Messe du jeudi 18 avril 2019

Sacrum Triduum Paschale Triduum pascal sacré
Feria V Jeudi
Feria V hebdomadae sanctae Jeudi de la semaine sainte
Ad Missam
A la Messe


FERIA V HEBDOMADÆ SANCTÆ FERIA V HEBDOMADÆ SANCTÆ
1. Iuxta antiquissimam Ecclesiæ traditionem, hac die omnes Missæ sine populo interdicuntur.  1. Selon une tradition très ancienne de l'Eglise, ce jour, toutes les Messes sans peuple sont interdites.
Ad Missam chrismatis A la messe Chrismale
2. Benedictio olei infirmorum, olei catechumenorum et consecratio chrismatis fit ab Episcopo, secundum Ordinem in Pontificali Romano descriptum, de more hac die, in Missa propria horis matutinis celebranda.
3. Si vero ea die clerus et populus difficilius congregari possunt cum Episcopo, Missa chrismatis anticipari potest alia die, sed prope Pascha.
4. Hæc Missa, quam Episcopus cum suo presbyterio concelebrat, sit veluti manifestatio communionis presbyterorum cum suo Episcopo: expedit proinde ut omnes presbyteri, quantum fieri potest, ipsam participent et in ea Communionem sumant, etiam sub utraque specie. Ad unitatem autem presbyterii dioecesis significandam, presbyteri, qui cum Episcopo concelebrant, sint e diversis regionibus dioecesis.
5. Iuxta morem traditum, benedictio olei infirmorum fit ante finem Precis eucharisticæ, benedictio autem olei catechumenorum et consecratio chrismatis post Communionem. Attamen, propter rationes pastorales, licet universum ritum benedictionis post liturgiam verbi peragi.
2. La bénédiction de l'huile des malades, de 'huile des catéchumènes et du saint Chrême est faite par l'évêque, en suivant l'Ordo décrit dans le Pontifical Romain, selon la coutume ce jour, lors d'une messe propre, célébrée à une heure matinale.
3. S'il est difficile ce jour là de réunir le clergé et le peuple avec l'Evêque, on peut anticiper la Messe chrismale un autre jour, mais proche de Pâques.
4. Cette messe, que l'évêque concélèbre avec son presbyterium, est la manifestation de la communion des prêtres avec leur Evêque ; il est souhaitable que tous les prêtres, lorsque c'est possible, y participent et y rcoivent la communion, sous les deux espèces. Pour signifier l'unité des prêtres du diocèse, les prêtres qui concélèbrent avec l'évêque seront issus des diverses régions du diocèse.
5. Selon un usage reçu, la bénédiction de l'huile des malades se fera avant la fin de la Prière eucharistique, tandis que la bénédiction de l'huile des catéchumènes et la consécration du Chrême se fera après la Communion. Cependant, pour des raisons pastorales, il est permis de réaliser tous le rite de la bénédiction après la liturgie de la parole.
Introitus Introït
Ps. 44, 8 Ps. 44,8
DILEXÍSTI iustítiam, et odísti iniquitátem: proptérea unxit te Deus, Deus tuus, óleo laetítiae prae consórtibus tuis. (T. P. Allelúia, allelúia.) Ps. ibid., 2 Eructávit cor meum verbum bonum: dico ego ópera mea Regi. ℣. Glória Patri. Tu as aimé la justice et haï l’iniquité : c’est pourquoi, Dieu, ton Dieu, t'a oint d’une huile d’allégresse d’une manière plus excellente que tous tes compagnons. (T.P. Alléluia, alléluia.). Ps. De mon cœur a jailli une bonne parole : c’est au roi que je raconte mes œuvres.
Collecta Collecte
Deus, qui Unigénitum Fílium tuum unxísti Spíritu Sancto Christúmque Dóminum constituísti, concéde propítius, ut, eiúsdem consecratiónis partícipes effécti, testes Redemptiónis inveniámur in mundo. Per Dóminum. Dieu, qui a oint du Saint-Esprit Ton Fils Fils unique le constituant Messie et Seigneur, accorde, nous T'en supplions, à ceux qui participent à cette consécration, de devenir témoins de la Rédemption dans le monde.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri lsaíæ prophétæ (61,1-3a.6a.8b-9)  
Spíritus Dómini Dei super me, eo quod únxerit Dóminus me; ad annuntiándum laeta mansuétis misit me, ut medérer contrítis corde et praedicárem captívis liberatiónem et clausis apertiónem; ut praedicárem annum placábilem Dómino et diem ultiónis Deo nostro; ut consolárer omnes lugéntes, ut pónerem lugéntibus Sion et darem eis corónam pro cínere. Vos autem Sacerdótes Dómini vocabímini, Minístri Dei nostri dicétur vobis. Dabo opus eórum in veritáte et foedus perpétuum fériam eis. Et sciétur in géntibus semen eórum, et germen eórum in médio populórum; omnes, qui víderint eos, cognóscent illos, quia isti sunt semen, cui benedíxit Dóminus. L'esprit du Seigneur est sur Moi, parce que le Seigneur M'a donné Son onction; il M'a envoyé pour annoncer Sa parole aux doux, pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour prêcher la grâce aux captifs, et la liberté aux prisonniers; pour publier l'année de la réconciliation du Seigneur, et le jour de la vengeance de notre Dieu, pour consoler tous ceux qui pleurent, pour accorder et pour donner à ceux de Sion qui pleurent une couronne au lieu de la cendre. Vous, vous serez appelés les prêtres du Seigneur ; on vous nommera les ministres de notre Dieu. J’établirai leur œuvre dans la vérité, et je contracterai avec eux une alliance éternelle. Leur postérité (Sa race) sera connue parmi les nations, et leur race (ses rejetons) au milieu des peuples ; tous ceux qui les verront connaîtront qu’ils sont la race que le Seigneur a bénie.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 88, 21-23
℟. Invéni David servum meum, óleo sancto meo unxi eum: manus enim mea auxiliábitur ei, et bráchium meum confortábit eum. ℣. Nihil profíciet inimícus in eo, et fílius iniquitátis non nocébit ei. ℟. J'ai trouvé David, Mon serviteur; Je l'ai oint de Mon huile sainte. Car Ma main l'assistera, et Mon bras le fortifiera. ℣. L'ennemi n'aura jamais l'avantage sur lui, et le fils d'iniquité ne pourra lui nuire.
Lectio II IIème lecture
 Léctio libri Apocalýpsis beati Ioánnis apóstoli (1,4-8)  
Grátia vobis et pax ab eo, qui est et qui erat et qui ventúrus est, et a septem spirítibus, qui in conspéctu throni eíus sunt, et ab Iésus Christus est testis fidélis, primogénitus mortuórum et princeps regum terrae. Ei, qui díligit nos et solvit nos a peccátis nostris in sánguine suo et fecit nos regnum, sacerdótes Deo et Patri suo, ipsi glória et impérium in sǽcula saeculórum. Amen. Ecce venit cum núbibus, et vidébit eum omnis óculus et qui eum pupugérunt, et plangent se super eum omnes tribus terrae. Étiam, amen. Ego sum Alpha et Ómega, dicit Dóminus Deus, qui est et qui erat et qui ventúrus est, Omnípotens. Que la grâce et la paix vous soient données par celui qui est, et qui était, et qui viendra, et par les sept esprits qui sont en face de (devant) son trône, et par Jésus-Christ, qui est le témoin fidèle, le premier-né d’entre les morts, et le prince des rois de la terre, qui nous a aimés et nous a lavés de nos péchés dans son sang, et qui a fait de nous son royaume et des prêtres pour Dieu son Père ; à lui la gloire et la puissance (l’empire) dans les siècles des siècles. Amen. Voici, Il vient sur les nuées ; et tout œil le verra, et ceux même qui l’ont percé, et toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine à cause de Lui. Oui, amen. Je suis l’Alpha et l’Oméga, le principe et la fin, dit le Seigneur Dieu, qui est, et qui était, et qui viendra, le Tout-Puissant.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Tractus Trait
Ps. 105, 1-4
Confitémini Dómino quóniam bonus: quóniam in saéculum misericórdia eius. ℣. Quis loquétur poténtias Dómini: audítas fáciet omnes laudes eius ? ℣. Beáti qui custódiunt iudícium, et fáciunt iustítiam in omni témpore. ℣. Meménto nostri, Dómine, in beneplácito pópuli tui: vísita nos in salutári tuo. Célébrez le Seigneur, parce qu'Il est bon et que Sa miséricorde est éternelle. ℣. Qui racontera les oeuvres de puissance du Seigneur? Qui fera entendre toutes Ses louanges? ℣. Heureux ceux qui gardent l'équité, * et qui pratiquent la justice en tout temps. ℣. Souviens-Toi de nous, Seigneur, dans Ta bienveillance pour Ton peuple; * visite-nous par Ton salut.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (4,16-21)  
In illo tempore: Venit Iesus Názareth, ubi erat nutrítus, et intrávit secúndum consuetúdinem suam die sábbati in synagógam et surréxit légere. Et tradi tus est illi liber prophétae Isaíae; et ut revólvit librum, invénit locum, ubi scriptum erat: “Spíritus Dómini super me; propter quod unxit me evangelizáre paupéribus, misit me praedicáre captívis remissiónem et caecis visum, dimíttere confráctos in remissióne, praedicáre annum Dómini accéptum.” Et cum plicuísset librum, réddidit minístro et sedit; et ómnium in synagóga óculi erant intendéntes in eum. Coepit autem dícere ad illos: “Hódie impléta est haec Scriptúra in áuribus vestris.” En ce temps là : Jésus vint à Nazareth, où Il avait été élevé ; et Il entra selon sa coutume, le jour du sabbat, dans la synagogue, et Il se leva pour lire. On Lui donna le livre du prophète Isaïe. Et ayant déroulé le livre, Il trouva l’endroit où il était écrit : L’Esprit du Seigneur est sur Moi ; c’est pourquoi Il M'a sacré par son onction ; iI m’a envoyé évangéliser les pauvres, guérir ceux qui ont le cœur broyé, annoncer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, mettre en liberté ceux qui sont brisés sous les fers, publier l’année favorable du Seigneur et le jour de la rétribution. Ayant replié le livre, Il le rendit au ministre, et S’assit. Et tous, dans le synagogue, avaient les yeux fixés sur Lui. Et Il commença à leur dire : Aujourd’hui, cette parole de l’Ecriture que vous venez d’entendre est accomplie.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Post lectionem Evangelii Episcopus homiliam habet, in qua, initium sumens e textu lectionum quæ in liturgia verbi lectæ sunt, populum atque suos presbyteros de sacerdotali unctione alloquitur hortans presbyteros ad fidelitatem in suo munere servandam, eosque invitans ad promissiones suas sacerdotales publice renovandas. Une fois l'Évangile proclamé, l'évêque prononce l'homélie dans laquelle, à partir du texte des lectures de la liturgie de la parole, il instruit le peuple sur l'onction sacerdotale, exhorte les prêtres à maintenir la fidélité à leur ministère et Il les invite à renouveler publiquement leurs promesses sacerdotales.
Renovatio promissionum sacerdotalium Rénovation des promesses sacerdotales
Homilia expleta, Episcopus, his vel similibus verbis, cum presbyteris colloquitur: Après l'homélie, l'évêque s'adresse aux prêtres avec ces mots ou d'autres similaires:
Fílii caríssimi, ánnua redeúnte memória diéi, qua Christus Dóminus sacerdótium suum cum Apóstolis nobísque communicávit, vultis olim factas promissiónes coram Epíscopo vestro et pópulo sancto Dei renováre? Très chers fils, dans cette commémoration annuelle du jour où le Christ nous a conféré Sa prêtrise et aux apôtres, voulez-vous renouveler les promesses que vous avez faites un jour devant votre évêque et devant le saint peuple de Dieu?
Presbyteri, una simul, respondent: Les prêtres, tous ensemble, répondent :
Volo.

