Messe du vendredi 20 mars 2020

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Feria VI Vendredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Fac mecum, * Dómine, signum in bonum: ut vídeant qui me odérunt, et confundántur: quóniam tu Dómine adiuvísti me, et consolátus es me. Ps. Inclína Dómine aurem tuam, et exáudi me: quóniam inops et pauper sum ego. Opère un signe Seigneur, en ma faveur, afin que ceux qui me haïssent le voient et soient confondus; car c'est Toi, Seigneur, qui m'as aidé et consolé. Ps. Penche, Seigneur, Ton oreille, et exauce-moi, car je suis indigent et pauvre.
Collecta Collecte
Córdibus nostris, quæsumus, Dómine, grátiam tuam benígnus infúnde, ut ab humánis semper retrahámur excéssibus, et mónitis inhærére valeámus, te largiénte, cæléstibus. Per Dóminum. Dans Ta bonté, Seigneur, répands Ta grâce en nos coeurs pour que nous sachions toujours nous garder des excès de la nature, et qu'avec Ton aide, nous puissions rester attachés à l'enseignement qui nous vient du ciel.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Osée prophétæ (14,2-10)
Hæc dicit Dóminus: Convértere, Israel, ad Dóminum Deum tuum, quóniam corruísti in iniquitáte tua. Tóllite vobíscum verba et convertímini ad Dóminum; dícite ei: “Omnem aufer iniquitátem et áccipe bonum, et reddémus fructum labiórum nostrórum. Assýria non salvábit nos; super equum non ascendémus nec vocábimus ultra: “Deos nostros!” ópera mánuum nostrárum, quia in te misericórdiam consequétur pupíllus.” “Sanábo praevaricatiónem eórum, díligam eos spontánee, quia avérsus est furor meus ab eis. Ero quasi ros pro Israel; germinábit quasi lílium et mittet radíces suas ut Líbanus. Expandéntur rami eíus; et erit quasi olíva glória eíus, et odor eíus ut Líbani. Converténtur sedéntes in umbra mea, colent tríticum et germinábunt quasi vínea; memoriále eíus sicut vinum Líbani. Éphraim, quid ei ultra idóla? Ego exáudio et respício in eum. Ego ut abíes virens: ex me fructus tuus invenítur.” Qui sápiens est, intéllegat ista; intéllegens sciat haec! Quia rectae viae Dómini, et iústi ambulábunt in eis; praevaricatóres vero córruent in eis. Voici ce que dit le Seigneur : Convertis-toi, Israël, au Seigneur ton Dieu, puisque tu es tombé par ton iniquité. Apportez avec vous des paroles, et convertissez-vous au Seigneur; dites-Lui: Enleve toutes les iniquités, reçois le bien, et nous T'offrirons, au lieu de taureaux, l'hommage de nos lèvres. Assur ne nous sauvera pas, nous ne monterons pas sur des chevaux, et nous ne dirons plus: Les oeuvres de nos mains sont nos dieux; parce que Tu auras pitié de l'orphelin, qui est chez Toi. Je guérirai leurs brisures, Je les aimerai par une pure bonté, car Ma fureur s'est détournée d'eux. Je serai comme la rosée; Israël germera comme le lis, et sa racine s'élancera comme celle du Liban. Ses branches s'étendront, sa gloire sera semblable à l'olivier, et son parfum comme celui du Liban. Ils reviendront s'asseoir sous son ombre; il vivront de froment et ils germeront comme la vigne; leur renommée sera comme celle du vin du Liban. Ephraïm, qu'ai-Je à faire encore avec les idoles? C'est Moi qui l'exaucerai et qui le ferai croître comme un sapin verdoyant; c'est Moi qui te ferai porter ton fruit. Qui est sage, pour comprendre ces choses? Qui a l'intelligence, pour les connaître? Car les voies du Seigneur sont droites, et les justes y marcheront; mais les prévaricateurs y périront.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 117, 8-9 Ps. 117, 8-9
℟. Bonum est confídere in Dómino, quam confídere in hómine. ℣. Bonum est speráre in Dómino, quam speráre in princípibus. ℟. Il vaut mieux se confier au Seigneur que de se confier dans l'homme. ℣. Il vaut mieux espérer au Seigneur, plutôt que d'espérer dans les princes.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (12,28b-34)
