Messe du dimanche 28 juillet 2019 - XVIIème dimanche dans l'année

Hebdomada XVII per annum XVIIème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XVII per annum XVIIème dimanche dans l'année


Introitus Introït
Ps. 67, 6-7 et 36
DEUS in loco sancto suo: Deus qui inhabitáre facit unánimes in domo: ipse dabit virtútem, et fortitúdinem plebi suae. Ps. ibid., 2 Exsúrgat Deus, et dissipéntur inimíci eius: et fúgiant, qui odérunt eum, a fácie eius. V/. Glória Patri. Dieu est dans Son lieu saint. C'est le Dieu qui fait habiter dans une même maison ceux qui ont un même esprit; c'est Lui qui donne la puissance et la force à Son peuple. Ps. ibid. 2 Que Dieu Se lève, et que Ses ennemis soient dissipés: * et que ceux qui Le haïssent fuient devant Sa face.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Collecta
Protéctor in te sperántium, Deus, sine quo nihil est válidum, nihil sanctum, multíplica super nos misericórdiam tuam, ut, te rectóre, te duce, sic bonis transeúntibus nunc utámur, ut iam possímus inhærére mansúris. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Protecteur de ceux qui espèrent en Toi, ô Dieu, sans qui rien n'est solide, rien n'est saint, répands sur nous avec abondance Ta miséricorde, afin que sous Ta conduite et Ta direction, nous usions actuellement des biens passagers de manière à pouvoir dès ici-bas rester attachés à ceux qui demeurent. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Génesis (18,20-32)
In diebus illis: Dixit Dóminus: “Clámor contra Sodómam et Gomórram multiplicátus est, et peccátum eórum aggravátum est nimis. Descéndam et vidébo utrum clamórem, qui venit ad me, ópere compléverint an non; sciam.” Converterúntque se inde viri et abiérunt Sodómam; Ábraham vero adhuc stabat coram Dómino. Et appropínquans ait: “Númquid vere perdes iústum cum ímpio? Si forte fúerint quinquagínta iústi in civitáte, vere perdes et non parces loco illi propter quinquagínta iústos, si fúerint in eo? Absit a te, ut rem hanc fácias et óccidas iústum cum ímpio, fiátque iústus sicut ímpius; absit a te. Nonne iúdex univérsae terrae fáciet iudícium?” Dixítque Dóminus: “Si invénero Sodómae quinquagínta iústos in médio civitátis, dimíttam omni loco propter eos.” Respondénsque Ábraham ait: “Ecce coepi loqui ad Dóminum meum, cum sim pulvis et cinis. Quid, si forte minus quinquagínta iústis quinque fúerint? Delébis propter quinque univérsam urbem?” Et ait: “Non delébo, si invénero ibi quadragínta quinque.” Rursúmque locútus est ad eum: “Si forte invénti fúerint ibi quadragínta?” Ait: “Non percútiam propter quadragínta.” “Ne, quaeso, inquit, indignétur Dóminus meus, si loquar. Si forte ibi invénti fúerint trigínta?” Respóndit: “Non fáciam, si invénero ibi trigínta.” “Ecce, ait, coepi loqui ad Dóminum meum. Si forte invénti fúerint ibi vigínti?” Dixit: “Non interfíciam propter vigínti.” “Óbsecro, inquit, ne irascátur Dóminus meus, si loquar adhuc semel. Si forte invénti fúerint ibi decem?” Dixit: “Non delébo propter decem.” En ces jours là : le Seigneur dit : "Le cri (La clameur) contre Sodome et Gomorrhe s’augmente de plus en plus, et leur péché est monté jusqu’à son comble (s’est aggravé outre mesure). Je descendrai donc, et je verrai si leurs œuvres répondent à ce cri (la clameur) qui est venu jusqu’à moi, pour savoir si cela est ainsi, ou si cela n’est pas (que je le sache). Alors deux de ces hommes (Et ils) partirent de là, et s’en allèrent à Sodome : mais Abraham demeura encore devant le Seigneur. Et s’approchant, il Lui dit : Perdras-Tule juste avec l’impie ? S’il y a cinquante justes dans cette ville, périront-ils avec tous les autres ? Et ne pardonnerez-vous pas plutôt à la ville à cause de cinquante justes, s’il s’y en trouvait autant ?  