Messe du dimanche 2 février 2020

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
IN PRAESENTATIONE DOMINI PRESENTATION DU SEIGNEUR
Festum Fête
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 47, 10-11
SUSCÉPIMUS, Deus, misericórdiam tuam in médio templi tui: secúndum nomen tuum, Deus, ita et laus tua in fines terrae: iustítia plena est déxtera tua. Ps. ibid., 2 Magnus Dóminus, et laudábilis nimis: in civitáte Dei nostri, in monte sancto eius. ℣. Glória Patri. Nous avons reçu, ô Dieu, Ta miséricorde au milieu de Ton temple : comme Ton nom, ô Dieu, Ta louange s’étend jusqu’aux extrémités de la terre, Ta droite est pleine de justice. Ps. Le Seigneur est grand et très digne de louange : dans la cité de notre Dieu, sur Sa sainte montagne.
Vel:Ou :
Introitus Introït
Malach. 3, 1 Malach. 3,1
ECCE advénit dominátor Dóminus: et regnum in manu eius, et potéstas, et impérium. Ps. 71, 1 Deus, iudícium tuum Regi da: et iustítiam tuam Fílio Regis. ℣. Glória Patri. Voilà que vient le Seigneur Maître ; le pouvoir est dans Sa main, la puissance et l’empire. Ps. 71,1. O Dieu, donne au roi Ton jugement et au fils du roi Ta justice. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, maiestátem tuam súpplices exorámus, ut sicut Unigénitus Fílius tuus hodiérna die cum nostræ carnis substántia in templo est præsentátus, ita nos fácias purificátis tibi méntibus præsentári. Per Dóminum. Dieu tout-puissant et éternel, nous implorons humblement Ta majesté. Donne-nous, à l'exemple de Ton Fils unique présenté aujourd'hui dans le Temple, avec la substance de notre chair, de nous présenter devant Toi avec la pureté de nos âmes.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Malachíae prophétae (3,1-4)
Haec dicit Dóminus Deus: Ecce ego mittam ángelum meum, et praeparábit viam ante fáciem meam; et statim véniet ad templum suum Dominátor, quem vos quǽritis, et ángelus testaménti, quem vos vultis. Ecce venit, dicit Dóminus exercítuum; et quis póterit sustinére diem advéntus eíus, et quis stabit, cum apparébit? Ipse enim quasi ignis conflans et quasi herba fullónum; et sedébit conflans et emúndans argéntum et purgábit fílios Levi et colábit eos quasi aurum et quasi argéntum, et erunt Dómino offeréntes sacrifícia in iustítia. Et placébit Dómino sacrifícium Iúdae et Ierusálem sicut diébus prístinis et sicut annis antíquis. Le Seigneur Dieu a dit ceci : Voici que J'envoie Mon Ange, et il préparera la voie devant Ma face; et aussitôt viendra dans Son temple le Dominateur que vous cherchez, et l'Ange de l'alliance que vous désirez. Voici qu'Il vient, dit le Seigneur des armées. Qui pourra penser au jour de Son avènement, et qui pourra soutenir Sa vue? Car Il sera comme le feu qui fond les métaux, et comme l'herbe des foulons. Il S’assoira comme celui qui fond et qui épure l'argent; Il purifiera les fils de Lévi, et Il les rendra purs comme l'or et comme l'argent, et ils offriront des sacrifices au Seigneur dans la justice. Et le sacrifice de Juda et de Jérusalem sera agréable au Seigneur, comme aux jours anciens et comme aux années d'autrefois.
Graduale Graduel
Ps. 47, 10-11 et 9 Ps 47, 10-11 et 9
℟. Suscépimus, Deus, misericórdiam tuam in médio templi tui: secúndum nomen tuum, Deus, ita et laus tua in fines terrae. ℣. Sicut audívimus, ita et vídimus in civitáte Dei nostri, in monte sancto eius. ℟. Nous avons reçu, ô Dieu, Ta miséricorde au milieu de Ton temple ; comme Ton nom, ô Dieu, ainsi Ta louange s’étend jusqu’aux extrémités de la terre. ℣. Ce que nous avions entendu dire, nous l’avons vu dans la cité de notre Dieu, sur Sa sainte montagne.
