Messe du mardi 24 mars 2020

Hebdomada IV Quadragesimae IVème semaine de Carême
Feria III Mardi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Isai. 55, 1
SITIÉNTES, veníte ad aquas, dicit Dóminus: et qui non habétis prétium, veníte, et bíbite cum laetítia. Ps. 77, 1 Atténdite, pópule meus, legem meam: inclináte aurem vestram in verba oris mei. ℣. Glória Patri. Vous qui avez soif, venez aux sources, dit le Seigneur, et vous qui n’avez pas de quoi payer, venez et buvez avec joie. Ps. Mon peuple, écoutez Ma loi ; prêtez l’oreille aux paroles de Ma bouche. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Exercitátio veneránda sanctæ devotiónis, Dómine, tuórum fidélium corda dispónat, ut et dignis méntibus suscípiant paschále mystérium, et salvatiónis tuæ núntient præcónium. Per Dóminum. Que le religieux effort que doivent accomplir Tes fidèles pour être tout entiers à Toi, Seigneur, dispose leurs coeurs à accueillir dignement le mystère pascal et à proclamer joyeusement le salut que Tu leur as donné.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Ezechiélis prophétæ (47,1-12)
In diébus illis: Convértit me ad portam domus Dómini, et ecce aquae egrediebántur subter limen domus ad oriéntem; fácies enim domus respiciébat ad oriéntem, aquae autem descendébant a látere templi dextro a merídie altáris. Et edúxit me per viam portae aquilónis et convértit me ad viam foras ad portam exteriórem, quae respiciébat ad oriéntem; et ecce aquae exeúntes a látere dextro. Cum egrederétur vir ad oriéntem, qui habébat funículum in manu sua, mensus est mille cúbitos et tradúxit me per aquam usque ad talos. Rursúmque mensus est mille et tradúxit me per aquam usque ad génua. Et mensus est mille et tradúxit me per aquam usque ad renes. Et mensus est mille; torrens, quem non pótui pertransíre, quóniam intumúerant aquae, aquae ad natándum; torrens, qui non póterat transvadári. Et dixit ad me: “Cérte vidísti, fili hóminis”; et duxit me et convértit ad ripam torréntis. Cumque me convertíssem, ecce in ripa torréntis ligna multa nimis ex utráque parte; et ait ad me: “Aquae istae, quae egrediúntur ad regiónem orientálem et descéndunt ad Árabam, intrábunt mare, aquas salsas, et sanabúntur aquae: et omnis ánima vivens, quae movétur, quocúmque vénerit torrens, vivet, et erunt pisces multi satis, postquam vénerint illuc aquae istae, et sanabúntur et vivent ómnia, ad quae vénerit torrens. Et stabunt super mare piscatóres; ab Engáddi usque ad Engállim siccátio sagenárum erit; plúrimae spécies erunt píscium eíus, sicut pisces maris Magni, multitúdinis nímiae. Palústria autem eíus et stagna non sanabúntur, quia in sálinas dabúntur. Et super torréntem oriétur in ripis eíus ex utráque parte omne lignum pomíferum; non défluet fólium ex eo, et non defíciet fructus eíus: per síngulos menses áfferet primitíva, quia aquae eíus de sanctuário egrediéntur, et erunt fructus eíus in cibum, et fólia eíus ad medicínam. En ces jours là : Il me ramena vers la porte de la maison du Seigneur, et voici, des eaux sortaient sous le seuil de la maison, vers l'orient; car la face de la maison regardait vers l'orient; or les eaux descendaient au côté droit du temple, au midi de l'autel. Et il me fit sortir par la porte du septentrion, et me fit tourner en dehors de la porte extérieure, vers le chemin qui regarde à l'orient; et voici, les eaux jaillissaient du côté droit. Lorsque l'homme qui avait un cordeau à la main fut sorti vers l'orient, il mesura mille coudées, et il me fit traverser l'eau, et j'en avais jusqu'aux talons. Il mesura encore mille coudées, et il me fit traverser l'eau, et j'en avais jusqu'aux genoux. Il mesura encore mille coudées, et il me fit traverser l'eau, et j'en avais jusqu'aux reins. Il mesura encore mille coudées, et c'était un torrent que je ne pus traverser, car les eaux s'étaient gonflées, comme celles d'un torrent profond qu'on ne peut passer à gué. Alors il me dit: Certes, tu as vu, fils de l'homme. Et il me fit sortir, et me ramena au bord du torrent. Quand je me fus tourné, voici, il y avait sur le bord du torrent une très grande quantité d'arbres des deux côtés. Et il me dit: Ces eaux qui sortent vers les monceaux de sable de l'orient, et qui descendent dans la plaine du désert, entreront dans la mer et en sortiront, et les eaux de la mer deviendront saines. Et tout animal vivant qui rampe vivra partout où viendra le torrent, et il y aura de nombreux poissons là où viendront ces eaux, et là où viendra le torrent tout sera sain et vivra. Les pêcheurs se tiendront sur ces eaux; depuis Engaddi jusqu'à Engallim, on séchera les filets; ses poissons seront d'espèces nombreuses, comme les poissons de la grande mer, en quantité extraordinaire. Mais sur ses rivages et dans ses marais, les eaux ne seront point assainies, parce qu'elles seront destinées pour des salines. Et sur les bords du torrent, de chaque côté, croîtront toutes sortes d'arbres fruitiers; leurs feuilles ne tomberont pas, et leurs fruits ne manqueront jamais; chaque mois ils en porteront de nouveaux, parce que les eaux sortiront du sanctuaire; leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 43,26 ℣. 2
℟. Exsúrge * Dómine, fer opem nobis: et líbera nos propter nomen tuum. ℣. Deus, áuribus nostris audívimus: patres nostri annuntiavérunt nobis opus, quod operátus es in diébus eórum, in diébus antíquis. ℟. Lève-Toi, Seigneur; secoure-nous, et rachète-nous à cause de Ton Nom. ℣. O Dieu, nous avons entendu de nos oreilles; nos pères nous ont annoncé l'oeuvre que Tu avais fait en leurs jours, et aux jours anciens.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem (5,1-16)
Erat dies festus Iudaeórum, et ascéndit Iésus Hierosólymam. Est autem Hierosólymis, super Probática, piscína, quae cognominátur Hebráice Bethsátha, quinque pórticus habens. In his iacébat multitúdo languéntium, caecórum, claudórum, aridórum. Ángelus autem Dómini descendébat secúndum tempus in piscínam, et movebátur aqua. Et qui prior descendísset in piscínam post motiónem aquae, sanus fiébat a quacúmque detinebátur infirmitáte. Erat autem quidam homo ibi trigínta et octo annos habens in infirmitáte sua. Hunc cum vidísset Iésus iacéntem, et cognovísset quia multum iam tempus habet, dicit ei: “Vis sanus fíeri?” Respóndit ei lánguidus: “Dómine, hóminem non hábeo, ut, cum turbáta fúerit aqua, mittat me in piscínam; dum autem vénio ego, álius ante me descéndit.” Dicit ei Iésus: “Súrge, tolle grabátum tuum et ámbula.” Et statim sanus factus est homo et sústulit grabátum suum et ambulábat. Erat autem sábbatum in illo die. Dicébant ergo Iudǽi illi, qui sanátus fúerat: “Sabbátum est, et non licet tibi tóllere grabátum tuum.” Ille autem respóndit eis: “Qui me fecit sanum, ille mihi dixit: ‘Tólle grabátum tuum et ámbula.’” Interrogavérunt eum: “Quis est ille homo, qui dixit tibi: ‘Tólle et ámbula’?” Is autem, qui sanus fúerat efféctus, nesciébat quis esset; Iésus enim declinávit a turba constitúta in loco. Póstea invénit eum Iésus in templo et dixit illi: “Ecce sanus factus es; iam noli peccáre, ne detérius tibi áliquid contíngat.” Ábiit ille homo et nuntiávit Iudǽis quia Iésus esset, qui fecit eum sanum. Et proptérea persequebántur Iudǽi Iésum, quia haec faciébat in sábbato. Il y avait une fête des Juifs, et Jésus monta à Jérusalem. Or il y a à Jérusalem la piscine des Brebis, qui s'appelle en hébreu Bethsaïda, et qui a cinq portiques. Sous ces portiques étaient étendus un grand nombre de malades, d'aveugles, de boiteux, de paralytiques, qui attendaient le mouvement de l'eau. Car l'Ange du Seigneur descendait de temps en temps dans la piscine, et en agitait l'eau; et celui qui descendait le premier dans la piscine après que l'eau avait été agité était guéri, quelle que fût sa maladie. Or il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans. Jésus, l'ayant vu couché et sachant qu'il était malade depuis longtemps déjà, lui dit: Veux-tu être guéri? Le malade Lui répondit: Seigneur, je n'ai personne pour me jeter dans la piscine lorsque l'eau a été agitée; et pendant que j'y vais, un autre descend avant moi. Jésus lui dit: Lève-toi, prends ton grabat, et marche. Et aussitôt cet homme fut guéri, et il prit son grabat, et marcha. Or ce jour-là était un jour de sabbat. Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri: C'est le sabbat; il ne t'est pas permis d'emporter ton grabat. Il leur répondit: Celui-là même qui m'a guéri m'a dit: Prends ton grabat, et marche. Ils lui demandèrent: Quel est cet homme qui t'a dit: Prends ton grabat, et marche? Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c'était; car Jésus S'était retiré de la foule rassemblée en ce lieu. Plus tard, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit: Voici que tu as été guéri; ne pèche plus désormais, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire. Cet homme alla, et annonça aux Juifs que c'était Jésus qui l'avait guéri. C'est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus, parce qu'Il faisait ces choses le jour du sabbat.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 39, 2, 3 et 4
Exspéctans exspectávi Dóminum, et respéxit me: et exaudívit deprecatiónem meam: et immísit in os meum cánticum novum, hymnum Deo nostro. J'ai attendu, et encore attendu le Seigneur, et Il a fait attention à moi et Il a exaucé mes prières, et Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une hymne à notre Dieu.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Offérimus tibi, Dómine, múnera quæ dedísti, ut et creatiónis tuæ circa mortalitátem nostram testificéntur auxílium, et remédium nobis immortalitátis operéntur. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
 PRÆFATIO I DE QUADRAGESIMA  Ière PREFACE DU CAREME
De spiritali significatione Quadragesimæ De la signification spirituelle du Carême
Sequens præfatio dicitur tempore Quadragesimæ, præsertim vero in dominicis, quando non est dicenda alia præfatio magis propria. Cette préface est dite pendant le temps du Carême, surtout le dimanche, quand on ne dit pas une autre préface propre.
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Quia fidélibus tuis dignánter concédis quotánnis paschália sacraménta in gáudio purificátis méntibus exspectáre: ut, pietátis offícia et ópera caritátis propénsius exsequéntes, frequentatióne mysteriórum, quibus renáti sunt, ad grátiæ filiórum plenitúdinem perducántur.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Car Tu daignes accorder à Tes fidèles, chaque année, d'attendre les sacrements de Pâques pour purifier leur âme dans la joie ; afin que, par une plus grande assiduité à la prière, à la charité fraternelle, et à fréquentation des mystères qui par lesquels ils sont renés, ils puissent parvenir à la plénitude de la grâce des fils.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 22, 1-2
Dóminus regit me, et nihil mihi déerit: in loco páscuae ibi me collocávit: super aquam refectiónis educávit me. C’est le Seigneur qui me conduit, et rien ne pourra me manquer. Il m’a établi dans un lieu de pâturages. Il m’a élevé près d’une eau fortifiante.
Post communionem Post communion
Purífica, quǽsumus, Dómine, mentes nostras benígnus, et rénova cæléstibus sacraméntis, ut consequénter et córporum præsens páriter et futúrum capiámus auxílium. Per Christum.  
Ad dimissionem diaconus vel, eo deficiente, ipse sacerdos dicere potest invitationem:  Au renvoi, le diacre, ou sans lui, le prêtre lui-même peut dire l'invitation :
Inclináte vos ad benedictiónem. Inclinez-vous pour la bénédiction.
Deinde sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc orationem super populum: Puis le prêtre, debout et tourné vers le peuple, et les mains étendues sur lui, dit cette oraison sur le peuple :
 Oratio super populum (ad libitum adhibenda)  
Concéde, miséricors Deus, ut devótus tibi pópulus semper exístat et de tua cleméntia, quod ei prosit, indesinénter obtíneat. Per Christum. Accorde à ton peuple, Dieu de miséricorde, de te rester toujours fidèle : et qu’il obtienne sans cesse de ta clémence ce qui lui est profitable.
Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum  
Cf. Is 55, 1
Sitiéntes, veníte ad aquas, dicit Dóminus; et qui non habétis prétium, veníte, et bíbite cum lætítia.
 Ant. ad communionem  
Cf. Ps 22, 1-2
Dóminus regit me, et nihil mihi déerit; in loco páscuæ ibi me collocávit, super aquam refectiónis educávit me.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word