In illo tempore: Accéssit unus de scribis ad Iesum, qui audíerat illos conquiréntes, videns quóniam bene illis respondérit, interrogávit eum: “Quod est primum ómnium mandátum?” Iésus respóndit: “Primum est: ‘Audi, Israel: Dóminus Deus noster Dóminus unus est, et díliges Dóminum Deum tuum ex toto corde tuo et ex tota ánima tua et ex tota mente tua et ex tota virtúte tua.’ Secúndum est illud: ‘Díliges próximum tuum tamquam teípsum.’ Maíus horum áliud mandátum non est.” Et ait illi scriba: “Bene, Magíster, in veritáte dixísti: ‘Unus est, et non est álius praeter eum; et dilígere eum ex toto corde et ex toto intelléctu et ex tota fortitúdine’ et: ‘Dilígere próximum tamquam seípsum’ maíus est ómnibus holocautomátibus et sacrifíciis.” Et Iésus videns quod sapiénter respondísset, dixit illi: “Non es longe a regno Dei.” Et nemo iam audébat eum interrogáre. En ce temps là : Un des scribes s'approcha de Jésus, qui les avait entendus disputer, et voyant que Jésus leur avait bien répondu, il Lui demanda quel était le premier de tous les commandements. Jésus lui répondit: Le premier de tous les commandements est celui-ci: Ecoute, Israël; le Seigneur ton Dieu est le Dieu unique; et tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, et de toute ton âme, et de tout ton esprit, et de toute ta force. C'est là le premier commandement. Le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là. Le scribe lui dit: Bien, Maître; Tu as dit avec vérité qu'il n'y a qu'un seul Dieu, et qu'il n'y en a pas d'autre que Lui, et qu'on doit L'aimer de tout son coeur, et de tout son esprit, et de toute son âme, et de toute sa force, et qu'aimer le prochain comme soi-même est quelque chose de plus grand que tous les holocaustes et les sacrifices. Jésus, voyant qu'il avait sagement répondu, lui dit: Tu n'es pas loin du royaume de Dieu. Et personne n'osait plus Lui adresser de question.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 5, 3-4
Inténde voci oratiónis meae, Rex meus, et Deus meus: quóniam ad te orábo, Dómine. Sois attentif à la voix de ma prière, mon roi et mon Dieu ; car c’est Toi que je prierai, Seigneur.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
 PRÆFATIO I DE QUADRAGESIMA  Ière PREFACE DU CAREME
De spiritali significatione Quadragesimæ De la signification spirituelle du Carême
Sequens præfatio dicitur tempore Quadragesimæ, præsertim vero in dominicis, quando non est dicenda alia præfatio magis propria. Cette préface est dite pendant le temps du Carême, surtout le dimanche, quand on ne dit pas une autre préface propre.
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Quia fidélibus tuis dignánter concédis quotánnis paschália sacraménta in gáudio purificátis méntibus exspectáre: ut, pietátis offícia et ópera caritátis propénsius exsequéntes, frequentatióne mysteriórum, quibus renáti sunt, ad grátiæ filiórum plenitúdinem perducántur.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Car Tu daignes accorder à Tes fidèles, chaque année, d'attendre les sacrements de Pâques pour purifier leur âme dans la joie ; afin que, par une plus grande assiduité à la prière, à la charité fraternelle, et à fréquentation des mystères qui par lesquels ils sont renés, ils puissent parvenir à la plénitude de la grâce des fils.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 16, 6
Ego clamávi, quóniam exaudísti me, Deus: inclína aurem tuam, et exáudi verba mea. J'ai crié, mon Dieu, parce que Tu m'as exaucé: incline vers moi Ton oreille, et exauce mes paroles.
Post communionem Post communion
Ad dimissionem diaconus vel, eo deficiente, ipse sacerdos dicere potest invitationem:  Au renvoi, le diacre, ou sans lui, le prêtre lui-même peut dire l'invitation :
Inclináte vos ad benedictiónem. Inclinez-vous pour la bénédiction.
Deinde sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc orationem super populum: Puis le prêtre, debout et tourné vers le peuple, et les mains étendues sur lui, dit cette oraison sur le peuple :
 Oratio super populum (ad libitum adhibenda)  
Implorántes, Dómine, misericórdiam tuam, fidéles tuos propítius intuére, ut, qui de tua pietáte confídunt, tuæ caritátis dona ubíque diffúndere váleant. Per Christum. Regarde avec bienveillance, Seigneur, les fidèles qui implorent Ta miséricorde : ils mettent leur confiance dans Ta bonté : qu’ils sachent répandre en tous lieux les dons de Ta charité.

Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum  
Ps 85, 8.10
Non est símilis tui in diis, Dómine, quóniam magnus es tu et fáciens mirabília; tu es Deus solus.
 Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Mc 12, 33
Dilígere Deum ex toto corde, et próximum tamquam seípsum, maius est ómnibus sacrifíciis. Aimer le prochain comme soi-même est quelque chose de plus grand que tous les holocaustes et les sacrifices.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word