunt. Tunc dixi: Ecce vénio, in capítulo libri scriptum est de me, ut fáciam, Deus, voluntátem tuam.” Supérius dicens: “Hóstias et oblatiónes et holocautomáta et sacrifícia pro peccáto noluísti, nec placuérunt tibi”, quae secúndum legem offerúntur, tunc dixit: “Ecce vénio, ut fáciam voluntátem tuam.” Aufert primum, ut secúndum státuat; in qua voluntáte sanctificáti sumus per oblatiónem córporis Christi Iésu in semel. Il est impossible que le sang des taureaux et des boucs enlève les péchés. C'est pourquoi le Christ entrant dans le monde, dit: Tu n'as pas voulu de sacrifice ni d'offrande, mais Tu M'as formé un corps; les holocaustes et les sacrifices pour le péché ne T'ont pas plu. Alors J'ai dit: Voici, Je viens, selon qu'il est écrit de Moi dans le rouleau du livre, pour faire, ô Dieu, Ta volonté. Après avoir dit d'abord: Tu n'as pas voulu de sacrifices et d'offrandes, non plus que les holocaustes et les sacrifices pour le péché, et Tu n'as pas agréé ces choses qu'on offre selon la loi; Il ajoute: Voici, Je viens pour faire, ô Dieu, Ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. C'est en vertu de cette volonté que nous avons été sanctifiés par l'oblation du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Tractus
Trait
Ps. 44, 11 et 12
Audi, fília, et vide, et inclína aurem tuam: quia concupívit Rex spéciem tuam. ℣. Ibid., 13 et 10 Vultum tuum deprecabúntur omnes dívites plebis: fíliae regum in honóre tuo. ℣. Ibid., 15-16 Adducéntur Regi vírgines post eam: próximae eius afferéntur tibi. ℣. Afferéntur in laetítia, et exsultatióne: adducéntur in templum Regis. Écoutez, ma fille, et prêtez l’oreille, car le roi s’est épris de votre beauté.
℣. Tous les riches d’entre le peuple vous offriront leurs humbles prières.
℣. Des vierges seront amenées au roi après vous ; vos compagnes seront présentées au roi.
℣. Elles seront présentées au milieu de la joie et de l’allégresse ; elles seront conduites au temple du roi.
Vel: Ou :
Allelúia Alléluia
Num. 17, 8
℟. Allelúia. ℣. Virga Iesse flóruit: Virgo Deum et hóminem génuit: pacem Deus réddidit, in se reconcílians ima summis. ℟. Alléluia. ℣. La tige de Jessé a fleuri ; la Vierge a mis au monde l’Homme-Dieu : Dieu a rendu la paix, en réconciliant en Sa personne notre bassesse avec Sa suprême grandeur.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (1,26-38)
In illo témpore: Missus est ángelus Gábriel a Deo in civitátem Galilǽae, cui nomen Názareth, ad vírginem desponsátam viro, cui nomen erat Ióseph de domo David, et nomen vírginis María. Et ingréssus ad eam dixit: “Ave, grátia plena, Dóminus tecum.” Ipsa autem turbáta est in sermóne eíus et cogitábat qualis esset ista salutátio. Et ait ángelus ei: “Ne tímeas, María; invenísti enim grátiam apud Deum. Et ecce concípies in útero et páries fílium et vocábis nomen eíus Iésum. Hic erit magnus et Fílius Altíssimi vocábitur, et dabit illi Dóminus Deus sedem David patris eíus, et regnábit super domum Iácob in aetérnum, et regni eíus non erit finis.” Dixit autem María ad ángelum: “Quómodo fiet istud, quóniam virum non cognósco?” Et respóndens ángelus dixit ei: “Spíritus Sanctus supervéniet in te, et virtus Altíssimi obumbrábit tibi: ideóque et quod nascétur sanctum, vocábitur Fílius Dei. Et ecce Elísabeth cognáta tua et ipsa concépit fílium in senécta sua, et hic mensis est sextus illi, quae vocátur stérilis, quia non erit impossíbile apud Deum omne verbum.” Dixit autem María: “Ecce ancílla Dómini; fiat mihi secúndum verbum tuum.” Et discéssit ab illa ángelus. En ce temps là : L'Ange Gabriel fut envoyé de Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une Vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph; et le nom de la Vierge était Marie. L'Ange, étant entré auprès d'elle, lui dit: Je vous salue, pleine de grâce; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre les femmes. Elle, l'ayant entendu, fut troublée de ses paroles, et elle se demandait quelle pouvait être cette salutation. Et l'Ange lui dit: Ne craignez point, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu. Voici que vous concevrez dans votre sein, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé le Fils du Très-Haut; et le Seigneur Dieu Lui donnera le trône de David Son père, et Il régnera éternellement sur la maison de Jacob, et Son règne n'aura pas de fin. Alors Marie dit à l'Ange: Comment cela se fera-t-il? car Je ne connais point d'homme. L'Ange lui répondit: L'Esprit-Saint surviendra en vous, et la vertu du Très-Haut vous couvrira de Son ombre; c'est pourquoi le fruit saint qui naîtra de vous sera appelé le Fils de Dieu. Et voici qu'Élisabeth, votre parente, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse, et ce mois est le sixième de celle qui est appelée stérile; car il n'y a rien d'impossible à Dieu. Et Marie dit: Voici la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole. Et l'Ange s'éloigna d'elle.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Luc. 1, 28 et 42
Ave, María, grátia plena: Dóminus tecum: benedícta tu in muliéribus, et benedíctus fructus ventris tui. (T. P. Allelúia.) Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et le fruit de vos entrailles est béni. (T.P. Alléluia).
