Messe du samedi 28 mars 2020

Hebdomada IV Quadragesimae IVème semaine de Carême
Sabbato Sabbato
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 17, 5, 6 et 7
CIRCUMDEDÉRUNT me gémitus mortis, dolóres inférni circumdedérunt me: et in tribulatióne mea invocávi Dóminum, et exaudívit de templo sancto suo vocem meam. Ps. ibid., 2-3 Díligam te, Dómine, fortitúdo mea: Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus. ℣. Glória Patri. Les douleurs de la mort m'ont environné, et les douleurs de l'enfer m'ont entouré, et dans mon affliction j'ai invoqué le Seigneur, et de Son saint temple Il a entendu ma voix. ℣. Je T'aimerai, Seigneur, Toi qui es ma force. Le Seigneur est mon ferme appui, mon refuge et mon libérateur.
Collecta Collecte
Dírigat corda nostra, quæsumus, Dómine, tuæ miseratiónis operátio, quia tibi sine te placére non póssumus. Per Dóminum. Dirige nos coeurs, Seigneur, dans la tendresse que Tu nous portes, car sans Toi, il nous est impossible de Te plaire.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri leremíæ prophétæ (11,18-20)
Tu, Dómine, demonstrásti mihi, et cognóvi; tunc ostendísti mihi ópera eórum. Et ego quasi agnus mansuétus, qui portátur ad víctimam; et non cognóvi quia super me cogitavérunt consília: “Caedámus lignum in vigóre eíus et eradámus eum de terra vivéntium, et nomen eíus non memorétur ámplius.” Tu autem, Dómine exercítuum, qui iúdicas iúste et probas renes et corda: vídeam ultiónem tuam ex eis; tibi enim revelávi causam meam. Toi, Seigneur, Tu m'as instruit, et J'ai connu; Tu mas découvert leurs desseins. Et moi j'étais comme un agneau plein de douceur, qu'on porte à la boucherie, et je ne connaissais pas les projets qu'ils avaient formés contre moi, en disant : Mettons du bois dans son pain, exterminons-le de la terre des vivants, et qu'on ne se souvienne plus de son nom. Mais Toi, Seigneur des armées, qui juges justement, et qui sondes les reins et les coeurs, fais-moi voir Ta vengeance sur eux; car je T'ai confié ma cause.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 9, 14 et 1-2
℟. Tibi, Dómine, derelíctus est pauper: pupíllo tu eris adiútor. ℣. Ut quid, Dómine, recessísti longe, déspicis in opportunitátibus, in tribulatióne ? dum supérbit ímpius, incénditur pauper. ℟. C’est à Toi, Seigneur, qu’a été laissé le soin du pauvre, Tu seras le protecteur de l’orphelin. ℣. Pourquoi, Seigneur, vous T'es-Tu retiré au loin, et dédaignes-Tu de me regarder au temps du besoin et de l’affliction ? Tandis que l’impie s’enorgueillit, le pauvre est consumé.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum loánnem (7,40-53)
In illo tempore: Ex turba, cum audíssent sermónes Iesu, dicébant: “Hic est vere prophéta!”; álii dicébant: “Hic est Christus!”; quidam autem dicébant: “Númquid a Galilǽa Christus venit? Nonne Scriptúra dixit: ‘Ex sémine David et de Béthlehem castéllo, ubi erat David, venit Christus’?” Dissénsio ítaque facta est in turba propter eum. Quidam autem ex ipsis volébant apprehéndere eum, sed nemo misit super illum manus. Venérunt ergo minístri ad pontífices et pharisǽos; et dixérunt eis illi: “quáre non adduxístis eum?” Respondérunt minístri: “Númquam sic locútus est homo.” Respondérunt ergo eis pharisǽi: “Númquid et vos sedúcti estis? Numquid áliquis ex princípibus crédidit in eum aut ex pharisǽis? Sed turba haec, quae non novit legem, maledícti sunt!” Dicit Nicodémus ad eos, ille qui venit ad eum ántea, qui unus erat ex ipsis: “Númquid lex nostra iúdicat hóminem, nisi audíerit ab ipso prius et cognóverit quid fáciat?” Respondérunt et dixérunt ei: “Númquid et tu ex Galilǽa es? Scrutáre et vide quia prophéta a Galilǽa non surgit!” Et revérsi sunt unusquísque in domum suam. En ce temps là : Plusieurs, parmi la foule, ayant entendu les paroles de Jésus, disaient : Celui-ci est vraiment le prophète. D’autres disaient : C’est le Christ. Mais quelques autres disaient : Est-ce que le Christ viendra de Galilée ? L’Ecriture ne dit-elle pas que le Christ viendra de la race de David, et du bourg de Bethléem, où était David ? Il y eut donc division dans la foule à son sujet. Quelques-uns d’entre eux voulaient L’arrêter, mais personne ne mit la main sur Lui.  