Messe du mercredi 27 novembre 2019

Hebdomada XXXIV per annum XXXIVème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
Ad Missam
A la Messe


Introit Introït
Loquétur Dóminus pacem in plebem suam: et super sanctos suos, et in eos qui convertúntur ad ipsum. T.P. Allélúia, allelúia. Ps. Benedixísti, Dómine terram tuam: avertísti captivitátem Iacob. Le Seigneur annoncera la paix pour son peuple et pour ses saints, et pour ceux qui se tournent vers leur cœur. Ps. ibid., 2. Tu as béni, Seigneur, Ta terre : Tu as délivré Jacob de la captivité.
℣. Gloria Patri. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Excita, quaesumus, Dómine, tuórum fidélium voluntátes, ut, divíni óperis fructum propénsius exsequéntes, pietátis tuae remédia maióra percípiant. Per Dóminum. Excite, nous T'en supplions, Seigneur, la volonté de Tes fidèles, afin que, recherchant avec plus d’ardeur, le fruit des œuvres divines, ils reçoivent de Ta miséricorde des remèdes plus puissants.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Daniélis prophétae (5,1-6.13-14.16-17.23-28)
In diébus illis: Balthásar rex fecit grande convívium optimátibus suis mille et coram his mílibus vinum bibébat. Balthásar ergo praecépit iam temuléntus, ut afferréntur vasa áurea et argéntea, quae asportáverat Nabuchodonósor pater eíus de templo, quod fuit in Ierusálem, ut bíberent in eis rex et optimátes eíus uxorésque eíus et concubínae. Tunc alláta sunt vasa áurea, quae asportáverat de templo, quod fúerat in Ierusálem; et bibérunt in eis rex et optimátes eíus, uxóres et concubínae illíus: bibébant vinum et laudábant deos suos áureos et argénteos, ǽreos, férreos ligneósque et lapídeos. In eádem hora apparuérunt dígiti manus hóminis et scripsérunt contra candelábrum in superfície paríetis palátii regis; et rex aspiciébat artículos manus scribéntis. Tunc regis fácies commutáta est, et cogitatiónes eíus conturbábant eum, et cómpages renum eíus solvebántur, et génua eíus ad se ínvicem collidebántur. Ígitur introdúctus est Dániel coram rege; ad quem praefátus rex ait: “Tu es Dániel de fíliis captivitátis Iúdae, quem addúxit rex pater meus de Iúda? Audívi de te quóniam spíritum deórum hábeas, et sciéntia intellegentiáque ac sapiéntia amplióres invéntae sint in te. Porro ego audívi de te quod possis obscúra interpretári et ligáta dissólvere; si ergo vales scriptúram légere et interpretatiónem eíus indicáre mihi, púrpura vestíeris et torquem áuream circa collum tuum habébis et tértius in regno meo princeps eris.” Tunc respóndens Dániel ait coram rege: “Múnera tua sint tibi, et dona tua álteri da; scriptúram autem legam tibi, rex, et interpretatiónem eíus osténdam tibi. sed advérsum Dóminum caeli elevátus es, et vasa domus eíus alláta sunt coram te, et tu et optimátes tui et uxóres tuae et concubínae tuae vinum bibístis in eis; deos quoque argénteos et áureos et ǽreos, férreos ligneósque et lapídeos, qui non vident neque áudiunt neque séntiunt, laudásti, porro Deum, qui habet flatum tuum in manu sua et omnes vias tuas, non glorificásti. Idcírco ab eo missi sunt artículi manus, et scriptúra haec exaráta est. Haec est autem scriptúra, quae digésta est: mane, thecel, uphársin. Et haec est interpretátio sermónis: mane, numerávit Deus regnum tuum et complévit illud; thecel, appénsus es in statéra et invéntus es minus habens; phares, divísum est regnum tuum et datum est Medis et Persis.” En ces jours là : Le roi Baltassar fit un grand festin à mille des