Messe du lundi 1 juillet 2019 -

Hebdomada XIII per annum XIIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi


Introitus Introït
Ps. 46, 2
OMNES gentes, pláudite mánibus: iubiláte Deo in voce exsultatiónis. Ps. ibid., 3 Quóniam Dóminus excélsus, terríbilis: Rex magnus super omnem terram. V/. Glória Patri. Nations, battez toutes des mains ; célébrez Dieu par des cris d’allégresse. Ps. Car le Seigneur est très haut et terrible, roi suprême sur toute la terre.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Deus, qui, per adoptiónem grátiæ, lucis nos esse fílios voluísti, præsta, quæsumus, ut errórum non involvámur ténebris, sed in splendóre veritátis semper maneámus conspícui. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Ô Dieu, Tu as voulu que la grâce d'adoption fît de nous des fils de lumière ; accorde-nous, nous T'en prions, de n'être pas enveloppés dans les ténèbres de l'erreur, mais de demeurer toujours, de façon manifeste, dans l'éclat de la vérité.  Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Génesis (18,16-33) Genèse (18,16-33)
Cum surrexíssent viri a Quercu Mambre, direxérunt óculos contra Sodómam; et Ábraham simul gradiebátur dedúcens eos. Dixítque Dóminus: “Num celáre pótero Ábraham, quae gestúrus sum, cum futúrus sit in gentem magnam ac robustíssimam, et benedicéndae sint in illo omnes natiónes terrae? Nam elégi eum, ut praecípiat fíliis suis et dómui suae post se, ut custódiant viam Dómini et fáciant iustítiam et iudícium, ut addúcat Dóminus super Ábraham ómnia, quae locútus est ad eum.” Dixit ítaque Dóminus: “Clámor contra Sodómam et Gomórram multiplicátus est, et peccátum eórum aggravátum est nimis. Descéndam et vidébo utrum clamórem, qui venit ad me, ópere compléverint an non; sciam.” Converterúntque se inde viri et abiérunt Sodómam; Ábraham vero adhuc stabat coram Dómino. Et appropínquans ait: “Númquid vere perdes iústum cum ímpio? Si forte fúerint quinquagínta iústi in civitáte, vere perdes et non parces loco illi propter quinquagínta iústos, si fúerint in eo? Absit a te, ut rem hanc fácias et óccidas iústum cum ímpio, fiátque iústus sicut ímpius; absit a te. Nonne iúdex univérsae terrae fáciet iudícium?” Dixítque Dóminus: “Si invénero Sodómae quinquagínta iústos in médio civitátis, dimíttam omni loco propter eos.” Respondénsque Ábraham ait: “Ecce coepi loqui ad Dóminum meum, cum sim pulvis et cinis. Quid, si forte minus quinquagínta iústis quinque fúerint? Delébis propter quinque univérsam urbem?” Et ait: “Non delébo, si invénero ibi quadragínta quinque.” Rursúmque locútus est ad eum: “Si forte invénti fúerint ibi quadragínta?” Ait: “Non percútiam propter quadragínta.” “Ne, quaeso, inquit, indignétur Dóminus meus, si loquar. Si forte ibi invénti fúerint trigínta?” Respóndit: “Non fáciam, si invénero ibi trigínta.” “Ecce, ait, coepi loqui ad Dóminum meum. Si forte invénti fúerint ibi vigínti?” Dixit: “Non interfíciam propter vigínti.” “Óbsecro, inquit, ne irascátur Dóminus meus, si loquar adhuc semel. Si forte invénti fúerint ibi decem?” Dixit: “Non delébo propter decem.” Ábiit Dóminus, postquam cessávit loqui ad Ábraham; et ille revérsus est in locum suum. Ces hommes s'étant levés de la vallée de Mambré, ils tournèrent les yeux vers Sodome, et Abraham allait avec eux, les reconduisant. Alors le Seigneur dit: Pourrais-Je cacher à Abraham ce que Je dois faire, Puisqu'il doit être le chef d'un peuple très grand et très puissant, et que toutes les nations de la terre seront bénies en lui? Car Je sais qu'il ordonnera à ses enfants, et à toute sa maison après lui, de garder la voie du Seigneur, et d'agir selon l'équité et la justice: afin que le Seigneur accomplisse en faveur d'Abraham tout ce qu'Il lui a promis. Le Seigneur ajouta ensuite: Le cri de Sodome et de Gomorrhe s'augmente de plus en plus, et leur péché est monté jusqu'à son comble. Je descendrai donc, et Je verrai si leurs œuvres répondent à ce cri qui est venu jusqu'à Moi, pour savoir si cela est ainsi, ou si cela n'est pas.  