Vultis Dómino Iesu árctius coniúngi et conformári, vobismetípsis abrenuntiántes atque promíssa confirmántes sacrórum officiórum, quæ, Christi amóre indúcti, erga eius Ecclésiam, sacerdotális vestræ ordinatiónis die, cum gáudio suscepístis?
Je veux.

Voulez-vous vous unir plus fortement avec le Christ et vous configurer avec Lui, par le renoncement et en réaffirmant la promesse d'accomplir les devoirs sacrés que, pour l'amour du Christ, vous avez acceptés avec joie le jour de votre ordination au service de l'Église?
Presbyteri: Les prêtres :
Volo.

Vultis fidéles esse dispensatóres mysteriórum Dei per sanctam Eucharístiam ceterásque litúrgicas actiónes, atque sacrum docéndi munus, Christum Caput atque Pastórem sectándo, fidéliter implére, non bonórum cúpidi, sed animárum zelo tantum indúcti?
Je veux.

Voulez-vous rester de fidèles dispensateurs des mystères de Dieu dans la célébration eucharistique et dans d'autres actions liturgiques, et accomplir fidèlement le ministère de la prédication en tant que disciples du Christ, chef et pasteur, sans revendiquer de biens temporels, mais uniquement mus par le zèle pour les âmes?
Presbyteri: Les prêtres :
Volo. Je veux.
Deinde, ad populum conversus, Episcopus prosequitur: Puis, tourné vers le peuple, l'évêque poursuit :
Vos autem, fílii dilectíssimi, pro presbýteris vestris oráte, ut Dóminus super eos bona sua abundánter effúndat, quátenus fidéles minístri Christi, Summi Sacerdótis, vos ad eum perdúcant, qui fons est salútis. Et maintenant, fils très chers, priez pour vos prêtres, afin que le Seigneur leur dispense abondamment Ses bénédictions, qu'ils soient de fidèles ministres du Christ, le Souverain Prêtre, et vous conduisent à Lui, seule source de salut.
Populus: Le peuple :
Christe, audi nos. Christe, exáudi nos.

Et pro me étiam oráte, ut fidélis sim múneri apostólico humilitáti meæ commísso, et
inter vos effíciar viva et perféctior in dies imágo Christi Sacerdótis, Boni Pastóris, Magístri et ómnium Servi.
Christ, écoute-nous, Christ, exauce-nous.

Et priez aussi pour moi, pour que je sois fidèle à la charge apostolique confiée à moi qui suis faible, et que parmi vous je devienne une image vivante et plus parfaite de jour en jour du Christ Prêtre, Bon Pasteur, Maître et Serviteur de tous.
Populus: Le peuple:
Christe, audi nos. Christe, exáudi nos.

Dóminus nos omnes in sua caritáte custódiat, et ipse nos univérsos, pastóres et oves, ad vitam perdúcat ætérnam.
Christ, écoute-nous. Christ, exauce-nous.