Les agents (archers) retournèrent donc vers les princes des prêtres et les pharisiens. Et ceux-ci leur dirent : Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ? Les agents répondirent : Jamais homme n’a parlé comme cet homme. Les pharisiens leur répliquèrent : Est-ce que vous avez été séduits, vous aussi ? Y a-t-il quelqu’un des chefs ou des pharisiens qui ait cru en Lui ?  Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits. Nicodème, celui qui était venu trouver Jésus la nuit, et qui était l’un d’entre eux, leur dit : Notre loi condamne-t-elle un homme sans qu’on l’entende d’abord, et sans qu’on sache ce qu’il a fait ? Ils lui répondirent : Es-tu Galiléen, toi aussi ? Scrute les Ecritures, et tu verras que de la Galilée il ne sort pas de prophète. Et ils s’en retournèrent chacun dans sa maison.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 17, 3
Factus est Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus: et sperábo in eum. Le Seigneur est mon ferme appui, mon refuge et mon libérateur. Mon Dieu est mon secours, et j’espérerai en Lui.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Oblatiónibus nostris, quǽsumus, Dómine, placáre suscéptis, et ad te nostras étiam rebélles compélle propítius voluntátes. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
 PRÆFATIO I DE QUADRAGESIMA  Ière PREFACE DU CAREME
De spiritali significatione Quadragesimæ De la signification spirituelle du Carême
Sequens præfatio dicitur tempore Quadragesimæ, præsertim vero in dominicis, quando non est dicenda alia præfatio magis propria. Cette préface est dite pendant le temps du Carême, surtout le dimanche, quand on ne dit pas une autre préface propre.
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Quia fidélibus tuis dignánter concédis quotánnis paschália sacraménta in gáudio purificátis méntibus exspectáre: ut, pietátis offícia et ópera caritátis propénsius exsequéntes, frequentatióne mysteriórum, quibus renáti sunt, ad grátiæ filiórum plenitúdinem perducántur.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Car Tu daignes accorder à Tes fidèles, chaque année, d'attendre les sacrements de Pâques pour purifier leur âme dans la joie ; afin que, par une plus grande assiduité à la prière, à la charité fraternelle, et à fréquentation des mystères qui par lesquels ils sont renés, ils puissent parvenir à la plénitude de la grâce des fils.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 17, 3 Ps 17,3
Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus: Deus meus, adiútor meus. Le Seigneur est mon ferme appui, mon refuge et mon libérateur. Mon Dieu est mon secours.
Post communionem Post communion
Tua nos, quǽsumus, Dómine, sancta puríficent, et operatióne sua tibi plácitos esse perfíciant. Per Christum.  
Ad dimissionem diaconus vel, eo deficiente, ipse sacerdos dicere potest invitationem:  Au renvoi, le diacre, ou sans lui, le prêtre lui-même peut dire l'invitation :
Inclináte vos ad benedictiónem. Inclinez-vous pour la bénédiction.
Deinde sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc orationem super populum: Puis le prêtre, debout et tourné vers le peuple, et les mains étendues sur lui, dit cette oraison sur le peuple :
Oratio super populum (ad libitum adhibenda)  
Tuére, Dómine, plebem tuam, ad sacra ventúra properántem et cæléstis grátiæ largitáte proséquere, ut visibílibus adiúta soláciis ad invisibília bona prómptius incitétur. Per Christum. Protège Ton peuple, Seigneur, qui se hâte vers les mystères à venir, et accorde-lui l’abondance de la grâce céleste : afin que soutenu par des secours visibles, il soit poussé à rechercher avec ardeur les biens qui ne se voient pas.
Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum  Ant. à l'introït
Cf. Ps 17, 5.7
Circumdedérunt me gémitus mortis, dolóres inférni circumdedérunt me; et in tribulatióne mea invocávi Dóminum, et exaudívit de templo sancto suo vocem meam. Les douleurs de la mort m'ont environné, et les douleurs de l'enfer m'ont entouré, et dans mon affliction j'ai invoqué le Seigneur, et de Son saint temple Il a entendu ma voix.
 Ant. ad communionem  Ant. à la communion
1 Petr 1, 19
Pretióso sánguine quasi Agni immaculáti et incontamináti Christi redémpti sumus. Par le précieux sang du Christ, comme de l'Agneau sans tache et sans défaut, nous avons reçu la rédemption.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word