Messe du vendredi 26 juin 2020

Hebdomada XII per annum XIIème semaine dans l'année
Feria VI Vendredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 27, 8-9
DÓMINUS fortitúdo plebis suæ, et protéctor salutárium Christi sui est: salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ, et rege eos usque in sǽculum. Ps. ibid. 1 Ad te, Dómine, clamábo, Deus meus, ne síleas a me: ne quando táceas a me, et assimilábor descendéntibus in lacum ℣. Glória Patri. Le Seigneur est la force de Son peuple, et le protecteur qui ménage les délivrances à Son oint. Bénis Ton héritage; conduis-le à jamais. Ps. Je crierai vers Toi, Seigneur mon Dieu, ne garde pas le silence à mon égard, de peur que, si Tu ne me réponds pas, je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Sancti nóminis tui, Dómine, timórem páriter et amórem fac nos habére perpétuum, quia numquam tua gubernatióne destítuis, quos in soliditáte tuæ dilectiónis instítuis. Per Dóminum. Seigneur, donne-nous d'avoir toujours à la fois et crainte et amour de Ton saint Nom, car jamais Tu ne prives de Ta sauvegarde ceux que Tu établis dans la solidité de Ton amour.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri secúndi Regum (25,1-12)
Factum est anno nono regni eíus, mense décimo, décima die mensis venit Nabuchodonósor rex Babylónis ipse et omnis exércitus eíus in Ierusálem; et circumdedérunt eam et exstruxérunt in circúitu eíus munitiónes. Et clausa est cívitas atque valláta usque ad undécimum annum regis Sedéciae. Nona die mensis quarti praeváluit fames in civitáte, nec erat panis pópulo terrae. Et interrúpta est cívitas, et omnes viri bellatóres fugérunt exierúntque de civitáte nocte per viam portae, quae est inter dúplicem murum ad hortum regis, obsidéntibus Chaldǽis in circúitu civitátem. Abiérunt ítaque per viam, quae ducit ad Árabam. Et persecútus est exércitus Chaldaeórum regem comprehendítque eum in planítie Iéricho, et omnis exércitus eíus dispérsus est et relíquit eum. Apprehénsum ergo regem duxérunt ad regem Babylónis in Rebla, qui locútus est cum eo iudícium. Fílios autem Sedéciae óccidit coram eo et óculos eíus effódit vinxítque eum caténis ǽreis et addúxit in Babylónem. Mense quinto séptima die mensis, ipse est annus nonus décimus regis Babylónis, venit Nabuzárdan princeps satéllitum servus regis Babylónis Ierusálem et succéndit domum Dómini et domum regis et omnes domos Ierusálem; omnémque domum combússit igne. Et muros Ierusálem in circúitu destrúxit omnis exércitus Chaldaeórum, qui erat cum príncipe satéllitum.  Réliquam autem pópuli partem, qui remánserat in civitáte, et pérfugas, qui transfúgerant ad regem Babylónis, et réliquum vulgus tránstulit Nabuzárdan princeps satéllitum; et de paupéribus terrae relíquit in vinitóres et agrícolas. La neuvième année du règne de Sédécias, le dixième jour du dixième mois, Nabuchodonosor, roi de Babylone, marcha avec toute son armée contre Jérusalem, et mit le siège devant la ville, et y fit des retranchements tout autour; et la ville fut enfermée et entourée de circonvallations jusqu'à la onzième année du roi Sédécias, et au neuvième jour du mois. Et la famine régna dans la ville, et il n'y avait point de pain pour le peuple. Et une brèche fut faite, et tous les gens de guerre s'enfuirent la nuit par le chemin de la porte qui est entre les deux murailles, près du jardin du roi, pendant que les Chaldéens étaient occupés au siège tout autour. Sédécias s'enfuit donc par le chemin qui mène aux plaines du désert. Et l'armée des Chaldéens poursuivit le roi et le prit dans la plaine de Jéricho; et tous les guerriers qui étaient avec lui furent dispersés et l'abandonnèrent. Ayant donc pris le roi, ils le conduisirent au roi de Babylone à Réblatha, et le roi de Babylone prononça son arrêt. Et il tua les fils de Sédécias devant lui, et il lui creva les yeux, le chargea de chaînes, et l'emmena à Babylone. La dix-neuvième année de Nabuchodonosor, roi de Babylone, le septième jour du cinquième mois, Nabuzardan, serviteur du roi de Babylone et général de son armée, vint à Jérusalem. Et il brûla la maison du Seigneur, et le palais du roi; il consuma par le feu tout ce qu'il y avait de maisons dans Jérusalem. Toute l'armée des Chaldéens qui était avec ce général abattit les murailles de Jérusalem; et Nabuzardan, général de l'armée, transporta à Babylone tout le reste du peuple qui était demeuré dans la ville, les transfuges qui avaient fui vers le roi de Babylone, et le reste de la foule. Il laissa seulement les plus pauvres du pays pour labourer les vignes et pour cultiver les champs.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 89, 13 et 1 Ps. 89, 13 et 1
℟. Convértere, Dómine, aliquántulum, et deprecáre super servos tuos. ℣. Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie. ℟. Reviens, Seigneur; jusques à quand nous rejetteras-Tu ? Laisse-Toi fléchir en faveur de Tes serviteurs. ℣. Seigneur, Tu as été pour nous un refuge, de génération en génération.