Que le Seigneur nous garde tous dans Son amour, et qu'Il nous conduise tous ensemble, pasteurs et brebis, à la vie éternelle.
Omnes: Tous:
Amen. Amen.
Sequitur oratio universalis. Non dicitur Credo. On poursuit par la prière universelle. On ne dit pas le Credo.
Hymnus (pro offertorio) Hymne (comme offertoire)
℟. O Redémptor sume carmen temet concinéntium.
1. Arbor foeta alma luce hoc sacrándum prótulit, fert hoc prona præsens turba Salvatóri sæculi. ℟.
2. Consecráre tu dignáre, Rex perénnis Pátriae, hoc olívum signum vivum, jura contra démonum. ℟.
3. Ut novétur sexus omnis Unctióne Chrísmatis: Ut sanétur sauciáta Dignitátis glória. ℟.
4. Lota mente sacro fonte Aufugántur crímina, Uncta frónte sacrosáncta Influunt charísmata. ℟.
5. Corde natus ex Paréntis Alvum implens Vírginis, Praesta lucem, claude mortem Chrísmatis consórtibus. ℟.
6. Sit hæc dies festa nobis sæculorum sæculis, sit sacrata digna laude nec senescat tempore. ℟.
℟. Ô Rédempteur, accepte l'hymne de ceux qui chantent Ta victoire.
1. L'olivier, rendu fructueux par le soleil éclatant, a produit cette huile aujourd'hui consacrée; et le peuple, adorant, l'offre au Sauveur du monde. ℟.
2. Roi de la patrie éternelle, consacre Toi-même cette huile, symbole vigoureux de la vie contre les assauts du diable. ℟.
3. L'onction du chrême renouvelle tous les hommes, et leur dignité blessée retrouve sa gloire d'antan. ℟.
4. Le bain du baptême efface tous les péchés; l'onction du chrisme sur le front fait tomber les dons de l'Esprit. ℟.
5. Toi qui es né du cœur du Père et qui es descendu dans le sein de la Vierge, déchire la mort et habille ceux qui reçoivent l'onction du chrême de lumière. ℟.
6. Que ce soit pour nous un jour de célébration qui dure dans les siècles éternels, un jour saint et glorieux, qui ne connaît pas le coucher du soleil. ℟.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Huius sacrifícii poténtia, Dómine, quǽsumus, et vetustátem nostram cleménter abstérgat, et novitátem nobis áugeat et salútem. Per Christum. Que la puissance de ce sacrifice, Seigneur, nous Te le demandons, nous purifie de l'antique condition du péché et augmentant en nous la nouvelle vie et le salut.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
 Præfatio Préface
De sacerdotio Christi et de ministerio sacerdotum. Du sacerdoce du Christ et du ministère sacerdotal
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Qui Unigénitum tuum Sancti Spíritus unctióne novi et ætérni testaménti constituísti Pontíficem, et ineffábili dignátus es dispositióne sancíre, ut únicum eius sacerdótium in Ecclésia servarétur. Ipse enim non solum regáli sacerdótio pópulum acquisitiónis exórnat, sed étiam fratérna hómines éligit bonitáte, ut sacri sui ministérii fiant mánuum impositióne partícipes.
Qui sacrifícium rénovent, eius nómine, redemptiónis humánæ, tuis apparántes fíliis paschále convívium, et plebem tuam sanctam caritáte prævéniant, verbo nútriant, refíciant sacraméntis. Qui, vitam pro te fratrúmque salúte tradéntes, ad ipsíus Christi nitántur imáginem conformári, et constánter tibi fidem amorémque testéntur.
Unde et nos, Dómine, cum Angelis et Sanctis univérsis tibi confitémur, in exsultatióne dicéntes:
Vraiment il est juste et bon, équitable et salutaire, que nous Te rendions grâce toujours et partout: Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant.
Toi qui établis Ton Fils unique Prêtre du testament nouveau et éternel par l’onction du Saint Esprit, et qui, par une disposition ineffable, jugeas digne de le consacrer pour que son unique sacerdoce soit conservé dans toute l'Eglise.
En effet, non seulement pare-t-Il Lui-même le peuple racheté de son sacerdoce royal, mais plus encore, dans Sa bonté fraternelle, Il choisit des hommes pour qu’ils soient rendus participants de Son ministère sacré par l’imposition des mains, afin qu’en Son nom, ils renouvellent Son sacrifice pour la rédemption des hommes, en préparant le repas pascal pour Tes fils, qu’ils conduisent Ton peuple saint avec amour, le nourrissent de Ta parole et le restaurent par Tes sacrements, et qu’en donnant leur vie pour Toi et le salut de leurs frères, ils s’appuient sur le Christ lui-même, à l’image duquel ils sont façonnés, et témoignent sans cesse de leur foi et de leur amour pour Toi.
C’est pourquoi nous-mêmes, Seigneur, T’annonçons avec les Anges et tous les Saints, en disant dans l'exultation :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 44, 8 Ps. 44,8
Dilexísti iustítiam, et odísti iniquitátem: proptérea unxit te Deus, Deus tuus, óleo laetítiae prae consórtibus tuis. (T. P. Allelúia.) Tu as aimé la justice, et haï l'iniquité; c'est pourquoi Dieu T'a oint d'une huile d'allégresse d'une manière plus excellente que tous Tes compagnons (T.P. Alléluia)
Post communionem Post communion
Súpplices te rogámus, omnípotens Deus, ut, quos tuis réficis sacraméntis, Christi bonus odor éffici mereántur. Qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. Accorde-nous, Dieu Tout-Puissant, de faire porter à ceux qui ont participé à Tes sacrements la bonne odeur du Christ dans le monde.
Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum  Ant. ad introitum
Ap 1, 6
Iesus Christus fecit nos regnum et sacerdótes Deo et Patri suo: ipsi glória et impérium in sǽcula sæculórum. Amen. Le Christ Jésus a fait de nous Son royaume et des prêtres pour Dieu Son Père; à Lui la gloire et la puissance dans les siècles des siècles. Amen.
 Ant. ad communionem  Ant. à la communion
Ps 88, 2
Misericórdias Dómini in ætérnum cantábo; in generatiónem et generatiónem annuntiábo veritátem tuam in ore meo. Je chanterai éternellement les miséricordes du Seigneur; de génération en génération ma bouche annoncera Ta vérité.
15. Receptio sacrorum oleorum fieri potest in singulis paroeciis vel ante celebrationem Missæ vespertinæ in Cena Domini, vel alio tempore, quod opportunius videbitur.  15. La réception des huiles sacrées peut être faite dans chaque paroisse ou alors avant la célébration de la Messe vesperale In Cena Domini, ou à un autre moment, selon l'opportunité.


