Messe du mardi 9 juin 2020

Hebdomada X per annum Xème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
DÓMINUS illuminátio mea, et salus mea, quem timébo ? Dóminus defénsor vitae meae, a quo trepidábo ? qui tríbulant me inimíci mei, ipsi infirmáti sunt, et cecidérunt. Ps. ibid., 3 Si consístant advérsum me castra: non timébit cor meum. ℣. Glória Patri. Le Seigneur est ma lumière et mon salut, qui craindrai-je ? Le Seigneur est le défenseur de ma vie, de quoi tremblerai-je ? Mes ennemis qui me suscitent des maux, ce sont eux qui se sont affaiblis et sont tombés. Ps. Si des armées rangées en bataille s’élèvent contre moi : mon cœur n’aura pas de frayeur.
Collecta Collecte
Deus, a quo bona cuncta procédunt, tuis largíre supplícibus, ut cogitémus, te inspiránte, quæ recta sunt, et, te gubernánte, éadem faciámus. Per Dóminum. Dieu, de qui procède tout bien, nous T'en supplions, inspire la rectitude à notre pensée et fais que, sous Ta gouverne, nous y accordions nos actes.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri primi Regum (17,7-16)
In diébus illis : siccátus est torrens; non enim plúerat super terram. Factus est ígitur sermo Dómini ad eum dicens: " Surge et vade in Sarépta Sidoniórum et manébis ibi; præcépi enim ibi mulíeri víduae, ut pascat te ". Surréxit et ábiit Saréptam. Cumque venísset ad portam civitátis, appáruit ei múlier vídua cólligens ligna; et vocávit eam dixítque: " Da mihi páululum aquae in vase, ut bibam ". Cumque illa pérgeret, ut afférret, clamávit post tergum eíus dicens: " Affer mihi, óbsecro, et buccéllam panis in manu tua ". Quæ respóndit: " Vivit Dóminus Deus tuus, non hábeo panem, nisi quantum pugíllus cápere potest farínæ in hýdria et páululum ólei in lécytho. En cólligo duo ligna, ut ingrédiar et fáciam illud mihi et fílio meo, ut comedámus et moriámur ". Ad quam Elías ait: " Noli timére, sed vade et fac, sicut dixísti; verúmtamen mihi primum fac de ipsa farínula subcinerícium panem párvulum et affer ad me; tibi autem et fílio tuo fácies póstea. Hæc autem dicit Dóminus, Deus Israel: "Hýdria farínæ non defíciet, nec lécythus ólei minuétur usque ad diem, in qua datúrus est Dóminus plúviam super fáciem terræ" ". Quæ ábiit et fecit iúxta verbum Elíæ et comédit illa et ipse et domus eíus per dies. Hýdria farínæ non defécit, et lécythus ólei non est imminútus iúxta verbum Dómini, quod locútus fúerat in manu Elíæ. En ces jours là : le torrent se dessécha, car il n'avait point plu sur la terre; et alors le Seigneur parla à Elie en ces termes: Allez à Sarepta des Sidoniens, et demeurez-y; car j'ai commandé à une femme veuve de vous y nourrir. Elie se leva et s'en alla à Sarepta. Lorsqu'il fut venu à la porte de la ville, il aperçut une femme veuve qui ramassait du bois; il l'appela et lui dit : Donnez-moi un peu d'eau dans un vase afin que je boive. Tandis qu'elle allait lui en chercher, il lui cria derrière elle : Apportez-moi aussi, je vous prie, une bouchée de pain dans votre main. Elle lui répondit : Vive le Seigneur votre Dieu, je n'ai point de pain; j'ai seulement dans un pot autant de farine qu'on en peut prendre avec trois doigts, et un peu d'huile dans un petit vase. Je viens ramasser ici deux morceaux de bois pour aller apprêter à manger à moi et à mon fils, afin que nous mourions ensuite. Elie lui dit : Ne craignez point, et faites comme vous avez dit; mais faites d'abord pour moi, de ce petit reste de farine, un petit pain cuit sous la cendre, et apportez-le-moi, et vous en ferez après cela pour vous et pour votre fils. Car voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël : La farine qui est dans ce pot ne manquera point, et l'huile qui est dans ce petit vase ne diminuera pas, jusqu'au jour où le Seigneur doit faire tomber la pluie sur la terre. Cette femme s'en alla donc, et fit ce qu'Elie lui avait dit. Et Elie mangea, et elle, et sa maison; et depuis ce jour, la farine du pot ne manqua point, et l'huile du petit vase ne diminua pas, selon que le Seigneur l'avait prédit par Elie.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 78, 9 et 10 Ps 78,9 et 10
℟. Propítius esto, Dómine, peccátis nostris: ne quando dicant gentes: Ubi est Deus eórum ? ℣. Adiuva nos, Deus salutáris noster: et propter honórem nóminis tui, Dómine, líbera nos. ℟. Pardonne-nous, Seigneur, nos péchés : de peur qu'on ne dise parmi les nations: Où est leur Dieu? ℣. Aide-nous ô Dieu notre sauveur : et pour l'honneur de Ton nom, Seigneur, libère-nous.
