Messe du lundi 24 février 2020

Hebdomada VII per annum VIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 12, 6 Ps.12,6
DÓMINE, in tua misericórdia sperávi: exsultávit cor meum in salutári tuo: cantábo Dómino, qui bona tríbuit mihi. Ps. ibid., 1 Usquequo, Dómine, obliviscéris me in finem ? úsquequo avértis fáciem tuam a me ? ℣. Glória Patri. Seigneur, j’ai espéré en Ta miséricorde : mon cœur sera transporté de joie à cause de Ton salut : je chanterai le Seigneur qui m’a comblé de biens et je célébrerai le nom du Seigneur Très-Haut. Ps. Jusques à quand, Seigneur, m’oublieras-Tu sans cesse ? Jusques à quand détourneras-Tu de moi Ta face. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Præsta, quǽsumus, omnípotens Deus, ut, semper rationabília meditántes, quæ tibi sunt plácita, et dictis exsequámur et factis. Per Dóminum. Nous T'en prions, Dieu tout-puissant, accorde-nous de nous occuper sans cesse des réalités spirituelles afin d'accomplir ce qui Te plaît, dans nos paroles et dans nos actes.
Lectio I Ière lecture
Léctio Epístolæ beáti lacóbi apóstoli (3,13-18)
Carissimi: Quis sápiens et disciplinátus inter vos? Osténdat ex bona conversatióne operatiónem suam in mansuetúdine sapiéntiae. Quod si zelum amárum habétis et contentiónes in córdibus vestris, nolíte gloriári et mendáces esse advérsus veritátem. Non est ista sapiéntia desúrsum descéndens, sed terréna, animális, diabólica; ubi enim zelus et conténtio, ibi inconstántia et omne opus pravum. Quae autem desúrsum est sapiéntia primum quidem pudíca est, deínde pacífica, modésta, suadíbilis, plena misericórdia et frúctibus bonis, non iúdicans, sine simulatióne; fructus autem iustítiae in pace seminátur faciéntibus pacem. Qui est sage et instruit parmi vous? Qu'il montre ses œuvres par une bonne conduite, dans une sagesse pleine de douceur. Mais si vous avez un zèle amer et s'il y a un esprit de dispute dans vos cœurs, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Car une telle sagesse ne descend pas d'en haut, mais elle est terrestre, animale, diabolique. En effet, là où il y a zèle amer et esprit de dispute, il y a du trouble et toute sorte d'actions mauvaises. Mais la sagesse qui vient d'en haut est premièrement chaste, puis pacifique, modérée, conciliante, cédant au bien, pleine de miséricorde et de bons fruits, ne jugeant pas et n'étant pas dissimulée. Or le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui prodiguent la paix.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 40, 5 et 2
℟. Ego dixi: Dómine, miserére mei: sana ánimam meam, quia peccávi tibi. ℣. Beátus qui intélligit super egénum et páuperem: in die mala liberábit eum Dóminus. ℟. Moi, je dis : « le Seigneur, aie pitié de moi ! Guéris mon âme, car j'ai péché contre Toi. ℣. Heureux celui qui prend souci du pauvre, au jour du malheur, le Seigneur le délivrera.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (9,14-29)
In illo tempore: Descendens Iesus de monte et veniéntes ad discípulos vidit turbam magnam circa eos et scribas conquiréntes cum illis. Et conféstim omnis pópulus videns eum stupefáctus est, et accurréntes salutábant eum. Et interrogávit eos: “Quid inter vos conquíritis?” Et respóndit ei unus de turba: “Magíster, áttuli fílium meum ad te habéntem spíritum mutum; et ubicúmque eum apprehénderit, allídit eum, et spumat et stridet déntibus et aréscit. Et dixi discípulis tuis, ut eícerent illum, et non potuérunt.” Qui respóndens eis dicit: “O generátio incrédula, quámdiu apud vos ero? Quámdiu vos pátiar? Afférte illum ad me.” Et attulérunt illum ad eum. Et cum vidísset illum, spíritus statim conturbávit eum; et córruens in terram volutabátur spumans. Et interrogávit patrem eíus: “quántum témporis est, ex quo hoc ei áccidit?” At ille ait: “Ab infántia; et frequénter eum étiam in ignem et in aquas misit, ut eum pérderet; sed si quid potes, adiúva nos, misértus nostri.” Iésus autem ait illi: “‘Si potes!’ Ómnia possibília credénti.” Et contínuo exclámans pater púeri aiébat: “Credo; adiúva incredulitátem meam.” Et cum vidéret Iésus concurréntem turbam, comminátus est spirítui immúndo dicens illi: “Múte et surde spíritus, ego tibi praecípio: Exi ab eo et ámplius ne intróeas in eum.” Et clamans et multum discérpens eum éxiit; et factus est sicut mórtuus, ita ut multi dícerent: “Mórtuus est!” Iésus autem tenens manum eíus elevávit illum, et surréxit. Et cum introísset in domum, discípuli eíus secréto interrogábant eum: “quáre nos non potúimus eícere eum?” Et dixit illis: “Hoc genus in nullo potest exíre nisi in oratióne.” En ce temps là, Jésus étant descendu de la montagne, et étant venus vers les disciples, il vit une foule nombreuse autour d'eux, et des scribes qui discutaient avec eux. Et aussitôt qu'elle l'eut vu, toute la foule fut stupéfaite, et elle accourut pour le saluer. Il leur demanda : " Que discutez-vous avec eux? " Un de la foule lui répondit : " Maître, je T'ai amené mon fils, qui a un esprit muet. Partout où il s'empare de lui, il le jette contre terre, et il écume, grince des dents et se raidit. Et j'ai dit à Tes disciples de le chasser, et ils ne l'ont pu. " Il leur répondit : " O génération incrédule, jusques à quand serai-je près de vous? Jusques à quand vous supporterai-je? Amenez-le-moi. " Et ils le Lui amenèrent. A Sa vue, l'esprit le jeta aussitôt à terre, et tombé sur le sol, il se roulait en écumant. Et Il demanda au père : " Combien y a-t-il de temps que cela lui arrive? Depuis l'enfance, dit-il. Et souvent il l'a jeté dans le feu et dans l'eau pour le faire périr. Mais, si Tu peux quelque chose, viens à notre aide par pitié pour nous. " Jésus lui dit : " Si Tu peux ! Tout est possible à celui qui croit. " Aussitôt le père de l'enfant s'écria : " Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! " Jésus, voyant accourir une foule, commanda avec force à l'esprit impur, lui disant : " Esprit muet et sourd, je te le commande, sors de lui et ne rentre plus en lui. " Et ayant poussé un grand cri et l'ayant jeté à terre avec violence, il sortit; et il devint comme mort, si bien que beaucoup disaient : " Il est mort. " Mais Jésus, l'ayant pris par la main, le fit lever, et il se tint debout. Lorsqu'Il fut entré dans la maison, Ses disciples Lui demandèrent en particulier : " Pourquoi n'avons-nous pu le chasser? " Il leur dit : "Ce genre ne peut être chassé que par la prière et le jeûne."
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 5, 3-4
Inténde voci oratiónis meae, Rex meus, et Deus meus: quóniam ad te orábo, Dómine. Sois attentif à la voix de ma prière, mon roi et mon Dieu ; car c’est Toi que je prierai, Seigneur.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Mystéria tua, Dómine, débitis servítiis exsequéntes, súpplices te rogámus, ut, quod ad honórem tuæ maiestátis offérimus, nobis profíciat ad salútem. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 9, 2-3 Ps 9, 2-3
Narrábo ómnia mirabília tua: lætábor, et exsultábo in te: psallam nómini tuo, Altíssime. Je raconterai toutes Tes merveilles. Je me réjouirai et j’exulterai en Toi, je chanterai Ton Nom, ô Très-Haut.
Post communionem Post communion
Præsta, quǽsumus, omnípotens Deus, ut illíus capiámus efféctum, cuius per hæc mystéria pignus accépimus. Per Christum.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 12, 6
Dómine, in tua misericórdia sperávi. Exsultávit cor meum in salutári tuo, cantábo Dómino, qui bona tríbuit mihi. Seigneur, j’ai espéré en Ta miséricorde : mon cœur sera transporté de joie à cause de Ton salut : je chanterai le Seigneur, qui m'a comblé de biens.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 9, 2-3
Narrábo ómnia mirabília tua. Lætábor et exsultábo in te, psallam nómini tuo, Altíssime. Je raconterai toutes Tes merveilles. Je me réjouirai et j’exulterai en Toi, je chanterai Ton Nom, ô Très-Haut.
Vel:
Io 11, 27
Dómine, ego crédidi quia tu es Christus Fílius Dei vivi, qui in hunc mundum venísti. Seigneur, je crois que Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant, qui est venu dans ce monde.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word