SACRUM TRIDUUM PASCHALE SACRUM TRIDUUM PASCHALE
1. Maxima redemptionis nostræ mysteria in Triduo sacro sollemniter celebrat Ecclesia, Domini sui crucifixi, sepulti et suscitati peculiaribus celebrationibus memoriam faciens. Sacrum etiam esto ieiunium paschale, feria VI in Passione Domini ubique celebrandum, et, iuxta opportunitatem, etiam Sabbato sancto producendum, ita ut, elato animo, ad gaudia dominicæ Resurrectionis perveniatur.
2. Ad celebrationem Tridui sacri rite peragendam requiritur numerus congruus ministrorum laicorum, qui sedulo instructi esse debent de iis quæ ab ipsis agenda sunt. Cantus populi, ministrorum et sacerdotis celebrantis peculiare momentum habet in celebrationibus horum dierum; textus enim maxime suam propriam vim recipiunt quando in cantu peraguntur. Pastores ergo ne omittant significationem et ordinem celebrationum christifidelibus meliore quo possint modo explicare, eosdemque ad participationem activam et fructuosam præparare.
3. Celebrationes Tridui sacri peragantur in ecclesiis cathedralibus et paroecialibus, et in iis tantum in quibus digne persolvi possunt, idest cum fidelium frequentia, cum ministrorum numero congruenti et cum facultate aliquas saltem partes cantu proferendi. Expedit proinde ut parvæ communitates, consociationes et peculiares coetus cuiusque generis in his ecclesiis coadunentur, ad sacras celebrationes forma nobiliore peragendas.
1. L'Église célèbre solennellement les plus grands mystères de notre rédemption dans le Triduum sacré, se souvenant de son Seigneur crucifié, enterré et ressuscité avec des célébrations particulières. Un jeûne pascal sera observé partout vendredi de la Passion du Seigneur, qui, si c'est opportun, se prolongera le samedi saint, afin de parvenir avec un esprit bien disposé à la joie du dimanche de la Résurrection.
2. Pour célébrer convenablement le Triduum, sacré un nombre approprié de ministres laïcs sont requis, qui doivent être convenablement instruits dans les choses qu'ils doivent faire.
Le chant du peuple, des ministres et du prêtre célébrant a une importance particulière dans les célébrations de ces jours; parce que les textes atteignent leur force maximale lorsqu'ils sont chantés. Par conséquent, que les pasteurs n'omettent pas d'expliquer aux fidèles, du mieux qu'ils peuvent, le sens et le développement des célébrations, afin de les préparer à une participation active et fructueuse.
3. Les célébrations du Triduum sacré ont lieu dans les églises cathédrales et paroissiales, et seulement dans celles où elles peuvent être célébrées avec dignité, c'est-à-dire avec la présence des fidèles, avec un nombre suffisant de ministres et avec la possibilité de chanter au moins certaines parties. Par conséquent, il est commode que de petites communautés, associations et petits groupes privés de toute sorte, se réunissent dans ces églises pour effectuer les célébrations sacrées d'une manière plus noble.
FERIA V IN CENA DOMINI JEUDI SAINT A LA CENE DU SEIGNEUR
Ad Missam vesperti A la messe vespérale
1. Missa in Cena Domini celebratur horis vespertinis, tempore magis opportuno cum plena participatione totius communitatis localis, omnibus sacerdotibus et ministris officium suum implentibus.
2. Concelebrare valent omnes sacerdotes etsi hac die Missam chrismatis iam concelebraverint, vel si, pro christifidelium bono, alteram Missam celebrare debent.
3. Ubi vero ratio pastoralis id postulet, loci Ordinarius alteram Missam in ecclesiis et oratoriis permittere poterit, horis vespertinis celebrandam, et, in casu veræ necessitatis, etiam horis matutinis, sed tantummodo pro fidelibus qui nullo modo Missam vespertinam participare valent. Caveatur tamen ne huiusmodi celebrationes in bonum privatarum personarum vel parvorum coetuum peculiarium fiant et ne præiudicio sint Missæ vespertinæ.
4. Sacra Communio fidelibus distribui potest tantummodo infra Missam; infirmis vero deferri valet quacumque diei hora.
5. Altare floribus ornetur ea moderatione, quæ indoli huius diei conveniat. Tabernaculum omnino vacuum sit; pro Communione vero cleri et populi hodie et crastina die sufficiens copia panis consecretur in eadem Missa.
1. La messe de la Cène du Seigneur est célébrée l'après-midi, à l'heure la plus opportune, à laquelle une pleine participation de la communauté locale est possible et à laquelle tous les prêtres et ministres peuvent exercer leur propre office.
2. Tous les prêtres peuvent concélébrer même s'ils ont célébré ce jour la messe chrismale ou doivent célébrer une autre messe pour le bien des fidèles.
3. Lorsque le bien pastoral l'exige, l'ordinaire local peut permettre la célébration d'une autre messe, l'après-midi, dans les églises ou les oratoires publics ou semi-publics, et en cas de besoin réel, même le matin, mais uniquement pour la fidèles qui ne peuvent en aucun cas participer à la messe du soir. On veillera à ce que ces messes ne soient pas célébrées uniquement pour le bien des particuliers ou des petits groupes privés et que rien ne nuit à la messe du soir.
4. La sainte communion ne peut être distribuée qu'aux fidèles au sein de la messe; les malades peuvent être communiés à tout moment de la journée.
5. L'autel sera orné de des fleurs avec modération comme il convient au caractère de cette journée. Le tabernacle doit être complètement vide; Il faut consacrer suffisamment de pain dans cette messe pour que le clergé et le peuple puissent recevoir la communion aujourd'hui et demain.
Introitus Introït
Gal. 6, 14
NOS autem gloriári opórtet in cruce Dómini nostri Iesu Christi: in quo est salus, vita et resurréctio nostra: per quem salváti et liberáti sumus. Ps. 66, 2 Deus misereátur nostri, et benedícat nobis: illúminet vultum suum super nos, et misereátur nostri. Nos autem. Pour moi, à Dieu ne plaise que je me glorifie, si ce n'est dans la Croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par laquelle nous sommes sauvés et libérés. Ps. Que Dieu ait pitié de nous, et nous bénisse; qu'Il fasse briller Son visage sur nous, et qu'Il ait pitié de nous.
Collecta Collecte
Sacratíssimam, Deus, frequentántibus Cenam, in qua Unigénitus tuus, morti se traditúrus, novum in sǽcula sacrifícium dilectionísque suæ convívium Ecclésiæ commendávit, da nobis, quǽsumus, ut ex tanto mystério plenitúdinem caritátis hauriámus et vitæ. Per Dóminum. En célébrant la Cène très sacrée, Dieu, dans laquelle Ton Fils unique alors qu'il allait Se livrer à la mort, a confié à l'Église le sacrifice nouveau et éternel au banquet de Son amour, donne-nous, nous T'en prions, de puiser dans un si grand mystère, la plénitude de la charité et de la vie.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Exodi (12,1-8.11-14)
