Messe du vendredi 19 juin 2020

Hebdomada XI per annum XIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
SACRATISSIMI CORDIS IESU COEUR TRES SACRE DE JESUS
Sollemnitas Solennité
Ad Missam
A la Messe


Introit Introït
Ps 32, 11.19
Cogitatiónes Cordis eius in generatióne et generatiónem, ut éruat a morte ánimas eórum et alat eos in fame. (T.P. Allelúia, allelúia). Ps. Exsultáte, iusti, in Dómino, rectos decet collaudátio. Les pensées de Son Cœur subsistent de génération en génération : délivrer leurs âmes de la mort et les nourrir au temps de la famine. (T.P. Alléluia, alléluia.). Ps. Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur, car aux hommes droits sied la louange.
Collecta Collecte
Concéde, quǽsumus, omnípotens Deus, ut qui, dilécti Fílii tui corde gloriántes, eius præcípua in nos benefícia recólimus caritátis, de illo donórum fonte cælésti supereffluéntem grátiam mereámur accípere. Per Dóminum. Daigne accorder, Dieu tout-puissant, à nous qui nous glorifions dans le Cœur de Ton Fils bien aimé, et qui célébrons les bienfaits de Sa charité envers nous ; fais que nous recevions de cette source céleste une grâce surabondante.
Vel:Ou :
Deus, qui nobis in Corde Fílii tui, nostris vulneráto peccátis, infìnítos dilectiónis thesáuros misericórditer largíri dignáris, concéde, quǽsumus, ut, illi devótum pietátis nostræ præstantes obséquium, dignae quoque satisfactiónis exhibeámus offícium. Per Dóminum. Dieu, qui dans le Cœur de Ton Fils, blessé par nos péchés, as daigné nous donner miséricordieusement des trésors d'amour infinis, nous Te demandons, en rendant hommage à notre piété, de savoir Lui manifester une satisfaction convenable.
Lectio I Ière lecture
Deuteronomium 7,6-11 Deutéronome 7,6-11
Locutus est Moyses populo dicens: Pópulus sanctus es Dómino Deo tuo. Te elégit Dóminus Deus tuus, ut sis ei pópulus peculiáris de cunctis pópulis, qui sunt super terram. Non quia cunctas gentes número vincebátis, vobis iúnctus est Dóminus et elégit vos, cum ómnibus sitis pópulis paucióres, sed quia diléxit vos Dóminus et custodívit iuraméntum, quod iurávit pátribus vestris, edúxit vos in manu forti et redémit te de domo servitútis, de manu pharaónis regis Aegýpti. Et scies quia Dóminus Deus tuus ipse est Deus, Deus fidélis, custódiens pactum et misericórdiam diligéntibus se et his, qui custódiunt mandáta eíus, in mille generatiónes et reddens odiéntibus se prótinus, ita ut dispérdat eos et ultra non dífferat, prótinus eis restítuens, quod meréntur. Custódi ergo mandáta et praecépta atque iudícia, quae ego mando tibi hódie, ut fácias. Moïse parla au peuple en disant: « Tu es le peuple saint du Seigneur ton Dieu. Le Seigneur ton Dieu t’a choisi, afin que tu sois son peuple particulier permis tous les peuples qui sont sur la terre. Le Seigneur s’est lié à vous et vous a choisit, non parce que vous avez vaincu tous les peuples par votre nombre, puisque vous êtes plus petits que tous les autres peuples, mais parce que le Seigneur vous a aimé et Il garde la promesse, qu’il avait faite à vos pères, il vous a conduit avec une main forte et t’a fait revenir de la maison de l’esclavage, de la main du pharaon roi d’Egypte. Et tu sais que le Seigneur Dieu est lui-même ton Dieu, Dieu fidèle, gardant sa promesse et sa miséricorde envers ceux qui l’aime et ceux qui gardent ces commandements durant mille générations et rendant sans arrêt à ceux qui le déteste, afin de les disperser et ne les décriera pas au-delà, leur restituant pour toujours ce qu’ils ont mérité. Garde donc les commandements, les préceptes et les jugements que je te donne aujourd’hui afin que tu les mettes en pratique.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 24, 8-9 Ps. 24, 8-9
℟. Dulcis et rectus Dóminus, propter hoc legem dabit delinquéntibus in via. ℣. Díriget mansuétos in iudício, docébit mites vias suas. ℟. Le Seigneur est bon et droit ; c’est pourquoi Il indique aux pécheurs la voie. ℣. Il fait marcher les humbles dans la justice et enseigne aux doux Ses voies.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolæ primæ beáti Ioánnis apóstoli (4,7-16)
