Messe du mercredi 10 juin 2020

Hebdomada X per annum Xème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
DÓMINUS illuminátio mea, et salus mea, quem timébo ? Dóminus defénsor vitae meae, a quo trepidábo ? qui tríbulant me inimíci mei, ipsi infirmáti sunt, et cecidérunt. Ps. ibid., 3 Si consístant advérsum me castra: non timébit cor meum. ℣. Glória Patri. Le Seigneur est ma lumière et mon salut, qui craindrai-je ? Le Seigneur est le défenseur de ma vie, de quoi tremblerai-je ? Mes ennemis qui me suscitent des maux, ce sont eux qui se sont affaiblis et sont tombés. Ps. Si des armées rangées en bataille s’élèvent contre moi : mon cœur n’aura pas de frayeur.
Collecta Collecte
Deus, a quo bona cuncta procédunt, tuis largíre supplícibus, ut cogitémus, te inspiránte, quæ recta sunt, et, te gubernánte, éadem faciámus. Per Dóminum. Dieu, de qui procède tout bien, nous T'en supplions, inspire la rectitude à notre pensée et fais que, sous Ta gouverne, nous y accordions nos actes.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri primi Regum (18,20-39)
In diébus illis: Misit Achab ad omnes fílios Israel et congregávit prophétas in monte Carméli. Accédens autem Elías ad omnem pópulum ait: " Úsquequo claudicátis in duas partes? Si Dóminus est Deus, sequímini eum; si autem Baal, sequímini illum ". Et non respóndit ei pópulus verbum. Et ait rursus Elías ad pópulum: " Ego remánsi prophéta Dómini solus; prophétae autem Baal quadringénti et quinquagínta viri sunt. Dentur nobis duo boves, et illi éligant sibi bovem unum et in frusta caedéntes ponant super ligna; ignem autem non suppónant. Et ego fáciam bovem álterum et impónam super ligna; ignémque non suppónam. Invocáte nomen dei vestri, et ego invocábo nomen Dómini; et Deus, qui exaudíerit per ignem, ipse est Deus! ". Respóndens omnis pópulus ait: " Óptima proposítio ". Dixit ergo Elías prophétis Baal: " Elígite vobis bovem unum et fácite primi, quia vos plures estis; et invocáte nomen dei vestri ignémque non supponátis ". Qui cum tulíssent bovem, quem déderat eis, fecérunt et invocábant nomen Baal de mane usque ad merídiem dicéntes: " Baal, exáudi nos! ". Et non erat vox, nec qui respondéret. Saliebántque in circúitu altáris, quod fécerant. Cumque esset iam merídies, illudébat eis Elías dicens: " Clamáte voce maióre; deus enim est et fórsitan occupátus est aut secéssit aut in itínere aut certe dormit, ut excitétur ". Clamábant ergo voce magna et incidébant se iúxta ritum suum cultris et lancéolis, donec perfunderéntur sánguine. Postquam autem tránsiit merídies, et, illis prophetántibus, vénerat tempus, quo sacrifícium offérri solet, nec audiebátur vox, neque áliquis respondébat nec attendébat orántes, dixit Elías omni pópulo: " Veníte ad me ". Et, accedénte ad se pópulo, curávit altáre Dómini, quod destrúctum fúerat; et tulit duódecim lápides iúxta númerum tríbuum filiórum Iácob, ad quem factus est sermo Dómini dicens: " Israel erit nomen tuum ". Et aedificávit lapídibus altáre in nómine Dómini fecítque aquaedúctum quasi pro duóbus satis in circúitu altáris et compósuit ligna divisítque per membra bovem et pósuit super ligna et ait: " Impléte quáttuor hýdrias aqua et fúndite super holocáustum et super ligna ". Rursúmque dixit: " Étiam secúndo hoc fácite ". Qui cum fecíssent et secúndo, ait: " Étiam tértio idípsum fácite ". Fecerúntque et tértio, et currébant aquae circum altáre, et fossa aquaedúctus repléta est. Cumque iam tempus esset, ut offerrétur sacrifícium, accédens Elías prophéta ait: " Dómine, Deus Ábraham, Ísaac et Israel, hódie osténde quia tu es Deus in Israel, et ego servus tuus et iúxta praecéptum tuum feci ómnia haec. Exáudi me, Dómine, exáudi me, ut discat pópulus iste quia tu, Dómine, es Deus et tu convertísti cor eórum íterum! ". Cécidit autem ignis Dómini et vorávit holocáustum et ligna et lápides, púlverem quoque et aquam, quae erat in aquaedúctu lambens. Quod cum vidísset omnis pópulus, cécidit in fáciem suam et ait: " Dóminus ipse est Deus, Dóminus ipse est Deus! ". En ces jours là : Achab envoya avertir tous les fils