In diébus illis : Dixit Dóminus ad Móysen et Áaron in terra Ǽgýpti: “Ménsis iste vobis princípium ménsium, primus erit in ménsibus anni. Loquímini ad univérsum coetum filiórum Israel et dícite eis: Décima die mensis huíus tollat unusquísque agnum per famílias et domos suas. Sin autem minor est númerus, ut suffícere possit ad vescéndum agnum, assúmet vicínum suum, qui iúnctus est dómui suae, iúxta númerum animárum, quae suffícere possunt ad esum agni. Erit autem vobis agnus absque mácula, másculus, annículus; quem de agnis vel haedis tollétis et servábitis eum usque ad quartam décimam diem mensis huíus; immolabítque eum univérsa congregátio filiórum Israel ad vésperam. Et sument de sánguine eíus ac ponent super utrúmque postem et in superlimináribus domórum, in quibus cómedent illum; et edent carnes nocte illa assas igni et ázymos panes cum lactúcis amáris. Sic autem comedétis illum: renes vestros accingétis, calceaménta habébitis in pédibus, tenéntes báculos in mánibus, et comedétis festinánter; est enim Pascha (id est Tránsitus) Dómini! Et transíbo per terram Aegýpti nocte illa percutiámque omne primogénitum in terra Aegýpti ab hómine usque ad pecus; et in cunctis diis Aegýpti fáciam iudícia, ego Dóminus. Erit autem sanguis vobis in signum in ǽdibus, in quibus éritis; et vidébo sánguinem et transíbo vos, nec erit in vobis plaga dispérdens, quando percússero terram Aegýpti. Habébitis autem hanc diem in monuméntum et celebrábitis eam sollémnem Dómino in generatiónibus vestris cultu sempitérno. En ces jours là : Le Seigneur dit à Moïse et à Aaron sur la terre d'Egypte: Ce mois-ci sera pour vous le commencement des mois; ce sera le premier des mois de l'année. Parlez à toute l'assemblée des enfants d'Israël, et dites-leur: Qu'au dixième jour de ce mois, chacun prenne un agneau pour sa famille et pour sa maison. Que s'il n'y a pas dans la maison assez de personnes pour pouvoir manger l'agneau, il en prendra de chez son voisin dont la maison tient à la sienne, autant qu'il en faut pour pouvoir manger l'agneau. Cet agneau sera sans tache; ce sera un mâle, et il n'aura qu'un an. Vous pourrez prendre un chevreau qui ait ces mêmes conditions. Vous le garderez jusqu'au quatorzième jour de ce mois, et toute la multitude des enfants d'Israël l'immolera au soir. Ils prendront de son sang, et ils en mettront sur l'un et l'autre poteau et sur le haut des portes des maisons où ils le mangeront. Et cette même nuit ils en mangeront la chair rôtie au feu, et des pains sans levain avec des laitues sauvages. Voici comment vous le mangerez: Vous vous ceindrez les reins, vous aurez aux pieds des sandales et un bâton à la main, et vous mangerez à la hâte; car c'est la Pâque (c'est-à-dire le passage) du Seigneur. Je passerai cette nuit-là par l'Egypte; Je frapperai dans le pays des Egyptiens tous les premiers-nés, depuis l'homme jusqu'aux bêtes, et J'exercerai Mes jugements sur tous les dieux de l'Egypte, Moi qui suis le Seigneur. Or le sang dont seront marquées les maisons où vous demeurerez servira de signe à votre égard. Je verrai ce sang et Je passerai vos maisons, et la plaie de mort ne vous touchera point lorsque Je frapperai toute l'Egypte. Ce jour vous sera un mémorial, et vous le célébrerez de race en race par un culte perpétuel, comme une fête solennelle à la gloire du Seigneur.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 144, 15-16
℟. Oculi ómnium in te sperant, Dómine: et tu das illis escam in témpore opportúno. ℣. Aperis tu manum tuam: et imples omne ánimal benedictióne. ℟. Les yeux de tous espèrent en Toi, Seigneur : et Tu leur donnes leur nourriture en temps opportun. ℣. Tu ouvres Ta main : * et Tu combles de bénédictions tout ce qui a vie.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolæ primæ beáti Pauli apóstoli
ad Corínthios (11,23-26)
Fratres: Ego accépi a Dómino, quod et trádidi vobis, quóniam Dóminus Iésus, in qua nocte tradebátur, accépit panem et grátias agens fregit et dixit: “Hoc est corpus meum, quod pro vobis est; hoc fácite in meam commemoratiónem”; simíliter et cálicem, postquam cenátum est, dicens: “Hic calix novum testaméntum est in meo sánguine; hoc fácite, quotiescúmque bibétis, in meam commemoratiónem.” Quotiescúmque enim manducábitis panem hunc et cálicem bibétis, mortem Dómini annuntiátis, donec véniat. Frères : J'ai appris du Seigneur ce que je vous ai moi-même transmis: que le Seigneur Jésus, la nuit où Il était livré, prit du pain, et après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Prenez et mangez; ceci est Mon corps, qui sera livré pour vous; faites ceci en mémoire de Moi. Il prit de même le calice après avoir soupé, en disant: Ce calice est la nouvelle alliance en Mon sang; faites ceci en mémoire de Moi, toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangerez ce pain, et que vous boirez ce calice, vous annoncerez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'Il vienne.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Tractus Tractus
Malach. 1, 11
Ab ortu solis usque ad occásum, magnum est nomen meum in gentibus. ℣. Et in omni loco sacrificátur, et offértur nómini meo oblátio munda: quia magnum est nomen meum in géntibus. ℣. Prov. 9, 5 Veníte, comédite panem meum: et bíbite vinum, quod míscui vobis. Depuis le lever du soleil jusqu’au couchant, mon nom est grand parmi les nations, et en tout lieu on sacrifie et l’on offre à mon nom une oblation pure ; car mon nom est grand parmi les nations, dit le Seigneur des armées. ℣. Venez, mangez mon pain, et buvez le vin que je vous ai préparé (mêlé).
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum loánnem (13,1-15)  
Ante diem festum Paschae, sciens Iésus quia venit eíus hora, ut tránseat ex hoc mundo ad Patrem, cum dilexísset suos, qui erant in mundo, in finem diléxit eos. Et in cena, cum Diábolus iam misísset in corde, ut tráderet eum Iúdas Simónis Iscariótis, sciens quia ómnia dedit ei Pater in manus, et quia a Deo exívit et ad Deum vadit, surgit a cena et ponit vestiménta sua et, cum accepísset línteum, praecínxit se. Deínde mittit aquam in pelvem et coepit laváre pedes discipulórum et extérgere línteo, quo erat praecínctus. Venit ergo ad Simónem Petrum. Dicit ei: " Dómine, tu mihi lavas pedes? ". Respóndit Iésus et dixit ei: " Quod ego fácio, tu nescis modo, scies autem póstea ". Dicit ei Petrus: " Non lavábis mihi pedes in aetérnum! ". Respóndit Iésus ei: " Si non lávero te, non habes partem mecum ". Dicit ei Simon Petrus: " Dómine, non tantum pedes meos sed et manus et caput! ". Dicit ei Iésus: " Qui lotus est, non índiget nisi ut pedes lavet, sed est mundus totus; et vos mundi estis sed non omnes ". Sciébat enim quisnam esset, qui tráderet eum; proptérea dixit: " Non estis mundi omnes ". Postquam ergo lavit pedes eórum et accépit vestiménta sua, cum recubuísset íterum, dixit eis: " Scitis quid fécerim vobis? Vos vocátis me: "Magíster" et: "Dómine", et bene dícitis; sum étenim. Si ergo ego lavi vestros pedes, Dóminus et Magíster, et vos debétis alter altérius laváre pedes. Exémplum enim dedi vobis, ut, quemádmodum ego feci vobis, et vos faciátis. Avant la fête de Pâque, sachant que Son heure était venue de passer de ce monde au Père, Jésus, après avoir aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’à la fin. Et après le souper, le diable ayant déjà mis dans le cœur de Judas Iscariote, fils de Simon, le dessein de le trahir, Jésus, sachant que le Père avait remis toutes