Caríssimi : Diligámus ínvicem, quóniam cáritas ex Deo est; et omnis, qui díligit, ex Deo natus est et cognóscit Deum. Qui non díligit, non cognóvit Deum, quóniam Deus cáritas est. In hoc appáruit cáritas Dei in nobis, quóniam Fílium suum unigénitum misit Deus in mundum, ut vivámus per eum. In hoc est cáritas, non quasi nos dilexérimus Deum, sed quóniam ipse diléxit nos et misit Fílium suum propitiatiónem pro peccátis nostris. Caríssimi, si sic Deus diléxit nos, et nos debémus altérutrum dilígere. Deum nemo vidit umquam; si diligámus ínvicem, Deus in nobis manet, et cáritas eíus in nobis consummáta est. In hoc cognóscimus quóniam in ipso manémus, et ipse in nobis, quóniam de Spíritu suo dedit nobis. Et nos vídimus et testificámur quóniam Pater misit Fílium salvatórem mundi. Quisque conféssus fúerit: “Iésus est Fílius Dei”, Deus in ipso manet, et ipse in Deo. Et nos, qui credídimus, nóvimus caritátem, quam habet Deus in nobis. Deus cáritas est; et, qui manet in caritáte, in Deo manet, et Deus in eo manet. Bien-aimés : Aimons-nous les uns les autres, car l’amour est de Dieu ; et tout homme qui aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour. L’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous en ceci : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. L’amour consiste en ce que ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais que c’est lui qui nous a aimés le premier, et qui a envoyé son Fils comme une propitiation pour nos péchés. Bien-aimés, si c’est ainsi que Dieu nous a aimés, nous aussi nous devons nous aimer les uns les autres. Personne n’a jamais vu Dieu. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. A ceci nous connaissons que nous demeurons en lui, et lui en nous ; à ce qu’il nous a donné de son Esprit. Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde. Tout homme qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour, et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu en lui.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
Eccl. 45,9
℟. Allelúia ℣. Tóllite iugum meum super vos et díscite a me, quia mitis sum et húmilis Corde, et inveniétis réquiem animábus vestris. Alléluia. ℣. Prenez sur vous Mon joug et apprenez de Moi que je suis doux et humble de cœur et vous trouverez le repos de vos âmes.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (11,25-30)
In illo témpore: Respóndens Iésus dixit: “Confíteor tibi, Pater, Dómine cæli et terræ, quia abscondísti haec a sapiéntibus et prudéntibus et revelásti ea párvulis. Ita, Pater, quóniam sic fuit plácitum ante te. Ómnia mihi trádita sunt a Patre meo; et nemo novit Fílium nisi Pater, neque Patrem quis novit nisi Fílius et cui volúerit Fílius reveláre. Veníte ad me, omnes, qui laborátis et oneráti estis, et ego refíciam vos. Tóllite íugum meum super vos et díscite a me, quia mitis sum et húmilis corde, et inveniétis réquiem animábus vestris. Íugum enim meum suáve, et onus meum leve est.” En ce temps-là : Jésus répondit en disant : Je Te rends grâce, Père, Seigneur du Ciel et de la terre, parce que Tu as caché ces choses aux sages et aux prudents, et parce que Tu les as révélées aux petits. Oui, Père, Je Te rends grâce parce qu'il T'a plu ainsi. Toutes choses M'ont été données par Mon Père. Et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils, et celui à qui le Fils aura voulu Le révéler. Venez à Moi, vous tous qui êtes fatigués et qui êtes chargés, et Je vous soulagerai. Prenez Mon joug sur vous, et recevez Mes leçons, parce que Je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes. Car Mon joug est doux, et Mon fardeau léger.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 68, 21-22
Impropérium exspectávit cor meum, et misériam: et sustínui qui simul mecum contristarétur, et non fuit: consolántem me quaesívi, et non invéni: et dedérunt in escam meam fel, et in siti mea potavérunt me acéto. Mon cœur s’est attendu aux outrages et à la misère j’ai cherché quelqu’un qui s’affligeât avec moi et personne n’est venu ; quelqu’un qui me consolât, et je ne l’ai point trouvé.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Réspice, quǽsumus, Dómine, ad ineffábilem Cordis dilécti Fílii tui caritátem, ut quod offérimus sit tibi munus accéptum et nostrórum expiátio delictórum. Per Christum. Regarde, nous T'en prions, Seigneur, l'amour ineffable du Cœur de Ton Fils bien-aimé afin que les dons que nous Te présentons soient une offrande acceptable pour Toi et une expiation pour nos péchés.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Præfatio Préface
De immensa caritate Christi. De l'immense charité du Christ.
