Messe du jeudi 20 février 2020

Hebdomada VI per annum VIème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 30, 3-4
ESTO mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias: quóniam firmaméntum meum, et refúgium meum es tu: et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me. Ps. ibid., 2 In te, Dómine, sperávi, non confúndar in aetérnum: in iustítia tua líbera me, et éripe me. ℣. Glória Patri. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, afin que Tu me sauves. Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton nom, Tu seras mon guide et Tu me nourriras. Ps. 30,2 J’ai espéré en Toi, Seigneur : que je ne sois jamais confondu, dans Ta justice, délivre-moi et sauve-moi.
Collecta Collecte
Collecta
Deus, qui te in rectis et sincéris manére pectóribus ásseris, da nobis tua grátia tales exsístere, in quibus habitáre dignéris. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Ô Dieu, Tu affirmes que Tu fais Ta demeure dans les coeurs droits et sincères : donne-nous donc la grâce d'être tels que Tu daignes habiter en nous. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
 Léctio Epístolæ beáti Iacóbi apóstoli (2,1-9)  
Fratres mei, nolite in personárum acceptióne habére fìdem Dómini nostri lesu Christi glóriæ. Etenim si introíerit in synagógam vestram vir áureum ánulum habens in veste cándida, introíerit autem et pauper in sórdido hábitu, et intendáris in eum qui indútus est veste præclára, et dixéritis: « Tu sede hic bene » , pauperi autem dicatis : « Tu sta illic aut sede sub scabéllo meo » , nonne iudicátis apud vosmetípsos et facti estis iúdices cogitatiónum iniquárum ? Audíte, fratres mei dilectíssimi. Nonne Deus elégit qui páuperes sunt mundo dívites in fide et herédes Regni, quod repromísit diligéntibus se? Vos autem exhonorástis páuperem. Nonne dívites opprimunt vos, et ipsi trahunt vos ad iudícia ? Nonne ipsi blasphémant bonum nomen quod invocátum est super vos? Si tamen legem perfícitis regalem secúndum Scriptúram, « Díliges próximum tuum sicut teípsum » , bene fácitis ; si autem personas accípitis, peccátum operámini, redargúti a Lege quasi transgressóres. Mes frères, n'associez aucune acception de personnes à la foi en Notre-Seigneur Jésus-Christ glorifié. Car s'il entre dans votre assemblée un homme ayant un anneau d'or et un vêtement magnifique, et qu'il y entre aussi un pauvre avec un habit sordide, et que, tournant vos regards sur celui qui porte un vêtement magnifique, vous lui disiez: Toi, assieds-toi à cette place d'honneur; et que vous disiez au pauvre: Toi, tiens-toi là debout, ou: Assieds-toi au-dessous de mon marche-pied; ne faites-vous pas en vous-mêmes des différences, et n'êtes pas des juges animés de pensées injustes? Ecoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n'a-t-Il pas choisi ceux qui sont pauvres selon le monde, pour qu'ils soient riches dans la foi, et héritiers du royaume que Dieu a promis à ceux qui L'aiment? Et vous, vous avez déshonoré le pauvre. Ne sont-ce pas les riches qui vous oppriment par leur puissance, et qui vous traînent devant les tribunaux? Ne sont-ce pas eux qui blasphèment le beau nom qu'on prononce en vous nommant? Si cependant vous accomplissez la loi royale, selon les Ecritures: Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. Mais si vous faites acception des personnes, vous commettez un péché, et vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 76, 15 et 16 Ps. 76, 15 et 16
℟. Tu es Deus qui facis mirabília solus: notam fecísti in géntibus virtútem tuam. ℣. Liberásti in bráchio tuo pópulum tuum, fílios Israël et Ioseph. ℟. Tu es le Dieu qui seul opères des merveilles. Tu as fait connaître parmi les peuples Ta puissance. ℣. Tu as libéré par Ton bras Ton peuple, les fils d’Israël et de Joseph.