choses entre Ses mains, et qu’Il était sorti de Dieu, et qu’Il retournait à Dieu, Se leva de table et ôta Ses vêtements ; et ayant pris un linge, Il S’en ceignit. Puis, Il versa de l’eau dans un bassin, et commença à laver les pieds de Ses disciples, et à les essuyer avec le linge dont Il était ceint. Il vint donc à Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : Toi, Seigneur, Tu me laves les pieds ? Jésus lui répondit : Ce que Je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le sauras plus tard. Pierre Lui dit : Tu ne me laveras jamais les pieds. Jésus lui répondit : Si Je ne te lave, tu n’auras pas de part avec Moi. Simon-Pierre Lui dit : Seigneur, non seulement mes pieds, mais aussi les mains et la tête. Jésus lui dit : Celui qui s’est baigné n’a plus besoin que de se laver les pieds, car il est pur tout entier. Et vous, vous êtes purs, mais non pas tous. Car il savait quel était celui qui Le trahirait ; c’est pourquoi Il dit : Vous n’êtes pas tous purs. Après qu’Il leur eut lavé les pieds, et qu’Il eut repris Ses vêtements, S’étant remis à table, Il leur dit : Savez-vous ce que Je vous ai fait ? Vous M’appelez Maître et Seigneur ; et vous dites bien, car Je le suis. Si donc Je vous ai lavé les pieds, Moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; car Je vous ai donné l’exemple, afin que ce que Je vous ai fait, vous le fassiez aussi.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
 9. Post proclamationem Evangelii sacerdos habet homiliam, in qua illustrantur potissima mysteria quæ hac Missa recoluntur, institutio scilicet sacræ Eucharistiæ et ordinis sacerdotalis necnon et mandatum Domini de caritate fraterna. 9. Après la proclamation de l'Évangile, le prêtre prononce l'homélie, dans laquelle sont illustrés les grands mystères qui sont célébrés dans cette messe: l'institution de la Sainte Eucharistie et de l'ordre sacerdotal, et le commandement du Seigneur de la charité fraternelle.
Lotio pedum Lavement des pieds
10. Completa homilia proceditur, ubi ratio pastoralis id suadeat, ad lotionem pedum.
11. Viri selecti deducuntur a ministris ad sedilia loco apto parata. Tunc sacerdos (deposita, si necesse sit, casula) accedit ad singulos, eisque fundit aquam super pedes et abstergit, adiuvantibus ministris.
12. Interim cantantur aliquæ e sequentibus antiphonis, vel alii cantus apti.
10. Après l'homélie, si le bien pastoral le rend idoine, on procédera au lavement des pieds.
11. Les hommes choisis sont conduits par les ministres aux sièges préparés pour eux. Le prêtre (déposant la chasuble, si nécessaire) s'approche de chacun et, avec l'aide des ministres, verse de l'eau sur ses pieds et les sèche.
12. Pendant ce temps, on chante quelques unes des antennes suivantes ou un autre chant approprié.
Antiphona Antienne
Ioann. 13, 4, 5 et 15
Postquam surréxit Dóminus a cena, misit aquam in pelvim, et coepit laváre pedes discipulórum: hoc exémplum relíquit eis. Ps. 47, 2 Magnus Dóminus, et laudábilis nimis: in civitáte Dei nostri, in monte sancto eius. Postquam surréxit Dóminus. Quand le Seigneur Se fut levé de table, Il mit de l’eau dans un bassin et commença à laver les pieds de Ses disciples et leur laissa ceci en exemple. Ps. Le Seigneur est grand et digne de toute louange, dans la cité de notre Dieu, sur Sa montagne sainte.
Antiphona Antienne
Ioann. 13, 12, 13 et 15
Dóminus Iesus, postquam cenávit cum discípulis suis, lavit pedes eórum, et ait illis: « Scitis quid fécerim vobis ego, Dóminus et Magíster ? Exémplum dedi vobis, ut et vos ita faciátis ». Ps. 84, 2 Benedixísti, Dómine, terram tuam: avertísti captivitátem Iacob. Dóminus Iesus. Le Seigneur Jésus, lorsqu’Il eut soupé avec ses disciples, leur lava les pieds et leur dit : Vous savez ce que Je viens de vous faire, Moi, votre Seigneur et Maître ? Je vous ai donné l’exemple, afin que vous fassiez de même.
Antiphona Antienne
Ioann. 13, 6-7 et 8
Ant. « Dómine, tu mihi lavas pedes ? » Respóndit Iesus, et dixit ei: « Si non lávero tibi pedes, non habébis partem mecum » ℣. Venit ergo ad Simónem Petrum, et dixit ei Petrus. ℣. « Quod ego fácio, tu nescis modo: scies autem póstea ». Ant. Seigneur, Tu me laverais les pieds ? Jésus répondit et lui dit : Si Je ne te lave les pieds, tu n’auras point de part avec Moi. ℣. II vint donc à Simon Pierre et Pierre lui dit : ℣. Ce que Je fais, tu l’ignores présentement, mais tu le comprendras plus tard.
Antiphona Antienne
Ioann. 13, 14
« Si ego, Dóminus et Magíster vester, lavi vobis pedes: quanto magis debétis alter altérius laváre pedes ? » Ps. 48, 2 Audíte haec, omnes gentes: áuribus percípite, qui habitátis orbem. « Si ego, Dóminus ». Si Moi, votre Seigneur et Maître, Je vous ai lavé les pieds, combien plus devez vous vous laver les pieds l’un à l’autre.
Ps. Peuples, entendez cette parole, écoutez-la, habitants de la terre.
Antiphona Antienne
Ioann. 13, 35
Ant. « In hoc cognóscent omnes, quia discípuli mei estis, si dilectiónem habuéritis ad ínvicem ». ℣. Dixit Iesus discípulis suis. « In hoc cognóscent ». Ant.. Tous les hommes vous reconnaîtront comme Mes disciples, si vous vous aimez les uns les autres. ℣. Jésus dit à ses disciples : Tous les hommes ...
Antiphona Antienne
Ioann. 13, 34
« Mandátum novum do vobis: ut diligátis ínvicem, sicut diléxi vos » , dicit Dóminus. Ps. 118, 1 Beáti immaculáti in via: qui ámbulant in lege Dómini. Je vous donne un commandement nouveau, qui est que vous vous aimiez les uns les autres, comme Je vous ai aimés, dit le Seigneur.
Ps. Heureux ceux dont la voie est pure et qui marchent dans la loi du Seigneur.
Antiphona Antienne
1 Cor. 13, 13
Máneant in vobis fides, spes, cáritas, tria haec: maior autem horum est cáritas. ℣. Nunc autem manent fides, spes, cáritas, tria haec: maior horum est cáritas. Máneant in vobis. Que la foi, l’espérance et la charité, ces trois vertus, demeurent en vous ; mais la charité est la plus grande des trois.
℣. Présentement sont la foi, l’espérance et la charité, trois vertus, mais la plus grande est la charité.
13. Post lotionem pedum, sacerdos lavat et abstergit manus, casulam resumit ac revertitur ad sedem, ibique moderatur orationem universalem.
Non dicitur Credo.
13. Immédiatement après le lavement des pieds, le prêtre se lave et se sèche les mains, se revêt à nouveau de la chasuble et se rend au siège d'où il conduit la prière universelle.
On ne dit pas le Credo.
Liturgia eucharistica Liturgie eucharistique
14. Incipiente liturgia eucharistica, instrui potest processio fidelium, in qua cum pane et vino præsentari possunt dona pro pauperibus. Interim cantatur sequens, vel alius cantus aptus. 14. Au début de la liturgie eucharistique, une procession des fidèles peut être organisée au cours de laquelle, avec du pain et du vin, des dons peuvent être offerts aux pauvres. Pendant ce temps, on chante ce qui suit, ou un autre chant approprié.
Pro offertorio Comme offertoire
℟. Ubi cáritas et amor, Deus ibi est.
℣. Congregávit nos in unum Christi amor.
℣. Exultémus, et in ipso iucundémur.
℣. Timeámus, et amémus Deum vivum.
℣. Et ex corde diligámus nos sincéro.