Allelúia Alléluia
Ps. 30, 2-3 Ps. 30,2-3
℟. Allelúia. ℣. In te, Dómine, sperávi, non confúndar in aetérnum: in iustítia tua líbera me, et éripe me: inclína ad me aurem tuam, accélera, ut erípias me. ℟. Alléluia. ℣. J'ai espéré en Toi, Seigneur; que je ne sois jamais confondu; dans Ta justice délivre-moi. Incline vers moi Ton oreille; hâte-Toi de me délivrer.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (8,1-4)
In illo témpore: Cum descendísset Iesus de monte, secútæ sunt eum turbæ multæ. Et ecce leprósus véniens adorábat eum dicens: “Dómine, si vis, potes me mundáre.” Et exténdens manum, tétigit eum dicens: “Volo, mundáre!”; et conféstim mundáta est lepra eíus. Et ait illi Iésus: “Vide, némini díxeris; sed vade, osténde te sacerdóti et offer munus, quod præcépit Móyses, in testimónium illis.” En ce temps là : Lorsque Jésus fut descendu de la montagne, des foules nombreuses Le suivirent. Et voici qu’un lépreux vint à (Lui) et L’adora, en disant : Seigneur, si Vous voulez, Vous pouvez me purifier. Jésus, étendant la main, le toucha, en disant : Je le veux, sois purifié. Et aussitôt sa lèpre fut guérie. Et Jésus lui dit : Garde-toi d’en parler à personne ; mais va, montre-toi au prêtre, et offre le don que Moïse a prescrit, afin que cela leur serve de témoignage.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 16, 5, 6-7
Pérfice gressus meos in sémitis tuis, ut non moveántur vestígia mea: inclína aurem tuam, et exáudi verba mea: mirífica misericórdias tuas, qui salvos facis sperántes in te, Dómine. Affermis mes pas dans Tes sentiers, afin que mes pieds ne soient pas ébranlés. Incline vers moi Ton oreille et exauce mes paroles. Fais éclater Tes miséricordes, Toi qui sauves ceux qui espèrent en Toi, Seigneur.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Súscipe, Dómine, sacrifícium placatiónis et laudis, et præsta, ut, huius operatióne mundáti, beneplácitum tibi nostræ mentis offerámus afféctum. Per Christum. Accueille Seigneur, ce sacrifice de réconciliation et de louange et accorde-nous que, purifiés par son efficacité, nous T'offrions le don agréable de nos cœurs.
Communio Communion
Ps. 26, 6
Circuíbo, et immolábo in tabernáculo eius hóstiam iubilatiónis: cantábo, et psalmum dicam Dómino. J’entourerai l’autel et j’immolerai dans son tabernacle une victime avec des cris de joie : je chanterai et je dirai une hymne au Seigneur.
Post communionem Post communion
Sacri Córporis et Sánguinis pretiósi alimónia renováti, quǽsumus, Dómine, cleméntiam tuam, ut, quod gérimus devotióne frequénti, certa redemptióne capiámus. Per Christum. Rénovés par la réception du saint Corps et le Sang précieux, nous implorons Ta clémence, Seigneur, par que ce que nous fréquentons avec dévotion, nous goûtions de façon certaine à la rédemption.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 27, 8-9
Dóminus fortitúdo plebis suæ, et protéctor salutárium Christi sui est. Salvum fac pópulum tuum, Dómine, et bénedic hereditáti tuæ, et rege eos usque in sæculum. Le Seigneur est la force de Son peuple, et le protecteur qui ménage les délivrances à Son oint. Bénis Ton héritage; conduis-le à jamais.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 144, 15
Oculi ómnium in te sperant, Dómine, et tu das illis escam in témpore opportúno. Les yeux de tous attendent, Seigneur que Tu leur donnes la nourriture en temps opportun.
Vel: Ou :
Io 10, 11.15
Ego sum pastor bonus, et ánimam meam pono pro óvibus meis, dicit Dóminus. Je suis le bon pasteur, et je donne ma vie pour Mes brebis, dit le Seigneur.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word