Alors deux de ces hommes partirent de là, et s'en allèrent à Sodome: mais Abraham demeura encore devant le Seigneur. Et s'approchant, il Lui dit: Perdras-Tu le juste avec l'impie? S'il y a cinquante justes dans cette ville, périront-ils avec tous les autres? Et ne pardonneras-Tu pas plutôt à la ville à cause de cinquante justes, s'il s'y en trouvait autant? Non, sans doute, Tu es bien éloigné d'agir de la sorte, de perdre le juste avec l'impie, et de confondre les bons avec les méchants. Cette conduite ne Te convient en aucune sorte; et jugeant, comme Tu fais, toute la terre, Tu ne pourras exercer un tel jugement. Le Seigneur lui répondit: Si Je trouve dans Sodome cinquante justes, Je pardonnerai à cause d'eux à toute la ville. Abraham dit ensuite: Puisque j'ai commencé, je parlerai encore à mon Seigneur, quoique je ne sois que poussière et que cendre. S'il s'en fallait cinq qu'il y eût cinquante justes, perdras-Tu toute la ville, parce qu'il n'y en aurait que quarante-cinq? Le Seigneur lui dit: Je ne perdrai point la ville, s'il s'y trouve quarante-cinq justes. Abraham Lui dit encore: Mais s'il y avait quarante justes, que feras-Tu ? Je ne détruirai point la ville, si J'y trouve quarante justes. Je Te prie, Seigneur, dit Abraham, de ne pas trouver mauvais si je parle encore. Si Tu trouves dans cette ville trente justes, que feras-Tu ? Si J'y en trouve trente, dit le Seigneur, Je ne la perdrai point. Puisque j'ai commencé, reprit Abraham, je parlerai encore à mon Seigneur: Et si Tu en trouvais vingt? Dieu lui dit: Je ne la perdrai point non plus s'il y en a vingt. Seigneur, ajouta Abraham, ne Te fâche pas, je Te supplie, si je parle encore une fois. Et si Tu trouves dix justes dans cette ville? Je ne la perdrai point, dit-Il, s'il y a dix justes. Après que le Seigneur eut cessé de parler à Abraham, Il Se retira; et Abraham retourna chez lui.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 33, 12 et 6
R/. Veníte, fílii, audíte me: timórem Dómini docébo vos. V/. Accédite ad eum, et illuminámini: et fácies vestrae non confundéntur. R/. Venez, mes fils, écoutez-moi, je vous enseignerai la crainte du Seigneur. V/. Approchez-vous de Lui et vous serez éclairés et la confusion ne couvrira pas vos visages.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 46, 2
R/. Allelúia. V/. Omnes gentes, pláudite mánibus: iubiláte Deo in voce exsultatiónis. R/. Alléluia. V/. Nations, battez toutes des mains, célébrez Dieu par vos cris d’allégresse.
Evangelium Evangile
Matthaeus (8,18-22)
In illo tempore: Videns Iésus turbas multas circum se, iússit ire trans fretum. Et accédens unus scriba ait illi: “Magíster, sequar te, quocúmque íeris.” Et dicit ei Iésus: “Vúlpes fóveas habent, et vólucres caeli tabernácula, Fílius autem hóminis non habet, ubi caput réclinet.” Álius autem de discípulis eíus ait illi: “Dómine, permítte me primum ire et sepelíre patrem meum.” Iésus autem ait illi: “Séquere me et dimítte mórtuos sepelíre mórtuos suos.” En ce temps là, Jésus, voyant des foules nombreuses autour de Lui, ordonna de passer à l'autre bord du lac. Alors un scribe, s'approchant, Lui dit: Maître, je Te suivrai partout où Tu iras. Jésus lui dit: Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l'homme n'a pas où reposer Sa tête. Un autre de Ses disciples Lui dit: Seigneur, permets-moi d'aller d'abord ensevelir mon père. Mais Jésus lui dit: Suis-Moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Dan. 3, 40
Sicut in holocáustis ariétum et taurórum, et sicut in míllibus agnórum pínguium: sic fiat sacrifícium nostrum in conspéctu tuo hódie, ut pláceat tibi: quia non est confúsio confidéntibus in te, Dómine. Comme un holocauste de béliers et de taureaux, ou des milliers d’agneaux gras, qu’ainsi notre sacrifice paraisse aujourd’hui devant Toi et qu’il Te soit agréable, car ceux qui ont confiance en Toi ne seront pas confondus, Seigneur.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Deus, qui mysteriórum tuórum dignánter operáris efféctus, præsta, quæsumus, ut sacris apta munéribus fiant nostra servítia. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 30, 3
Inclína aurem tuam, accélera, ut erípias me. Incline vers moi Ton oreille ; hâte-Toi de me délivrer.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Vivíficet nos, quæsumus, Dómine, divína quam obtúlimus et súmpsimus hóstia, ut, perpétua tibi caritáte coniúncti, fructum qui semper máneat afferámus. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 46, 2
Omnes gentes, pláudite mánibus, iubiláte Deo in voce exsultatiónis.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 102, 1
Bénedic, ánima mea, Dómino, et ea quæ intra me sunt nómini sancto eius.
Vel: Io 17, 20-21`
Pater, pro eis rogo, ut ipsi in nobis unum sint, ut credat mundus quia tu me misísti, dicit Dóminus.