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Ecclésiæ tuæ munus, omnípotens Deus, dignáre suscípere, ut, quæ in Unigéniti tui incarnatióne primórdia sua constáre cognóscit, ipsíus gáudeat hac sollemnitáte celebráre mystéria. Per Christum. Daigne, Dieu tout puissant, accepter les dons de Ton Eglise; et, parce qu'elle reconnaît qu'elle a son origine dans l'incarnation de Ton Fils unique, qu'elle se réjouisse en cette solennité par la célébration de ce mystère sacré.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Præfatio Préface
De mysterio Incarnationis. Du mystère de l'Incarnation
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Quem inter hómines et propter hómines nascitúrum, Spíritus Sancti obumbránte virtúte, a cælésti núntio Virgo fidénter audívit et immaculátis viscéribus amánter portávit, ut et promissiónes fíliis Israel perfíceret véritas, et géntium exspectátio patéret ineffabíliter adimplénda.
Per quem maiestátem tuam adórat exércitus Angelórum, ante conspéctum tuum in æternitáte lætántium. Cum quibus et nostras voces ut admítti iúbeas, deprecámur, sócia exsultatióne dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Afin qu'il naisse parmi les hommes et pour les hommes, par la puissance et sous l'ombre du Saint Esprit la Vierge Marie a écouté avec foi le messager céleste et L'a porté avec amour dans son sein immaculé ; ainsi les promesses faites aux fils d'Israël ont pu s'accomplir dans la vérité, et l'attente des nations se réaliser d'une manière ineffable.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Isai. 7, 14
Ecce virgo concípiet, et páriet fílium: et vocábitur nomen eius Emmánuel. Voici que la vierge concevra, et donnera naissance à un fils : et on L'appellera Emmanuel.
Post communionem Post communion
In méntibus nostris, quaésumus, Dómine, veræ fídei sacraménta confírma, ut, qui concéptum de Vírgine Deum verum et hóminem confitémur, per eius salutíferæ resurrectiónis poténtiam, ad ætérnam mereámur perveníre lætítiam. Per Christum. Nous T'en supplions, Seigneur, confirme en nos âmes la vraie foi, à travers les sacrements, afin que nous tous qui confessons Celui qui a été conçu de la Vierge, comme vrai Dieu et homme, par la puissance de Sa sainte résurrection nous puissions parvenir à la joie éternelle. .
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Hebr 10, 5.7
Dóminus ingrédiens mundum dixit: Ecce vénio ut fáciam, Deus, voluntátem tuam. Le Seigneur, en entrant dans le monde a dit : Voici, Je viens pour faire, ô Dieu, Ta volonté.
 Psalmus responsorius Psaume responsorial
Ps 39, 7-8 a. 8 b-9. 10. 11 (℟. 8 a et 9 a)
℟. Ecce vénio, Dómine, ut fáciam voluntátem tuam.
Sacrificium et oblatiónem noluísti, aures autem fodísti mihi. Holocáustum et pro peccáto non postulásti, tunc dixi: « Ecce vénio. ℟. In volúmine libri scriptum est de me fácere voluntátem tuam. Deus meus, vólui, et lex tua in præcórdiis meis ». ℟. Annuntiávi iustítiam tuam in ecclésia magna; ecce lábia mea non prohibébo, Dómine, tu scisti. ℟. lustítiam tuam non abscóndi in corde meo, veritátem tuam et salutáre tuum dixi. Non abscóndi misericórdiam tuam et veritatem tuam ab ecclésia magna. ℟.
Alleluia et Versus ante Evangelium Alléluia et Verset avant l'Evangile
lo 1,14 ab
(℟. Allelúia) . ℣. Verbum caro factum est et habitávit in nobis, et vidimus glóriam eius. (℟. Allelúia) . (℟. Alléluia) . ℣. Le Verbe S'est fait chair, et Il a habité parmi nous, et nous avons vu Sa gloire. (℟. Alléluia) .
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Is 7, 14
Ecce Virgo concípiet et páriet Fílium, et vocábitur nomen eius Emmánuel. Voici que la Vierge concevra, et donnera naissance à un fils : et on L'appellera Emmanuel.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word