grands de sa cour, et chacun buvait selon son âge. Le roi, déjà pris de vin, ordonna qu'on apportât les vases d'or et d'argent que son père Nabuchodonosor avait enlevés du temple de Jérusalem, afin que le roi, ses grands, ses femmes et ses concubines s'en servissent pour boire. Alors on apporta les vases d'or et d'argent qui avaient été enlevés du temple de Jérusalem, et le roi, ses grands, ses femmes et ses concubines s'en servirent pour boire. Ils buvaient du vin et ils louaient leurs dieux d'or et d'argent, d'airain, de fer, de bois et de pierre. Au même instant apparurent des doigts et comme la main d'un homme qui écrivait en face du candélabre, sur la paroi du mur de la salle royale, et le roi voyait les doigts de la main qui écrivait. Alors le visage du roi se changea, et ses pensées le troublèrent, et les jointures de ses reins se relâchèrent, et ses genoux se choquaient l'un l'autre. Daniel fut donc introduit devant le roi; et le roi lui dit: Es-tu Daniel, l'un des captifs des enfants de Juda, que le roi mon père a amené de Judée ? On m'a dit de toi que tu as l'esprit des dieux, et qu'il s'est trouvé en toi une science, une intelligence et une sagesse supérieures. Mais on m'a dit de toi que tu peux expliquer les choses obscures et résoudre les questions embarrassées; si donc tu peux lire cette écriture et m'en indiquer l'interprétation, tu seras revêtu de pourpre et tu porteras un collier d'or à ton cou, et tu seras le troisième prince dans mon royaume. Daniel, répondant à ces paroles, dit en présence du roi: Que tes présents soient à toi, et donne à un autre les biens de ta maison; je te lirai néanmoins cette écriture, ô roi, et je t'en indiquerai l'interprétation. mais tu t'es élevé contre le Dominateur du Ciel; les vases de Sa maison ont été apportés devant toi, et vous y avez bu du vin, toi, tes grands, tes femmes et tes concubines. En même temps tu as loué les dieux d'argent et d'or, d'airain et de fer, de bois et de pierre, qui ne voient point, qui n'entendent point et qui ne sentent point, et tu n'as pas glorifié Dieu, qui tient dans Sa main ton souffle et toutes les voies. C'est pourquoi Il a envoyé l'extrémité de cette main, qui a écrit ce qui est marqué sur la muraille. Or voici l'écriture qui a été tracée: Mané, Thécel, Pharès. Et voici l'interprétation de ces mots. Mané: Dieu a compté ton règne et y a mis fin. Thécel: tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé trop léger. Pharès: ton royaume a été divisé, et donné aux Mèdes et aux Perses.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Pro Graduale Comme Graduel
℣. Benedíctus es Dómine Deus patrum nostrórum. ℟. Et laudábilis et gloriósus in sǽcula. ℣. Tu es béni, Seigneur, Dieu de nos pères. ℟. Tu es digne de louanges, et glorieux, et élevé au-dessus de tout dans tous les siècles.
℣. Et benedíctum nomen glóriae tuae, quod es sanctum. ℟. Et laudábile et gloriósum in sǽcula. ℣. Le saint nom de Ta gloire est béni, ℟. il est digne de louanges et élevé au-dessus de tout dans tous les siècles.
℣. Benedíctus es in templo sancto gloriae tuae. ℟. Et laudabilis et glóriosus in sǽcula. ℣. Tu béni dans le temple saint de Ta gloire, ℟. et élevé au-dessus de toute louange et de toute gloire dans tous les siècles.
℣. Benedíctus es super thronum sanctum regni tui. ℟. Et laudábilis et gloriosus in sǽcula. ℣. Tu es béni dans le trône de Ton royaume, ℟. et élevé au-dessus de toute louange et de toute gloire dans tous les siècles.