℟. Ubi cáritas et amor, Deus ibi est.
℣. Simul ergo cum in unum congregámur:
℣. Ne nos mente dividámur, caveámus.
℣. Cessent iúrgia malígna, cessent lites.
℣. Et in médio nostri sit Christus Deus.

℟. Ubi cáritas et amor, Deus ibi est.
℣. Simul quoque cum beátis videámus,
℣. Gloriánter vultum tuum, Christe Deus:
℣. Gáudium quod est imménsum, atque probum, Saécula per infiníta saeculórum. Amen.
℟. Là où sont la charité et l'amour, Dieu est présent.
℣. L'amour du Christ nous a rassemblés et nous sommes un.
℣. Exultons et réjouissons-nous en lui.
℣. Craignons et aimons le Dieu vivant
℣. et aimons-nous les uns les autres d'un cœur sincère.

℟. Là où sont la charité et l'amour, Dieu est présent.
℣.Ne formons donc tous qu'un seul corps :
℣.Ne soyons pas divisés de cœur, prenons garde.
℣. Cessent les querelles méchantes, cessent les disputes.
℣. Et que le Christ soit au milieu de nous.

℟. Là où sont la charité et l'amour, Dieu est présent.
℣. Qu'avec les bienheureux, nous voyions
℣. Votre glorieux visage, ô Christ Dieu,
℣. Joie immense et divine;
℣. Pendant la durée infinie des siècles.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Concéde nobis, quǽsumus, Dómine, hæc digne frequentáre mystéria, quia, quóties huius hóstiæ commemorátio celebrátur, opus nostræ redemptiónis exercétur. Per Christum. Accorde-nous, nous T'en prions, Seigneur, de fréquenter avec dignité ces mystères, car chaque fois que le sacrifice est offert en mémorial, s'exerce alors l'œuvre de notre rédemption.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
 Præfatio  Préface
De sacrificio et de sacramento Christi Du sacrifice et du sacrement du Christ
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Qui, verus æternúsque Sacérdos, formam sacrifícii perénnis instítuens, hóstiam tibi se primus óbtulit salutárem, et nos, in sui memóriam, præcépit offérre.
Cuius carnem pro nobis immolátam dum súmimus, roborámur, et fusum pro nobis sánguinem dum potámus, ablúimur.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu tout puissant et éternel : par le Christ, notre Seigneur.
Lui qui, vrai et éternel prêtre, en instituant la forme pérenne du sacrifice, S'est offert à Toi le premier comme victime du salut, et nous a ordonné de perpétuer cette offrande en mémoire de Lui.
Lui dont la chair, immolée pour nous, est la nourriture qui nous rassasie et le sang, répandu pour nous, et la boisson qui nous purifie.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communicantes proprium:Communicantes propre :
Communicántes, et diem sacratíssimum celebrántes, quo Dóminus noster Iesus Christus pro nobis est tráditus, sed et memóriam venerántes, in primis gloriósæ semper Vírginis Maríæ, Genetrícis eiúsdem Dei et Dómini nostri Iesu Christi: sed et beáti Ioseph, eiúsdem Vírginis Sponsi, et beatórum Apostolórum ac Mártyrum tuórum, Petri et Pauli, Andréæ, (Iacóbi, Ioánnis, Thomæ, Iacóbi, Philíppi, Bartholomǽi, Matthǽi, Simónis et Thaddǽi: Lini, Cleti, Cleméntis, Xysti, Cornélii, Cypriáni, Lauréntii, Chrysógoni, Ioánnis et Pauli, Cosmæ et Damiáni) et ómnium Sanctórum tuórum; quorum méritis precibúsque concédas, ut in ómnibus protectiónis tuæ muniámur auxílio. (Per Christum Dóminum nostrum. Amen.) Unis dans une même communion, et célébrant le jour très saint où Notre Seigneur Jésus-Christ Se livra pour nous, nous vénérons d’abord la mémoire de la glorieuse Marie toujours vierge, mère de notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ, puis du bienheureux Joseph, époux de cette même Vierge, et de Tes bienheureux Apôtres et Martyrs, Pierre et Paul, André, (Jacques, Jean, Thomas, Jacques, Philippe, Barthélémy, Matthieu, Simon et Jude, Lin, Clet, Clément, Sixte, Corneille, Cyprien, Laurent, Chrysogone, Jean et Paul, Côme et Damien), et de tous Tes Saints. Par leurs mérites et leurs prières, accorde-nous en toute occasion le secours de Ta force et de Ta protection. (Par le Christ notre Seigneur. Amen.)
Hanc igitur proprium:Hanc igitur proprium:
Hanc ígitur oblatiónem servitútis nostræ, sed et cunctæ famíliæ tuæ, quam tibi offérimus ob diem, in qua Dóminus noster Iesus Christus trádidit discípulis suis Córporis et Sánguinis sui mystéria celebránda, quǽsumus, Dómine, ut placátus accípias: diésque nostros in tua pace dispónas, atque ab ætérna damnatióne nos éripi et in electórum tuórum iúbeas grege numerári. Voici donc l’offrande que nous Te présentons, nous Tes serviteurs et avec nous Ta famille entière, en ce jour où Notre Seigneur Jésus-Christ a confié à ses disciples la célébration des mystères de son corps et de son sang, accepte-la, Seigneur, avec bienveillance ; dispose dans Ta paix les jours de notre vie, daigne nous arracher à l’éternelle damnation et nous compter au nombre de Tes élus.
Iungit manus. Il joint les mains.
(Per Christum Dóminum nostrum. Amen.) (Par le Christ notre Seigneur. Amen.)
Qui pridie proprium :

In formulis quæ sequuntur, verba Domini proferantur distincte et aperte, prouti natura eorundem verborum requirit.
 Qui pridie propre :

