Messe du vendredi 21 février 2020

Hebdomada VI per annum VIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 30, 3-4
ESTO mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias: quóniam firmaméntum meum, et refúgium meum es tu: et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me. Ps. ibid., 2 In te, Dómine, sperávi, non confúndar in aetérnum: in iustítia tua líbera me, et éripe me. ℣. Glória Patri. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, afin que Tu me sauves. Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton nom, Tu seras mon guide et Tu me nourriras. Ps. 30,2 J’ai espéré en Toi, Seigneur : que je ne sois jamais confondu, dans Ta justice, délivre-moi et sauve-moi.
Collecta Collecte
Collecta
Deus, qui te in rectis et sincéris manére pectóribus ásseris, da nobis tua grátia tales exsístere, in quibus habitáre dignéris. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Ô Dieu, Tu affirmes que Tu fais Ta demeure dans les coeurs droits et sincères : donne-nous donc la grâce d'être tels que Tu daignes habiter en nous. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
 Léctio Epi'stolae beáti lacóbi apóstoli (2,14-24.26)  
Quid próderit, fratres mei, si fìdem quis dicat se habére,
ópera autem non hábeat? Numquid póterit fìdes
salváre eum?
Si frater aut soror nudi sunt et índigent victu cotidiáno,
dicat autem áliquis de vobis illis : « lte in pace,
calefadmini et saturámini », non dedéritis autem eis
quæ necessária sunt córporis, quid próderit? Sic et fìdes,
si non hábeat ópera, mórtua est in semetípsa.
Sed dicet quis: « Tu fìdem habes et ego ópera hábeo.
Osténde mihi fìdem tuam sine opéribus, et ego tibi
osténdam ex opéribus meis fìdem ». Tu credis quóniam
unus est Deus? Bene facis ; et dǽmones credunt et contremíscunt.
Vis autem scire, o homo inánis, quóniam
fìdes sine opéribus otiósa est? Abraham pater noster
nonne ex opéribus iustifìcátus est, ófferens Isaac fílium
suum super altáre ? Vides quóniam fìdes cooperabátur
opéribus illíus et ex opéribus fìdes consummáta est, et
suppléta est Scriptúra dicens: « Crédidit Abraham Deo,
et reputátum est illi ad iustítiam », et Amícus Dei appelIátus
est.
Vidétis quóniam ex opéribus iustifìcátur homo et
non ex fide tantum. Sicut enim corpus sine spíritu
emórtuum est, ita et fìdes sine opéribus mortua est.
Mes frères, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres? Est-ce que la foi peut le sauver?
Si un frère ou une soeur sont dans la nudité, et qu'ils manquent de la nourriture de chaque jour,
et que l'un de vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et rassasiez-vous, et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, a quoi cela servira-t-il?
Il en est de même de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même.
Mais quelqu'un dira: Tu as la foi, et moi j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi je te montrerai ma foi par les oeuvres.
Tu crois qu'il n'y a qu'un Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent.
Mais veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est morte?
Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les oeuvres, lorsqu'il offrit son fils Isaac sur l'autel?
Tu vois que la foi coopérait à ses oeuvres, et que par les oeuvres sa foi fut rendue parfaite.
Et ainsi s'accomplit cette parole de l'Ecriture: Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice, et il fut appelé ami de Dieu.
Vous voyez que l'homme est justifié par les oeuvres, et non par la foi seulement.
De même aussi Rahab, la femme de mauvaise vie, ne fut-elle pas justifiée par les oeuvres, recevant les messagers, et les renvoyant par un autre chemin?
De même, en effet, que le corps sans âme est mort, ainsi la foi sans les oeuvres est morte.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 76, 15 et 16 Ps. 76, 15 et 16
℟. Tu es Deus qui facis mirabília solus: notam fecísti in géntibus virtútem tuam. ℣. Liberásti in bráchio tuo pópulum tuum, fílios Israël et Ioseph. ℟. Tu es le Dieu qui seul opères des merveilles. Tu as fait connaître parmi les peuples Ta puissance. ℣. Tu as libéré par Ton bras Ton peuple, les fils d’Israël et de Joseph.