Non, sans doute, vous êtes bien éloigné d’agir de la sorte, de perdre le juste avec l’impie, et de confondre les bons avec les méchants. Cette conduite ne vous convient en aucune sorte ; et jugeant, comme vous faites, toute la terre, vous ne pourrez exercer un tel jugement. Le Seigneur lui répondit : Si je trouve dans (l’enceinte de) Sodome cinquante justes, je pardonnerai à cause d’eux à toute la ville. Abraham dit ensuite : Puisque j’ai commencé, je parlerai encore à mon Seigneur, quoique je ne sois que poussière et que cendre. S’il s’en fallait cinq qu’il y eût cinquante justes, perdrais-Tu toute la ville, parce qu’il n’y en aurait que quarante-cinq ? Le Seigneur lui dit : Je ne perdrai point la ville, s’il s’y trouve quarante-cinq justes. Abraham lui dit encore : Mais s’il y avait quarante justes, que ferez-vous ? Je ne détruirai point la ville, si j’y trouve quarante justes. Je Te prie, Seigneur, dit Abraham, de ne pas trouver mauvais si je parle encore. Si Tu trouves dans cette ville trente justes, que feras-Tu ? Si j’y en trouve trente, dit le Seigneur, je ne la perdrai point. Puisque j’ai commencé, reprit Abraham, je parlerai encore à mon Seigneur : Et si Tu en trouves vingt ? Dieu lui dit : Je ne la perdrai point non plus s’il y en a vingt. Seigneur, ajouta Abraham, ne Te fâche pas, je Te supplie, si je parle encore une fois. Et si Tu trouves dix justes dans cette ville ? Je ne la perdrai point, dit-il, s’il y a dix justes.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 27, 7 et 1
R/. In Deo sperávit cor meum, et adiútus sum: et reflóruit caro mea, et ex voluntáte mea confitébor illi. V/. Ad te, Dómine, clamávi: Deus meus, ne síleas, ne discédas a me. R/. Mon coeur a espéré en Dieu, et j'ai été secouru. Aussi Le louerai-je de tout mon coeur. V/. Je crierai vers Toi, Seigneur; mon Dieu, ne garde pas le silence à mon égard.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epistolae beáti Pauli apóstoli ad Colossénses (2,12-14)
Fratres: Christo consepúlti estis in baptísmo, in quo et conresuscitáti estis per fidem operatiónis Dei, qui suscitávit illum a mórtuis; et vos, cum mórtui essétis in delíctis et praepútio carnis vestrae, convivificávit cum illo, donans nobis ómnia delícta, delens, quod advérsum nos erat, chirográphum decrétis, quod erat contrárium nobis, et ipsum tulit de médio áffigens illud cruci. Frères : vous avez été ensevelis avec le Christ par le baptême, dans lequel vous êtes aussi ressuscités par la foi en la puissance de Dieu, qui L’a ressuscité des morts. Et lorsque vous étiez morts par vos offenses (péchés) et par l’incirconcision de votre chair, Il vous a fait revivre avec Lui, vous pardonnant tous vos péchés. Il a effacé l’acte (la cédule) qui s’élevait contre nous par Ses décrets, qui nous était contraire, et Il l’a mis de côté (abolie), en le (la) clouant sur la croix.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 80, 2-3
R/. Allelúia. V/. Exsultáte Deo adiutóri nostro, iubiláte Deo Iacob: súmite psalmum iucúndum cum cíthara. R/. Alléluia. V/. Tressaillez d'allégresse en Dieu notre protecteur; * chantez avec transport en l'honneur du Dieu de Jacob. Entonnez le psaume de joie avec la cithare.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (11,1-13)
Et factum est cum esset in loco quodam orans, ut cessávit, dixit unus ex discípulis eíus ad eum: “Dómine, doce nos oráre, sicut et Ioánnes dócuit discípulos suos.” Et ait illis: “Cum orátis, dícite: Pater, sanctificétur nomen tuum, advéniat regnum tuum; panem nostrum cotidiánum da nobis cotídie, et dimítte nobis peccáta nostra, si quidem et ipsi dimíttimus omni debénti nobis, et ne nos indúcas in tentatiónem.” Et ait ad illos: “Quis vestrum habébit amícum et ibit ad illum média nocte et dicet illi: ‘Ámice, cómmoda mihi tres panes, quóniam amícus meus venit de via ad me, et non hábeo, quod ponam ante illum’; et ille de intus respóndens dicat: ‘Noli mihi moléstus esse; iam óstium clausum est, et púeri mei mecum sunt in cubíli; non possum súrgere et dare tibi.’ Dico vobis: Et si non dabit illi surgens, eo quod amícus eíus sit, propter improbitátem tamen eíus surget et dabit illi, quotquot habet necessários. Et ego vobis dico: Pétite, et dábitur vobis; quǽrite, et inveniétis; pulsáte, et aperiétur vobis. Omnis enim qui petit, áccipit; et, qui quaerit, invénit; et pulsánti aperiétur. Quem autem ex vobis patrem fílius petíerit piscem, numquid pro pisce serpéntem dabit illi? Aut si petíerit ovum, numquid pórriget illi scorpiónem? Si ergo vos, cum sitis mali, nostis dona bona dare fíliis vestris, quanto magis Pater de caelo dabit Spíritum Sanctum peténtibus se.” Il arriva, comme Il priait dans un certain lieu, que, lorsqu’Il eut achevé, un de ses disciples lui dit : Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean l’a appris à ses disciples. Et il leur dit : Lorsque vous priez, dites : Père, que Ton nom soit sanctifié ; que Ton règne arrive ; donne-nous aujourd’hui notre pain de chaque jour. Et remetd-nous nos péchés, puisque nous remettons, nous aussi, à quiconque nous doit ; et ne nous induis pas en tentation. Il leur dit encore : Si l’un de vous a un ami, et qu’il aille le trouver au milieu de la nuit, pour lui dire : Mon ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir, et si, de l’intérieur, l’autre répond : Ne m’importune pas ; la porte est déjà fermée, et mes enfants et moi nous sommes au lit ; je ne puis me lever pour t’en donner ; 8 si cependant le premier continue de frapper, je vous le dis, quand même il ne se lèverait pas pour lui en donner parce qu’il est son ami, il se lèvera du moins à cause de son importunité, et il lui en donnera autant qu’il lui en faut. Et moi, je vous dis : Demandez, et on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez à la porte, et on vous ouvrira. Car quiconque demande, reçoit ; et qui cherche, trouve ; et à celui qui frappe à la porte, on ouvrira. Si l’un de vous demande du pain à son père, celui-ci lui donnera-t-il une pierre ? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu du poisson ? Ou, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ? Si donc vous, qui êtes méchants (mauvais), vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans le ciel donnera-t-il l’Esprit bon à ceux qui le lui demandent !
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 29, 2-3
Exaltábo te, Dómine, quóniam suscepísti me, nec delectásti inimícos meos super me: Dómine, clamávi ad te, et sanásti me. Je T'exalterai, Seigneur, parce que Tu m'as relevé, et que Tu n'as pas réjoui mes ennemis à mon sujet. Seigneur j'ai crié vers Toi, et Tu m'as guéri.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Súscipe, quæsumus, Dómine, múnera, quæ tibi de tua largitáte deférimus, ut hæc sacrosáncta mystéria, grátiæ tuæ operánte virtúte, et præséntis vitæ nos conversatióne sanctíficent, et ad gáudia sempitérna perdúcant. Per Christum.
Communio Communion
Matth. 13, 45-46
Símile est regnum caelórum hómini negotiatóri, quaerénti bonas margarítas: invénta autem una pretiósa margaríta, dedit ómnia sua, et comparávit eam. (T. P. Allelúia.) Le Royaume des Cieux est comparable à un marchand qui recherche des perles fines. Quand il trouve une perle de grand prix, il vend tout ce qu’il possède, et il l’achète.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Súmpsimus, Dómine, divínum sacraméntum, passiónis Fílii tui memoriále perpétuum; tríbue, quæsumus, ut ad nostram salútem hoc munus profíciat, quod ineffábili nobis caritáte ipse donávit. Qui vivit et regnat in sæcula sæculórum. Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 67, 6-7.36
Deus in loco sancto suo; Deus qui inhabitáre facit unánimes in domo, ipse dabit virtútem et fortitúdinem plebi suæ. Dieu est dans Son lieu saint. C'est le Dieu qui fait habiter dans une même maison ceux qui ont un même esprit; c'est Lui qui donne la puissance et la force à Son peuple.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 102, 2
Bénedic, ánima mea, Dómino, et noli oblivísci omnes retributiónes eius.
Vel: Mt 5, 7-8
Beáti misericórdes, quóniam ipsi misericórdiam consequéntur. Beáti mundo corde, quóniam ipsi Deum vidébunt.