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Qui, mira caritáte, exaltátus in cruce, pro nobis trádidit semetípsum, atque de transfíxo látere sánguinem fudit et aquam, ex quo manárent Ecclésiæ sacraménta, ut omnes, ad Cor apértum Salvatóris attrácti, iúgiter haurírent e fóntibus salútis in gáudio.
Et ídeo, cum Sanctis et Angelis univérsis, te collaudámus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Lui qui, avec un amour admirable, S'est donné pour nous et, élevé sur la croix, a fait jaillir de la blessure de Son côté les sacrements de l'Église, avec de l'eau et du sang, de sorte que, s'approchant du Cœur ouvert Sauveur, chacun peut toujours boire avec joie aux sources du salut.
C'est pourquoi, avec tous le Saints et les Anges, nous Te louons en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communio
Ioann. 19, 34 Jn 19, 34
Unus mílitum láncea latus eius apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua. L’un des soldats Lui ouvrit le côté avec sa lance et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau.
Post communionem Post communion
Sacraméntum caritátis, Dómine, sancta nos fáciat dilectióne fervére, qua, ad Fílium tuum semper attrácti, ipsum in frátribus agnóscere discámus. Qui vivit et regnat in sǽcula sæculórum. Que le sacrement de la charité, Seigneur, allume en nous le feu du saint amour, et que toujours attirés par Ton Fils, nous le reconnaissions chez nos frères et sœurs.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 32, 11.19
Cogitatiónes Cordis eius in generatióne et generatiónem, ut éruat a morte ánimas eórum et alat eos in fame. Les pensées de Son Cœur subsistent de génération en génération : délivrer leurs âmes de la mort et les nourrir au temps de la famine.
Psalmus responsorius
Ps 102, 1-2. 3-4. 6-7. 8 et 10 (℟.. : 17)
℟. Misericordia Domini ab ætérno super timéntes eum.
Bénedic, ánima mea, Dómino; et ómnia quæ intra me sunt, nómini sancto eius. Bénedic, ánima mea, Dómino, et noli oblivísci omnes retributiónes eius. ℟.
Qui propitiatur ómnibus iniquitátibus tuis,qui sanat omnes infìrmitátes tuas; qui rédimit de intéritu vitam tuam, qui córonat te in misericórdia et miseratiónibus. ℟. Fáciens iustítias Dóminus, et iudícium omnibus iniúriam patiéntibus. Notas fecit vias suas Móysi,
fíliis lsrael adinventiónes suas. ℟.
Miserátor et miséricors Dóminus, longánimis et multæ misericórdiæ. Non secúndum peccáta nostra fecit nobis, neque secúndum iniquitátes nostras retríbuit nobis. ℟.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Io 7, 37-38
Dicit Dóminus: Si quis sitit, véniat ad me et bibat. Qui credit in me, flúmina de ventre eius fluent aquæ vivæ.
Vel:
Io 19, 34
Unus mílitum láncea latus eius apéruit, et contínuo exívit sanguis et aqua. L’un des soldats Lui ouvrit le côté avec sa lance et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word