Messe du mardi 23 juin 2020

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 27, 8-9
DÓMINUS fortitúdo plebis suæ, et protéctor salutárium Christi sui est: salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ, et rege eos usque in sǽculum. Ps. ibid. 1 Ad te, Dómine, clamábo, Deus meus, ne síleas a me: ne quando táceas a me, et assimilábor descendéntibus in lacum ℣. Glória Patri. Le Seigneur est la force de Son peuple, et le protecteur qui ménage les délivrances à Son oint. Bénis Ton héritage; conduis-le à jamais. Ps. Je crierai vers Toi, Seigneur mon Dieu, ne garde pas le silence à mon égard, de peur que, si Tu ne me réponds pas, je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Sancti nóminis tui, Dómine, timórem páriter et amórem fac nos habére perpétuum, quia numquam tua gubernatióne destítuis, quos in soliditáte tuæ dilectiónis instítuis. Per Dóminum. Seigneur, donne-nous d'avoir toujours à la fois et crainte et amour de Ton saint Nom, car jamais Tu ne prives de Ta sauvegarde ceux que Tu établis dans la solidité de Ton amour.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri secúndi Regum (19,9b-11.14-21.31-35a.36)
In diébus illis: Misit Sennácherib, rex Assyriórum, núntios ad Ezechíam dicens: “Haec dícite Ezechíae regi Iúdae: Non te sedúcat Deus tuus, in quo habes fidúciam, neque dicas: “Non tradétur Ierusálem in manu regis Assyriórum.” Tu enim ipse audísti, quae fécerint reges Assyriórum univérsis terris, quómodo vastáverint eas. Num ergo solus póteris liberári? Ítaque cum accepísset Ezechías lítteras de manu nuntiórum et legísset eas, ascéndit in domum Dómini et expándit eas coram Dómino et orávit in conspéctu eíus dicens: “Dómine, Deus Israel, qui sedes super chérubim! Tu es Deus solus regnórum ómnium terrae, tu fecísti caelum et terram. Inclína aurem tuam et audi; áperi, Dómine, óculos tuos et vide et audi ómnia verba Sennácherib, qui misit, ut exprobráret Deum vivéntem. Vere, Dómine, dissipavérunt reges Assyriórum gentes et terras eárum et misérunt deos eórum in ignem; non enim erant dii, sed ópera mánuum hóminum ex ligno et lápide, et perdidérunt eos. Nunc ígitur, Dómine Deus noster, salvos nos fac de manu eíus, ut sciant ómnia regna terrae quia tu, Dómine, es Deus solus.” Misit autem Isaías fílius Amos ad Ezechíam dicens: “Hæc dicit Dóminus, Deus Israel: Quae deprecátus es me super Sennácherib rege Assyriórum, audívi. Iste est sermo, quem locútus est Dóminus de eo: Sprevit te et subsannávit virgo fília Sion; post tergum tuum caput movit fília Ierusálem. de Ierusálem quippe egrediéntur relíquiae, et, quod relinquétur, de monte Sion. Zelus Dómini exercítuum fáciet hoc. Quam ob rem haec dicit Dóminus de rege Assyriórum: Non ingrediétur urbem hanc nec mittet in eam sagíttam nec occúrret ei clípeo nec fundet ággerem circa eam. Per viam, qua venit, revertétur et civitátem hanc non ingrediétur, dicit Dóminus. Protegámque urbem hanc et salvábo eam propter me et propter David servum meum.” Factum est ígitur in nocte illa: egréssus est ángelus Dómini et percússit in castris Assyriórum centum octogínta quinque mília. Cumque diluculo surrexisset, vidit omnia corpora mortuórurn ; et recédens ábiit et revérsus est Sennácherib rex Assyriórum et mansit in Níneve. En ces jours là : Sennachérib, roi des Assyriens, envoya une missive à Ezechias disant : Vous direz à Ezéchias, roi de Juda : Ne vous laissez pas séduire par votre Dieu, en qui vous mettez votre confiance, et ne dites point : Jérusalem ne sera pas livrée entre les mains du roi des Assyriens. Car vous avez appris vous-même ce que les rois des Assyriens ont fait à toutes les autres nations, et comment ils les ont ruinées. Pourrez-vous donc, vous seul, être délivré? Lorsque Ezéchias eut reçu la lettre de Sennachérib de la main des ambassadeurs, il la lut, vint dans le temple, et étendit la lettre devant le Seigneur, et il pria devant Lui en ces termes : Seigneur, Dieu d'Israël, qui êtes assis sur les chérubins, c'est Vous seul qui êtes le Dieu de tous les rois du monde; c'est Vous qui avez fait le ciel et la terre. Prêtez l'oreille et écoutez; ouvrez les yeux, Seigneur, et considérez; écoutez toutes les paroles de Sennachérib, qui a envoyé ses ambassadeurs pour blasphémer devant nous le Dieu vivant.. Il est vrai, Seigneur, que les rois des Assyriens ont détruit les nations, qu'ils ont ravagé toutes leurs terres, et qu'ils ont jeté leurs dieux dans le feu, et les ont anéantis, car ce n'étaient point des dieux, mais des images de bois et de pierre faites par la main des hommes. Sauvez-nous donc maintenant, Seigneur notre Dieu, des mains de ce roi, afin que tous les royaumes de la terre sachent que Vous êtes seul le Seigneur Dieu. Alors Isaïe, fils d'Amos, envoya dire à Ezéchias : Voici ce que dit le Seigneur, Dieu d'Israël : J'ai entendu la prière que vous m'avez faite touchant Sennachérib, roi des Assyriens. Voici ce que le Seigneur a dit de lui : Elle t'a méprisé, elle t'a insulté, la vierge fille de Sion; elle a secoué la tête derrière vous, la fille de Jérusalem. Car il sortira de Jérusalem un reste, et il en demeurera de la montagne de Sion, qui seront sauvés. Le zèle du Seigneur des armées fera cela. C'est pourquoi voici ce que le Seigneur dit du roi des Assyriens : Il n'entrera pas dans cette ville, il ne tirera pas de flèche contre ses murailles, elle ne sera point forcée par les boucliers, et environnée de retranchements. Il retournera par le même chemin par lequel il est venu, et il n'entrera pas dans cette ville, dit le Seigneur. Je protégerai cette ville, et Je la sauverai, à cause de Moi et de Mon serviteur David. En cette nuit, l'Ange du Seigneur vint dans le camp des Assyriens, et y tua cent quatre-vingt-cinq mille hommes; et Sennachérib, roi des Assyriens, s'étant levé au point du jour, vit tous ces cadavres; et il se retira aussitôt,et il revint dans son pays, et demeura à Ninive.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 89, 13 et 1 Ps. 89, 13 et 1
℟. Convértere, Dómine, aliquántulum, et deprecáre super servos tuos. ℣. Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie. ℟. Reviens, Seigneur; jusques à quand nous rejetteras-Tu ? Laisse-Toi fléchir en faveur de Tes serviteurs. ℣. Seigneur, Tu as été pour nous un refuge, de génération en génération.