Lectio II IIème lecture
Lectio Epístolae ad Hebrǽos (2,14-18)
Quia púeri communicavérunt sánguini et carni, et ipse Iesus simíliter participávit iísdem, ut per mortem destrúeret eum, qui habébat mortis impérium, id est Diábolum, et liberáret eos, qui timóre mortis per totam vitam obnóxii erant servitúti. Nusquam enim ángelos apprehéndit, sed semen Ábrahae apprehéndit. Unde débuit per ómnia frátribus similári, ut miséricors fíeret et fidélis póntifex in iis, quae sunt ad Deum, ut repropitiáret delícta pópuli; in quo enim passus est ipse tentátus, po tens est eis, qui tentántur, auxiliári. Puisque les enfants ont en partage la chair et le sang, Jésus y a également participé Lui-même, afin que, par la mort, Il détruisît celui qui avait l'empire de la mort, c'est-à-dire le diable, et qu'Il délivrât ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie assujettis à la servitude. Car ce n'est pas aux Anges qu'Il vient en aide, mais Il vient en aide à la race d'Abraham. C'est pourquoi Il a dû en toutes choses être rendu semblable à ses frères, afin de devenir un pontife miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour expier les péchés du peuple. Car c'est par les souffrances et les tentations qu'Il a Lui-même subies qu'Il peut secourir ceux qui sont tentés.
Allelúia Alléluia
℟. Allelúia. ℣. Senex púerum portábat: puer autem senem regébat. ℟. Alléluia. ℣. Le vieillard portait l’Enfant ; mais l’Enfant conduisait le vieillard.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (2,22-40)
Postquam impléti sunt dies purgatiónis eórum secúndum legem Móysis, tulérunt Iesum parentes eius in Hierosólymam, ut sísterent Dómino, sicut scriptum est in lege Dómini: “Omne masculínum adapériens vulvam sanctum Dómino vocábitur”, et ut darent hóstiam secúndum quod dictum est in lege Dómini: par túrturum aut duos pullos columbárum. Et ecce homo erat in Ierusálem, cui nomen Símeon, et homo iste iústus et timorátus, exspéctans consolatiónem Israel, et Spíritus Sanctus erat super eum; et respónsum accéperat ab Spíritu Sancto non visúrum se mortem nisi prius vidéret Christum Dómini. Et venit in Spíritu in templum. Et cum indúcerent púerum Iésum paréntes eíus, ut fácerent secúndum consuetúdinem legis pro eo, et ipse accépit eum in ulnas suas et benedíxit Deum et dixit: “Nunc dimíttis servum tuum, Dómine, secúndum verbum tuum in pace, quia vidérunt óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum, lumen ad revelatiónem géntium et glóriam plebis tuae Israel.” Et erat pater eíus et mater mirántes super his, quae dicebántur de illo. Et benedíxit illis Símeon et dixit ad Maríam matrem eíus: “ Ecce pósitus est hic in ruínam et resurrectiónem multórum in Israel et in signum, cui contradicétur – et tuam ipsíus ánimam pertránsiet gládius – ut reveléntur ex multis córdibus cogitatiónes.” Et erat Anna prophetíssa, fília Phánuel, de tribu Aser. Haec procésserat in diébus multis et víxerat cum viro annis septem a virginitáte sua; et haec vídua usque ad annos octogínta quáttuor, quae non discedébat de templo, ieiúniis et obsecratiónibus sérviens nocte ac die. Et haec ipsa hora supervéniens confitebátur Deo et loquebátur de illo ómnibus, qui exspectábant redemptiónem Ierusálem. Et ut perfecérunt ómnia secúndum legem Dómini, revérsi sunt in Galilǽam in civitátem suam Názareth. Puer autem crescébat et confortabátur plenus sapiéntia; et grátia Dei erat super illum. Quand les jours de la purification de Marie furent accomplis, selon la loi de Moïse, ils Le portèrent à Jérusalem, pour Le présenter au Seigneur, selon qu'il est prescrit dans la loi du Seigneur: Tout enfant mâle premier-né sera consacré au Seigneur; et pour offrir en sacrifice, selon qu'il est prescrit dans la loi du Seigneur, deux tourterelles, ou deux petits de colombes. Et voici qu'il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon, et cet homme était juste et craignant Dieu, et il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit-Saint était en lui. Et il lui avait été révélé par l'Esprit-Saint qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint au temple, poussé par l'Esprit de Dieu. Et comme les parents de l'Enfant Jésus L'apportaient, afin d'accomplir pour Lui ce que la loi ordonnait, il Le prit entre ses bras, et bénit Dieu, et dit: Maintenant, Seigneur, Tu laisseras Ton serviteur s'en aller en paix, selon Ta parole, puisque mes yeux ont vu le salut qui vient de Toi, que Tu as préparé à la face de tous les peuples: lumière pour éclairer les nations, et gloire d'Israël Ton peuple. Son père et Sa Mère étaient dans l'admiration des choses qu'on disait de Lui. Et Siméon les bénit, et dit à Marie Sa Mère: Voici que cet Enfant est établi pour la ruine et pour la résurrection d'un grand nombre en Israël, et comme un signe qui excitera la contradiction, et, à vous-même, un glaive vous percera l'âme, afin que les pensées de cœurs nombreux soient dévoilées. Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser; elle était très avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité. Elle était veuve alors, et âgée de quatre-vingt-quatre ans; elle ne s'éloignait pas du temple, servant Dieu jour et nuit dans les jeûnes et les prières. Elle aussi, étant survenue à cette même heure, elle louait le Seigneur, et parlait de Lui à tous ceux qui attendaient la rédemption d'Israël. Après qu'ils eurent tout accompli selon la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville. Cependant l'Enfant croissait et Se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était en Lui.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 44, 3
Diffúsa est grátia in lábiis tuis: proptérea benedíxit te Deus in aetérnum, et in saéculum saéculi. La grâce est répandue sur Tes lèvres ; c’est pourquoi Dieu T'a béni à jamais et dans les siècles des siècles.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Gratum tibi sit, Dómine, quǽsumus, exsultántis Ecclésiæ munus oblátum, qui Unigénitum Fílium tuum voluísti Agnum immaculátum tibi offérri pro sΔculi vita. Qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Præfatio Préface
De mysterio Præsentationis Domini Du mystère de la Présentation du Seigneur
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Quia coætérnus hódie in templo tuus Fílius præsentátus glória Israel et lumen géntium a Spíritu declarátur.
Unde et nos, Salutári tuo in gáudiis occurréntes, cum Angelis et Sanctis te laudámus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Dieu éternel et tout-puissant :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Luc. 2, 26 Luc. 2,26
Respónsum accépit Símeon a Spíritu Sancto, non visúrum se mortem, nisi vidéret Christum Dómini. II avait été révélé à Siméon par l’Esprit-Saint qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ du Seigneur.
Post communionem Post communion
Per hæc sancta quæ súmpsimus, Dómine, pérfice in nobis grátiam tuam,qui exspectatiónem Simeónis implésti,ut, sicut ille mortem non viditnisi prius Christum suscípere mererétur, ita et nos, in occúrsum Dómini procedéntes,vitam obtineámus ætérnam. Per Christum.  
Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 47, 10-11
Suscépimus, Deus, misericórdiam tuam in médio templi tui. Secúndum nomen tuum, Deus, ita et laus tua in fines terræ; iustítia plena est déxtera tua. Nous avons reçu, ô Dieu, Ta miséricorde au milieu de Ton temple : comme Ton nom, ô Dieu, Ta louange s’étend jusqu’aux extrémités de la terre, Ta droite est pleine de justice.
 Psalmus responsorius Psaume responsorial
Ps 23, 7.8.9.10 (℟. 10b )
℟. Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. ℟. Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire.
Attóllite, portæ, cápita vestra, et elevámini, portæ æternáles, et introíbit rex glóriæ. ℟. Quis est iste rex glóriæ ? Dóminus fortis et potens, Dóminus potens in próélio. ℟. Attóllite, portæ, cápita vestra, et elevámini, portæ æternales, et introíbit rex glóriæ. ℟. Quis est iste rex glóriæ ? Dóminus virtútum ipse est rex glóriæ. ℟. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. ℟. Qui est ce roi de gloire? C'est le Seigneur fort et puissant, le Seigneur puissant dans les combats. ℟. Levez vos portes, ô princes, et élevez-vous, portes éternelles, et le roi de gloire entrera. ℟. Quel est ce roi de gloire? * Le Seigneur des armées est Lui-même ce roi de gloire. ℟.
 Alleluia  
Lc 2, 32
℟. Alleluia . ℣. Lumen ad revelatiónem géntium,
et glóriam plebis tuæ lsrael
℟. Allélulia. ℣. Lumière qui se révèle aux nations gloire de Ton peuple Israël.
 Ant. ad communionem Ant. à la communion
Lc 2, 30-31
Vidérunt óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum. Mes yeux ont vu le salut que Tu as préparé à la face des peuples.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word