Messe du dimanche 29 septembre 2019

Hebdomada XXVI per annum XXVIème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXVI per annum XXVIème dimanche dans l'année
Ad Missam
A la Messe


Collecta Collecte
Collecta
Deus, qui omnipoténtiam tuam parcéndo máxime et miserándo maniféstas, multíplica super nos grátiam tuam, ut, ad tua promíssa curréntes, cæléstium bonórum fácias esse consórtes. Per Dominum. Dieu, Toi qui révèles surtout Ta toute-puissance en pardonnant et en faisant miséricorde, répands inlassablement en nous Ta grâce, pour que, nous hâtant vers Tes promesses, nous devenions participants des biens célestes.
Lectio I Ière lecture
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Lectio II IIème lecture
Ad Timotheum I (6,11-16)
O homo Dei, haec fuge; sectáre vero iustítiam, pietátem, fidem, caritátem, patiéntiam, mansuetúdinem. Certa bonum certámen fídei, apprehénde vitam aetérnam, ad quam vocátus es, et conféssus es bonam confessiónem coram multis téstibus. Praecípio tibi coram Deo, qui vivíficat ómnia, et Christo Iésu, qui testimónium réddidit sub Póntio Piláto bonam confessiónem, ut serves mandátum sine mácula irreprehensíbile usque in advéntum Dómini nostri Iésu Christi, quem suis tempóribus osténdet beátus et solus potens, Rex regnántium et Dóminus dominántium, qui solus habet immortalitátem, lucem hábitans inaccessíbilem, quem vidit nullus hóminum nec vidére potest; cui honor et impérium sempitérnum. Amen.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Ps. 107, 2
℟. Allelúia. ℣. Parátum cor meum, Deus, parátum cor meum: cantábo et psallam tibi, glória mea. ℟. Alléluia. ℣. Mon cœur est prêt, ô Dieu, mon cœur est prêt ; je chanterai, et je célébrerai Tes louanges sur la cithare, ô Toi qui es ma gloire.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (16,19-31)
In illo tempore: Dixit Iesus pharisǽis: Homo quidam erat dives et induebátur púrpura et bysso et epulabátur cotídie spléndide. Quidam autem pauper nómine Lázarus iacébat ad iánuam eíus ulcéribus plenus et cúpiens saturári de his, quae cadébant de mensa dívitis; sed et canes veniébant et lingébant úlcera eíus. Factum est autem ut morerétur pauper et portarétur ab ángelis in sinum Ábrahae; mórtuus est autem et dives et sepúltus est. Et in inférno élevans óculos suos, cum esset in torméntis, vidébat Ábraham a longe et Lázarum in sinu eíus. Et ipse clamans dixit: ‘Páter Ábraham, miserére mei et mitte Lázarum, ut intíngat extrémum dígiti sui in aquam, ut refrígeret linguam meam, quia crúcior in hac flamma.’ At dixit Ábraham: ‘Fili, recordáre quia recepísti bona tua in vita tua, et Lázarus simíliter mala; nunc autem hic consolátur, tu vero cruciáris. Et in his ómnibus inter nos et vos chaos magnum firmátum est, ut hi, qui volunt hinc transíre ad vos, non possint, neque inde ad nos transmeáre.’ Et ait: ‘Rogo ergo te, Pater, ut mittas eum in domum patris mei – hábeo enim quinque fratres – ut testétur illis, ne et ipsi véniant in locum hunc tormentórum.’ Ait autem Ábraham: ‘Hábent Móysen et Prophétas; áudiant illos.’ At ille dixit: ‘Non, pater Ábraham, sed si quis ex mórtuis íerit ad eos, paeniténtiam agent.’ Ait autem illi: ‘Si Móysen et Prophétas non áudiunt, neque si quis ex mórtuis resurréxerit, credent.’” Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de lin, et qui faisait chaque jour une chère splendide.
Il y avait aussi un mendiant, nommé Lazare, qui était couché à sa porte, couvert d'ulceres,
désirant se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche, et personne ne lui en donnait; mais les chiens venaient aussi, et léchaient ses plaies.
Or il arriva que le mendiant mourut, et fut emporté par les Anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli dans l'enfer.
Et levant les yeux, lorsqu'il était dans les tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein;
et s'écriant, il dit: Père Abraham, ayez pitié de moi, et envoyez Lazare, afin qu'il trempe l'extrémité de son doigt dans l'eau, pour rafraîchir ma langue, car je suis tourmenté dans cette flamme.
Mais Abraham lui dit: Mons fils, souviens-toi que tu as reçu les biens pendant ta vie, et que Lazare a reçu de même les maux; or maintenant il est consolé, et toi, tu es tourmenté.
De plus, entre nous et vous un grand abîme a été établi; de sorte que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là venir ici, ne le peuvent pas.
Le riche dit: Je vous supplie donc, père, de l'envoyer dans la maison de mon père;
car j'ai cinq frères, afin qu'il leur atteste ces choses, de peur qu'ils ne viennent, eux aussi, dans ce lieu de tourments.
Et Abraham lui dit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent.
Et il reprit: Non, père Abraham; mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils feront pénitence.
Abraham lui dit: S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, quand même quelqu'un des morts ressusciterait, ils ne croiront pas.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 136, 1
Super flúmina Babylónis illic sédimus, et flévimus: dum recordarémur tui, Sion. Au bord des fleuves de Babylone, nous nous sommes assis, et nous avons pleuré en nous souvenant de toi, Sion.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Concéde nobis, miséricors Deus, ut hæc nostra oblátio tibi sit accépta, et per eam nobis fons omnis benedictiónis aperiátur. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 118, 49-50
Meménto verbi tui servo tuo, Dómine, in quo mihi spem dedísti: haec me consoláta est in humilitáte mea. Souviens-Toi, Seigneur, de Ta parole à Ton serviteur, de cette parole en laquelle Tu m’as donné l’espérance ; c’est elle qui m’a consolé dans mon humiliation.
Post communionem Post communion
Sit nobis, Dómine, reparátio mentis et córporis cæléste mystérium, ut simus eius in glória coherédes, cui, mortem ipsíus annuntiándo, compátimur. Qui vivit et regnat in sæcula sæculórum.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Dan 3, 31.29.30.43.42
Omnia, quæ fecísti nobis, Dómine, in vero iudício fecísti, quia peccávimus tibi, et mandátis tuis non oboedívimus; sed da glóriam nómini tuo, et fac nobíscum secúndum multitúdinem misericórdiæ tuæ. Tout ce que Tu nous as fait, Seigneur, c’est par une justice véritable que Tu l’as fait ; car nous avons péché contre Toi et nous n’avons point obéi à Tes commandements : mais donne gloire à Ton nom et agis à notre égard selon la multitude de Tes miséricordes.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 118, 49-50
Meménto verbi tui servo tuo, Dómine, in quo mihi spem dedísti; hæc me consoláta est in humilitáte mea. Souviens-Toi, Seigneur, de Ta parole à Ton serviteur, de cette parole en laquelle Tu m’as donné l’espérance ; c’est elle qui m’a consolé dans mon humiliation.
Vel: 1 Io 3, 16
In hoc cognóvimus caritátem Dei: quóniam ille ánimam suam pro nobis pósuit; et nos debémus pro frátribus ánimas pónere. En cela nous avons connu l'amour de Dieu : car Il a livré Sa vie pour nous ; et nous devons pour nos frères, livrer notre vie.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word