Allelúia Alléluia
Ps. 97, 1 Ps. 97,1
℟. Allelúia. ℣. Cantáte Dómino cánticum novum: quia mirabília fecit Dóminus. ℟. Alléluia. ℣. Chantez au Seigneur un cantique nouveau : car le Seigneur a fait des merveilles.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (8,27-33)
In illo tempore: Egréssus est Iésus et discípuli eíus in castélla Caesaréae Philíppi; et in via interrogábat discípulos suos dicens eis: “Quem me dicunt esse hómines?” Qui respondérunt illi dicentcs: “Ioánnem Baptístam, álii Elíam, álii vero unum de prophétis.” Et ipse interrogábat eos: “Vos vero quem me dícitis esse?” Respóndens Petrus ait ei: “Tu es Christus.” Et comminátus est eis, ne cui dícerent de illo. Et coepit docére illos: “Opórtet Fílium hóminis multa pati et reprobári a senióribus et a summis sacerdótibus et scribis et occídi et post tres dies resúrgere”; et palam verbum loquebátur. Et apprehéndens eum Petrus coepit increpáre eum. Qui convérsus et videns discípulos suos comminátus est Petro et dicit: “Váde retro me, Sátana, quóniam non sapis, quae Dei sunt, sed quae sunt hóminum.” En ce temps là : Jésus S'en alla, avec Ses disciples, dans les villages de Césarée de Philippe; et Il interrogeait Ses disciples en chemin, en disant: Qui dit-on que Je suis?
Ils Lui répondirent: Jean-Baptiste; les autres, Elie; les autres, l'un des prophètes.
Alors Il leur dit: Mais vous, qui dites-vous que Je suis? Pierre, répondant, Lui dit: Tu es le Christ.
Et Il leur défendit avec menace de dire cela à personne.
Et Il commença à leur déclarer qu'il fallait que le Fils de l'homme souffrît beaucoup, qu'Il fût rejeté par les anciens, par les princes des prêtres et par les scribes, qu'Il fût mis à mort et qu'Il ressuscitât après trois jours.
Et Il parlait de ces choses ouvertement. Alors Pierre, Le tirant à part, se mit à Le reprendre.
Mais Lui, Se retournant et regardant Ses disciples, réprimanda Pierre, en disant: Va derrière moi, Satan; car tu n'as pas le goût des choses de Dieu, mais des choses des hommes.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 118, 12-13
Benedíctus es, Dómine, doce me iustificatiónes tuas: in lábiis meis pronuntiávi ómnia iudícia oris tui. Tu es béni, Seigneur, enseigne-moi Tes commandements ; j’ai prononcé de mes lèvres tous les préceptes de Ta bouche.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Hæc nos oblátio, quæsumus, Dómine, mundet et rénovet, atque tuam exsequéntibus voluntátem fiat causa remuneratiónis ætérnæ. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 77, 29-30 Ps. 77, 29-30
Manducavérunt, et saturáti sunt nimis, et desidérium eórum áttulit eis Dóminus: non sunt fraudáti a desidério suo. Et ils mangèrent, et furent rassasiés à l'excès, et le Seigneur leur accorda ce qu'ils désiraient: ils ne furent point frustrés de leur désir.
Post communionem Post communion
Cæléstibus, Dómine, pasti delíciis, quæsumus, ut semper éadem, per quæ veráciter vívimus, appetámus. Per Christum. 3
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 30, 3-4
Esto mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias. Quóniam firmaméntum meum et refúgium meum es tu, et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, afin que Tu me sauves. Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton nom, Tu seras mon guide et Tu me nourriras.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps. 77, 29-30
Manducavérunt, et saturáti sunt nimis, et desidérium eórum áttulit eis Dóminus; non sunt fraudáti a desidério suo. Et ils mangèrent, et furent rassasiés à l'excès, et le Seigneur leur accorda ce qu'ils désiraient: ils ne furent point frustrés de leur désir.
Vel: Io 3, 16
Sic Deus diléxit mundum, ut Fílium suum Unigénitum daret, ut omnis qui credit in eum non péreat, sed hábeat vitam ætérnam.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word