d'Israël, et il assembla les prophètes sur le mont Carmel. Alors Elie s'approcha de tout le peuple, et dit : Jusques à quand serez-vous comme un homme que boite des deux côtés? Si le Seigneur est Dieu, suivez-Le; si Baal est Dieu, suivez-le aussi. Et le peuple ne lui répondit pas un seul mot. Elie dit encore au peuple : Je suis demeuré seul d'entre les prophètes du Seigneur; tandis que les prophètes de Baal sont au nombre de quatre cent cinquante. Qu'on nous donne deux boeufs; et qu'ils en choisissent un pour eux, et que, l'ayant coupé par morceaux, ils le placent sur le bois sans mettre de feu par-dessous, et moi je prendrai l'autre boeuf, et, le mettant aussi sur le bois, je ne mettrai pas non plus de feu au-dessus. Invoquez le nom de vos dieux, et moi j'invoquerai le nom de mon Seigneur, et que le Dieu qui répondra par le feu soit reconnu pour Dieu. Tout le peuple répondit : Excellente proposition. Elie dit donc aux prophètes de Baal : Choisissez un boeuf pour vous, et commencez les premiers, parce que vous êtes en plus grand nombre, et invoquez les noms de vos dieux, sans mettre le feu au bois. Ayant donc pris le boeuf qui leur fut donné, ils préparèrent leur sacrifice, et ils invoquaient le nom de Baal depuis le matin jusqu'à midi, en disant : Baal, exaucez-nous. Mais Baal ne disait mot, et personne ne leur répondait. Et ils sautaient par-dessus l'autel qu'ils avait fait. Il était déjà midi, et Elie se moquait d'eux, en disant : Criez plus haut; car votre dieu parle peut-être à quelqu'un, ou bien il est en chemin, ou dans une hôtellerie; ou encore il dort, et il a besoin qu'on le réveille. Ils se mirent donc à crier encore plus haut, et ils se faisaient des incisions, selon leur rite, avec des couteaux et des lancettes, jusqu'à ce qu'ils fussent couverts de sang. Midi étant passé, et le temps étant venu auquel on avait coutume d'offrir le sacrifice, les prophètes avaient beau crier et invoquer, il n'y avait personne pour leur répondre, ni pour exaucer leurs prières. Alors Elie dit à tout le peuple : Venez avec moi. Et le peuple s'étant approché de lui, il rétablit l'autel du Seigneur qui avait été détruit. Il prit aussi douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob, auquel le Seigneur avait adressé Sa parole en lui disant : Israël sera ton nom; et il bâtit de ces pierres un autel au nom du Seigneur. Il fit une rigole et comme deux petits sillons autour de l'autel; il prépara le bois, coupa le boeuf par morceaux, et le mit sur le bois; et il dit : Emplissez d'eau quatre cruches, et répandez-les sur l'holocauste et sur le bois. Il ajouta : Faites encore la même chose une seconde fois. Et quand ils l'eurent fait une seconde fois, il leur dit : Faites encore la même chose une troisième fois; et ils répandirent de l'eau pour la troisième fois, en sorte que les eaux couraient autour de l'autel, et que la rigole en était toute pleine. Le temps étant venu d'offrir l'holocauste, le prophète Elie s'approcha, et dit : Seigneur Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, faites voir aujourd'hui que Tu es le Dieu d'Israël, et que je suis Ton serviteur, et que c'est par Ton ordre que j'ai fait toutes ces choses. Exauce-moi, Seigneur, exauce-moi, afin que ce peuple apprenne que Tu es le Seigneur Dieu, et que Tu as de nouveau converti leur coeur. En même temps le feu du Seigneur tomba, et dévora l'holocauste, le bois et les pierres, la poussière même, et l'eau qui était dans la rigole. Lorsque tout le peuple eut vu cela, il se prosterna le visage contre terre, et il dit : C'est le Seigneur qui est Dieu, c'est le Seigneur qui est Dieu.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 78, 9 et 10 Ps 78,9 et 10
℟. Propítius esto, Dómine, peccátis nostris: ne quando dicant gentes: Ubi est Deus eórum ? ℣. Adiuva nos, Deus salutáris noster: et propter honórem nóminis tui, Dómine, líbera nos. ℟. Pardonne-nous, Seigneur, nos péchés : de peur qu'on ne dise parmi les nations: Où est leur Dieu? ℣. Aide-nous ô Dieu notre sauveur : et pour l'honneur de Ton nom, Seigneur, libère-nous.