Allelúia Alléluia
Ps. 97, 1 Ps. 97,1
℟. Allelúia. ℣. Cantáte Dómino cánticum novum: quia mirabília fecit Dóminus. ℟. Alléluia. ℣. Chantez au Seigneur un cantique nouveau : car le Seigneur a fait des merveilles.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (8,34-9,1)
In illo tempore: Convocáta Iesu turba cum discípulis suis, dixit eis: “Si quis vult post me sequi, déneget semetípsum et tollat crucem suam et sequátur me.
Qui enim volúerit ánimam
suam salvam fácere, perdet eam ; qui autem perdíderit
ánimam suam propter me et Evangélium, salvam eam
faciet.
Quid enim prodest hómini si lucrétur mundum totum
et detriméntum fáciat ánimæ suæ? Quid enim dabit
homo commutatiónem pro ánima sua?
Qui enim me confúsus fúerit et mea verba in generatióne
ista adúltera et peccatríce, et Fílius hóminis
confundétur eum curo vénerit in glória Patris sui curo
ángelis sanctis » .
Et dicébat illis: “Amen dico vobis: Sunt quidam de hic stántibus, qui non gustábunt mortem, donec vídeant regnum Dei venísse in virtúte.”
Ence temps là : Jésus ayant appelé à Lui la foule, avec Ses disciples, Il leur dit: Si quelqu'un veut Me suivre, qu'il renonce à soi-même, et qu'il porte sa croix, et qu'il Me suive.
Car celui qui voudra sauver sa vie, la perdra; mais celui qui la perdra à cause de Moi et de l'Evangile, la sauvera.
En effet, que servirait à l'homme de gagner le monde entier et de perdre son âme?
Ou que donnera l'homme en échange de son âme?
Car si quelqu'un rougit de Moi et de Mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme rougira aussi de lui, lorsqu'Il viendra dans la gloire de Son Père, avec les Anges saints.
Et Il leur disait: En vérité, Je vous le dis, il y en a quelques-uns de ceux qui sont ici, qui ne goûteront pas la mort, avant d'avoir vu le royaume de Dieu venir avec puissance.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 118, 12-13
Benedíctus es, Dómine, doce me iustificatiónes tuas: in lábiis meis pronuntiávi ómnia iudícia oris tui. Tu es béni, Seigneur, enseigne-moi Tes commandements ; j’ai prononcé de mes lèvres tous les préceptes de Ta bouche.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Hæc nos oblátio, quæsumus, Dómine, mundet et rénovet, atque tuam exsequéntibus voluntátem fiat causa remuneratiónis ætérnæ. Per Christum.
Communio Communion
Matth. 16, 24 Mt 16, 24
Qui vult veníre post me, ábneget semetípsum, et tollat crucem suam, et sequátur me. Si quelqu'un veut venir après Moi, qu'il renonce à lui-même, et qu'il porte sa croix, et qu'il Me suive.
Post communionem Post communion
Cæléstibus, Dómine, pasti delíciis, quæsumus, ut semper éadem, per quæ veráciter vívimus, appetámus. Per Christum. 3
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 30, 3-4
Esto mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias. Quóniam firmaméntum meum et refúgium meum es tu, et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, afin que Tu me sauves. Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton nom, Tu seras mon guide et Tu me nourriras.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps. 77, 29-30
Manducavérunt, et saturáti sunt nimis, et desidérium eórum áttulit eis Dóminus; non sunt fraudáti a desidério suo. Et ils mangèrent, et furent rassasiés à l'excès, et le Seigneur leur accorda ce qu'ils désiraient: ils ne furent point frustrés de leur désir.
Vel: Io 3, 16
Sic Deus diléxit mundum, ut Fílium suum Unigénitum daret, ut omnis qui credit in eum non péreat, sed hábeat vitam ætérnam.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word