Allelúia Alléluia
℟. Allelúia. ℣. Deus, qui sedes super thronum, et iúdicas aequitátem: esto refúgium páuperum in tribulatióne. ℟. Alléluia. ℣. Dieu, qui sièges au dessus des trônes, et qui juges avec équité : sois le refuge des pauvres dans la tribulation.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Mattháéum (5,13-16)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: Vos estis sal terrae; quod si sal evanúerit, in quo saliétur? Ad níhilum valet ultra, nisi ut mittátur foras et conculcétur ab homínibus. Vos estis lux mundi. Non potest cívitas abscóndi supra montem pósita; neque accéndunt lucérnam et ponunt eam sub módio, sed super candelábrum, ut lúceat ómnibus, qui in domo sunt. Sic lúceat lux vestra coram homínibus, ut vídeant vestra bona ópera et gloríficent Patrem vestrum, qui in caelis est. En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples : Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel s’affadit, avec quoi le salera-t-on ? Il n’est plus bon qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le candélabre, afin qu’elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. 16 Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les Cieux.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 12, 4-5
Illúmina óculos meos, ne umquam obdórmiam in morte: ne quando dicat inimícus meus: Praeválui advérsus eum. Eclaire mes yeux, afin que je ne m'endorme jamais dans la mort; de peur que mon ennemi me dise : J'ai eu l'avantage contre lui.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Réspice, Dómine, quǽsumus, nostram propítius servitútem, ut quod offérimus sit tibi munus accéptum, et nostræ caritátis augméntum. Per Christum. Regarde avec bonté Seigneur, nous T'en prions, notre humble service, pour que ce que nous T'offrons Te soit un don agréé, et fasse grandir notre charité.
Communio Communion
Ps. 17, 3 Ps 17,3
Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus: Deus meus, adiútor meus. Le Seigneur est mon ferme appui, mon refuge et mon libérateur. Mon Dieu est mon secours.
Post communionem Post communion
Tua nos, Dómine, medicinális operátio, et a nostris perversitátibus cleménter expédiat, et ad ea quæ sunt recta perdúcat. Per Christum. Que Ton action médicinale, Seigneur, nous libère heureusement de nos perversités et nous conduise à ce qui est juste.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 26, 1-2
Dóminus illuminátio mea, et salus mea, quem timébo? Dóminus defénsor vitæ meæ, a quo trepidábo? Qui tríbulant me inimíci mei, ipsi infirmáti sunt. Le Seigneur est ma lumière et mon salut, qui craindrai-je ? Le Seigneur est le défenseur de ma vie, de quoi tremblerai-je ? Mes ennemis qui me suscitent des maux, ce sont eux qui se sont affaiblis et sont tombés.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 17, 3
Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus. Deus meus adiútor meus. Le Seigneur est mon ferme appui, mon refuge et mon libérateur. Mon Dieu est mon secours.
Vel: Ou :
1 Io 4, 16
Deus cáritas est, et qui manet in caritáte in Deo manet et Deus in eo. Dieu est charité, et celui qui demeure dans la charité demeure en Dieu, et Dieu en lui.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word