Allelúia Alléluia
℟. Allelúia. ℣. Deus, qui sedes super thronum, et iúdicas aequitátem: esto refúgium páuperum in tribulatióne. ℟. Alléluia. ℣. Dieu, qui sièges au dessus des trônes, et qui juges avec équité : sois le refuge des pauvres dans la tribulation.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (5,17-19)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: Nolíte putáre quóniam veni sólvere Legem aut Prophétas; non veni sólvere, sed adimplére. Amen quippe dico vobis: Donec tránseat caelum et terra, ióta unum aut unus apex non praeteríbit a Lege, donec ómnia fiant. Qui ergo sólverit unum de mandátis istis mínimis et docúerit sic hómines, mínimus vocábitur in regno caelórum; qui autem fécerit et docúerit, hic magnus vocábitur in regno caelórum. En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples : Ne pensez pas que Je sois venu abolir la loi ou les prophètes; Je ne suis pas venu les abolir, mais les accomplir. Car en vérité, Je vous le dis, jusqu'à ce que passent le ciel et la terre, un seul iota ou un seul trait ne disparaîtra pas de la loi, que tout ne soit accompli. Celui donc qui violera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera les hommes à le faire, sera appelé le plus petit dans le royaume des Cieux; mais celui qui fera et enseignera, celui-là sera appelé grand dans le royaume des Cieux.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 12, 4-5
Illúmina óculos meos, ne umquam obdórmiam in morte: ne quando dicat inimícus meus: Praeválui advérsus eum. Eclaire mes yeux, afin que je ne m'endorme jamais dans la mort; de peur que mon ennemi me dise : J'ai eu l'avantage contre lui.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Réspice, Dómine, quǽsumus, nostram propítius servitútem, ut quod offérimus sit tibi munus accéptum, et nostræ caritátis augméntum. Per Christum. Regarde avec bonté Seigneur, nous T'en prions, notre humble service, pour que ce que nous T'offrons Te soit un don agréé, et fasse grandir notre charité.
Communio Communion
Ps. 17, 3 Ps 17,3
Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus: Deus meus, adiútor meus. Le Seigneur est mon ferme appui, mon refuge et mon libérateur. Mon Dieu est mon secours.
Post communionem Post communion
Tua nos, Dómine, medicinális operátio, et a nostris perversitátibus cleménter expédiat, et ad ea quæ sunt recta perdúcat. Per Christum. Que Ton action médicinale, Seigneur, nous libère heureusement de nos perversités et nous conduise à ce qui est juste.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 26, 1-2
Dóminus illuminátio mea, et salus mea, quem timébo? Dóminus defénsor vitæ meæ, a quo trepidábo? Qui tríbulant me inimíci mei, ipsi infirmáti sunt. Le Seigneur est ma lumière et mon salut, qui craindrai-je ? Le Seigneur est le défenseur de ma vie, de quoi tremblerai-je ? Mes ennemis qui me suscitent des maux, ce sont eux qui se sont affaiblis et sont tombés.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 17, 3
Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus. Deus meus adiútor meus. Le Seigneur est mon ferme appui, mon refuge et mon libérateur. Mon Dieu est mon secours.
Vel: Ou :
1 Io 4, 16
Deus cáritas est, et qui manet in caritáte in Deo manet et Deus in eo. Dieu est charité, et celui qui demeure dans la charité demeure en Dieu, et Dieu en lui.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word