Dans les formules [du canon] qui suivent, les paroles [consécratoires] du Seigneur seront proférées de façon distincte et à voix haute, comme la nature de ces mots le requiert.
Qui, prídie quam pro nostra omniúmque salúte paterétur, hoc est hódie, Celui-ci, avant de souffrir Sa passion pour nous et pour notre salut, c’est-à-dire aujourd’hui,
33. Opportune momento Communionis sacerdos Eucharistiam de mensa altaris diaconis vel acolythis vel aliis ministris extraordinariis committit, ut postea ad infirmos qui communicandi sunt domi deferatur.  
Communio Communion
1 Cor. 11, 24 et 25
Hoc corpus, quod pro vobis tradétur: hic calix novi testaménti est in meo sánguine, dicit Dóminus: hoc fácite, quotiescúmque súmitis, in meam commemoratiónem. Ceci est Mon corps qui sera livré pour vous : le calice est la nouvelle alliance en Mon sang, dit le Seigneur ; faites ceci en mémoire de Moi, toutes les fois que vous en prendrez.
Post communionem Post communion
Concéde nobis, omnípotens Deus, ut, sicut Cena Fílii tui refícimur temporáli, ita satiári mereámur ætérna. Per Christum. Accorde-nous Dieu tout puissant, que, nourris à temps par la Cène de Ton fils nous puissions être rassasiés dans l'éternité.
Translatio Ss.mi Sacramenti  Translation du TS Sacrement
37. Oratione post Communionem dicta, sacerdos stans imponit et benedicit incensum in thuribulo et genuflexus ter incensat Ss.mum Sacramentum. Deinde, assumpto velo umerali albi coloris, surgit et accipit pyxidem et eam extremitatibus veli cooperit.
38. Instruitur processio, qua defertur Ss.mum Sacramentum cum intorticiis et incenso per ecclesiam ad locum repositionis, paratum in aliqua ecclesiæ parte vel in aliquo sacello convenienter ornato.
Præcedit minister laicus cum cruce medius inter alios duos cum cereis accensis. Sequuntur alii candelas accensas gestantes. Ante sacerdotem deferentem Ss.mum Sacramentum, procedit thuriferarius cum thuribulo fumigante. Interim cantatur hymnus Pange, lingua (exclusis duabus ultimis strophis), vel alius cantus eucharisticus.
39. Cum processio pervenerit ad locum repositionis, sacerdos, adiuvante, si opus sit, diacono, deponit pyxidem in tabernaculo, cuius porta aperta manet. Deinde, thure imposito, genuflexus Ss.mum Sacramentum incensat, dum cantatur Tantum ergo sacraméntum vel alius cantus eucharisticus. Deinde diaconus vel ipse sacerdos Sacramentum in tabernaculo reponit et portam claudit.
40. Post aliquod tempus adorationis in silentio, sacerdos et ministri, facta genuflexione, revertuntur in sacristiam.
41. Tempore opportuno denudatur altare et auferuntur, si fieri potest, cruces ab ecclesia. Expedit ut cruces, quæ forte in ecclesia remanent, velentur.
42. Hora vesperarum ab iis, qui Missæ in Cena Domini interfuerunt, non celebratur.
43. Invitentur fideles, ut per congruum noctis tempus, secundum locorum et rerum adiuncta, adorationem peragant coram Ss.mo Sacramento asservato, ita tamen ut post mediam noctem hæc adoratio absque sollemnitate fiat.
44. Si in eadem ecclesia celebratio Passionis Domini feria VI sequenti locum non habet, Missa concluditur more solito et Ss.mum Sacramentum in tabernaculo reponitur.
37. Après avoir dit la prière après la communion, le prêtre, debout, met de l'encens dans l'encensoir, s'agenouille et encense le Saint-Sacrement par trois coups. Puis, mettant le voile huméral, il se lève, prend le ciboire dans ses mains et la recouvre de l'extrimité du voile.
38. La procession est organisée de la façon suivante : au milieu des cierges et de l'encens, le Saint-Sacrement est transporté à travers l'église jusqu'au lieu de la réserve, préparé quelque part dans l'église ou dans une chapelle convenablement ornée. Un ministre laïc avec la croix est devant, au milieu de deux autres avec des bougies allumées. D'autres suivent, portant des bougies allumées. Devant le prêtre qui porte le Saint-Sacrement se trouve le thuriféraire avec l'encensoir fumant. Pendant ce temps, l'hymne Pange lingua, est chantée (sauf les deux dernières strophes), ou un autre chant eucharistique.
39. Lorsque le cortège a atteint le lieu de la réserve, le prêtre, avec l'aide du diacre si nécessaire, dépose le ciboire dans le tabernacle en laissant la porte ouverte. Puis, après avoir imposé l'encens, il encense à genoux le Saint-Sacrement, tout en chantant le Tantum ergo, ou un autre chant eucharistique. Puis le diacre ou le prêtre lui-même ferme la porte du tabernacle.
40. Après un temps d'adoration silencieuse, le prêtre et les ministres, après avoir fait la génuflexion, retournent à la sacristie.
41. L'autel est convenablement dépouillé et les croix de l'église sont enlevées, si possible. S'il reste des croix dans l'église, elles doivent être voilées.
42. Ceux qui ont participé à la messe du soir ne célèbrent pas les vêpres.
43. On invitera les fidèles à consacrer du temps cette nuit-là, selon les circonstances et les coutumes de chaque lieu, à l'adoration du Saint-Sacrement ; cependant, au-delà de minuit, cela doit se faire sans solennité.
44. Si la Passion du Seigneur le Vendredi Saint n'est pas célébrée dans la même église, la messe se termine de la manière habituelle et le Saint-Sacrement est conservé dans le tabernacle.
Hymnus Hymne
PANGE, lingua, gloriósi
Córporis mystérium,
Sanguinísque pretiósi
Quem in mundi prétium
Fructus ventris generósi
Rex effúdit géntium.

Nobis datus, nobis natus
Ex intácta Vírgine,
Et in mundo conversátus,
Sparso verbi sémine,
Sui mor as incolátus,
Miro clausit órdine.

In suprémae nocte cenae,
Recúmbens cum frátribus,
Observáta lege plene
Cibis in legálibus,
Cibum turbae duodénae
Se dat suis mánibus.

Verbum caro, panem verum
Verbo carnem éfficit ;
Fitque sanguis Christi merum ;
Et si sensus déficit,
Ad firmándum cor sincérum
Sola fides súfficit.
Chante, ô ma langue, le mystère
du corps glorieux
et du sang précieux
que pour la rançon du monde,
le fruit d’un sein généreux,
le Roi des nations a versé.

Il nous fut donné ; pour nous il est né
de la Vierge sans tache ;
il vécut dans le monde,
il y a jeté la semence de sa parole,
il acheva son séjour ici-bas
par une admirable institution.

Dans la nuit de la dernière cène,
attablé avec ses frères,
ayant pleinement observé la loi
avec les nourritures légales,
au groupe des douze il se donne
en aliment de ses propres mains.

Le Verbe fait chair, par son Verbe,
fait de sa chair le vrai pain ;
et le vin devient le sang du Christ ;
si la raison défaille ici,
pour rassurer le cœur pur
la foi seule suffit.
Sequens stropha, si coram Sanctissimo exposito Officium persolvatur, dicitur flexis genibus. La strophe suivante, si l’Office est célébré devant le Saint Sacrement exposé, est dite à genoux.
Tantum ergo Sacraméntum
Venerémur cérnui:
Et antíquum documéntum
Novo cedat rítui ;
Praestet fides suppleméntum
Sénsuum deféctui.

Genitóri, Genitóque
Laus et iubilátio, Salus,
honor, virtus quoque
Sit et benedíctio:
Procedénti ab utróque Compar sit laudátio.
Amen.
Un si grand Sacrement
adorons donc, prosternés :
que l’ancienne alliance cède la place
à ce rite nouveau :
et que la foi supplée
à la défaillance des sens.

Au Père et au Fils
louange et acclamation,
salut et honneur et puissance
en même temps que bénédiction :
à Celui qui procède des deux
soit un hommage égal.
Amen.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Gal 6, 14
Nos autem gloriári opórtet in cruce Dómini nostri Iesu Christi, in quo est salus, vita et resurréctio nostra, per quem salváti et liberáti sumus. Pour moi, à Dieu ne plaise que je me glorifie, si ce n'est dans la Croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par laquelle nous sommes sauvés et libérés.
 Psalmus responsorius  Psaume responsorial
Ps 115, 12-13. 15-16 bc. 17-18 ( ℟. : cf. 1 Cor 10,16)
℟. Calix benedictiónis communicátio Sánguinis Christi est. ℟. Cette coupe de bénédiction, c'est la communion au Sang du Christ.
Quid retríbuam Dómino pro omnibus quæ retríbuit mihi? Cálicem salutáris accípiam, et nomen Dómini invocábo . ℟.
Pretiósa in conspéctu Dómini mors sanctórum eius. Ego servus tuus et fílius ancíllæ tuæ. Dirupísti víncula mea. ℟.
Tibi sacrificábo hóstiam laudis, et nomen Dómini invocábo. Vota mea Dómino reddam coram omni pópulo eius. ℟.
Que rendrai-je au Seigneur pour tous les biens qu'Il m'a faits? Je prendrai le calice du salut, et j'invoquerai le Nom du Seigneur. ℟.
La mort de Ses saints est précieuse aux yeux du Seigneur. Je suis Ton serviteur, et le fils de Ta servante. Tu as rompu mes liens. ℟.
Je Te sacrifierai une hostie de louanges, et j'invoquerai le Nom du Seigneur. Je rendrai mes voeux au Seigneur en présence de tout Son peuple. ℟.
Versus ante Evangelium  Verset avant l'Evangile
lo 13,34
Mandátum novum do vobis, dicit Dóminus, ut diligátis ínvicem, sicut diléxi vos. Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur, que vous vous aimiez les uns les autres, comme Je vous ai aimés.
 Ant. ad communionem  Ant. à la communion
1 Cor 11, 24-25
Hoc Corpus, quod pro vobis tradétur: hic calix novi testaménti est in meo Sánguine, dicit Dóminus; hoc fácite, quotiescúmque súmitis, in meam commemoratiónem. Ceci est Mon corps qui sera livré pour vous : le calice est la nouvelle alliance en Mon sang, dit le Seigneur ; faites ceci en mémoire de Moi, toutes les fois que vous en prendrez.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word