℣. Benedíctus es super sceptrum divinitatis tuæ. ℟. Et laudábilis et gloriósus in sǽcula. ℣. Tu es béni au dessus du trône du sceptre de Ta divinité, ℟. et élevé au-dessus de toute louange et de toute gloire dans tous les siècles.
℣. Benedíctus es qui sedes super Chérubim, íntuens abýsos. ℟. Et laudábilis et gloriosus in sǽcula. ℣. Tu es béni, Toi qui contemples les abîmes et qui es assis sur les chérubins ; ℟. et Tu es digne d’être loué et élevé au-dessus de toute gloire dans tous les siècles.
℣. Benedíctus es qui ámbulas super pennas ventórum, et super undas maris. ℟. Et laudábilis et gloriósus in sǽcula. ℣. Tu es béni Toi qui marches sur les ailes des vents, et sur les flots de la mer, ℟. et digne d’être loué et glorieux dans tous les siècles.
℣. Benedícant te omnes Angeli et Sancti tui. ℟. Et laudent te, et gloríficent in sǽcula. ℣. Tous les anges et les saints Te bénissent, ℟. et ils Te louent, Te glorifient dans les siècles.
℣. Benedícant te cæli, terra, mare, et ómnia quæ in eis sunt. ℟. Et laudent te et gloríficent in sǽcula. ℣. Les cieux; la terre et la mer, et tout ce qui sont dedans. ℟. Ils Te louent et Te glorifient dans les siècles.
℣. Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto ℟. Et laudábili et gorióso in sǽcula.
Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, et in sǽcula sæculórum. Amen.
℣. Gloire au Père et au fils et au saint Esprit, ℟. Qu'Ils soient loués dans les siècles.
Comme il était au commencement maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.
℟. Et laudábili et gorióso in sǽcula. ℣. Tu es digne de louanges, et glorieux, et élevé au-dessus de tout dans tous les siècles.
℣. Benedíctus es, Dómine Deus patrum nostrórum, ℟. Et laudábilis et gloriósus in sǽcula. ℣. Tu es béni, Seigneur, Dieu de nos pères ; ℟. Tu es digne de louanges, et glorieux, et élevé au-dessus de tout dans tous les siècles.
Allelúia. Alléluia
℟. Allelúia. ℣. Benedíctus es, Dómine, Deus patrum nostrórum, et laudábilis in sǽcula. ℟. Alléluia. ℣. Tu es béni, Seigneur, Dieu de nos pères ; et Tu es louable dans tous les siècles.
 Evangelium  Evangile
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 91, 2
Bonum est confitéri Dómino, et psállere nómini tuo, Altíssime. Il est bon de louer le Seigneur et de chanter Ton nom, ô Très-Haut.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Súscipe, Dómine, sacra múnera, quæ tuo nómini iussísti dicánda, et, ut per ea tuæ pietáti reddámur accépti, fac nos tuis semper oboedíre mandátis. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 121, 3-4 Ps. 121,3-4
Ierúsalem, quae aedificátur ut cívitas, cuius participátio eius in idípsum: illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, ad confiténdum nómini tuo, Dómine. Jérusalem qui est bâtie comme une ville, dont toutes les parties se tiennent ensemble. Car c’est là que montaient les tribus, les tribus du Seigneur, pour célébrer Ton nom, ô Seigneur !
Post communionem Post communion
Quæsumus, omnípotens Deus, ut, quos divína tríbuis participatióne gaudére, a te numquam separári permíttas. Per Christum.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 84, 9
Loquétur Dóminus pacem in plebem suam, et super sanctos suos, et in eos qui convertúntur ad ipsum.
Ant. ad communionem
Ps 116, 1-2
Laudáte Dóminum, omnes gentes, quóniam confirmáta est super nos misericórdia eius.
Vel: Mt 28, 20
Ecce ego vobíscum sum ómnibus diébus, usque ad consummatiónem sæculi, dicit Dóminus.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word