Allelúia Alléluia
Ps. 30, 2-3 Ps. 30,2-3
℟. Allelúia. ℣. In te, Dómine, sperávi, non confúndar in aetérnum: in iustítia tua líbera me, et éripe me: inclína ad me aurem tuam, accélera, ut erípias me. ℟. Alléluia. ℣. J'ai espéré en Toi, Seigneur; que je ne sois jamais confondu; dans Ta justice délivre-moi. Incline vers moi Ton oreille; hâte-Toi de me délivrer.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (7,6.12-14)
In illo témpore: Dixit Iesus discípulis suis: Nolíte dare sanctum cánibus neque mittátis margarítas vestras ante porcos, ne forte concúlcent eas pédibus suis et convérsi dirúmpant vos. Ómnia ergo, quaecúmque vultis ut fáciant vobis hómines, ita et vos fácite eis; haec est enim Lex et Prophétae. Intráte per angústam portam, quia lata porta et spatiósa via, quae ducit ad perditiónem, et multi sunt, qui intrant per eam; quam angústa porta et arta via, quae ducit ad vitam, et pauci sunt, qui invéniunt eam! En ce temps là, Jésus dit à Ses disciples : Ne donnez pas la chose sainte aux chiens, et ne jetez point vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, et que, se retournant, ils ne vous déchirent. Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux ; car c’est là la loi et les prophètes. Entrez par la porte étroite ; car large est la porte, et spacieuse la voie qui conduit à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par elle. Qu’étroite est la porte et resserrée la voie qui conduit à la vie, et qu’il y en a peu qui la trouvent !
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 16, 5, 6-7
Pérfice gressus meos in sémitis tuis, ut non moveántur vestígia mea: inclína aurem tuam, et exáudi verba mea: mirífica misericórdias tuas, qui salvos facis sperántes in te, Dómine. Affermis mes pas dans Tes sentiers, afin que mes pieds ne soient pas ébranlés. Incline vers moi Ton oreille et exauce mes paroles. Fais éclater Tes miséricordes, Toi qui sauves ceux qui espèrent en Toi, Seigneur.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Súscipe, Dómine, sacrifícium placatiónis et laudis, et præsta, ut, huius operatióne mundáti, beneplácitum tibi nostræ mentis offerámus afféctum. Per Christum. Accueille Seigneur, ce sacrifice de réconciliation et de louange et accorde-nous que, purifiés par son efficacité, nous T'offrions le don agréable de nos cœurs.
Communio Communion
Ps. 26, 6
Circuíbo, et immolábo in tabernáculo eius hóstiam iubilatiónis: cantábo, et psalmum dicam Dómino. J’entourerai l’autel et j’immolerai dans son tabernacle une victime avec des cris de joie : je chanterai et je dirai une hymne au Seigneur.
Post communionem Post communion
Sacri Córporis et Sánguinis pretiósi alimónia renováti, quǽsumus, Dómine, cleméntiam tuam, ut, quod gérimus devotióne frequénti, certa redemptióne capiámus. Per Christum. Rénovés par la réception du saint Corps et le Sang précieux, nous implorons Ta clémence, Seigneur, par que ce que nous fréquentons avec dévotion, nous goûtions de façon certaine à la rédemption.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 27, 8-9
Dóminus fortitúdo plebis suæ, et protéctor salutárium Christi sui est. Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ, et rege eos usque in sæculum. Le Seigneur est la force de Son peuple, et le protecteur qui ménage les délivrances à Son oint. Bénis Ton héritage; conduis-le à jamais.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 144, 15
Oculi ómnium in te sperant, Dómine, et tu das illis escam in témpore opportúno. Les yeux de tous attendent, Seigneur que Tu leur donnes la nourriture en temps opportun.
Vel: Ou :
Io 10, 11.15
Ego sum pastor bonus, et ánimam meam pono pro óvibus meis, dicit Dóminus. Je suis le bon pasteur, et je donne ma vie pour Mes brebis, dit le Seigneur.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word