Messe du samedi 21 décembre 2019 -

Hebdomada III Adventus IIIème semaine de l'Avent
Sabbato Samedi


Introitus Introït
Ps. 105, 4.5.1
Meménto nostri, Dómine * in beneplácito pópuli tui: vísita nos in salutári tuo, ad vidéndum in bonitáte electórum tuórum in laetítia gentis tuae, ut laudéris cum hereditáte tua. Ps. Confitémini Dómino quóniam bonus: quóniam in saéculum misericórdia eius. Souviens-Toi de nous, Seigneur, dans Ta bienveillance pour Ton peuple ; visite-nous par Ton salut. afin que l'on voie la bonté que Tu as pour Tes élus, et la joie de Ta nation, afin que Tu sois loué avec Ta descendance. Ps.Rendez grâce au Seigneur car Il est bon : car éternel est Sa miséricorde dans les siècles.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Preces pópuli tui, quæsumus, Dómine, cleménter exáudi, ut qui de Unigéniti tui in nostra carne advéntu lætántur, cum vénerit in sua maiestáte, ætérnæ vitæ præmium consequántur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Seigneur, nous T'en prions, écoute avec bonté les prières de Ton peuple, afin que ceux qui se réjouissent de la venue de Ton Fils unique dans notre chair obtiennent, lorsqu'Il viendra dans Sa majesté, la récompense de la vie éternelle. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio Cántici Canticórum (2,8-14)
Vox dilécti mei! Ecce iste venit sáliens in móntibus, transíliens colles. Símilis est diléctus meus cápreae hinnulóque cervórum. En ipse stat post paríetem nostrum respíciens per fenéstras, prospíciens per cancéllos. En diléctus meus lóquitur mihi: " Surge, amíca mea, colúmba mea, formósa mea, et veni. Iam enim hiems tránsiit, imber ábiit et recéssit. Flores apparuérunt in terra, tempus putatiónis advénit; vox túrturis audíta est in terra nostra, ficus prótulit grossos suos, víneae floréntes dedérunt odórem suum; surge, amíca mea, speciósa mea, et veni, colúmba mea, in foramínibus petrae, in cavérna abrúpta. Osténde mihi fáciem tuam, sonet vox tua in áuribus meis; vox enim tua dulcis, et fácies tua decóra ". C’est la voix de mon bien-aimé ; le voici qui vient, bondissant sur les montagnes, franchissant les collines. Mon bien-aimé est semblable à une gazelle (au chevreuil) et au faon des biches. Le voici qui se tient derrière notre muraille, regardant par les fenêtres, observant à travers les treillis (barreaux). Voilà mon bien-aimé qui me parle : Lève-toi, hâte-toi, mon amie, ma colombe, ma (toute) belle, et viens. Car l’hiver est déjà passé ; la pluie a cessé et s’en est allée. Les fleurs ont paru sur notre terre, le temps de tailler la vigne est venu ; la voix de la tourterelle s’est faite entendre dans notre terre ; le figuier a poussé ses premiers fruits (figues vertes) ; les vignes en fleur ont répandu leur parfum. Lève-toi, mon amie, ma belle (mon éclatante beauté), et viens ; ma colombe, toi qui te retires dans les creux de la pierre et dans les enfoncements de la muraille, montre-moi ton visage, que ta voix résonne à mes oreilles ; car ta voix est douce, et ton visage est agréable.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 79, 3, 2 et 3
R/. Excita, Dómine, poténtiam tuam, et veni, ut salvos fácias nos. V/. Qui regis Israël, inténde: qui dedúcis, velut ovem, Ioseph: qui sedes super Chérubim, appáre coram Ephraïm, Béniamin et Manásse. R/. Réveille Ta puissance, Seigneur, et viens nous sauver. V/. Ecoute, Pasteur d’Israël, vous qui mènesle peuple de Joseph comme un berger son troupeau. Toi dont le trône est porté par les Chérubins, montre-Toi aux descendants d’Éphraïm, de Benjamin et de Manassé.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (1,39-45)
Exsúrgens María in diébus illis ábiit in montána cum festinatióne in civitátem Iúdae et intrávit in domum Zacharíae et salutávit Elísabeth. Et factum est, ut audívit salutatiónem Maríae Elísabeth, exsultávit infans in útero eíus, et repléta est Spíritu Sancto Elísabeth et exclamávit voce magna et dixit: “Benedícta tu inter mulíeres, et benedíctus fructus ventris tui. Et unde hoc mihi, ut véniat mater Dómini mei ad me? Ecce enim ut facta est vox salutatiónis tuae in áuribus meis, exsultávit in gáudio infans in útero meo. Et beáta, quae crédidit, quóniam perficiéntur ea, quae dicta sunt ei a Dómino.” En ces jours-là, Marie, se levant, s'en alla en grande hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda; et Elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Elisabeth. Et il arriva, aussitôt qu'Elisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l'enfant tressaillit dans son sein; et Elisabeth fut remplie du Saint-Esprit. Et elle s'écria d'une voix forte: Vous êtes bénie entre les femmes, et le fruit de Votre sein est béni. Et d'où m'est-il accordé que la Mère de mon Seigneur vienne à moi? Car voici, dès que Votre voix a frappé mon oreille, quand Vous m'avez saluée, l'enfant a tressailli de joie dans mon sein. Et Vous êtes bienheureuse d'avoir cru; car ce qui Vous a été dit de la part du Seigneur s'accomplira.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Audi, * Israel: Ecce vénio, ego Dóminus, et absólvo peccáta plebis tuae. Ecoute, Israël : Voici que Je Viens, Moi le Seigneur, et j'absoudrai les péchés de Ton peuple.
Communio Communion
Veni, Dómine, * et noli tardáre: reláxa facínora plebis tuae. Viens, Seigneur, ne tarde plus : efface les délits de Ton peuple.